L’homme sensé pèse ses mots

l_homme_sense_pese_ses_mots_Guido_Reni_Saint_Matthieu_et_l_ange

La civilisation contemporaine s’est faite happer par un esprit de décadence. Les individus qui suivent la vague se conforment à des idées de mort, de dépréciation, de délation, de corruption, d’homicide, de chaos et d’orgueil. La mode vestimentaire et les coupes de cheveux expriment ces tendances perverses qui hantent les esprits contemporains. L’immoralité est devenue la pierre angulaire de cette société en fin de vie, tout comme la vertu chrétienne et la morale étaient le phare de celle de nos ancêtres.

Nombreux sont ceux qui sont illusionnés par ce système. Cette tendance s’amplifie naturellement puisque les individus qui sont à la tête de la pyramide souhaitent régner sur une caste d’esclaves décérébrés. Il est plus facile de tromper un illettré, un dépressif, un malfrat ou encore un libidineux qu’un croyant pétri de vertu. La soumission éclairée des chrétiens est un frein majeur à l’esclavagisme tandis que l’expansion de l’imbécillité facilite l’endoctrinement de la masse silencieuse. La loi incitant la rémunération des délateurs reflète parfaitement l’esprit satanique qui gouverne la civilisation du XXIe siècle. Nos ancêtres croyaient certainement que les voitures voleraient dans le ciel, que l’ordre régnerait, que l’intelligence bienveillante dirigerait notre société. Or, c’est exactement l’inverse qui est en train de se produire.

Comme nous l’avons vu dans le précédent article, le scientisme entraîne inévitablement, selon une loi mathématique, l’effondrement de la vertu chrétienne pour transformer les êtres humains en animaux débonnaires et insensés. Pendant que le haut de la pyramide tyrannise la population, les actes de violence se multiplient sur l’ensemble du territoire. Le seul moyen de mettre un terme aux hérésies délirantes n’est pas d’employer la force physique, puisque cette méthode exciterait le lion qui rugit en nous. Donner de l’importance au mal, c’est-à-dire aux tentations qui nous attaquent intérieurement, reviendrait à légitimer la dictature tyrannique qui exerce sa pression maléfique sur notre civilisation. Seule la vertu est en mesure de vaincre le mal, grâce à un apaisement salutaire des esprits tyrannisés. Croire le contraire serait totalement insensé.

Pour chasser le démon, on brandit un crucifix en proférant de saintes paroles. C’est l’adjuration qui permet de libérer l’individu. C’est en remontant vers la véritable lumière divine, foncièrement chrétienne, que l’on peut arracher le pouvoir aux iniques. Pour désillusionner la population, il est nécessaire de l’exorciser par de pieux sermons. Celle-ci deviendrait plus vertueuse dès lors qu’elle prendrait conscience de l’existence du mal. La caste des sophistes serait dans l’obligation de relâcher sa folle emprise sur les foules pour retourner se terrer dans les ténèbres.

Pour mettre un terme à l’iniquité, il faut garantir la sainte justice. C’est l’équité ordonnée qui entraîne la paix. Dans le Christ, l’humanité forme un Corps soudé. Un élu républicain ne pourrait plus exercer son pouvoir sur les autres puisque Jésus-Christ retrouverait sa place officielle de Roi des rois. Devant une telle prise de conscience, devant la reconnaissance publique de Dieu, l’homme qui se prendrait pour un maître ne serait plus qu’un quidam comme un autre. La république disparaîtrait alors dans les méandres lucifériens. La barbarie retournerait à la poussière pour laisser la place à la beauté, à l’extase et à la paix. Ces anciens élus, redevenus de simples quidams devant la gloire du Christ, auraient alors le loisir de visiter les malades, d’assister les pauvres, de nourrir les affamés et de rendre justice là où ils avaient distillé tant de souffrance, de mensonges et d’iniquité.

Les sermons prêchés, dans les siècles précédents, par les prêtres catholiques éveillaient les âmes. Ces discours inspirés du Saint-Esprit incitaient les populations à se conduire vertueusement et dignement devant Dieu et les hommes. Sans connaissance de l’amour de Dieu, il ne peut y avoir ni loi ni moralité puisqu’il ne reste, d’un côté, que des individus orgueilleux qui se prennent pour des maîtres, et, de l’autre, des serfs soumis. Le discours fallacieux de ceux qui œuvrent pour une cause du genre « ni Dieu ni Maître » illusionne, depuis plus de trois longs siècles, les populations assoupies. Les esclaves qui s’ignorent n’ont pas d’autre choix que d’accepter leur triste sort. Le tour de passe-passe est astucieux. Le visage du malin se dérobe derrière ces logiques mensongères qui donnent le pouvoir à une caste maléfique.

