L’antisémite, idiot utile du système

daniel_fosse_aux_lions_l_antisémite_idiot_utile_du_systeme

L’antisémitisme revient par la fenêtre après avoir été chassé par la porte. La réédition de Mein Kampf illustre bien ce symptôme qui frappe la France de plein fouet. Adolf Hitler, idiot utile des États-Unis et des sectes maçonniques, a fait le jeu politique de ceux qui souhaitaient voir les juifs messianiques périr. Il est donc faux et outrageant de dire que les camps de concentration n’ont pas existé. Le révisionnisme est désormais à la mode et de plus en plus en vogue sous couvert d’un antiracisme débilitant et confus, afin d’empêcher le quidam de prendre une position claire sur ce sujet très délicat.

Il y a bel et bien eu des millions de juifs, de tziganes, d’africains, d’homosexuels, de communistes, de socialistes, d’enfants, de femmes et d’hommes confondus, assassinés. Plutôt que de couvrir ce sujet d’un drap comme on couvrirait un miroir lors d’un décès, il est préférable de réfléchir à ce grave sujet en levant les tabous. Le tout est de s’opposer à toute reprise politique, car, cela ferait le jeu d’un quelconque parti assez opportuniste pour s’approprier la condamnation de l’horreur nazie.

Adolf Hitler a eu un rôle important dans l’histoire, celui de détruire les juifs messianiques qui suivaient les commandements de l’Ancien Testament (la Torah) et avaient foi en le Messie, Jésus-Christ, Fils de Dieu. Abram Poljak en est un bel exemple, mais, hélas, il reste très peu connu, même après sa mort. Ceci dit, Abram n’est pas décédé dans les camps de concentration. Il a pu échapper à la mort. Les nazis ont donc exterminé les juifs qui auraient pu recréer un Israël honorant les prophètes de l’Ancien Testament et les évangiles de Notre Seigneur Jésus-Christ. Le Royaume de Dieu annoncé dans le Nouveau Testament ne peut renaître sans un retour au Sacré et à une foi humble en Dieu. Le système contemporain éloigne ses citoyens des commandements du Père. Nous en avons déjà longuement parlé dans les précédents articles, il n’est donc pas utile d’y revenir. Si nous voulons être digne de Notre Sauveur, nous devons renouer avec nos racines judéo-chrétiennes. Il est temps d’en prendre conscience même si cela paraît insurmontable à cause des blocages psychologiques mis en place par le système contemporain.

L’antisémitisme sert la cause maçonnique et sioniste en empêchant la Foi en Jésus-Christ de s’implanter en Israël. Cet état sert une cause matérialiste et transhumaniste en étant intimement lié aux États-Unis. Il suffit de regarder ce que produisent les entreprises israéliennes pour comprendre qu’elles font le jeu des multinationales de la Silicon Valley. Israël n’est plus digne des prophètes et de Jésus-Christ puisque cette nation sert une cause qui éloigne de Dieu en militant pour une cause satanique. Les Hébreux nous ont légué la Bible, c’est-à-dire l’Ancien et le Nouveau Testament, ne l’oublions pas. Les juifs qui ont crucifié Jésus-Christ n’honoraient pas les prophètes et n’avaient donc rien à voir avec l’essence même du peuple Hébreu, fidèle aux commandements de Dieu. Ce n’est pas pour autant que nous devons condamner les juifs à l’enfer, car, c’est agir à l’encontre même de la volonté de Notre Seigneur Jésus-Christ. Les antisémites, strictement opposés au messianisme biblique, sont donc les idiots utiles de la Franc-Maçonnerie et de ses alliés sataniques.

Si nous ne prenons pas la défense des fidèles à l’Ancien Testament, nous sommes alors indignes de Notre Seigneur Jésus-Christ puisque nous renonçons à l’essence même de Son message. Le Fils de Dieu est venu sur Terre pour confirmer la Loi, pas pour la renier ou la modifier. Or, la Loi est basée sur les dix commandements de l’Ancien Testament. L’antisémitisme sert une cause satanique rattachée au sionisme, au culte de l’homme, à la haine de Dieu et des hommes.

Un bon chrétien devrait défendre Israël en la débarrassant de son extrémisme politique et religieux pour que le Christianisme puisse renouer avec ses origines prophétiques et messianiques. Des mensonges inouïs ont été rédigés par la Franc-Maçonnerie et autres sectes sataniques afin d’empêcher les fidèles de l’Ancien Testament de renouer avec les prophètes et leur Messie Jésus-Christ, afin d’éviter que les individus prennent conscience de l’horreur dans laquelle ils vivent, afin d’éloigner les foules de la Parole authentique de Dieu.

Un juif qui est fidèle aux enseignements de l’Ancien Testament a foi en Notre Seigneur Jésus-Christ comme il croit en la parole des prophètes l’ayant précédé. Un sioniste, lui, fait le jeu de la grande Babylone, de la Franc-Maçonnerie internationale, du culte de l’homme, du transhumanisme et autres hérésies prônées par ces milliardaires qui se sont enrichis sur le dos des nations illusionnées par le système satanique dans lequel nous vivons.

Peu de chrétiens semblent avoir conscience de cela. Ils payent le prix fort de l’oubli de l’origine hébraïque de la révélation divine. Certains courants chrétiens affirment que tous les maux proviennent des juifs. Or, ceux-ci se trompent car ils ne suivent pas le second commandement de Jésus-Christ qui consiste à aimer son prochain comme soi-même. Le moteur commun entre l’Ancien et le Nouveau Testament, c’est l’amour de Dieu, c’est la charité, c’est la transfiguration, c’est la prière qui transcende l’homme pour le rendre semblable dans son amour à Notre Seigneur Jésus-Christ.

Un bon prêtre, comme Padre Pio, devient semblable à Jésus-Christ lors de la Sainte-Messe car il se remplit du Saint-Esprit, de cet amour mystique pour Dieu et Sa création. Les chrétiens au cœur dur sont, hélas, nombreux, car, ils n’ont pas compris le sens véritable de la foi. Ceux qui se rendent à la Messe avec un cœur dur comme la pierre ou un mauvais esprit ressemblent à des pharisiens puisqu’ils s’y rendent pour se montrer sous leur plus beau jour. C’est le syndrome de la bonne apparence qui tue la foi.

Les prophètes et Jésus-Christ n’avaient pas la possibilité de se rendre à la Sainte-Messe puisque celle-ci n’existait pas encore… Jésus-Christ a prié pendant quarante jours dans le désert. C’est dans la prière inspirée de l’amour de Dieu, dans la pureté de nos pensées que nous pouvons développer les dons du Saint-Esprit. Dieu agit en nous en diffusant une énergie qui remplace nos défauts, nos mauvaises intentions par Sa pureté. Sans prière, comme le veut le système contemporain, nous nous condamnons à vivre sans l’effusion du Saint-Esprit. Nous sommes alors coupés de Dieu et œuvrons avec un cœur rempli de souillures et d’impuretés car notre nature tend à l’imperfection si nous ne veillons pas à nous éloigner du péché.

Le système actuel masque la Vérité comme il peut car il veut survivre en imposant son système inique et cruel afin de transformer l’homme, à l’aide de la technologie et de la science génétique, en un monstre dénué de charité, véritable esclave de ceux qui souhaitent régir le monde à partir de leur gouvernance mondialisée. Seule une prise de conscience de l’importance des commandements de Dieu rappelés par Notre Seigneur Jésus-Christ sauvera le monde. Le reste est de la poudre aux yeux, de la spéculation et une perte de temps.

