Fuyons l’esprit du monde

fuyons_l_esprit_du_monde_colombe_saint_esprit

L’esprit du monde est dangereux. Il emprisonne actuellement une immense partie de la population mondiale. Il illusionne les êtres humains en leur faisant miroiter les biens matériels. Ceux qui pensent être épargnés de son influence, grâce à leurs actions politiques par exemple, se trompent lourdement puisqu’ils sont pris au piège sans le savoir, comme emmêlés dans de redoutables filets. Un individu qui lutte contre une cause devient le reflet de celle-ci par un effet miroir. Le chevalier qui prend l’épée pour combattre les soldats de l’armée adverse n’est rien d’autre qu’un guerrier. Un individu politisé qui réfute les idées d’un parti adverse affronte une force non maîtrisable. Par exemple, si untel s’insurge contre la pauvreté, il aura tendance à s’opposer à une action ou à un article de loi, tout en faisant le jeu de la cause qu’il exècre, puisqu’il se contente d’être un adversaire de la misère. Finalement, l’individu qui se présente comme un anti-système ne propose aucune solution pérenne. Or, le meilleur moyen de lutter contre le paupérisme est de faire soi-même preuve de charité. Toutes les autres options sont autant de pièges posés par l’esprit du monde.

Ainsi, la société actuelle est remplie de Don Quichotte qui s’ignorent. Ils font des moulinets avec leurs bras pour combattre de gigantesques moulins à vents. Ils s’époumonent, hurlent, s’insurgent, brassent du vent sans comprendre qu’ils font pleinement partie de l’esprit du monde. Ils sont prisonniers de son reflet. Un individu qui se bat contre une cause n’est pas constructif. Il agit comme un garde qui se placerait derrière une porte frappée par les coups de bélier de ses adversaires. Celui-ci se contente d’opposer une résistance à une force destructrice. Pendant qu’il est condamné à maintenir la porte fermée, d’autres adversaires plus ingénieux ont le temps de trouver un moyen de s’emparer du château fort.

Les partis politiques sont les reflets symétriques des uns des autres. Ces forces luttent entre elles comme les trois têtes du Cerbère le feraient. Il s’agit d’un leurre subtilement machiavélique. Les discours aussi incessants que grandiloquents masquent les actes de ceux qui œuvrent dans les banques, les multinationales et autres lieux sordides pour imposer, par des lois et des décrets, leur puissance infernale. Le meilleur moyen pour mettre un terme à cette mascarade est de se retirer de l’échiquier satanique. La solution est redoutablement simple. Il suffit de se tourner vers les vertus cardinales et théologales. C’est en acceptant l’amour divin comme seule et unique force constructive que nous nous émancipons de la bête. Celle-ci peut hurler, taper des pieds, faire du bruit, mais, face aux commandements de Dieu, le monstre ne peut plus rien faire. Sans acheteur, une multinationale se transforme en un lieu désert. Sans actionnaire, le marché de la bourse s’effondre inévitablement. Sans proie, le système finit par se dégonfler comme un vulgaire soufflé. Nous sommes victimes de l’esprit du monde dès lors que nous nous manifestons bruyamment par l’orgueil, la rébellion, l’avidité, la luxure et les autres péchés.

Notre Seigneur Jésus-Christ est venu sur terre pour enseigner la Miséricorde au lieu de la loi du Talion. Il nous a demandé de donner notre manteau à celui qui nous le demandait, de tendre la joue à notre adversaire. Il s’agit bien entendu de pieuses paraboles. Ses commandements d’amour permettent de nous émanciper de l’esprit du monde. Lorsque nous ouvrons notre cœur à Ses paroles et que nous les appliquons concrètement, nous faisons preuve de sainte obéissance. Ainsi, nos pensées s’imbibent de charité pour finir par transcender nos comportements. Nous devenons, dès lors, ami de Dieu. Nous nous rendons comparables aux saints qui jalonnaient la terre à la suite du Christ. Nous retrouvons l’esprit de fraternité authentique. Notre visage s’illumine. Nous devenons brillants comme le soleil. Nous ne nous laissons plus démonter par les mauvaises paroles. Nous offrons notre sourire à l’individu terne. Nous montrons le bon exemple qui permet de modifier le monde, dès lors que les hommes acceptent de nous imiter.