Nous devons apprendre à peser nos mots. Nous devons veiller à nos comportements. Nous devons avoir pleinement conscience de l’existence du mal qui cherche à nous détourner de la vertu. Le démon œuvre à l’intérieur de chacun de nous. Les Docteurs de l’Église sont unanimes : il est impossible de ne pas avoir de tentations, mais, il est de notre devoir de ne pas les écouter. Elles ne sont pas irréelles même si elles germent invisiblement dans notre esprit. Les tentations poussent l’être humain à se séparer du bien pour se conduire indignement. Si le péché semble « mignon » au départ, le serpent s’insinue sournoisement dans notre âme pour venir enfler l’esprit de péché qui sommeille en nous. Sans en avoir réellement conscience, nous acceptons de voler une graine ; puis, au fil du temps, un raisin ; ensuite, une noix ; et, une pomme ; encore, une orange ; après coup, un pamplemousse ; plus tard, un ananas ; subséquemment, une citrouille ; postérieurement, une courge ; et enfin, l’ensemble du jardin. Par conséquent, la tentation réagit également à une loi mathématique. Si on lui cède de la place, elle finit par régner en maître, dans nos pensées, pour nous transformer peu à peu en un être illogique et perverti.

L’homme insensé ne se maîtrise pas, n’a pas conscience de sa propre existence, se perd dans toutes sortes d’hérésies. Il ne contrôle pas son langage, ne prend pas le temps d’apprendre, rejette la sagesse et se moque de la vertu. Il juge les fautes d’autrui mais refuse de faire sa propre analyse. L’homme incohérent se nourrit d’hypocrisie et d’irrationalisme. Il perçoit le monde comme un brouillard obscur dans lequel les fauves l’espionneraient pour le dévorer à la première occasion. L’homme irrationnel ne perçoit pas la perfection du monde visible. Il ne sait ni sentir le vent, ni écouter l’océan, ni observer les étoiles, ni aimer Dieu et les hommes. L’homme insensé se laisse facilement endoctriner par manque de recul et de réflexion. Il est faible dans le bien et fort dans le mal. L’homme insensé peut devenir homicide. Dans ce cas, il condamne d’emblée l’homme qu’il juge méchant, avant de le tuer. Sait-il seulement qu’après son acte dément, il devient, à son tour, comparable à celui qu’il a assassiné ? La logique de Caïn tuant Abel est d’autant plus valable sous le joug du modernisme décadent.

L’homme sensé, quant à lui, se nourrit de beauté, de lumière, de paix, de soleil, de pureté, de vertu et d’amour. Il aime profondément Dieu et les hommes. Il surveille son langage pour ne blesser personne. Il observe calmement les cieux en rendant hommage au Créateur. Il contemple les vagues qui roulent sur la surface de l’océan. Il respire à plein poumon l’air pur. Il écoute les abeilles qui butinent. Il hume la lavande et la fleur des champs. Il s’émerveille de la beauté et de la perfection du monde. Il prend conscience de cet amour infini provenant du Créateur. Dieu est la main invisible qui a conçu chaque chose. L’homme sensé a parfaitement conscience que le monde n’a pas été créé de main d’homme. La faune, la flore et l’humanité sont issues de cet amour réparateur et consolateur. L’homme éclairé rend gloire à Dieu pour Ses bienfaits. L’homme avisé imite les Saints et adore Jésus-Christ qui a aboli la Loi du Talion pour enseigner la Miséricorde. L’homme lucide s’accroche mentalement à la Crucifixion du Rédempteur afin de ne pas lâcher la main protectrice du Père. L’homme sensé reste fidèlement ancré dans le bien.