J’ai bien conscience que cet article suscitera certainement l’étonnement mais il faut soulever ce genre de problèmes car la société fait trop souvent le choix de frapper d’interdits tout ce qui est important afin de nous empêcher de réfléchir intelligemment. D’autant plus que la censure ne pourra pas prohiber un tel article puisqu’il condamne le racisme. Le gouvernement actuel ne peut que se prendre les pieds dans une telle réflexion, car, il tente de masquer son appartenance à la franc-maçonnerie par le mensonge, la force physique et le mépris de ceux qui aiment Dieu et les hommes. C’est pourquoi il joue avec l’Islam afin de se cacher derrière cet épouvantail si facile à secouer. Or, les musulmans, tout comme les juifs, se convertiront à la foi en Jésus-Christ lorsqu’ils prendront conscience de l’horreur dans laquelle nous vivons. Ce n’est qu’une question de temps, soyez-en certains !

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/11/03/l-antisemite-idiot-utile-du-systeme/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour L’antisémite, idiot utile du système

  1. Un bon prêtre comme Padre Pio…. une jolie colline comme le Mont Blanc…. un ravissant lac comme la Méditerranée… Mais soit, votre article n’est pas antisémite !

    J'aime

  2. Alexis dit :

    Bonjour Stéphane,
    Merci beaucoup pour cet article qui remet les pendules à l’heure.
    Revenir à la tradition authentique de la sainte Messe et échapper aux erreurs de l’infiltration sectaire au sein de l’église « officielle » ne doit pas nous faire renouer avec d’autres erreurs tout aussi graves.
    En 2015, nous avons suffisamment de recul pour voir que la Tradition peut aussi chuter.
    En regardant l’actualité, il devient évident que le FN n’en a rien a faire des Chrétiens, si le FN était anti-système, pourquoi est il si présent dans les médias, servant d’épouvantail pour faire élire les mêmes politiques corrompus pro-US ?
    Pourquoi Alain Soral promeut il la Tradition Chrétienne ET le traditionalisme maçonnique de René Guénon et de Julius Evola ?
    Pourquoi Alain de Benoist, Christian Bouchet et Alexandre Douguine sont des admirateurs du « père du fascisme » qu’est Evola ? Lisez « Julius Evola envers et contre tous », il est partiellement disponible sur internet, vous y retrouverez tout ce beau monde et ils ne parlent pas de l’Amour du Christ.
    Pourquoi une certaine Tradition promeut elle le règne Social de Notre Seigneur Jésus Christ, le Sacré Cœur ET les sports de combats ?… imaginez vous Jésus Christ dire de tendre l’autre joue ET de pratiquer le Mixed Martial Art ?
    Je prends cet exemple absurde et anachronique pour bien faire comprendre qu’il est facile de s’impatienter, de céder à cet esprit de Croisade qui pourrait nous faire perdre de vue la parole du Christ, même un instant.
    Je ne veux pas faire la morale, je suis loin d’être un bon Chrétien, je suis passé par plein de stades, de l’emballement au désespoir, j’ai encore beaucoup à apprendre et surtout à désapprendre du conditionnement qui nous sert d’éducation, mais si je connais certains pièges de part mes erreurs passées, alors il me faut les dire.
    Alors pourquoi ce mélange contre nature entre Christianisme et combat ?
    Mon opinion est que le « système » VEUT ce qu’il appelle la « friction des contraires » qui produira l’embrasement des gens les uns contre les autres et ainsi parvenir à la fusion alchimique des Nations en un grand tout appelé « gouvernance mondial ».
    Soyez attentif à ce qui va se dire lors du COP21 bientôt à Paris, et vous entendrez dans les médias la même terminologie de « gouvernance mondiale » mais cette fois pour le climat, mot qui ne veut rien dire sauf que ce n’est plus le peuple qui décide mais une élite (d’ailleurs le peuple a t’il jamais décidé?).
    Et même si le système n’y arrive pas (Satan sait qu’il a éternellement perdu, car il a éternellement désobéit, le temps n’ayant pas prise sur lui, il ne regrette rien ; nous oui, nous pouvons regretter !), il se réjouira simplement du bain de sang ou de la servitude de tous en s’esclaffant à gorge déployée…
    Le Bon Chemin est comme un fil de funambule, s’impatienter et essayer de forcer le destin peut nous faire chuter. Que faire alors, c’est une situation impossible !?
    Et oui… c’est un mystère, tout comme l’apostasie : vrai papauté? sédévacantisme ? un vrai casse tête chinois, la fumée est partout et notre besoin de « faire » ou de prendre parti (politique?) peut nous jouer des tours.
    C’est naturel de vouloir s’intégrer à un groupe pour donner un sens à notre vie, se sentir utile… Mais souvenons nous ce qu’à fait Jésus Christ avant de prendre la parole, il est allé prier dans le désert 40 jours, en avait il besoin? non, mais c’était nécessaire. Les premières anachorètes se sont isolés, ils n’étaient pas des misanthropes pour autant.
    Peut être qu’à notre niveau il est aussi nécessaire de nous isoler un temps seul avec Dieu et d’appliquer cette sagesse populaire qui consiste à tourner 7 fois notre langue avant de parler ou de prendre parti.
    La prudence, les vertus et la prière sont nos seules VRAI armes, le Rosaire est un véritable « programme » d’exercices spirituels pour ceux que le désir de « faire » démange. Quant aux solutions temporelles, passons les au crible des commandements de Moïse et voyons ce qu’il en reste…
    Que Notre Seigneur Jésus Christ nous vienne en aide et que nos prières nous rapprochent de lui.

    J'aime

    • Tradition chrétienne : précisons le terme. Les lefébvristes restés fidèles à la pensée de Mgr Lefèbvre sont autour de Mgr Tissier de Malerais. Quant à Mgr Fellay, il compose odieusement avec les « romains » conciliaires, parce qu’il n’a pas compris ou eu le courage de tenir le vrai cap.

      J'aime

    • Bonjour Alexis,
      Je vous remercie beaucoup pour votre commentaire. Celui-ci est bien étayé et pertinent. Vous avez raison d’expliquer la notion de la théorie des contraires car c’est une triste réalité. Dieu vous bénisse !

      J'aime

      • ricquet dit :

        Idem,
        Merci pour la profondeur de vos textes.
        Le peuple juif vivant en Israël reçoit une éducation de peur orchestrée.
        Lien : https://www.youtube.com/watch?v=nZB8lE42fdM
        « Le documentaire polémique de Yoav Shamir brocarde le sentiment de victimisation et l’obsession de l’antisémitisme en Israël. Le réalisateur estime notamment que l’État hébreu est prisonnier de son identification permanente avec la Shoah. »

        C’est en effet très révélateur d’observer cette peur qui engendre un conformisme…

        J'aime

    • el vago dit :

      Sait Michel, je me suis toujours demandé, est-ce vraiment une lance qu’il tient dans la main ? Sainte Jeanne d’Arc, une épée ?
      Au passage, il parait qu’elle était très bonne pour manier la lance et qu’elle faisait des choses incroyables avec un canon d’artillerie …
      Que dit-elle déjà ? Ah ça y est je me souviens : « les hommes d’armes combattront et Dieu donnera la victoire ! »

      Une petite question maintenant, qui est le plus charitable selon vous : celui qui se laisse tuer en ne voulant pas combattre son ennemi parce qu’il considère que c’est un crime de tuer son prochain ? ou alors celui qui se défend, prend les armes, jusqu’au sacrifice de sa vie, et cela pour sauver ses valeurs, son pays et faire en sorte que ses fils et ceux de sa nation puissent conserver sa foi et ce qu’il entend être la vraie religion ?

      Le seul charitable est évidemment le deuxième, le premier n’est en réalité qu’un émasculé qui certes ne veut pas faire de mal, mais qui surtout ne veut faire aucun bien !