C’est par notre bonne volonté que nous recevons la grâce du Saint-Esprit. Nous nous rendons comparable à la colombe, ce joli animal innocent et fidèle à sa tendre moitié. Nous n’avons plus besoin de consommer, de porter le glaive, de nous insurger, de faire le jeu du mal puisque nous nous sommes émancipés de toute emprise infernale. C’est dans la simplicité et l’authenticité que nous renouons avec notre humanité. Nous sommes alors capables de contempler la rose, de ressentir les caresses du vent, de regarder les étoiles, de courir dans les champs de lavande, d’entendre les sublimes cantiques des premiers chrétiens, de rayonner la joie comme nos frères les saints.

Tant que l’humanité se cramponnera nerveusement à l’esprit du monde, celui-ci aura de plus en plus d’emprise. La haine, la colère, la fureur, la violence, le chaos et la guerre se déverseront à cause de la force machiavélique qui cherche à anéantir toute vertu dans l’esprit humain. Les premiers chrétiens subsistaient avec très peu de moyens, mais, ils les partageaient entre eux. Ils vivaient dans la concorde et dans la joie. Les enfants, les adultes, les vieillards, les malades et les autres avaient leur place à la grande table. Regarder les yeux émerveillés d’un doyen qui partage son repas avec les siens, écouter l’enfant rigoler aux éclats, fractionner le pain avec le malade assis à nos côtés, contempler ses amis réunis autour de soi, voilà le véritable sens de la vie.

Face à la charité, l’égoïsme fond comme neige au soleil. L’amour plénier découle de notre bonne volonté, tandis que l’égoïsme provient de nos pensées d’avidité. Dès que nous faisons preuve d’abnégation, notre esprit est transcendé par la grâce. C’est en pratiquant la charité que nous pouvons favoriser sa propagation par effet d’imitation. Ainsi, dans un monde généreux, la finance usurière n’a aucune légitimité et la nation se resserre autour de ses principes fondateurs. La vie redevient le centre de l’attention. L’esprit de Dieu est créateur, apaisant, doux, humble, aimant, dévoué et amical. Il rappelle cette bise tiède qui nous caresse le visage ou qui fait rouler les vagues à la surface de l’eau. Le souffle de Dieu a créé la vie avec tant d’amour que cette beauté échappe complètement à ceux qui sont prisonniers de la laideur de l’esprit du monde.

Une majorité d’hommes de ce siècle ressemblent, hélas, à des êtres primitifs qui seraient autant attachés aux richesses matérielles qu’aux choses vulgaires et scandaleuses. L’individu qui est esclave de la bête ressemble plus à un démon qu’à un ange. Il est hypnotisé par les écrans, les flux financiers, les soutiens-gorge échancrés, les belles voitures et tout ce qui est mortel, temporaire, passager. Il a perdu l’esprit de contemplation, ne sait plus méditer calmement sur la vie de Notre Seigneur Jésus-Christ.

En ce moment même, des individus qui se disent puissants usent de diverses stratégies maléfiques pour déclencher des guerres dans le but d’accaparer davantage d’argent et de pouvoir. Nous ne pouvons pas les en empêcher, mais, nous pouvons prier pour leur âme vouée à l’enfer. Une fois défunt, que feront-ils ? Ils auront passé leur vie à maudire, à s’agripper de toute leur force à une bouée qui finit inéluctablement par couler au fond de l’océan, à surnager en enfonçant sous l’eau la tête de leurs voisins en détresse. Face au mal, nous devons accepter l’amour de Dieu dans notre cœur, pour transcender le monde. Nous devons vaincre le lion qui rugit en nous à l’aide de notre épée spirituelle. Nous pouvons nous rendre comparable à saint Michel Archange en mettant à mort le diable qui essaye d’illusionner notre esprit.

Tout dépend de nous et de notre comportement. La civilisation contemporaine est en train de couler comme le Titanic. Ce n’est ni en nous débattant ni en colmatant les fuites que nous lui éviterons le grand plongeon. Le navire est tellement complexe et imposant que les voies d’eau se multiplient à l’infini. C’est en faisant preuve de charité que nous pouvons remplir ses canots de sauvetage, afin de préserver de la noyade un maximum de passagers. Pour se faire, il faut une prise de conscience large, réelle et sincère. Cela s’appelle fuir l’esprit du monde et s’ouvrir à l’esprit de Dieu.

