Suivez-moi, mon joug est léger !

suivez_moi_mon_joug_est_leger_bon_pasteur_philippe_de_champaigne

Les articles précédents vous ont livré les clés pour bien comprendre ce dont nous sommes en train de parler. Jésus-Christ nous a demandé de le suivre car son « joug est doux » et son « fardeau léger ». Ces phrases semblent mystérieuses. Or, il n’en est rien. Jésus-Christ nous délivre Son secret dans Matthieu 11-29 : « prenez sur vous mon joug, et recevez mes leçons ».

En vérité, le joug dont Jésus-Christ nous parle correspond à Ses commandements. Les deux plus grands étant « tu aimeras l’Éternel ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme » et « tu aimeras ton prochain comme toi-même. ». Les autres étant ceux du Décalogue que Moïse nous a délivré dans les Tables de la loi.

Si le désordre est actuellement immense à travers le monde, c’est que les hommes ont rejeté les commandements qui permettaient de préserver l’ordre divin. Si chacun d’entre nous acceptait de porter le joug de Jésus-Christ sur ses épaules, le monde serait aussitôt ordonné. Ainsi, en aimant Dieu et les hommes puis en respectant le Décalogue, les guerres n’existeraient plus. Le monde retrouverait une dignité et une paix certaine.

La règle de saint Benoît nous délivre les clés du succès de l’entreprise de l’Église de Jésus. Il faut condamner les actes de rébellion aux commandements de Dieu. Tout d’abord, il convient de se rapprocher du contrevenant pour l’édifier. Si celui-ci persiste dans son refus, il est nécessaire de le prévenir par trois fois avant de le sanctionner. Ensuite, il convient de le corriger par le bâton puisque toutes les autres tentatives de raisonnement ont échoué. Celui-ci ne pourra pas dire qu’il n’a pas été prévenu. Pour préserver la civilisation du désordre, il est indispensable de rétablir ces commandements qui stoppent efficacement la progression du chaos tout en rétablissant une sainte autorité.

suivez_moi_mon_joug_est_leger_moise_montrant_tables_de_la_loi_philippe_de_champaigne

Moïse montrant les Tables de la loi

Devant Jésus-Christ, tous les hommes sont égaux. Ainsi, nul ne peut échapper à Ses commandements. Les plus grands d’entre nous étant ceux qui s’abaissent davantage devant le Seigneur. Si la charité est la plus noble des vertus, l’austérité assure la justice et la sévérité rétablit l’ordre. Une grande rigidité doit être compensée par une bonté encore plus large puisque là où le péché a abondé, la grâce surabonde.

Voici ce qui assure le succès des grands rois :

  1. Rédiger des édits qui punissent le péché
  2. Rendre la justice aux personnes lésées
  3. Faire en sorte que les lois soient minimalistes afin que la liberté puisse être réellement appliquée

La voie du salut pour la France consiste à rétablir cet équilibre si fragile qui a été brisé par la révolution française. La contre-révolution est à l’exact opposé de la violence : elle restaure l’ordre dans le silence et la concorde. Souvenons-nous que la guerre est toujours utilisée par les révolutionnaires pour éradiquer les lois du Seigneur.

Tant que les hommes refuseront de prendre sur eux le joug du Rédempteur, le désordre sera une réalité et la cruauté une norme. C’est en acceptant d’être croyant, humble, charitable, fidèle, obéissant, austère et discipliné que nous assurons à autrui un repos bien mérité. Ainsi, les mauvais penchants inhérents à l’humanité s’effacent devant notre humble volonté de porter un fardeau si suave. Il n’existe nulle autre vérité.

À chaque fois que la civilisation essayera de contourner les enseignements du Seigneur, celle-ci tombera dans une terrible dictature puisque c’est seulement l’application de Ses commandements qui lui assure une stabilité pérenne. Un véritable roi ressemble davantage à un abbé puisque celui-ci est responsable devant Dieu du troupeau qu’il conduit. Cette austérité qui déplaît tant à l’humanité est pourtant la seule voie du Salut puisqu’elle englobe en son sein toutes les vertus cardinales et théologales.

Que ces paroles soient comprises et méditées par le lecteur. Que la France se prépare à un terrible deuil national. Ce qui la sauvera est l’application rigoureuse des commandements de Dieu. Que celui qui souhaite sauver notre nation se prépare à porter la croix du Seigneur sur ses épaules avant de s’agenouiller humblement devant Lui. Quant aux orgueilleux, ceux-ci seront balayés par la guerre, la violence et le chaos qu’ils auront eux-mêmes semés.

Pour conclure, je vous dirai ceci : « suivez-moi, le joug de Jésus-Christ est léger ! »

Lien vers le fichier PDF : https://saintmichelarchange.files.wordpress.com/2017/08/suivez_moi_mon_joug_est_leger.pdf

 

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Suivez-moi, mon joug est léger !

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Samuel dit :

    Mon cher ami,

    Je reviens régulièrement sur votre site, car vous suivre, est en réalité un fardeau moins lourd à porter, que la plupart des sites les plus à la mode, et cela même si je ne connais pas parfaitement la règle de Saint Benoît, je préfère plutôt vous en témoigner.

    Il me semble voir en vous, un réel compagnon dans la foi, voir quelqu’un de plus proche de la Bible que beaucoup qui s’en réclament. De plus en cette fin des temps, nous pouvons déjà mieux nous rendre compte de la conduite des uns et des autres, comme lorsque beaucoup n’en font pas moins le jeu de l’adversaire, déjà tant d’ouvriers de l’iniquité dans les sociétés.

    Je vous dis cela parce qu’avec la crise, il arrive que les hommes se laissent entraîner dans des lectures pas si saines, vous faites bien de nous rappeler les commandements de Dieu. Car vous savez les hommes ont souvent la prétention que leurs commandements seraient moins pénibles, plus sages, économiques, etc., or les traditions humaines font peine à voir, et cela même dans les meilleures volontés humaines, plus encore à travers de telles conduites partout.

    On pourrait faire le vœu, que tous les sites de ces gens là soient moins fréquentés, afin que les gens puissent mieux se rendre compte en quoi ils ne sont pas tous si « bons » à suivre.
    Vous l’aurez compris, je préfère plutôt aller sur votre site que le leur, tant beaucoup ne sont pas si désolants à l’égard de nos frères et sœurs dans la foi, savent-ils seulement ce qu’ils font contre l’Église, alors je vous le demande comment sera traité le serviteur inutile à la fin ?

    Bien à vous.

    Aimé par 1 personne

    • Samuel dit :

      J’ajouterais que beaucoup ne veulent plus s’en repentir, car dans un tel monde, votre joug sera toujours plus léger au leur, vu que la charité n’est plus au cœur de toutes choses, les hommes préfèreront railler la loi et les prophètes. Il est vrai que depuis l’épisode du calendrier maya, cela aurait du en alerter plus d’un, d’un autre coté, ce sont tout plein de conduites comme ça qui ne devraient plus illusionner personne, faut dire, qu’à travers les nouveaux éléments ou la configuration pas si tragique actuelle, les hommes ne sont plus loin du grand avertissement universel. Par ailleurs, dans le monde d’aujourd’hui ou le meilleur des mondes selon l’idéal progressiste, les masses préfèrent mieux aller à la désinformation que de penser au salut de leur âme, car aimer notre prochain, pourrait moins faire le jeu des grands courants idéologiques, si j’interviens de temps en temps, c’est parce que j’estime, que vous faites moins de tort à la religion de nos pères que d’autres plus en phase avec les modes, aux tendances plus vitales.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s