      J'aime

      • El Vago,

        Effectivement, une génération complète est morte en 1914 pour défendre notre Patrie. De nos jours, les jeux ont changé et nous sommes comme des lapins lancés sur un champ qui ne respecte aucune règle. Par conséquent, nous aurons droit à une guerre civile où celui qui aura la chance d’être armé pourra se défendre. Pour les autres, ce sera la mort assurée. Nous vivons donc une époque terrifiante ou le mal est sournois et ne donne aucune chance à ceux qui souhaitent défendre leur nation. Nous vivons une époque charnière et nous aurons droit à beaucoup de souffrance.

        Dieu vous bénisse !

        J'aime

      • Alexis dit :

        Les martyrs Chrétiens n’ont pas pris les armes, ils ont rendu témoignage de Jésus Christ et de l’Évangile jusqu’à la mort, sont ils des émasculés ?

        Saint Michel Archange a la lance de LA Vérité pour transpercer l’erreur de Satan et non pour pourfendre la chair des hommes.
        Sainte Jeanne d’Arc est sans doute une des rares exceptions et quelle exception !

        Mais voici quelques extraits des Évangiles qui ne laissent aucun doute quant au but à poursuivre, le juge de paix dans ce débat ne peut être que le Christ lui-même :

        Évangile selon Saint Marc, Chapitre 12 :
        32. Le scribe lui dit : Bien, Maître ; Vous avez dit avec vérité qu’il n’y a qu’un seul Dieu, et qu’il n’y en a pas d’autre que Lui,
        33. et qu’on doit L’aimer de tout son cœur, et de tout son esprit, et de toute son âme, et de toute sa force, et qu’aimer le prochain comme soi-même est quelque chose de plus grand que tous les holocaustes et les sacrifices.
        34. Jésus, voyant qu’il avait sagement répondu, lui dit : Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. Et personne n’osait plus Lui adresser de question.

        Évangile selon Saint Matthieu, Chapitre 26 :
        51. Et voici qu’un de ceux qui étaient avec Jésus, étendant la main, tira son épée, frappa le serviteur du grand prêtre, et lui coupa l’oreille.
        52. Alors Jésus lui dit : Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée.
        53. Penses-tu que Je ne puisse pas prier Mon Père, qui M’enverrait à l’instant plus de douze légions d’Anges ?

        Évangile selon Saint Luc, Chapitre 6 :
        27. Mais à vous qui M’écoutez, Je dis : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent.
        28. Bénissez ceux qui vous maudissent, et priez pour ceux qui vous calomnient.
        29. Et à celui qui te frappe sur une joue, présente encore l’autre ; et celui qui te prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre aussi ta tunique.
        30. Donne à quiconque te demande, et ne redemande pas ton bien à celui qui s’en empare.
        31. Et ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le-leur vous aussi, pareillement.

        J'aime

      • Evelyne dit :

        Bonsoir El Vago,

        Ce qui est inquiétant, c’est que celui que vous estimez « charitable » correspond au profil parfait des intégristes daeschiens et autres islamistes religieux dont nous dénonçons la barbarie !
        Que faire donc ? pourriez vous « tuer » au Nom de Notre Seigneur et de votre foi en Lui ,
        Ces questions sont celles que je me pose , hélas !
        J’ai vu le film « Cristeros » concernant la révolte des catholiques persécutés par la président Calles au Mexique (en 1935) et qui ont pris les armes pour se défendre .
        Leur cri de ralliement était « Viva Cristo Rey » ! En sortant de la séance, on ne peut que s’interroger sur ce que nous ferions dans un cas similaire actuellement, chez nous… !
        Les Chrétiens d’Orient eux sont confrontés à ce dilemme et semblent plutôt refuser le combat, faute peut-être de moyens de défense et population minoritaire ?!
        Vaste questionnement…

        J'aime

      • el vago dit :

        La guerre ce n’est pas la même chose que des petites échauffourées entre êtres humains, ce sont des nations qui s’affrontent, des factions. Il ne s’agit pas de prendre une claque et de ne pas répondre, c’est autre chose et se posent des cas de figure bien terribles qui vous mettent très rapidement face à la lourde problématique que pose le cinquième commandement. Il ne faut pas aller à la guerre, c’est indéniable, il faut tout faire pour la désamorcer mais parfois, c’est aussi la guerre qui vient à vous.

        Et donc il faut se poser les bonnes questions. Qu’est-ce qui est charitable, qu’est-ce qui est juste, sauver l’autre en s’attaquant à celui qui est son assaillant, ou ne pas l’aider et attendre qu’il se fasse massacrer, lui puis ensuite un autre, tout simplement parce qu’attenter à la vie de son assaillant serait mal et qu’il faut aimer son ennemi ? Aimer son ennemi, c’est compréhensible même si c’est bien difficile à appliquer, mais là encore, il y a des situations des contextes où c’est absolument inapplicable, et puis la justice ce n’est pas cela, la justice c’est défendre le faible, l’opprimé d’abord. Aimer son ennemi, c’est vouloir qu’il se sauve, qu’il embrasse la vraie foi, ce n’est certainement pas rester insensible et mollasson devant ses actes de barbarie !

        Et ce n’est pas parce qu’il y a des martyrs qu’il n’y a pas aussi des combattants de la foi !
        L’un n’exclue pas l’autre, on peut servir en voulant sauver les autres et en donnant sa vie pour cela et c’est beaucoup plus louable que de choisir la passivité et la mollesse qui elles pour le coup n’ont rien de chrétien. Ce ne sont pas des passifs qui finissent martyrs, ce sont toujours des vivants.
        Il y a donc bien un lien entre les combattants de la foi et les martyrs, ils ne sont pas du tout opposé car ils témoignent chacun à leur façon de leur foi.
        Le cas de sainte Jeanne d’arc est pour le coup étonnant, car elle incarne à la fois le parfait combattant chrétien qui ne renonce à rien et aussi le martyr, elle est d’ailleurs l’unique martyre de la royauté universelle de Notre Seigneur Jésus Christ et du caractère sacré et divin du Roi de France.

        Rappelons les trois ordres de la société féodale : bellatores, oratores, laboratores, rappelons une des signifcations de la fleur de lys : Foi, Sapience et Chevalerie. Pourquoi ne pas faire de place à la chevalerie, à ces bellatores qui servent eux aussi à leur façon et qui sont garants de la paix ?
        La guerre, c’est une réalité qui peut nous tomber dessus, il est bien dommage que le service militaire ait disparu, car on y apprenait aussi à servir et à ne pas oublier que cela peut arriver à tout moment.

        Que penser d’un David armé de sa fronde ? d’un Josué ? d’un Charlemagne ? d’un saint Louis ? Ont-ils leur place dans votre panthéon personnel ou sont-ils exclu parce qu’ils auraient attenté à la vie d’autrui ? Que penser de la bataille de Tolbiac ? parce que pour qu’il y ait sacre de Clovis et de ses 3000 soldats à Reims, il y a d’abord Tolbiac. Que penser des batailles de Montgisard ? de Patay ? de Lépante ? du fameux « in hoc signo vinces » vu par constantin avant la bataille du pont Milvius ?

        La guerre de Vendée, la guerre des Cristeros sont effectivement des guerres incroyables, car elles sont dans le fond autant spirituelles que militaires, ces hommes ont défendu avec peu de moyens, leurs valeurs, leur vision de la religion, et tout cela avec leur foi chevillé au corps, ils ont leur place au Paradis et personne ne le leur enlèvera. Dante, dans sa divine comédie, réserve d’ailleurs tout un ciel du Paradis, le ciel de Mars pour les combattants de la foi.

        J'aime

  3. el vago dit :

    La pierre rejetée des bâtisseurs est devenue la pierre d’angle et pour ceux qui l’ont rejetée elle est devenue pierre d’achoppement.