La logique vertueuse permet de détecter les abus et les fraudes. Les lois mathématiques, lorsqu’elles sont mises au service du bien, permettent de comprendre le fonctionnement du monde. Le mathématicien sincère détecte aisément les intentions maléfiques qui saccagent notre civilisation. Les algorithmes prouvent que le mal se propage dans la population, comme un feu de paille, si celle-ci n’est pas spirituellement armée. Dans le schéma donné ci-dessous, les personnes schématisées par la couleur bleue, représentant le bien, peuvent devenir rouge, comme le mal, si elles cèdent à la tentation. Le chaos se propage alors pour semer la discorde et la guerre. Deux individus qui ne cultivent pas la vertu n’hésitent pas à se frapper mutuellement jusqu’à ce que mort s’ensuive, tandis que deux saints se pardonnent l’un l’autre pour leurs mauvaises pensées qui ont elles-mêmes entraînées leurs paroles et leurs comportements déplacés. C’est en supportant patiemment et silencieusement les quolibets, les critiques et les mensonges que l’homme peut se maintenir dans la vertu. Celui qui ne cède pas un iota au mal reste fort dans le bien. Par conséquent, c’est la force spirituelle qui assure la paix, la charité et la cohésion dans l’ensemble de la civilisation, dès lors que ces préceptes sont appliqués depuis la tête jusqu’au bas de l’échelle. Tant que l’être humain n’aura pas compris l’importance de la spiritualité, celui-ci subira les affronts de ceux qui imposent le mal du haut de leur tour d’ivoire.

Heureux l’homme sage qui a conscience du bien et du mal, car, celui-ci est protégé et guidé par l’Éternel. L’homme qui connaît le mal ne s’aventure pas sur ses terres arides et sombres. Il se détourne complètement des vices et condamne fermement la violence et les comportements barbares. C’est en imitant Saint Michel Archange que nous pouvons mettre à mort le diable qui sommeille en chacun de nous. Souvenons-nous que le bien est aussi doux que le mal est cruel. C’est la bannière immaculée du Christ qui sauvera la France. Pour vaincre la république, il faut la dompter, comme un lion en furie, en enseignant la plénitude de l’amour. Peu importe ses millions de dollars, ses tanks, ses milices armées, ses collaborateurs, ses barbares qui imposent la loi d’urgence, la censure et la délation. Laissons-les gesticuler et hurler dans leurs ténèbres. Maintenons-nous dans la Lumière de l’amour de Notre Seigneur Jésus-Christ et ne cédons pas à la tentation. C’est ainsi que nous les vaincrons, à la manière de Saint Michel Archange. Seul le temps vous prouvera la validité de ce raisonnement. Qu’il en soit ainsi et que l’Éternel vous bénisse !

les_consequences_du_vice_et_de_la_vertu_dans_la_civilisation

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2016/01/10/l-homme-sense-pese-ses-mots/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’homme sensé pèse ses mots

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Ping : L’homme sensé pèse ses mots | musnadjia423wordpress

  3. Bambi dit :

    « Le seul moyen de mettre un terme aux hérésies délirantes n’est pas d’employer la force physique, puisque cette méthode exciterait le lion qui rugit en nous. »

    Personne ne remet en cause l’importance et la nécessité primordiale de la vertu pour remettre le monde à l’endroit, mais vraiment, cette manie de systématiquement écarter tout recours à la force me dépasse… .. Si Charles Martel (ou Jeanne d’Arc) avait compté sur la seule vertu pour vaincre le mal « grâce à un apaisement salutaire des esprits tyrannisés », on serait tous musulmans (ou anglais) depuis des siècles, et vous seriez en train de rédiger un article sur la miséricorde d’Allah…

    J'aime

    • Samuel de France dit :