Comme le disait saint Pierre : « Soyez libres, non comme ceux qui se servent de la liberté comme d’un voile pour couvrir leur méchanceté, mais en étant les serviteurs de Dieu. » Que la grâce du Sacré-cœur de Jésus-Christ vienne transcender l’humanité. Amen.

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2016/01/24/fuyons-l-esprit-du-monde/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Fuyons l’esprit du monde

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. louischiren dit :

    L’imitation de Jésus Christ est la voie étroite du Salut.
    Magnifique rappel. Que le Sacré Cœur ait pitié de nos grandes faiblesses dans ce monde si corrompu.
    Hier j’ai peins la colombe du Saint Esprit mais ce n’est pas une brindille qu’elle apporte.
    Fraternellement en Jésus et Marie.

    Aimé par 1 personne

  3. Souri7 dit :

    Oui, c’est tout à fait le moment de dire « courage, fuyons! » Merci!

    Louischiren, j’ai hâte de voir exposée votre Colombe sur votre site…. Votre style ne laisse pas indifférent, ni tout ce qui se cache dans vos thèmes. Vous êtes les points de suspension du mystère du Roi, non encore dévoilé. Nous patientons, attentifs. Merci.

    Aimé par 2 people

  4. louischiren dit :

    Souri7
    Merci pour ce petit mot (encourageant pour mener notre combat). Tout comme « saint Michel archange » je suis un instrument qui ne comprends pas tout……mais qui obéit à l’inspiration quand elle s’impose ! Cette petite illustration toute simple est en bas de page sur le poème « par ce signe tu vaincras ». Plusieurs colombes du Saint Esprit ont paru ces temps-ci (page de garde). Celle-ci porte la sainte ampoule du sacre contenant l’huile sainte qui mélangée au saint chrême servit à oindre nos rois très chrétiens (c’est une inspiration que j’ai en tête depuis quelque temps, elle a pris forme dimanche 24 janvier, en la fête de saint François de Sales). Bien à vous dans les Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie. Que leur volonté soit faite sur la terre comme au Ciel.

    Aimé par 1 personne

    • Souri7 dit :

      Merci! Quelle finesse dans vos réalisations!! Tout est vivant et cependant, non simplement narratif. Le Temps approche, certains le sentent, d’autres l’espèrent, en effet.
      Et la rose sous la Croix, pouvez-vous m’en dire plus? Un grand merci.
      Oui, restons bien unis dans les Coeurs Unis de Jésus et de Marie!

      Aimé par 2 people

  5. louischiren dit :

    Bonsoir Souri7, je ressens en vous une femme mais je peux me tromper !
    Merci encore pour ces bons mots que je prends avec une grande humilité car nos talents ne nous appartiennent pas !
    Cette « finesse » que vous ressentez vient du plus profond de moi. Comme je l’explique dans un poème, un artiste ne peut tricher, son âme est visible dans ses œuvres.
    Vous ressentez autre chose, alors priez et priez encore !
    La rose sous la Croix renvoie à la peinture du poème du roi du Sacré Cœur.
    J’ai peint cette oeuvre en 1989 soit 300 ans après la demande faite à Sainte Marguerite Marie par le Christ pour que Louis XIV consacre la France à son Cœur Sacré.
    Il ne l’a pas fait, 100 ans plus tard la révolution renversait le trône !
    Sur la peinture du roi il y a cinq fleurs dont une rose jaune qui symbolise celui qui vient.
    C’est aussi cinq générations et les cinq Croix de l’épée miraculeuse de Jeanne d’Arc.
    Voici Souri7 ce qu’est cette rose jaune !

    Je prierai pour vous !

    Louis

    J'aime

    • Souri7 dit :

      Ah oui ah oui, je m’y étais arrêtée… les cinq fleurs…
      Merci pour votre éclaircissement et je ne doute pas de votre humilité. Oui, ce que la France endure c’est par la faute de ses rois et des sujets.
      Pouvez-vous me dire encore si cette rose est en lien avec Ste Thérèse de Lisieux, et si cette rose reçoit directement le suc du Sacré Coeur?
      On y voit plantées ou placées derrière la lance et l’éponge au bout de l’hysope… Oh que c’est parlant!
      Au Sacré Coeur, Amour, Gloire et Louanges à jamais!
      Et le cheval blanc que vous avez peint aussi, est-il plutôt du Ciel ou de la Terre? Du Ciel, n’est-ce pas?
      On dit que l’arc, c’est la Croix.