    1 pierre 2:7

    « L’honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle, et une pierre d’achoppement et un rocher de scandale; ils s’y heurtent pour n’avoir pas cru à la parole, et c’est à cela qu’ils sont destinés. Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,… »

    Le Christ est donc pierre d’achoppement pour les juifs, si bien qu’en réalité la venue de Notre Seigneur et la destruction du temple de Jérusalem empêchent les juifs de lire la bible directement sans passer par le Talmud et les commentaires rabbiniques.
    Tout dans l’ancien testament annonce le nouveau testament, beaucoup de juifs convertis ont été troublés par cela. Le Talmud sert à brouiller les cartes, à les endurcir, à leur rendre la nuque encore plus raide, c’est triste mais c’est ainsi.
    Ils finiront bien par se convertir, comme l’espère tant saint Paul, mais hélas cela sera bien tardivement, pour le moment ils s’obstinent et cherchent à étendre leur domination.

    J'aime

  4. Vent Couvert dit :

    Un texte tout de même bourré d’illogismes.
    Des juifs sont morts dans des camps de concentration allemands comme dans des camps de concentration français, comme des japonais dans des camps de concentration américains, comme des américains dans des camps de concentration vietnamiens,… C’est là le lot de la guerre. Mais, ils sont morts de faim, de froid, de travaux forcés, de mauvais traitements aussi et d’épidémies enfin. Et c’est tout. La Shoah n’a jamais existé. Il n’y a jamais eu de volonté industrielle d’éradiquer les juifs, les tziganes, les homosexuels et tous ceux dont vous avez parlé. Ces camps de concentration n’étaient que des camps de transit en attente de la fin de la guerre sur le front de l’est. Le but était de déporter les juifs en Russie d’où ils venaient et d’en libérer l’Europe. L’action juive sur la société allemande lors de la république de Weimar (copié-collé de l’action juive dans la république française) a fini de convaincre les européens de la nuisance juive après la trahison historique de leurs élites au traité de Versailles. La trahison des peuples qui les ont accueilli est d’ailleurs un point récurrent du juif dans l’histoire. Ils trahissent les assyriens pour les perses, ils trahissent les wisigoths pour les arabes en Espagne. Ils trahissent les allemands pour les américains au traité de Versailles. Ils trahissent les turcs pour les anglais pendant la première guerre mondiale. Ils trahissent les français pour les arabes au tournant du XXIè siècle en promouvant l’immigration de peuplement et la disparition de l’âme française dans un métissage généralisé.
    La Shoah que vous reconnaissez comme ayant eu lieu et comme étant le sommet de la « barbarie humaine » ne sert en réalité qu’à remplacer le Christ Jésus Notre Seigneur en en faisant le nouveau paradigme. Valider la shoah, c’est valider la sanctification de la shoah à la place de la sanctification du Christ. A chaque fois que vous abondez dans le sens – absolument faux historiquement parlant – d’une extermination du peuple juif, vous validez les armes pour déchristianiser la société. On peut blasphémer contre Dieu, c’est Hollande qui le dit avec tous les « Je suis Charlie » mais on ne peut pas blasphémer contre la shoah.
    Ce que vous appelez antisémitisme, en validant vous-même le chantage à l’antisémitisme que la France subit depuis plus d’un siècle, c’est de l’antijudaïsme. Car comme tout juif est antichrétien, tout chrétien est antijudaïque. Il ne s’agit pas d’une question de race mais bien d’une question de religion. C’est d’ailleurs ce que répondait Saint Pie X à Théodore Hertzl :
     » Les Juifs n’ont pas reconnu Notre Seigneur, nous ne pourrons donc pas reconnaître le peuple juif : ‘‘Non Possumus’’. » (Saint Pie X, 25 janvier 1904, Cité du Vatican).
    Quant à la franc-maçonnerie, elle est une émanation de la cabale et du zohar. La franc-maçonnerie est une création juive à 100%. C’est pourquoi il existe des loges interdites aux goyim qui contrôlent les loges de goyim. Ainsi le B’Nai Brith est-il au-dessus du Grand Orient de France. La Franc-maçonnerie a été l’instrument diabolique de la synagogue de Satan pour détruire les nations chrétiennes, assassiner leurs rois et lancer la grande apostasie des peuples grâce à la république.
    Ce que vous appelez les Hébreux ne sont pas les juifs d’aujourd’hui. Ils n’ont plus le même message religieux. Rappelez-vous, ils ont trahi les enseignements et ont persécuté les prophètes. Les juifs d’aujourd’hui sont les talmudistes d’hier, les pharisiens d’avant hier, les persécuteurs de prophètes d’avant hier. Il n’y a rien d’autre à dire. Il faut les combattre. Et c’est le seul point où je vous rejoins. Pas forcément par le fer, même si faire rentrer une épée dans le ventre d’un blasphémateur est une nécessité ainsi que l’éditait Notre bon Roi Saint Louis, car la recherche de la conversion du juif doit être une priorité.

    J'aime

    • Bonjour,
      Je vous rejoins sur une seule chose : la conversion des juifs et des musulmans à Notre Seigneur Jésus-Christ.
      Pour le reste, la seconde guerre mondiale n’est pas un mythe, ni les camps de concentration.
      Mes grands-parents ont connu l’infamie des camps et l’horreur nazie.
      Tout ce qui est homicide est opposé à la Vie, sinon vous affirmeriez que Jésus-Christ a demandé de tuer en Son nom : ce qui est totalement faux. Seul Mahomet a demandé la guerre par l’épée.
      Notre époque est obscurcie par le mépris et il n’y a plus aucune entente.
      C’est pourquoi nous aurons droit à une terrible guerre civile avec un nombre de morts énorme. Il faut que cela se fasse car les commandements de Dieu ne sont plus honorés.
      Qu’il en soit ainsi…

      J'aime

      • Vent Couvert dit :

        Ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Nous ne parlons pas de l’inexistence des camps de concentration mais bien de l’inexistence des chambres à gaz homicides. Les camps ont existé. Il n’y a là rien de dérangeant. Les fours crématoires ont existé et existent toujours. Il y en a un dans ma ville. Il n’y a là rien de dérangeant. En revanche, les chambres à gaz n’ont pas existé.
        Cordialement.

        J'aime

      • Les chambres à gaz ont existé. Il a d’ailleurs été prouvé que les gens mouraient entassés jusqu’en haut des salles. De nombreux témoins occulaires en parlent et à l’époque il n’y avait pas internet pour transformer l’information en tout autre chose. Tous les témoins occulaires affirment que les fours crématoires fonctionnaient à plein régime. Je possède de nombreux ouvrages qui parlent des camps car je m’y suis longuement intéressé. L’homme est capable de faire subir aux autres toutes sortes d’ignominies. Il est aisé de se situer en haut du mirador mais il est beaucoup plus difficile d’être un prisonnier aux ordres des kapos. Personnellement, je n’approuve pas l’existence de camps car la souffrance des autres m’est insupportable. Cette cruauté gratuite me donne la nausée.

        Vive Jésus, Roi des rois, Il est le Chemin, la Vie et la Vérité !