      Je comprends votre point de vue, et c’est bien normal, de vouloir protéger la patrie de nos ancêtres. je suis moi même dans la même inquiétude que beaucoup, et j’aimerais comme vous voir cela dans ma vie. Comme vous pourriez être dans l’erreur de penser pas moins une chose, beaucoup de nos jours, remettent en cause l’importance de passer à d’autres rapports humains, cette manie qu’on habituellement les hommes de vouloir souvent faire l’usage de la force pour trouver une solution, aux divers problèmes de leurs pays comme du monde, comme pour les premiers ménages. Et puis vous savez si Charles Martel ou Jeanne d’Arc étaient de nouveau là, il n’est pas sur qu’ils puissent éviter le grand rouleau compresseur mondial sur les consciences. Comprenez moi, il m’arrive de me dire que le problème du monde, n’est pas forcément ce qui nous est principalement montré sur les images, peut-être même que le plus tragique se passe à un autre niveau de lecture, y avez-vous déjà songé, et cela malgré le grand programme médiatique du monde actuel. Nous pouvons bien continuer à recourir à la force, au kung fou et au karaté à la fois, mais après il faudra pas venir pleurer si nous en mettons sur le tapis, si nous nous apercevons à chaque fois, que les gens qui préfèrent souvent en recourir se font pas moins ficher, surtout qu’avec la toile de Big Brother on se demande des fois où nous allons. Vous savez quoi, je pense que les gens qui préfèrent faire l’usage de la force, ne font pas moins le jeu des puissants en coulisses surtout dans le monde actuel, mais ils en finiront bien par s’entretuer les cons, après je vous oblige pas de vouloir en découdre, ou dans ce que j’essaie de vous faire comprendre. Et puis, ce n’est pas non plus avec un pays devenu matérialiste, que vous pourrez mobiliser derrière vous une plus grande brigade de gens désintéressés à cheval, si encore les gens avaient un meilleur idéal de vie ancestral. Après je vous retiens pas, vous n’avez pas idée des moyens qu’il faudrait mettre en œuvre, comme des premiers gestes d’auto défense qu’il faudrait apprendre la veille, des ressources qu’il faudrait mobiliser, des hommes qu’il faudrait habiller, je pourrais bien vous suivre, et puis après quand les caisses seront vides et nous manquerons de cartouches, ou de force brute comment ferons-nous pour résister plus longtemps devant la bougie. A vrai dire, j’ai surtout l’impression que les gens qui préfèrent recourir à la force, ne veulent pas vraiment acquérir l’Esprit Saint ou prier dans leur vie, après je vous oblige pas à me croire, et cela quand bien même vous auriez un point de vue plus édifiant sur la situation actuelle, non moi je préfère plutôt m’en remettre à Dieu. Je crois plutôt que l’usage de la force, n’est pas forcément faire preuve d’une plus grande force d’Âme devant les premiers événements prédits, n’oublions pas les premières paroles du Christ, car il m’arrive des fois de rencontrer des musulmans qui préfèrent se raser la barbe, malheureusement à chaque fois, j’en perds du temps à attendre, car ils ne sont pas si délicats sur eux. Après, je vous demande qu’à vous écouter, je voudrais pas vous priver de votre inquiétude, et si pour vous ce sont les plus graves barbus qui vous désolent, et ça je peux le comprendre, moi ce sont aussi les médias à la solde des premières puissances matérialistes du monde qui pourraient pas moins causer de mal spirituel aux hommes. Vous savez, vous pourriez pas moins faire le jeu de nos adversaires, et puis de nos jours qui voudrait d’un roi peu fainéant, quoi qu’avec la démocratie ils élisent pas moins toute une classe de gens pas moins coûteux pour le pays, non je crois que nous sommes toujours pas sortis de la merde. Sinon ce n’est pas faux ce que vous dites, sincèrement, j’aimerais parfois en découdre comme nos ancêtres, cheveux au vent, la bannière en main, je crois même que du temps de Jeanne, j’aurais été en première ligne, mais voilà si ça se trouve Jeanne ce n’était qu’un grand mythe, et puis Martel une petite pédale douce pour les musulmans. Je vous dis cela, car à travers les premières valeurs pas si martelantes de notre temps, je vois toujours pas des veaux, se mettent réellement en mesure d’accomplir une telle tâche salutaire. Ne sous-estimons pas, la toute puissance de Dieu dans les premiers événements, les desseins du Ciel sont si impénétrables. On m’a même reproché une fois d’être tiède, trop lent, possible, j’en ai déjà bien du mal à moins recourir à la violence de plusieurs pour m’en sortir de cette grande dépression mondiale, à être dans la vertu, je ne dis pas que ma position ne puisse évoluer, mais en l’état actuel des choses, je ne sais pas pourquoi je préfère plutôt vous dire cela en temps que résistant. Déjà que les anciens généraux de notre pays ont déjà du mal à se faire entendre, et si vous croyez, que je préfère vous couper les pattes c’est fort possible, car on m’a souvent pas moins coupé les pattes ou les roubignolles avec tout ça. Si encore les gens savaient parler d’autre chose dans les sociétés actuelles, voyez encore comme les premiers forces de police de notre pays ne sont pas plus soutenus moralement, non il y a vraiment trop d’injustice içi bas.

      Aimé par 1 personne

  4. Samuel de France dit :

    Bonsoir à toi, comme à tes lecteurs, pas tous non plus, car je sais que tous ne sont pas nos amis.