      Merci de tout mon coeur pour votre prière! Vous serez aussi dans la mienne.

      Aimé par 1 personne

  6. louischiren dit :

    Bonsoir Souri7 !

    « je m’y étais arrêtée »….. l’accord répond à mon questionnement.

    VOICI MON TÉMOIGNAGE !

    Beaucoup d’âmes ont une mission en ce temps de chaos. Le Christ nous dit qu’il a besoin de tous et toutes !
    La mienne s’est révélée en juillet 2015. « saint Michel archange » trouvé sur le site de monsieur d’Alencourt m’a captivé par un texte, le Ciel en avait décidé ainsi. Ses écrits, comme il l’a souvent dit, ne lui appartiennent pas, sans exclure qu’il n’y ait qu’une part de la Vérité (tout comme moi) au travers de ses mots.
    « saint Michel archange » est l’instigateur de mon blog par la volonté de Dieu. J’ai supprimé mon « ancien site d’artiste » et décidé volontairement de m’effacer, de disparaître de la scène et de mettre mes œuvres catholiques et royales au service unique du roi que j’attends et du royaume de France que j’espère…..telle est ma mission !
    Rien d’extraordinaire en cela, je n’ai fait qu’écouter mon cœur, mon amour de Jésus et de sa sainte mère,mon vieil engagement pour le Lys et j’ai obéi.
    Beaucoup l’on dit et j’en suis, ce qui se prépare est disséminé au travers d’écrits, de paroles, d’œuvres, d’âmes cachées, d’âmes consacrées (et ce depuis des siècles, nous ne sommes que la petite succession).
    Dieu est le maître de cérémonie, nul ne le commande, nous devons nous prosterner à deux genoux et implorer sa clémence !
    Je sais par vos écrits qu’en bonne catholique vous accepterez la Volonté Divine.
    En cela nous sommes totalement unis, tout comme avec l’auteur de ce blog !
    « Vous êtes les points de suspension du mystère du Roi, non encore dévoilé »….ce n’est pas moi qui le dit, c’est vous, ne pensez-vous pas que l’Esprit Saint vous l’a soufflé ?
    Sauf que le Roi est avec un petit r…….
     » Tout est vivant et cependant, non simplement narratif »….encore de vous….de nouveau inspiré….
    Pensez-vous que je trahirai notre cause pour me faire valoir….,? Je sens que non me tenant à l’écart.
    Aussi je répondrai avec grande prudence, ne craignant rien si ce n’est la colère Divine.
    « Oui, ce que la France endure c’est par la faute de ses rois et des sujets ».. encore de vous…je répondrai absolument !
    « Pouvez-vous me dire encore si cette rose est en lien avec Sainte Thérèse de Lisieux, et si cette rose reçoit directement le suc du Sacré Cœur? ». A cette question, je vous répondrai que je ne saisis pas tout de mes œuvres, j’ai toujours créé à « l’instinct », l’idée est dans ma tête et lorsque je le décide (où le Ciel ?) je me mets au travail.
    Mais cela ne se termine jamais comme je l’imagine au départ. Mes œuvres, à part les illustrations qui sont rapidement exécutées mettent en général (pour les huiles) plusieurs mois à être achevées. Elles sont longuement travaillées, des heures durant (comme beaucoup d’artistes du reste….les œuvres sur le blog vont de 1989 à 2016…pour l’instant !).
    Cette rose à la base, symbolise Henri V de la Croix, le roi du Sacré Cœur. Si votre intuition est bonne, son lien avec sainte Thérèse de l’enfant Jésus est la part d’enfance de ce roi caché, sa souffrance depuis toujours, le fait qu’il n’est qu’un petit instrument et que sans doute, tout lui sera donné. Comme à Sainte Thérèse honorée comme « docteur de l’Eglise ».
    Est-ce que cette rose reçoit directement le suc du Sacré Cœur ? Belle image…elle est de vous…l’Esprit Saint vous éclaire car visiblement mes œuvres doivent éveiller plus encore. C’est évident, c’est le roi du Sacré Cœur, c’est lui qui le veut, il a dit qu’il l’a préparé depuis bien longtemps (voir site des cœurs croisés, le Christ du reste parle de roses et ce n’est pas cela qui m’a influencé car mes roses date de 1989, mon engagement comme cœur croisé du 28 décembre 2012 devant Dieu).