        J'aime

      • ricquet dit :

        St Michel Archange :
        Nous sommes le fruit de notre culture (qui peut-être perverse et miroir trouble aux alouettes)
        Qui a déjà eu le courage de lire Faurisson ?
        Pour ma part, j’ai visualisé plusieurs de ses vidéos. (exemple)
        J’en déduis que cet homme est un amoureux de la vérité qu’il débusque contre vents et marées…
        Les arguments qu’il développe sur les chambres d’extermination semblent impartiaux et de bon sens. (en tous cas étayés avec des photos et témoignages et à contrario les « preuves admises » sont chargées de zones d’ombre et contre-sens…)
        D’ailleurs aucun des détracteurs de Faurisson n’osent le confronter lors d’un débat en direct. (Dit-il avec aplomb)

        Que peut-on contre la sincérité si elle s’appuie sur la vérité maîtrisée ?
        Le leurre est cruel car c’est la naïveté inhérente à l’humanité qui la mettra à mort.
        « La médiocrité est bien aimable, elle ne fait point ombrage, elle ne contredit jamais ; elle ne voit de difficulté à rien, parce qu’elle ne comprend rien. »

        Faurisson, de part sa personnalité non conformiste et son sens de l’honnêteté vis à vis des exigences de l’histoire a déconstruit l’idée reçue en l’invalidant par la technique non reproductible, et les modes opératoires inhérents.
        « Comment faisait-on pour gazer sans se gazer soi-même ? » dit-il ici après enquête méticuleuse (c’est comme pour le 11/09 en somme…)
        Pour les fours crématoires, il associe leur présence notamment au typhus…
        Les vérités seraient-elles têtues ?
        Pleins de vidéos en ligne révélant que Faurisson parle sans ombrage (c’est à dire en sincérité, puisque la loi Gayssot nous impose de ne pas nous prononcer sur ce sujet.)
        Napoléon : « Mais alors, qu’est cette vérité historique, la plupart du temps ? Une fable convenue qu’on appellera l’histoire. »

        Chacun se fera son avis, mais pour se faire, il est bon d’écouter l’avocat de la défense après l’avocat général et procureur…

        J'aime

      • ricquet dit :

        Ps : Le sujet est sulfureux et l’histoire de la Shoah est gravée dans la loi.
        Il n’est donc pas question ici d’affirmer des vérités, puisque je ne suis pas historien, mais de dire la sincérité perçue et des propos contradictoires.
        On peut être sincère et dans l’erreur ! c’est à dire parler en vérité, avec son analyse des contradictions, ses illusions et ses dogmes, même si la vérité est ailleurs…
        Il ne s’agit pas ici de dire la vérité, (Qu’elle est-elle ?), mais de dire que des contradictions existent et qu’elles ont leur part aussi d’intelligence et de courage.

        Attention donc à taire ce qui doit-être tu, ce qui n’empêche pas de penser…
        (Dans le livre 1984 d’Orwell, 2 + 2 font 5 => la liberté de penser n’est plus)

        Je ne voudrais pas Michel Archange que votre blog rencontre des problèmes, à cause de propos dissonants et délictuels…
        « Qui contrôle le passé, contrôle le futur » Orwell 1984.

        J'aime

    • @ Vent Couvert

      Je vous cite :
      « En revanche, les chambres à gaz n’ont pas existé. »

      Entre 1924 et 1999 treize états ont légalisé la chambre à gaz : l’Arizona, la Californie, le Colorado, le Maryland, l’État du Mississippi, le Missouri, le Nevada, le Nouveau-Mexique, la Caroline du Nord, l’Oregon, Rhode Island et le Wyoming. 594 personnes ont été ainsi exécutées par décision de justice. certains Etats détiennent le plus grand nombre de mises à mort.

      Pour en revenir à votre propos, la Deutsche Gesellschaft für Schädlingsbekämpfung (généralement abrégée en Degesch, était une société de l’industrie chimique allemande. L’entreprise est connue pour avoir détenu la licence de fabrication du Zyklon B. La plupart du temps, les choses se passaient calmement, car les SS tranquillisaient les gens en leur disant qu’ils allaient au bain et à l’épouillage. Quand tous avaient été poussés dans une chambre à gaz, on fermait la porte, et un SS muni d’un masque à gaz jetait le contenu d’une boite ( du Zyklon B ). Par cette ouverture, on percevait les cris et les lamentations des victimes, cela ne durait que quelques minutes, mais pas seulement les chambres à gaz, avec des camions aussi, à l’intérieur desquels les gaz d’échappement étaient envoyés jusqu’à ce que la mort s’ensuive. Mais les chefs des Einsatzgruppen ( unités de police politique du IIIe Reich, créées dès l’Anschluss et chargées de l’assassinat systématique des opposants réels ou imaginaires au régime nazi ) se plaignirent de la lenteur de cette méthode. Ils entreprirent la mise en oeuvre de la solution finale dans plusieurs camps de concentration nazis.

      Les Sonderkommandos étaient des unités de travail dans les camps d’extermination, composées de prisonniers, forcés à participer au processus de la solution finale. Ils étaient choisis sur des critères physiques en fonction des besoins en main d’œuvre. Ils vivaient ensuite définitivement séparés des autres prisonniers jusqu’à leur mort.
      Après la guerre, certains survivants rapportèrent 62 méthodes d’exécutions des prisonniers : Battus à mort – Hypothermie – Injections létale – Noyade – Torture – Fusillade – Expériences médicales – Gazage – Pendaison – Inanition – etc.

      J'aime

      • Vent Couvert dit :

        Si les chambres à gaz avaient existé et les preuves si nombreuses, pourquoi est-il interdit de contester leur existence?

        J'aime

      • Je vous avoue que je n’en sais rien…

        J'aime

      • Si ça se trouve votre propre contestation de la chose ne vient aucunement de vous, mais de gens qui auraient pu vous dire que les chambres à gaz n’ont aucunement existés, c’est une chose aussi que vous ne devriez pas vous interdire de prendre en compte. Vous savez au temps du Führer, plusieurs responsables nazis n’étaient pas les derniers à vouloir proposer de meilleurs procédés d’efficacité en matière de solution finale, alors quoi de mieux que le gazage pour mieux se débarasser en vitesse de gens qu’ils n’aimaient pas du tout voir plus longtemps en société. Posez-vous plutôt la question suivante, pourquoi les gens qui refusent d’entendre la chose, ne vous parlent jamais de ces choses-là. Vous comprenez ce que je veux dire, surtout que je ne parle pas de cela tous les jours envers mon prochain, le déni est aussi la chose la plus couramment partagée de nos jours, mais pas seulement sur là-dessus.

        J'aime

  5. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  6. Clofer dit :

    Quelques points en vrac :
    – Vu les photos, témoignages, récits de survivants, il me semble incontestable que l’extermination volontaire des juifs et en particulier les chambres à gaz et autres moyens sont une vérité de l’histoire. Pourquoi d’ailleurs aurait on monté une telle fable si c’était faux ?
    – Il semble effectivement que beaucoup de juifs pratiquants ne savent pas grand chose de l’Ancien Testament, des chrétiens en ont été très surpris.
    – Prendre les armes ou pas en cas d’agression contre sa personne, son territoire, etc, grave question difficile à trancher dans l’absolu. Jésus a recommandé aux soldats de se bien comporter dans leur « travail », pas de déposer les armes. Il a par ailleurs de nombreuses fois exhorté aux comportements de paix. Nos ancêtres bien plus chrétiens que nous n’hésitaient pas à se défendre, voire à attaquer, et ils étaient fort pieux, pas les larves actuelles adeptes du « tout est relatif ». Alors ….

    J'aime

    • Vent Couvert dit :

      Les photos ne montrent rien. Quant aux témoignages, je vous suggère de vous reporter au livre de Jean-Norton Cru « Témoins ». Quelle seraient les raisons à ce mensonge? Et bien en vrac : existence d’Israël, défense de la politique d’Israël, chantage sur l’Allemagne, puis sur les autres nations, emprisonnement intellectuel des goyim, paralysie de la défense de leur ethnie, de leur religion, de leur patrie, nouvelle religion  » imposé : la shoah », remplacement de Jésus Christ par la Shoah dans l’ordre d’importance du blasphème, etc…

      J'aime

      • Selon la Bible tout homme est menteur, et plus encore dans le monde moderne, alors ne seriez-vous pas un peu menteur de votre coté, lorsque vous dites que les photos ne montrent rien. Je dirais même que n’importe quelle photo du passé nous montre toujours quelque chose du présent, y avez-vous seulement songé en votre Ame et conscience, ou préférez-vous toujours dire à votre prochain que les premières méthodes à gaz de l’histoire n’ont jamais existés, et cela même lorsque certaines sociétés de l’époque ont pu dégager un plus gros bénéfice dans la vente et production de gaz. Vous savez l’emprisonnement intellectuel des goyims, ne vient pas que des « juifs » les plus comme ça, mais de gens aussi devenus plus faussement chrétiens dans nos sociétés modernes, c’est-à-dire que des gens comme vous pourraient pas moins desservir la cause du Christ. C’est tellement courant de nos jours de vouloir souvent dénoncer le mensonge chez les autres qu’en soi, et puis vouloir réduire l’existence d’une chose qu’à cette seule variable, ce n’est pas du tout vouloir comprendre le sens de cet article, qui me semble pourtant assez clair sur plusieurs points. Comment voulez-vous changer les valeurs d’une société à travers de tels livres pas moins courants dans le monde actuel ? Mais peut-être que la vie dans le monde moderne, vous a rendu plus sourd et aveugle à la compréhension de la chose ce qui n’est pas impossible ?!