    « La mode vestimentaire et les coupes de cheveux expriment ces tendances perverses qui hantent les esprits contemporains. « 

    Tu sais, le monde actuel a toujours été hanté par l’éventualité d’une autre dépression mondiale plus conséquente, l’autre jour, j’avais vu un pull, comme le font habituellement les femmes en passant devant les vitrines, il faut voir aussi le coût des coiffeurs pour dames.

    « Nombreux sont ceux qui sont illusionnés par ce système. » 

    Cela provient de l’afflux des images, le monde est entouré d’une vaste armada de satellites, il m’arrive de percevoir que nous vivons dans un monde à plusieurs réalités qui se croisent, s’ergotent, ou s’entrechoquent au fur et à mesure de l’histoire. Mais aussi serais-je en roue libre lorsque je t’adresse la chose mon ami ?

    « Nos ancêtres croyaient certainement que les voitures voleraient dans le ciel, que l’ordre régnerait, que l’intelligence bienveillante dirigerait notre société. »

    Tout à fait vérifiable, je n’ai jamais vu tant de gens pressés de mourir sur les routes, et pourtant je fais attention. J’avais pensé, pouvoir changer la vie dans ma jeunesse, mais j’étais naïf, je n’avais pas tout vu du monde, c’est pourquoi Jésus nous avait mis en garde contre ce qui allait advenir.

    «  Seule la vertu est en mesure de vaincre le mal, grâce à un apaisement salutaire des esprits tyrannisés. Croire le contraire serait totalement insensé. »

    Oui pour les élus du bon Dieu, mais je ne sais si cela pourra suffire pour le monde, en réalité plus les uns ne jurent que par le progrès et plus la cassure devient visible. Je dirais que dans rapport de un à un, ton propos se tient pour les élus, mais dans un rapport de un à la foule, je crois surtout qu’il faudra apprendre à courir vite, ou s’en remettre à Dieu.

    «  La caste des sophistes serait dans l’obligation de relâcher sa folle emprise sur les foules pour retourner se terrer dans les ténèbres. »

    Si tu fais référence à ce grand sortilège média, c’est effectivement le cas, tu dis bien que les faux prophètes en conduisent beaucoup vers l’idée qu’il n’y a plus rien après la mort. D’un autre coté, plus la crise prend de l’ampleur, et moins ils pourront captiver les Âmes, c’est donc pas forcément nous qui en souffrons le plus, mais les gens du système se retrouvant plus en position d’en extraire leur Âme. Mais il n’y a pas qu’eux, il y en a beaucoup qui se prétendent nos amis, mais qui t’inciteront pas moins, à vouloir fonctionner comme eux, encore dernièrement.

    « Pour mettre un terme à l’iniquité, il faut garantir la sainte justice. »

    C’est le problème que pose les multinationales, qui pourrait arrêter les premiers hommes d’affaires de la planète, le développement durable ? Ou ceux qui préfèrent suivre cela de loin, mais tout en disant à la fois, que tu devrais davantage essayer de recadrer le débat sur ton blog, mais chez eux, en font-ils meilleur ménage ?
    .
    « C’est l’équité ordonnée qui entraîne la paix. « 

    Ton propos, me rappelle une conversation que j’avais eu une fois avec un boss, il semblait clairement bloquer sur la captation de la chose, en plus j’avais pas spécialement chercher à lui parler de cela dans la gestion dans sa boite.

    «  Dans le Christ, l’humanité forme un Corps soudé. »

    Dans le calcul des faux prophètes, l’humanité forme un vaste conglomérat marchand,.

    « Un élu républicain ne pourrait plus exercer son pouvoir sur les autres puisque Jésus-Christ retrouverait sa place officielle de Roi des rois. »

    Ils pourraient avoir l’impression que nous les écoutons, or il en est rien, je regarde peu les images, sans y mettre le son. Imaginez ce que serait la vie, si c’était d’abord le Christ qui régnerait dans les cœurs, nombreux sont les faux semblants de vie ou de conduite du monde.

    « Devant une telle prise de conscience, devant la reconnaissance publique de Dieu, l’homme qui se prendrait pour un maître ne serait plus qu’un quidam comme un autre. « 

    Vous remarquez que tous ceux qui préfèrent vivre dans le ni Dieu, ni Maître au dessus d’eux, vivent pas moins sous le dickat de valeurs pas moins oppressantes.