    « On y voit plantées ou placées derrière la lance et l’éponge au bout de l’hysope… Oh que c’est parlant ! » Là vous n’êtes plus sur la rose, vous parlez de la Croix fleurdelysée, Oui la Croix et le Lys sont unis pour notre terre de France. C’est la raison pour laquelle en mon fort intérieur, la fille aînée de l’Eglise dans ma grande espérance, sera sauvée une dernière fois. L’histoire des rois très chrétiens ayant marqué en profondeur ce sol ne peut par sa durée être effacée par deux cents ans d’iniquité. C’est notre châtiment comme vous le dites et j’accepte à genoux ce que Dieu décidera demain quel que soit cet avenir….et celui du monde….
    « Et le cheval blanc que vous avez peint aussi, est-il plutôt du Ciel ou de la Terre? Du Ciel, n’est-ce pas ? »
    Ce cheval blanc est sorti de son contexte, il appartient à la toile « le calme avant la tempête ». Oui l’apocalypse affleure mais cette toile illustre plutôt la pré fin des temps. Du reste un « miracle » si je peux oser le dire ainsi, s’est produit (voir « l’arbre de vie »). Cet arbre à droite peint sans idée aucune a révélé au final un visage (je m’en suis aperçu une fois la toile finie). Ce cheval blanc appartient au roi du Sacré Cœur, Un H V séparé par un Lys sur l’étoffe bleu d’azur en témoigne (ajouté au dernier moment je précise…peut-être un autre signe…)
    Je parle du cavalier du cheval blanc, celui de l’apocalypse qui tout comme ceux qui attendent le roi du Sacré Cœur a de grandes similitudes. Mais ce cheval blanc à la base est bien de la terre.
    Je ne suis qu’un exécutant, je n’ai pas de lumières particulières, je dirai même que vous pourriez voir des choses que je n’ai pas voulues. Cela m’est arrivé avec une personne, une oeuvre est rattachée à elle, je ne la connaissais pas…
    « On dit que l’arc, c’est la Croix. »
    j’indique dans le poème que bien avant la venue de Jeanne d’Arc une prophétie indiquait « qu’une vierge s’élèvera sur le dos des archers » en latin archers se dit « sagitarii » sous la Rome antique « Le sagittarius (pluriel sagittarii) est un type de gladiateur léger dont l’arme est l’arc.
    Tout est donc lié chère madame, le cheval, l’arc, le sagittaire….Jeanne, la Croix, le Lys, la France, le roi. Mais nul ne peut prétendre qu’il sait car seul Dieu est et sera le maître de cérémonie.
    Voici le tribut que vous étiez en droit de réclamer.
    Je poursuis juste en confirmant que les bonnes volontés s’unissent volontairement, Mon blog suscite de grands questionnements. Des Etats-Unis en passant par la Suisse, la Belgique, toutes les régions de France, Le Canada, la république Tchèque (?),le Danemark.
    Je me devais donc en ne rompant pas les secrets de la sainte inspiration dont je suis l’objet, répondre par vous aux nombreux visiteurs qui étonnamment restent très discrets et c’est mieux ainsi……..
    Voici quelques liens ayant mis en ligne « Louis Chiren  » merci à eux nous menons le même combat.

    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/7-armorial-providentialiste-du-sacre-coeur-partout-en-france-le-sacre-coeur-saffiche/#comments

    http://www.comtedechambord.fr/

    (et en premier, cet « éclairé saint Michel archange » bien sûr)

    Merci à Myriamir que je ressens comme une « âme messagère ». Suite à sa mise en avant d’une simple demande de prière, il y a de forte chance que cette dernière soit présentée par « Chrétiens magazine ». Le Ciel mène cette croisade des cœurs aimants. Nous sommes une petite armée mais le Ciel peut tout.
    Que la volonté du bon Dieu soit faite et elle se fera et fera notre joie, AMEN !

