Les racines du mal

les_racines_du_mal_adam_eve_arbre_de_la_connaissance_scientisme

Le mal et le bien sont des concepts spirituels fondamentaux, contrairement à ce que le système souhaite nous faire croire. Ils puisent leur origine dans l’esprit humain. Sans celui-ci, ces concepts ne sauraient exister. Les animaux sont caractérisés par leur apparence physique et leur force corporelle, tandis que l’homme se différencie d’eux par son intelligence. L’animal symbolise la matière tandis que l’homme évoque la spiritualité. Toute doctrine fallacieuse cherche à rabaisser l’être humain au rang de la faune afin de transmettre le pouvoir politique et financier à une caste privilégiée. À l’inverse, la théologie cherche à faire s’élever l’être humain vers Dieu en lui enseignant les vertus spirituelles qui le rendent digne du Créateur.

En dehors de l’esprit humain, les concepts spirituels ne peuvent pas exister puisqu’il n’y a pas de réceptacles suffisamment évolués, dans le règne animal, pour les appréhender. Dans cette ère de l’essor technologique, les agents du mal souhaitent transférer notre capacité d’abstraction vers les machines en créant une intelligence artificielle détentrice du pouvoir. Cette volonté fallacieuse sous-entend que les êtres humains deviendraient du bétail puisqu’on leur ôterait toute capacité de réflexion. Peu de personnes semblent capables de prendre conscience des véritables enjeux qui se cachent derrière ce concept fallacieux.

Le schéma situé à la fin de ce texte met en valeur le processus de chute de l’humanité, au fil de son histoire, depuis l’avènement de Jésus-Christ. Le Christianisme, situé sur l’axe vertical du schéma, est une religion qui englobe l’ensemble des vertus héritées des enseignements de Notre Seigneur, tandis que le Scientisme, placé sur l’axe horizontal, est une doctrine qui affirme que l’approche scientifique, strictement matérialiste, est la seule qui puisse appréhender le fonctionnement de l’univers. Le Christianisme offre à l’humanité les clés spirituelles de son Salut, tandis que le Scientisme condamne l’homme à vivre sous un joug aussi tyrannique que destructeur. Ainsi, l’axe vertical symbolise l’éternité, tandis que l’axe horizontal évoque la temporalité.

Le schéma permet de révéler deux lois étonnantes.

  • La découverte technologique entraîne une perte de la vertu, avec toutes les conséquences désastreuses que cela entraîne dans la civilisation.
  • L’histoire de l’humanité réagit au signe de Croix.

Ainsi, deux mondes opposés s’affrontent sur le plan idéologique.

  • La Cité de Dieu offre la plénitude spirituelle de l’humanité. Cela sous-entend une charité authentique conditionnée par une contrainte matérielle forte. Le monde tangible ne doit servir qu’à fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement du Corps dont Jésus-Christ, Roi des rois, est à la tête. Les vertus spirituelles sont enseignées à chaque individu afin de garantir une authentique paix charitable dans l’ensemble de la civilisation. Ceux qui font le mal sont condamnés à réparer leurs fautes, par là où ils ont péché, afin de prendre conscience de leurs mauvais actes. Dès lors, ils sont pardonnés et réhabilités.
  • La Cité du monde tend vers la perfection technologique. Cela engendre une dissolution des dons spirituels par un cloisonnement idéologique et matériel. L’individualisme ouvre la voie à un totalitarisme qui ne dévoile jamais son véritable visage afin de pouvoir progresser dans l’ombre. La fragmentation des informations permet de maintenir les individus dans un aveuglement qui garantit une fausse paix sociale nécessaire à l’instauration de ce nouvel ordre mondial. Tous ceux qui tentent de s’émanciper d’un tel système sont éliminés.

Les racines du mal se trouvent, par conséquent, dans notre esprit. L’arbre de la connaissance du jardin d’Éden symbolise les découvertes technologiques. La pomme, croquée par Ève et Adam, est une parabole de la perte de la vertu qui entraîne toutes sortes de troubles et de cataclysmes sur la terre. Lorsque l’humanité s’éloigne de Dieu, celle-ci connaît de grandes douleurs afin de mieux revenir à Lui. Le respect des lois divines engendre une paix charitable et fraternelle tandis que son refus entraîne toutes sortes de maux dans le monde. Ce sont des cycles mystérieux que l’on doit se contenter d’accepter puisque notre esprit est incapable de les appréhender correctement.