    « La république disparaîtrait alors dans les méandres lucifériens. »

    Oui c’était prophétisé dans les textes anciens, mais sous un vocable que plus grand nombre n’arrive à comprendre.

    « Ces anciens élus, redevenus de simples quidams devant la gloire du Christ, auraient alors le loisir de visiter les malades, d’assister les pauvres, de nourrir les affamés et de rendre justice là où ils avaient distillé tant de souffrance, de mensonges et d’iniquité. »

    Il y a en réalité deux sortes d’élus, les plus intéressés ou désintéressés. Votre propos soulève une autre question, les gens qui se réclament les plus anti-système à l’heure actuelle, ne visitent pas plus les malades, n’assistent les pauvres, ne nourrissent les affamés, et pourraient pas moins contribuer à en pousser d’autres dans des valeurs de mort.

    « Les sermons prêchés, dans les siècles précédents, par les prêtres catholiques éveillaient les âmes. « 

    Oui, mais trop de prêches détournent les hommes de la religion, vous aurez beau avoir voir le meilleur sermon de l’histoire, tant que les circonstances ne sont pas réunies, les gens préfèrent suivre le monde. Mais il est vrai que les prêches d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec ceux d’hier, je n’ai pas pu aller au bout de la Messe dimanche, c’était trop désolant pour mon Âme. Oui, il y en a qui ont assurément la vocation de détourner les gens de la foi, s’en rendent-ils seulement compte, c’est malheureusement souvent ainsi, dans les multiples institutions humaines.

    «  Ces discours inspirés du Saint-Esprit incitaient les populations à se conduire vertueusement et dignement devant Dieu et les hommes. »

    Pour ma part je suis pas pour les discours qui endorment les gens à la messe, car les discours ne sont pas toujours inspirés par l’Esprit Saint, l’histoire est rempli de discours pour les foules. Les élites de notre temps ont tant gavés les foules de discours, qu’il semblerait que beaucoup en aient perdus le sens de l’écoute. Allez dans le désert, vous irez serez mieux accueilli que dans les grandes villes du monde de Sodome et Gomorrhe.

    « Le discours fallacieux de ceux qui œuvrent pour une cause du genre « ni Dieu ni Maître » illusionne, depuis plus de trois longs siècles, les populations assoupies. »

    Tout homme, même le plus cartésien suit la pensée d’un Maître, du coup je leur en souhaite de vouloir construire un monde sans Dieu, sans Ciel ni Anges, car des faux maîtres j’en vois partout pour soit-disant la liberté de conscience. c’est comme pour tous ces gens qui disent chrétiens devant le Seigneur, mais qui dans la vie médisent pas moins sur le dos de leur prochain.

    «  Les esclaves qui s’ignorent n’ont pas d’autre choix que d’accepter leur triste sort. »

    Dieu répond toujours à la prière de l’opprimé, car même dans une prison, l’homme peut encore croire à la providence Divine. Rappelez-vous de l’histoire du Père Arsène : «  Prêtre stupide, arrête de ramasser du bois dans la neige, tu vois que tu ne pourras jamais faire du feu pour pouvoir les réchauffer dans les baraquements, les sauver de la faim, de la soif, laisse les donc se résigner plus longtemps à leur triste sort. » expirer sans avoir entendu le Seigneur.

    «  Le visage du malin se dérobe derrière ces logiques mensongères qui donnent le pouvoir à une caste maléfique. »

    D’un coté ils vous parlent à longueur de vie de démocratie, mais de l’autre coté, le monde n’a jamais été tant trompé par toutes ces fausses logiques d’humanisme, la seule raison pour laquelle ils nous laissent encore nous exprimer, et pourtant assez claire à comprendre. Par ailleurs, le visage du malin, peut très bien se cacher parmi les gens les plus fourbes ou misérables, faut pas croire, tous les gens de la haute ne sont pas des damnés, et tous les gens d’en bas les amis de l’évangile premier, n’avez-vous jamais approché de ces gens là, et qui en vérité dans leur vie n’en donnent pas moins d’influence à une élite de grands groupes.

    « Nous devons veiller à nos comportements. »

    Beaucoup sont à la recherche de l’info, mais ne se rendent pas compte à quel point ils font le jeu des méchants. Nous pouvons bien veiller sur nos comportements, mais ils ont bien verrouillés les choses, alors on essaie de résister au mal, d’en témoigner, mais dans tout cela, les gens ne veillent pas plus à leurs comportements, et plus encore avec le bagout de plusieurs sur la crise. Tu sais il m’arrive de veiller, comme il m’arrive de voir que les gens du monde préfèrent surtout médire ou salir leur prochain, et cela même après avoir l’un de tes articles, et cela aussi bien construit soit-il.