    Vive Jésus, vive sa Croix….

    Bien à vous, chère Souri7, je vous dédie ce témoignage, en grande union de prières.

    Louis

    J'aime

  7. louischiren dit :

    Pardon « saint Michel archange » de monopoliser les messages mais deux prières importantes me paraissaient indispensables à vous fournir (pour ceux qui le souhaite) ce matin compte-tenu de la tempête qui approche.
    De plus les questions de Souri7 m’ont poussées à faire des recherches afin de trouver la connexion qu’elle a ressentie.
    Il semble que « la petite rose » qui a promis de continuer de faire du bien depuis le Ciel soit en appui avec les Lys de notre mère du Ciel par le sacré cœur.
    Ci-joint le lien vers le musée relié à Sainte Thérèse par la survivance de son rosier qui résiste depuis plus de cent ans, ce qui est un véritable miracle.
    .
    http://www.la-petite-therese.com/index.php/le-musee/le-rosier-de-la-maison

    J’avais oublié certaines choses sur un épisode de ma vie survenu en juillet 2014 qui devait rediriger le cours de ma vie artistique. Une odeur de Lys me poursuivait. Peut-être était-elle mêlée à celle de la rose ? Car après tout, Sainte Thérèse si proche de Jésus jouait habillée en Jeanne d’Arc à l’intérieur de son cloître.
    Pour cela Souri7, je vais vous faire un autre cadeau puisque le secret vient de vous, j’ajouterai votre trouvaille et votre pseudo à l’image de cette rose jaune.
    Pardon encore de ces trop nombreuses interventions, je retourne à ma création, une oeuvre liée à sainte Jeanne d’Arc doit justement naître.
    En union de prières !

    J'aime

    • Souri7 dit :

      Oh merci Louis Chiren, je ne connaissais pas cette histoire de rosier centenaire!!
      Et par votre délicate intention, vous m’avez troublé le coeur.

      Et sur le lévrier blanc, avez-vous quelques mots?
      Merci, assurément oui, Dieu est le seul maître de cérémonie.

      J'aime

  8. louischiren dit :

    Bonsoir Souri7

    Si vous passez désormais votre « souricette » sur la rose objet de votre intuition, vous y verrez votre pseudo dans la légende.
    C’est le Ciel par vous qui m’a aiguillé vers Sainte Thérèse. J’ignorai également la survivance de ce rosier, c’est très parlant et ce n’est pas un hasard, ce rosier a plus de 130 ans. Il semble que ce soit très rare.
    Cela doit également vous éclairer sur la survivance d’une autre rose dont on croit la lignée éteinte. Cette rose issue des autres fleurs qui l’ont précédées sauvera si tel est le bon plaisir de Dieu nôtre France, en assurant sa lieutenance pour le Sacré Cœur.
    On ne peut ignorer les prophéties de Marie-Julie Jahenny la stigmatisée de Blain.
    Son nom de famille est un indice il rappelle « Jehanne ». Le bon Dieu a rédigé cette oeuvre de musique sacrée qu’est l’histoire de son humanité, une histoire d’amour alors même que sa créature a si souvent chuté. La « partition » n’est pas finie……!
    (dérivé du latin partitio, son sens initial de « division » s’est perdu au profit du mot « partage »)
    Concernant le lévrier blanc:
    En héraldique le lévrier blanc est le symbole de la pureté et de la fidélité au Christ.
    Voir le tombeau de François II et de Marguerite de Foix.
    Le poème vous en dit beaucoup me semble t-il !
    http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!ce-noble-l-vrier/f1uam
    Il s’est trouvé sur les armes de la noblesse mais ce sont les rois de France qui en ont développé la race. Ils y étaient très attachés. Le lévrier est présent dans de nombreuses légendes comme à la bataille d’Auray, là même où le culte de Sainte Anne sera rendu.
    De ce fait le grand monarque a été comparé au lévrier rapide (Marie-Julie, parle du lévrier rapide). C’est le chien considéré comme le plus noble sous la monarchie Française.
    Des indices sont disséminés dans les textes et autres œuvres depuis des siècles. Il y a beaucoup d’inepties certes. Mais elle sont là pour protéger celui qui viendra.
    Comme d’autres âmes guidées, des hommes et des femmes se lèvent pour « déchiffrer » et essayer de dénouer le nœud.
    Mais je le pense très fort, c’est une partition de musique sacrée et le chef d’orchestre est en Haut.
    Hier j’ai peint une illustration sur la page de Sainte Jeanne d’Arc.
    http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!jeanne-au-combat-pour-la-france/acdhe
    Comme sainte Geneviève, Jeanne assurera sa dernière mission pour le Lys. Cette petite oeuvre comme vous le savez maintenant est une inspiration guidée. Le 8 le 22 le 3 (qui est figuré par la troisième lettre de l’alphabet) sont représentés.
    (Sainte Thérèse pour son amour de Jeanne m’a t-elle poussé par vous à produire cette illustration ?….je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre……………)
    Ils font un total de 33 (hautement relié au Christ). J’avais du mal a dormir, j’ai ouvert les yeux à 3H33 précisément…cela confirme pour moi l’utilité de cette illustration.
    Je vous laisse et vous assure à vous et à tous les participants de cette oeuvre de salut, de mes prières.