        J'aime

    • ricquet dit :

      Jésus dit : « Quiconque appartient à la vérité entend… »
      Tu peux donc en déduire, que d’autres appartiennent au mensonge…
      Colin Powell, avec sa petite fiole d’anthrax n’a t-il pas enclenché un processus de destruction (massive) au moyen orient ? Et alors…
      N’a t-il pas eu gain de causes malgré les vérités contraires ?
      Qu’est-ce que sa change ? Rien…
      Le mensonge a le pouvoir absolu en ces temps d’iniquité !
      Conclusion : Ne faire confiance qu’à son discernement, c’est à dire avec la prise en compte de la contradiction (Notamment celle qui n’a pas droit de cité)
      Sinon, nous goberons n’importe quoi : (Exemple : 7 missions Apollo, avec voiturette pour rallye lunaire… Pourquoi 7 ? Où sont les retours sur investissement ? Perdus…)
      Quelle naïveté…
      Bref, tu l’auras compris, il ne peut y avoir de dissonance dans un orchestre.
      Le chef d’orchestre donne donc la tonalité, le tempo, et se doit d’éjecter les musiciens dont la partition diffère de la fanfare ambiante en occultant les dissonances…

      Un intervenant précédemment a posé la question sur les chambres à gz :
      « pourquoi est-il interdit de contester leur existence? »
      La réponse est : pas de dissonance.

      J'aime

  7. MA Guillermont dit :

    Bon , eh bien pour moi , tout ce qui aboutit à la division , à la confusion, à la guerre d’idées ne mène à rien .
    Ce débat fait le jeu de l’adversaire puisqu’il entraîne à une joute verbale .
    Vous êtes des gens lettrés , sincères , de valeur .
    L’orgueil nous a éloigné de Dieu .
    L’orgueil !
    Le péché originel , c’était l’orgueil . La désobéissance , c’est l’orgueil .
     » Je ferai comme je veux  »
    Laissons ce débat stérile , nous avons tous connu la perte d’un être cher
    Pour moi , le papa de mon papa , mort à Mathausen résistant de l’Ardèche.
    Ils ont donné leur vie pour que nous ayons la Paix …
    Alors la Paix soit entre nous et à jamais .
    Je ne vous connais pas mais je vous aime de tout mon coeur et je ressens une paix profondeur en ecrivant ces quelques lignes
    Merci à vous , hommes de bonne volonté

    J'aime

    • Bonjour à tous,

      Afin de clôturer ce débat tout à fait stérile comme le précise parfaitement MA Guillermont, je vous invite à lire cet article https://saintmichelarchange.wordpress.com/2015/11/04/une-mise-au-point-s-impose/

      Dieu vous bénisse !

      J'aime

    • Vent Couvert dit :

      J’en profiterais donc pour faire également une conclusion. Elle ne sera pas de mon fait mais de celui de Bernard Lazare, nationaliste juif et anarchiste pour la société goy, défenseur du juif Dreyfus, qui écrivait à propos de l’antisémitisme dans son ouvrage majeur « L’antisémitisme, son histoire et ses causes » :
      Il m’a semblé qu’une opinion aussi universelle que l’antisémitisme, ayant fleuri dans tous les lieux et dans tous les temps avant l’ère chrétienne et après, à Alexandrie, à Rome et à Antioche, en Arabie et en Perse, dans l’Europe du Moyen Age et dans l’Europe moderne, en un mot, dans toutes les parties du monde où il y a eu et où il y a des Juifs, il m’a semblé qu’une telle opinion ne pouvait être le résultat d’une fantaisie et d’un caprice perpétuel, et qu’il devait y avoir à son éclosion et à sa permanence des raisons profondes et sérieuses.(…)
      Partout où les Juifs, cessant d’être une nation prête à défendre sa liberté et son indépendance, se sont établis, partout s’est développé l’antisémitisme ou plutôt l’antijudaïsme, car antisémitisme est un mot mal choisi, qui n’a eu sa raison d’être que de notre temps, quand on a voulu élargir cette lutte du Juif et des peuples chrétiens, et lui donner une philosophie en même temps qu’une raison plus métaphysique que matérielle.
      Si cette hostilité, cette répugnance même, ne s’étaient exercées vis-à-vis des juifs qu’en un temps et en un pays, il serait facile de démêler les causes restreintes de ces colères ; mais cette race a été, au contraire, en butte à la haine de tous les peuples au milieu desquels elle s’est établie. Il faut donc, puisque les ennemis des Juifs appartenaient aux races les plus diverses, qu’ils vivaient dans des contrées fort éloignées les unes des autres, qu’ils étaient régis par des lois différentes, gouvernés par des principes opposés, qu’ils n’avaient ni les mêmes mœurs, ni les mêmes coutumes, qu’ils étaient animés d’esprits dissemblables ne leur permettant pas de juger également de toutes choses, il faut donc que les causes générales de l’antisémitisme aient toujours résidé en Israël même et non chez ceux qui le combattirent. »

      J'aime

      • Je ne réside pas en Israël, je ne m’appelle pas non plus Charles-Henri Sanson, pourtant bon nombre de mes compatriotes me prennent pour un homosexuel, pour un juif, pour un franco ou un socialo, du coup je ne sais plus quoi penser sur tous ces hommes et femmes qui ne s’aiment plus. Il faut donc en conclure que les causes générales du manque d’amour entre les hommes remontent à bien plus autre chose. Je dirais même que le grand commerce mondial n’a rien arrangé du tout, mais qui se souvient de certains des passages les plus dérangeants de la Bible. C’est sur qu’avec les nouvelles Bibles modernistes, les gens n’y comprennent plus grand chose à tout ce qui se passe, et puis la Bible est tellement mystérieuse sur certains cotés, c’est sur qu’avec le progrès nous n’y comprenons plus grand chose au mal. En tous cas si vous préférez clore ce débat cela part d’une bonne intention, quoi que les gens qui écrivent des livres ne peuvent tout expliquer et oublient toujours de prendre conscience d’autre chose au présent comme au passé. Voyez par exemple le cas Vercingérotix pour la France, en vérité nul n’est prophète dans son pays surtout à travers tant de tatoués et gros bras. Il m’arrive même de me dire que l’histoire du peuple juif, n’est pas si différente de celle d’autres peuples acculturés. En vérité, il y a toujours eu deux sortes d’enseignements dans l’histoire, celui de la vérité ou du mensonge, malheureusement le peuple élu en a bien perdu ses racines avec tant de bobos et le temps, cela touche d’ailleurs n’importe quel pays du globe. Voyez-vous dans un tel monde tout devrait graduellement s’uniformiser, aux mêmes moeurs de conduite impossibles que le grand Alexandre ou Dionysos d’autrefois. Vous savez le terme Apocalypse veut dire surtout révélation, et non plus grand conditionnement d’hommes contre les premières valeurs de vie du peuple élu d’autrefois. je dirais même que dans tout homme il y a toujours eu deux tendances, les premières tendances de la chair ( celles du monde ) ou de l’esprit ( celles des justes) C’est pourquoi je pense que les causes générales n’ont pas toujours résidé sur le mont des Oliviers, mais dans le coeur de tous ceux qui n’aiment pas du tout entendre la chose, et Dieu sait comme ils sont nombreux à vouloir toujours s’en prendre au juste dans les sociétés, pourtant je vis dans une contrée pas si éloignée de celle de mes compatriotes, je partage même un peu les mêmes moeurs, le boire et le manger d’abord pour l’estomac, leur histoire c’est un peu l’histoire du monde. S’il vous plaît, ne voulez-vous pas d’abord que l’on parle d’autre chose, car voyez-vous lorsque certains hommes parlent toujours des juifs en divers termes de pensée à la fois dans leurs livres, en quoi donc ils nous montrent moins de ronciers içi bas.