    «  Nous devons avoir pleinement conscience de l’existence du mal qui cherche à nous détourner de la vertu.

    Oui, nous n’avons pas toujours conscience de la manière dont ils peuvent s’y prendre, je suis moi même dépassé comme pour plusieurs étant plus au fait de la chose, c’est sur que si l’info devait circuler au sujet des pratiques des grands groupes. En retour, plus les gens recherchent à y échapper par le biais des moteurs de recherche, et plus le monde semble être pris sous leur emprise. Je ne sais s’il vaut mieux être sur Mac ou Linux, oui, nous devons avoir pleinement conscience de cela. Je n’essaie pas de m’informer sur le Big Data, de savoir à quoi point les gens n’ont plus aucune vie privée, tant que cela ne dérange pas encore les puissants.

    «  Le démon œuvre à l’intérieur de chacun de nous. »

    Oui, le plus grand mal se trouve en chacun, à ce propos, vous pourriez avoir fait le plus grand travail d’introspection de la terre, vous trouverez toujours des gens à vous dire que le démon se trouve en vous, qu’en eux. Ce que je veux dire, les démons ont bien plus de facilité à faire le mal parmi les gens des villes, des systèmes mis en place, le monde.

    « Par conséquent, la tentation réagit également à une loi mathématique. Si on lui cède de la place, elle finit par régner en maître, dans nos pensées, pour nous transformer peu à peu en un être illogique et perverti. »

    C’est ce que je remarque, et cela même de la part de gens se croyant dans le réveil ou chrétien, le monde actuel ne se rend pas compte de la chose qui vient. Je dois dire que j’ai parfois du mal à éviter la tentation d’en savoir plus sur la crise, ou chacun n’arrive plus à prier.

    « Il ne contrôle pas son langage, ne prend pas le temps d’apprendre, rejette la sagesse et se moque de la vertu. Il juge les fautes d’autrui mais refuse de faire sa propre analyse. »

    Nous contrôlons notre langage, nous faisons attention à ce que nous disons, nous prenons le temps de relire les textes, vu que nous préférons peu regarder l’image, nous rejetons point la sagesse de nos Pères, mais les gens du monde ou nos frères sont toujours à nous juger. Vous pourriez bien en faire la plus claire analyse, ils trouverons toujours des choses à redire.

    «  L’homme incohérent se nourrit d’hypocrisie et d’irrationalisme. »

    Une mauvaise nourriture pour l’Âme et l’esprit ne donne pas toujours une bonne santé.

    « L’homme insensé se laisse facilement endoctriner par manque de recul et de réflexion. « 

    C’est surtout cette grande masse d’information qui y contribue fatalement, c’est vrai les hommes savent beaucoup de choses, mais voyez comme les médias, n’incitent plus les masses à la lecture des textes. Nous vivons dans un monde grandement plus trompeur, ou chacun recherche à avoir le plus de nouvelles que son prochain, il y a réellement une course à l’abîme, les modernes arriveront-ils un jour à se prendre pour Dieu lui même, ils pourraient bien y arriver, mais voilà que fera Dieu à ce moment là ? Toi même mon frère, s’ils arrivaient à t’influencer, ils pourraient même réussir à me faire mal voir sur ton blog, malheureusement tout est comme ça, quand bien même j’interviendrais plus ou moins souvent sur ton blog, car les hommes sont souvent comme ça.

    «  Il surveille son langage pour ne blesser personne. »

    Si je peux me permettre, j’y vois plusieurs raisons, et même lorsque vous essayez de leur faire voir une chose. J’ai travaillé une fois dans une boite, ou les gens ne recherchaient plus à être dans le respect des anciens, j’ai vite compris pourquoi l’ambiance devenait délétère. Et puis le Seigneur ne surveillait pas tout le temps son langage, fallait voir comme il était dur avec les Marchands du temps. Tu sais, si je devais en finir par surveiller mon langage chez les gens du monde, je ne pourrais démasquer personne parmi eux, j’aurais l’impression de faire le jeu des puissants.