    PS: A « saint Michel archange » j’ai posté un autre message répétitif pour sainte Jeanne d’Arc, ne le conservez pas si cela vous semble un doublon. Bien à vous et merci de nous permettre de participer à ce combat primordial, avec nos talents si variés et si indispensables pour la France:
    https://saintmichelarchange.wordpress.com/2015/11/01/la-france-a-besoin-de-votre-talent/

    .

    Aimé par 1 personne

  9. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  10. samuel dit :

    Bonjour,

    C’est compréhensible, car beaucoup ne recherchent pas tant à fuir l’esprit du monde, il est peu évident de pouvoir témoigner des autres aspects de la chose, car ce sont des conduites faussement délivrantes, des sciences de propos concernant même le symbolique, etc., en vérité je ne compte plus ceux qui oublient les premières observations de nos anciens.
    Certes pour le bien ils vous parleront tous avec science, comme de la chute plus ou moins prochaine de Babylone, ce qui est fort possible, mais dans des conduites pas si éloignées de leurs semblables, c’est pourquoi la moisson est abondante et les ouvriers peu nombreux.
    Partout nous voyons des importants dire, qu’ils ne sont absolument pas pour le mal du système, pour l’esprit de l’argent, du pouvoir et des combines, mais en réalité très peu vous diront qu’il n’est pas si facile de fuir l’esprit du monde en toute honnêteté ou silence.
    J’aimerais fuir l’esprit du monde, mais c’est au dessus de mes forces, car l’esprit du monde est souvent belliqueux, inamical, hostile à vouloir faire entendre cela et la liste est longue.
    Notre sauveur pourrait bien se mettre en route pour les avertir, mais voilà ils en auraient trop à dire, c’est pourquoi ils en sont souvent plus qualifiés que les petits de parler des choses du ciel ou de Babylone avec leur bec, après tout c’est tout juste si ces gens là vous laisserez entrer sous leur toit, et même lorsque nous devons en témoigner c’est pas sain à dire pour leurs oreilles.
    Comme des malins qui s’arrogeraient la raison divine de parler plus de ces choses-là, je ne sais d’où vient le plus toutes ces conduites pas si affligeantes contre l’esprit de l’évangile.
    Vous me direz que la technologie ou l’abus de pouvoir partout, n’empêche pas plus les hommes de vouloir tout contrôler au ciel, comme de tout ce qui pourrait se dire dans les esprits, voilà bien toute leur influence. En fait, ne veulent-ils souvent pas avoir plus de bons anges ou mauvais sous leurs ordres, à l’un ils disent c’est bon tu peux passer, et puis à d’autres non c’est pas encore ça, retourne donc là bas pour voir si j’y suis. En réalité, beaucoup adorent les propos qui pourraient venir de leur melon, et puis comme ce n’est pas si courant, ils en font pas moins répandre l’esprit de jugement ou d’hostilité envers leur prochain, c’est indirectement tout le revers de leur conduite. Il y a cependant des moments où ils s’aperçoivent qu’ils peuvent pas toujours tout contrôler chez eux comme dans les bouches selon leurs volontés, c’est malheureusement la météo qui vient selon les prophéties, mais buteront toujours un peu là dessus je crois.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s