Après Samson et le lion dans l’Ancien Testament, Saint Michel Archange symbolise la victoire de l’esprit sur la chair. Son épée représente les commandements de Dieu tandis que le démon incarne leur antithèse. Pour vaincre le lion rugissant qui est en nous, nous devons nous contraindre à la vertu malgré la rébellion de l’animal. La religion chrétienne offre les clés du Salut. L’humanité a oublié tout cela, c’est pourquoi elle connaît actuellement les affres du mal qui s’agite dans la Cité du monde. J’invite le lecteur à lire ou à relire les quatre derniers textes du blog afin de bien comprendre les mécanismes enseignés dans cet article.

Les scientifiques ont compris leurs erreurs au cours du XXe siècle, nous en avons la preuve grâce à la citation, datant de 1965, de Max Born (1882-1970), physicien théoricien qui a contribué à la physique quantique : « il se pourrait que les horreurs politiques et militaires et le complet effondrement de l’éthique dont j’ai été le témoin durant ma vie ne soient pas le symptôme d’une faiblesse sociale passagère, mais une conséquence nécessaire de l’essor de la science – laquelle est, en elle-même, l’une des plus hautes réussites intellectuelles de l’homme ».

Ces dires confirment les travaux théologiques des Docteurs de l’Église. Pensons tout particulièrement au grand saint François de Sales qui nous a transmis dans ses écrits la magnificence de la pensée chrétienne. Les deux cités antonymes de saint Augustin continuent de s’affronter sur le plan spirituel. La Cité de Dieu prendra le relais suite à l’effondrement de la Cité du monde. La France sera sauvée, pendant quelques décennies, du chaos. La vérité du royaume de Dieu sera proclamée avant que ne vienne la fin selon les enseignements de Notre Seigneur Jésus-Christ. Qu’il en soit ainsi. Soyez bénis et protégés.

la_chute_de_l_humanite_depuis_jesus_christ_scientisme_christianisme_dieu_satan_royaute_republique_vertu_peche

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2016/01/03/les-racines-du-mal/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Les racines du mal

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Souri7 dit :

    Vous avez là parfaitement illustré le thème du Psaume 1 ! Et vous mettez bien en évidence le piège intellectuel du « progrès » qui nous enfume totalement.
    Saint François d’Assise disait à Sainte Claire que les hommes l’avaient souvent déçu… Source de douleur car Dieu n’est pas aimé ni compris par la majorité. Hélas, beaucoup d’âmes sont encore peu profondes!

    Psaume 1 – « Les deux voies » : Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des impies, ni dans la voie des pêcheurs ne s’arrête, ni au siège des railleurs ne s’assied, mais se plaît dans la voie de Yahvé, mais murmure sa loi jour et nuit !
    Les psaumes 1 et 2 sont comme la préface du Psautier dont ils résument la doctrine morale et les idées messianiques. Le psaume 1 est centré sur la relation à Dieu, il célèbre la Loi donnée aux hommes pour leur bonheur par l’écoute et la mise en pratique de sa Parole. Il est construit sur l’opposition du juste et du méchant : les deux voies sont décrites, et un symbole végétal, l’arbre pour le juste, la paille pour le méchant, est associé à chacun.

    Le Psaume 1 –  » Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants  » en français (AELF) :

    01 Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants, qui ne suit pas le chemin des pécheurs, ne siège pas avec ceux qui ricanent,
    02 mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit !
    03 Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu’il entreprend réussira,
    04 tel n’est pas le sort des méchants. Mais ils sont comme la paille balayée par le vent :
    05 au jugement, les méchants ne se lèveront pas, ni les pécheurs au rassemblement des justes.
    06 Le Seigneur connaît le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perdra.

    Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

    Le Psaume 1 – « Les deux voies » (traduction de la Bible de Jérusalem de 1998) en français :

    1 – Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des impies, ni dans la voie des pécheurs ne s’arrête, ni au siège des railleurs ne s’assied,
    2 – mais se plaît dans la loi de Yahvé, mais murmure sa loi jour et nuit !
    3 – Il est comme un arbre planté près des ruisseaux ; qui donne son fruit en la saison et jamais son feuillage ne sèche ; tout ce qu’il fait réussit :
    4 – pour les impies rien de tel ! Mais ils sont comme la bale qu’emporte le vent.
    5 – Ainsi, les impies ne tiendront pas au Jugement, ni les pécheurs, à l’assemblée des justes.
    6 – Car Yahvé connaît la voie des justes, mais la voie des impies se perd.

    Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

    source: http://www.psaumes.site-catholique.fr/index.php?post/Psaume-1

    Aimé par 1 personne

  3. ricquet dit :

    Merci pour le schéma avec son axe temporel.
    Il m’inspire… (peut-être inutilement ? Mais quels regroupements…)
    Un dessin valant mieux qu’un long discours, je le mets en ligne ici.
    (On y retrouve les nombres bibliques de l’Apoc de St Jean.)
    Que dire de plus : sinon que le nombre miroir de 144 par rapport à l’axe des x est 180+36 = 216 = 63 ce nombre semble être aussi un cheminement vers le nombre de la bête, mais uniquement au regard d’un seul axe, celui des x. (axe horizontal de la croix)
    si l’on prend l’axe des y (axe vertical de la croix), le nombre miroir de 666 est 270 – 36 = 243
    Or 243 = 35 (nombre approprié pour exprimer le pentagramme constitué de 5 triangles autour d’un pentagone.)
    Pardon de vous embêter avec des chiffres, mais les nombres aussi ne mentent pas, il faut seulement les mettre dans un bon raisonnement.
    Meilleurs vœux…

    Aimé par 1 personne

  4. 7 SUR 116 où sont les 109 autres?
    30 janvier 2016 louisjacquesfrancois
    Bonjour,

    Nous avons un devoir de chrétien d’interpeller les 109 évêques qui n’ont pas répondus à l’appel pour: Soutenir la Vie de la conception à la mort naturelle.

    Où sont-ils? Que vont-ils de plus urgent?

    Mais saluons les 7 pionniers qui sont montés au créneau.
    7 évêques français se dressent contre le drame de l’avortement

    A la suite du communiqué de Mgr Aillet, 7 évêques français signent une tribune dans Famille chrétienne :

    Sans-titre1« Peut-on encore parler de l’avortement aujourd’hui ? Il est suffisamment rare que ce sujet revienne dans le débat public pour ne pas saisir l’occasion de parler de ce « drame existentiel et moral » (pape François). La promulgation de la loi Santé le 27 janvier dernier nous permet de le faire. Il ne s’agit évidemment pas de porter des jugements sur les personnes, encore moins de culpabiliser. Refusant les caricatures, les amalgames et les invectives, nous souhaitons prendre le temps d’expliquer.

    ReyDepuis 1975, la loi Veil a consacré la possibilité d’avorter. En 2016, le bilan est dramatique. Alors que le nombre d’avortements reste élevé et constant, trois phénomènes nous permettent de lire en creux un profond malaise social : de moins en moins de médecins acceptent de commettre des avortements ; des plannings familiaux ferment par manque de militants ; des sites Internet proposant des solutions alternatives à l’avortement connaissent un fort succès.

    Monseigneur_Marc_AilletLa dernière loi Santé n’est qu’une fuite en avant. La suppression de la notion de « détresse », en 2014, et à présent du délai de réflexion avant de procéder à l’avortement revient à exercer une pression de plus sur les femmes.

    Nous regrettons que dans ce débat les premiers acteurs de l’acte d’avortement, les femmes, soient trop peu écoutées, au profit d’un « combat pour les droits des femmes ». On occulte la violence létale vécue par les enfants à naître et la violence physique et psychologique vécue par leur mère lors d’un acte d’avortement.

    2655507427Pour la loi, l’avortement est un « droit ». Dans les faits, c’est surtout un drame.

    C’est le drame des femmes qui vivent un traumatisme : avant d’avorter, elles portaient un bébé, elles portent à présent en elles un fardeau. Beaucoup ont eu le sentiment de ne pas avoir reçu l’aide et le soutien qui leur aurait permis d’accueillir leur enfant, de le bercer, de le caresser.

    L’avortement, c’est le drame des enfants éliminés avant de naître. Les nouveau-nés sont des êtres fragiles. Lorsqu’ils viennent à la vie, ils deviennent le trésor d’une famille, le cadeau de Dieu. Leur innocence nous bouleverse.

    Image_previewL’avortement, c’est le drame de la déresponsabilisation des pères. Combien de pères se sont-ils délestés de leur rôle, par indifférence ou sous le poids de la pression de leur entourage ? Il faut aussi souligner le désarroi de certains d’entre eux, autant en « quête » qu’en « perte » d’une identité qu’ils peinent à assumer.