        J'aime

      • Vent Couvert dit :

        Je veux bien parler d’autre chose. Ce n’est pas moi qui me suis lancé dans un tel sujet en déclarant coupable d’idiotie l’Eglise universelle de toujours qui, avec constance depuis 2000 ans, a toujours su – tout le moins jusqu’à la période moderniste – être antijudaïte. Non Possumus, disait Saint Pie X à Théodore Herzl exprimant ainsi un refus catégorique à la reconnaissance d’une nation juive. Saint Pie X néanmoins ne signifiait pas par là qu’il haïssait les juifs. Soyons sérieux, honnêtes et raisonnables. Le peuple juif n’a que rarement subi de persécutions de la part des chrétiens. Ce sont plutôt les juifs qui depuis le christ ont toujours cherché à persécuter les chrétiens.

        J'aime

      • Que voulez-vous, depuis toujours le manque d’amour amène Caïn à vouloir éliminer son frère, pourtant lorsque je me remémore le très digne calvaire du Christ, je ne peux à la fois m’empêcher de repenser à certains épisodes de l’histoire, tant sur les Prophètes, comme au temps des premiers tyrans Grecs de l’histoire humaine. Je ne sais alors si ce sont les juifs ou les chrétiens qui ont le plus agis de la sorte, mais dans tous les cas, plus un homme en persécute un autre, et plus malheureusement il en perd de son humanité et de sa relation au Divin, comme pour autre chose. Mais même parfois dans les plus grandes persécutions, les persécuteurs ne peuvent plus faire grand chose à partir d’un certain moment donné contre les réels témoins du Christ. En vérité les juifs ont toujours été très attachés à leur insu, à une certaine image du messianisme, disons celle la plus couramment partagée par le grand nombre, oui Jésus était trop en avance sur son temps, encore aujourd’hui très peu de juifs le comprennent et cela à travers les multiples influences de la vie moderne, mais un jour viendra d’autres en finiront par l’aimer ou s’incliner, c’est comme les gens les plus durs de la feuille dans nos sociétés actuelles. Prenons par exemple, l’incroyable retournement de Paul sur le chemin de Damas, comme cela se reproduira certainement pour d’autres Juifs à la fin des temps.

        http://www.croire.com/Definitions/Bible/Saint-Paul/Le-retournement-de-Paul-sur-le-chemin-de-Damas

        Comment voulez-vous parler de Jésus, à des gens qui sont toujours en mesure de pouvoir faire fortune ou gagner leur vie dans un tel monde matérialiste. Mais ce
        moment viendra quand même dans l’histoire des hommes, ce moment approche.

        J'aime

      • Et quand je vous parle de ce moment qui vient, ce n’est pas qu’une seule vue de l’esprit, mais parce que nous pouvons bien nous en rendre compte, cad que le tout conformisme en entraîne plus d’un à la chose. Comme à l’image d’un grand nombre qui ne voudrait absolument pas y tomber dedans, mais qui néanmoins vous montre déjà la fin dans les premiers événements sur terre. C’est fou vous ne trouvez pas, c’est comme lors de ces moments, ou même plus rien autour de vous ne pourrait vous faire oublier l’image en cours, et là je vous parle même pas des diverses prises de conscience de chacun au quotidien. Comprenez-vous pourquoi je préfère vous parler d’autre chose, voyez surtout cette grande rivalité mise en place entre tous. En réalité les nombreux faux bons hommes de notre temps, ne soupconnent même pas à quel point ils se font berner, en vérité seul l’amour de Dieu peut sauver ce qui était perdu. Après tout ne recherchent-ils pas tous à fuir le plus longtemps possible la connaissance de la vérité, et puis quelle est donc cette vérité que beaucoup ne veulent plus entendre en cette fin des temps.

        J'aime

      • Vent Couvert dit :

        Vos propos sont sibyllins. J’ai comme l’impression que vous avez du mal à mettre des noms sur les choses.
        Néanmoins, je voudrais que vous compreniez une chose. L’Eglise n’a jamais persécutée qui que ce soit. JA-MAIS. Cela va à l’encontre de sa raison d’être. Elle s’est, en revanche, toujours défendue contre les attaques.
        Si vous ne savez pas après 2000 ans qui a attaqué l’Eglise et pourquoi, c’est qu’il vous manque une formation.
        Le messianisme juif est justement le problème du monde. C’est la véritable cause de toutes guerres. Toutes, absolument toutes les grandes guerres sont dues au messianisme juif, directement ou indirectement. Elles sont toutes voulues dans le cadre de la gouvernance mondiale car le messianisme juif veut la gouvernance juive du monde, le contrôle total sur les goyims et la mise sous clé de tous les biens. Les malheurs du monde sont le résultat du messianisme juif.
        Depuis maintenant 40 ans, les intellectuels « cosmopolites » appellent ouvertement au métissage généralisé, à la suppression des frontières et à l’unification du monde dans le but d’instaurer la « Paix universelle ». Vous pouvez lire Minc, Attali, Derida, Finkelkraut, Konopnicki, Bourdieu, etc. Cette obsession mondialiste trouve une partie de son explication dans la tradition mosaïque. Chez les Juifs, l’attente du Messie constitue le point central de leurs espérances. Et cette attente fébrile se confond avec la suppression des conflits, qu’ils soient nationaux ou sociaux. Là est assurément le point central du judaïsme.
        Ce qui ressort de tout cela, c’est que l’avènement du monde nouveau et des temps messianiques passe par la destruction du catholicisme et du monde européen traditionnel.
        Le libéralisme, qui est justement, la guerre de tous contre tous, la mère des hérésies ou plutôt la conjonction de toutes les hérésies passées (Voir Monseigneur Lefebvre ou encore Don Félix Sarda y Salvani) est l’instrument du messianisme juif, comme le fut d’ailleurs le marxisme : « Le marxisme est au fond un judaïsme qui s’impatiente. Le Messie a trop tardé à venir ou, plus précisément, à ne pas venir. C’est à l’homme lui-même d’instaurer le royaume de la justice, sur cette terre, ici et maintenant… prêche Karl Marx dans ses manuscrits de 1844, où l’on reconnaît l’écho transparent de la phraséologie des Psaumes et des prophètes.» lit-on dans George Steiner « De la Bible à Kafka ». Le messianisme juif n’est pas que religieux. Ni Marx, Ni Lénine, Ni Trotsky ne croyaient en Dieu, et pourtant, leurs origines juives apparaissent en pleine lumière à travers la grille de lecture du messianisme juif. Les affiches dites libertaires que vous pouvez trouver sur les murs des villes de France sont élaborés dans l’optique du messianisme juif. Le messianisme juif est un combat politique et religieux mais pas que religieux. Puisque les juifs ont refusé le Christ. Ils l’ont remplacé. Le nouveau Messie chez les juifs est le peuple juif lui-même. D’où le retour physique en terre de Chanaan contrevenant ainsi aux injonctions de Dieu.
        Au final, je suis d’accord avec vous. Rien ne pourra arrêter le messianisme juif sinon leur totale conversion. Conversion qui n’arrivera qu’au tout dernier moment avant l’apocalypse finale. Notre Seigneur Jésus-Christ avait prévenu. Il est venu apporter le glaive. Le seul principe qui aujourd’hui régit le peuple juif est l’idée nationale et sont aversion pour le Christ. Le peuple juif est l’anti-Christ. Les pharisiens souhaitaient un Messie nationaliste, un chef de guerre qui broierait les autres peuples. Ils n’ont pas changé d’avis. Les juifs d’aujourd’hui sont les pharisiens d’hier. Et le « gentil » est toujours aussi stupide. Il ne comprend pas la guerre qu’il doit mener.