    «  Il observe calmement les cieux en rendant hommage au Créateur.  »

    Quand je regarde le ciel, je pense moins aux nuages, je rends hommage au Créateur, je ne suis plus la foule, nous qui préférons moins nuire au vivant, au Ciel.

    «  Il contemple les vagues qui roulent sur la surface de l’océan. »

    C’est étrange, j’ai eu l’impression de voir venir une autre vague de licenciements pour le monde, et encore je ne suis pas extra lucide.

    «  Il respire à plein poumon l’air pur. »

    C’es vrai, mais lorsque cela se produira, il faudra rester devant la bougie et dans la prière selon les prophéties.

    « Il écoute les abeilles qui butinent. »

    A ce propos, les scientifiques du monde, ne semblent pas tous d’accord sur la cause première de la disparition des abeilles.

    « Il hume la lavande et la fleur des champs. »

    Jeanne nous disait, que plus elle perdait le contact avec le vivant, et moins elle n’entendait les voix du ciel.

    « Il s’émerveille de la beauté et de la perfection du monde. »

    A ce propos, on aurait jamais du inonder le monde de panneaux publicitaires.

    « Il prend conscience de cet amour infini provenant du Créateur. »

    Plus je vais vers le monde rempli d’amour, et plus les gens ont de la haine, c’est sur très peu seront sauvés à la fin.

    «  L’homme sensé a parfaitement conscience que le monde n’a pas été créé de main d’homme. »

    Tout cela pour mieux glorifier une plus fausse création d’hommes.

    « Celui qui ne cède pas un iota au mal reste fort dans le bien. »

    Personnellement si je devais regarder la télévision, je pourrais moins résister au mal.

    «  Tant que l’être humain n’aura pas compris l’importance de la spiritualité, celui-ci subira les affronts de ceux qui imposent le mal du haut de leur tour d’ivoire. »

    Tu auras beau leur démontrer par A+B une chose, ils rechercheront toujours à vouloir se débarrasser de ton témoignage ou du mien. Les gens qui appartiennent à ce monde, ne peuvent malheureusement moins en souffrir, celui qui aime son prochain fait peu le jeu du monde.

    «  Heureux l’homme sage qui a conscience du bien et du mal, car, celui-ci est protégé et guidé par l’Éternel. « 

    C’est juste, c’est ce que voulait nous dire le seigneur dans son propos sur les béatitudes.

    «  L’homme qui connaît le mal ne s’aventure pas sur ses terres arides et sombres. »

    Tu sais, c’est très difficile de connaître le mal, car le mal se cache sous de multiples formes, à vrai dire seule la prière nous en protège. Même lorsque je t’adresse ce propos, je pourrais pas moins l’éviter, tant il y en aurait à en dire. Prenons l’exemple suivant, dernièrement je suis intervenu souvent sur son blog, qu’inciterait donc le malin dans l’oreille de tous nos faux amis ?

    « Souvenons-nous que le bien est aussi doux que le mal est cruel. »

    Souvenons-nous en quoi beaucoup de loups sont habillés de nos jours.

    « Pour vaincre la république, il faut la dompter, comme un lion en furie, en enseignant la plénitude de l’amour. « 

    Tu sais elle est déjà en train de perdre, pourquoi vouloir la vaincre, elle se détruira bien toute seule la première, n’est-ce pas d’abord la haine du prochain qui entraîne sa chute.

    « C’est ainsi que nous les vaincrons, à la manière de Saint Michel Archange. »

    Voyez comme les élites veulent toujours vaincre à tout prix, pourtant l’échec du monde est déjà visible, et puis lorsque nous avons l’impression de les vaincre, ils en ont souvent une fausse longueur d’avance, alors à la manière de tous les Saints, laissons les rêver plus longtemps de futur.

    « Seul le temps vous prouvera la validité de ce raisonnement. Qu’il en soit ainsi et que l’Éternel vous bénisse ! »

    L’histoire nous donne déjà raison. Sinon il y a un truc qui me chiffonne dans ton tableau, si la personne deux, n’a pas toujours été un modèle de vertu, comment la première personne pourrait-elle en revenir à la vertu. Non c’est vrai, il devient de moins en moins évident de se sanctifier en cette fin des temps, mais je comprends le sens de ton propos. J’avais lu un truc à ce sujet, mais je m’en souviens plus trop, il était question des anormalités qui peuvent survenir dans le déroulement d’un programme, pourront-ils seulement toujours contrôler l’histoire ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s