    L’avortement, c’est un drame social. Dans notre pays, il est à présent si banalisé qu’il est difficile d’exprimer une opinion divergente. Une mentalité abortive s’est développée, articulée autour du refus de l’autre, de la vie et de la précarité humaine. Cette mentalité introduit le soupçon dans les liens familiaux : mes parents auraient-ils pu m’empêcher de naître ?

    La miséricorde portée par le pape François n’est pas sélective, parce qu’elle ne se conçoit pas sans la vérité. « La plaie qu’est l’avortement constitue un attentat contre la vie. Laisser mourir nos frères sur les bateaux dans le canal de Sicile constitue un attentat contre la vie. […] Le terrorisme, la guerre, la violence, mais aussi l’euthanasie, constituent des attentats contre la vie » (pape François, extrait du discours du 30 mai 2015 adressé à l’association Scienza e Vita).

    Mgr-Jean-Pierre-CattenozNous ne voulons pas juger les femmes. Devant le poids de leurs souffrances et la complexité de leurs déchirements intérieurs, nous répondons comme le pape François : « Qui suis-je pour juger ? » Ce sont les drames existentiels que nous accueillons au quotidien.

    Nous disons notre refus d’opposer dans ce débat le droit des femmes et le droit des enfants. Comme le pape François nous y invitait encore le 28 janvier dernier, nous devons relever « le défi de contrecarrer la culture du déchet, qui a de nombreuses expressions, parmi lesquelles celle de traiter les embryons humains comme un matériau jetable, de même que les personnes malades et âgées qui se rapprochent de la mort ».

    Nicolas-BrouwetNous appelons au droit à la vie pour tous. Et au droit à l’avis.

    Mgr David Macaire, archevêque de Saint-Pierre et Fort de France

    Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon

    Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

    Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes

    Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio

    Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon

    et Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban

    _______

    Merci à ces évêques courageux qui doivent se sentir bien seuls…

    Ce n’est qu’un début, le vrai combat ne fait que commencer!

    Soutenons de notre prière fervente ces hommes de Foi.

    Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et la Joie du cœur, au Nom du Père, du Fils et du SAINT-ESPRIT, Amen.

    Merci!

    JFL

    Aimé par 1 personne

    • Souri7 dit :

      Merci, merci, merci.
      Avec Dieu, une petite armée suffit pour remporter la victoire… et beaucoup de prières ferventes.
      J’ai lu quelque part que le premier avènement du Christ avait provoqué le massacre des Innocents en Terre Sainte, et que Son deuxième avènement aura provoqué le massacre des Innocents dans le monde entier.
      Le mal se venge, le mal enrage. Mais Dieu, soyons-en sûrs, en produira une Beauté infinie.

      J'aime

  5. MA Guillermont dit :

    Le temps est venu , les étoiles, beaucoup d’étoiles sont renversées. ..!
    Lucifer , pour vaincre , à besoin de diminuer la lumière dans les âmes.
    Le temps de l’Antichrist est là , il ėteind en les renversant les lumières que Notre Seigneur a défini comme étant le sel de la terre et le lumière du monde ,
    ses ministres .
    Les laïcs mais aussi les ecclésiastiques ont perdu et perdent de plus en plus leur fermeté dans la foi , dans la charité, dans la force , dans la pureté , dans le détachement des séductions du monde , nécessaires pour demeurer dans la lumière de Dieu .
    Dans le chaos mental , il est facile de provoquer le chaos spirituel et la faiblesse actuelle du sacerdoce la porte à commettre le péché de bassesse …
    L’Ecriture sainte dit:
    … » …Il faut , au préalable que se produise l’apostasie et que se révèle l’Homme de péché , l’Etre de perdition , l’Adversaire qui s’élève contre tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte , au point de trier en personne dans le temple de Dieu et de se donner lui – même pour Dieu … »
    (2 Th 2, 1-12)
    En grand nombre les prêtres sont réduits à des lampes sans huile et les fidèles s’égarent parce qu’ils manquent de lumières dans leurs ténèbres .
    Loi divine et morale que la sacralité de la Vie ; don de Dieu
    Horreur humaine qu’est le crime contre le tout – petit , … innocente victime !
    Soyons les porte – voix de ces petits martyrs , débutons dès demain une neuvaine à Notre Dame de Guadalupe en récitant le chapelet de l’Enfant à naître pour soutenir la pétition de Monseigneur Aillet .
    Je suis de tout coeur avec vous JFL , j’apprécie votre retour , merci à Marguerite à Corentin…, Samuel de France vous nous manquez …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s