        J'aime

      • « Vos propos sont sibyllins. »

        Je pensais que vous vous vouliez parler d’autre chose à un moment donné. Je vous dis cela amicalement, car ce sont des choses que je savais déjà, et puis comme tout le monde parle de cela, j’avais préféré plutôt vous faire changer les idées.

        » J’ai comme l’impression que vous avez du mal à mettre des noms sur les choses. »

        Si je devais toujours mettre des noms sur les choses, vous vous en donnerez moins l’effort de dégager les autres sens de mon propos. Je croyais que mon passage sur la conversion de Paul, aurais pu vous amener à ne plus penser aux juifs.

        « L’Eglise n’a jamais persécutée qui que ce soit. JA-MAIS. »

        Détrompez-vous l’église du monde persécute souvent les bons hommes que les faux.

        » Si vous ne savez pas après 2000 ans qui a attaqué l’Eglise et pourquoi, c’est qu’il vous manque une formation. »

        Je comprends bien votre propos, mais imaginons que cela soit votre premier centre de préoccupation actuel, comment pourriez-vous sur le moment exprimer un autre propos envers votre prochain. S’il vous plaît, n’ayez pas la prétention d’en savoir plus en matière de formation, or je vous en prie, relisez moi, je ne recherche aucunement à être plus grand que vous, ma taille me pose déjà des problèmes.

        » Le messianisme juif est justement le problème du monde. »

        Oui, vous avez certainement du voir plusieurs conférences qui en causent, du coup je ne sais ce que je pourrais dire pour vous faire décrocher de cela. Vous me parlez certes du monde, mais moi je préfère parler de vous par pure charité chrétienne.

        » Au final, je suis d’accord avec vous. »

        Merci quand même, vous auriez pu laisser penser que tout mon propos avait été écrit en Chinois, or reconnaissez que je m’exprime plutôt de manière assez claire, de plus les temps sont durs. Vous remarquerez néanmoins dans cet échange que vous me parlez indirectement bien plus des juifs, c’est pourquoi j’avais préféré vous parler d’autre chose hier, comme aujourd’hui.

        » Ils n’ont pas changé d’avis. »

        Je sais Vent Couvert, j’ai aussi des yeux. Mais sous savez il n’y a pas qu’eux, beaucoup de nos jours ne veulent plus changer d’avis, et tout ce que vous me dites sur les juifs, je le vois bien dans la conduite de beaucoup de mes compatriotes.

        Retenez plutôt cela de tout mon propos !

        J'aime

      • Vent Couvert dit :

        Cher Samuel de France, ne prenez pas ombrage de mes propos, mon but n’était ni de paraître plus grand que je ne suis ni d’en imposer ni de faire une fixation. Mais, je ne voyais pas du tout où vous vouliez en venir en me relançant après que j’eusse annoncé une conclusion pour, de mon côté également, clore le débat . Vous vous exprimez clairement dans la forme mais le fond, et surtout le but, restait…sibyllin. D’où le besoin que j’ai éprouvé de mettre des noms.
        Cordialement.

        J'aime

  8. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  9. ricquet dit :

    Merci Vent Couvert.

    Si je reprends cette phrase, c’est pour mettre en avant cette notion factuelle mais improbable d’état juif :
    Qu’est-ce qu’être juif ?
    4 propositions aléatoires :
    1 – Etre née de mère juive,
    2 – De conversion juive,
    3 – De tradition et culture juive,
    4 – Sionniste.

    Dans le premier cas, nous avons une réponse biblique (Celle de Moïse).
    Mais alors, qui peut se dire juif, (et notamment en Europe) compte tenu des brassages millénaires, des migrations continuelles, et notamment avec les khazars, connus pour avoir adopté le judaïsme comme religion officielle.
    (Dans ces conditions,comment le peuple élu de l’ancien testament peut-il retrouver ses petits ?)
    Bref, c’est comme si nous disions que l’île de France est territoire gaulois…
    Cherchez l’erreur, (« Par Toutatis ») en vous promenant dans les rues …
    😉

    Extrait de la notion de conversion au judaïsme décrite par Wikipédia :
    « Initialement tengristes, les souverains et les nobles khazars seraient d’abord entrés en contact avec le judaïsme, et s’y seraient convertis, par le biais des populations de Crimée. On pense que ce choix fut éminemment stratégique, dû pour une part à la nécessité d’avoir une religion monothéiste pour se faire accepter des populations tributaires et d’autre part, à la nécessité d’opposer une religion originale à la pression qu’exerçaient à la fois l’occident chrétien (l’Empire byzantin) et l’Orient musulman. »

    Nous voyons bien que l’état juif ne repose pas sur une notion absolue de juivité continuelle de 3500 ans, mais sur le sionisme, qui est une idéologie de suprématie et de pouvoir.
    (D’où cette citation courageuse de Dustin Hoffman)

    Quand les juifs comprendront-ils que leur Messie a été crucifié, il y a 2000 ans à Jérusalem ?
    (Comme tous les prophètes de l’ancien Testament et NSJC était le plus grand d’entre eux et qu’il a tout accompli des écritures…)
    C’est si simple à comprendre, il suffit de lire le Nouveau Testament…

    J'aime

  10. Lars dit :

    A propos de l’article, je suis en somme d’accord avec Vent Couvert. Ce qui est pertinent, ce n’est pas de parler d’antisémitisme (mot sidérant qui empêche toute réflexion et le bon sens de nous conduire), mais bien plutôt d’antijudaïsme. Et je pense que l’histoire de l’Eglise nous l’a montré, que le judaïsme venant après le Christ et plus antichrétien que tout autre système (la Synagogue de Satan). Il y a une certaine logique à ce que de peuple élu ils soient passés à peuple déchu, maudit de Dieu (le Sang qu’ils ont appelés sur leurs têtes), à l’instar de Lucifer. C’est d’ailleurs prophétisé nombre de fois dans l’Ancien Testament, et Notre-Seigneur Jésus-Christ Lui-même nous l’indique.

    Maintenant, pour être plus général, je trouve consternant l’idée que l’on se fait de la Charité en nos jours. Il faut rappeler qu’il n’y a pas de Charité sans Vérité. De plus, il est un enseignement catholique constant que l’âme vaut plus que le corps, et que par conséquent la mort de celle-ci est un crime infiniment plus grave que la mort de celui-là. Il se trouve que le péché arrive par le pécheur, et s’il s’agit d’une doctrine pernicieuse mettant en danger les âmes de beaucoup, il peut être nécessaire et efficace de tuer son ennemi, qui n’est pas ennemi au sens personnel mais public. Je crois fermement que c’est dans certains cas (certaines limites étant franchies) faire preuve de Charité, non seulement pour la personne mais surtout pour les autres, que l’on oublie malheureusement souvent dans ce genre d’affaire.

    Le commandement de Dieu qui nous dit de ne pas tuer, faussement paradoxal, nous enjoint à tuer pour ne pas tuer ; c’est-à-dire à détruire le corps pour défendre l’âme, en ultime recours. Et nous Chrétiens nous le savons bien, ce n’est pas la mort du corps qui est la véritable, mais bien celle de l’âme, éternelle pour celui qui ne se convertit point.

    Lars Sempiter.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s