Adieu mes amis, je dois partir

Adieu_mes_amis_je_dois_partir_Bouguereau_Flagellation-du-Christ

Dans ce monde tant enlaidi par le péché,
Je ne peux et ne dois plus rien assumer,
Le crachin des pots d’échappement me donne la nausée,
Les rues, tristes comme la mort, de l’intérieur m’ont rongé,

Des humains ont avorté le fœtus de l’amour,
Ils vénèrent la mort tandis que je bénis le jour,
Même les journées ensoleillées sont enténébrées,
Les murs de granit, autrefois beaux, sont délabrés,

Pour de l’argent, ils vendraient leur père et leur mère,
Cette immonde société a perdu tout repère,
Dois-je porter sur le dos cette lourde croix,
Qui me blesse, m’épuise et me laisse sans voix,

La foule ressemble à ces bovins en partance,
Pour ces lieux où il n’y a pas de luisance,
Des os brisés jonchent un sol souillé de sang,
Ils acceptent tout pour rentrer dans le rang,

La complaisance des ténèbres est la pire des choses,
Puisqu’on en vient à piétiner même les belles roses,
Ces êtres sans amour me percent le cœur,
Pour en recueillir une belle liqueur,

Plutôt que de me battre contre des moulins à vent,
Je préfère tourner le dos et prendre les devants,
Les hommes ne différencient plus le bien du mal,
Ils sont plus aveuglés qu’un simple animal,

L’ancien monde s’écroule sous le poids de ces bombes,
Les nazis ont posé le pied sur nos tombes,
Les multinationales diffusent leurs poisons dans le ciel,
Les foules les contemplent comme s’il s’agissait d’un doux, pur miel,

Présentez aux gens un oiseau mort ou vivant,
Ils tournent la tête puisqu’il n’y a rien de captivant,
Donnez-leur un écran pour qu’ils s’agenouillent,
Il y a longtemps qu’ils ne filent plus la quenouille,

À force de crucifier les prophètes et les saints,
Le monde se dépeuple et devient plus que malsain,
Le poids de la mort est trop lourd pour mon âme,
Je n’en peux plus de tous ces amalgames,

En vérité je vous le dis, adieu mes amis,
Je dois partir, m’en aller, avant le tsunami,
Laissez-moi m’allonger sur ce lit aux draps blancs,
Recouvrez-moi d’un linceul, d’un geste pur et franc,

Je fermerai les yeux et prierai pour vous,
En attendant les larmes et les grands remous,
Je conjurerai la mort en vous donnant de l’amour,
Pensez à moi ces jours-ci en attendant votre tour,

Pourquoi me battrai-je contre le mal que vous chérissez,
Je ferme les paupières, me laisse glisser vers l’éternité,
Peut-être que votre cœur s’enflammera comme la braise,
Lorsque vous vous serez assis sur cette chaise,

Venez au cimetière pour empêcher la profanation,
C’est la seule chose nécessaire à votre juste rédemption,
Que ces larmes de tristesse vous ouvrent les yeux,
Peut-être deviendrez-vous vraiment valeureux,

Ce testament est dédié à un monde sombre,
Dorénavant, cessez d’avoir peur de votre ombre,
Je vous le demande d’un cœur très endeuillé,
Cherchez l’amour en étant agenouillé.

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/10/29/adieu-mes-amis-je-dois-partir/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Adieu mes amis, je dois partir

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. dauta dit :

    A tous mes amis, je dirai qu’il ne faut jamais désespérer. A nous de choisir ce que nous regardons, il y a du beau partout, en particulier si nous tournons nos regards vers Dieu. Nous ne sommes pas là pour gagner la victoire, c’est Dieu qui le fera. Nous ne sommes que des serviteurs inutiles. Et que crois tu que Jésus doit supporter en ce moment? Nous pouvons lui donner la main, et accepter d’avoir les yeux ouverts et de porter notre croix avec courage. Dieu respecte notre liberté, nous devons faire de même pour nos prochains. Le plus grand péché est le désespoir, Dieu choisi pour nous le meilleur moment pour partir, nous nous devons de lui faire confiance. Je vous transmet une prière qu’on m’a donnée, qui me semble adaptée à notre époque.
    O Dieu, O mon père, c’est votre volonté que de nous rendre heureux pour l’éternité, mais c’est aussi votre volonté que nous nous confirmions dans notre existence terrestre dans la Foi, l’Espérance et la charité. Envoyez nous donc les anges de la Foi, pour qu’ils soient notre ferme appui dans la nuit de l’épreuve, envoyez nous donc les anges de l’Espérance, pour qu’avec leur aide, portés par une confiance inébranlable, nous puissions monter jusqu’à Votre cœur, envoyez nous les anges de la charité pour qu’ils nous apprennent à voir en toute chose Votre saint Amour et à en goûter les effets. Qui vaincra les puissances du mal qui nous entourent et ont pénétré jusque dans nos âmes? Ce n’est pas nous, mais vous même O mon Dieu,. Vous connaissez votre heure, et vous savez à quel moment vous nous porterez secours. Soyez en béni et glorifié pour l’éternité.
    fraternellement

    J'aime

  3. Evelyne dit :

    Cher Stéphane,

    Votre poème et son titre sont inquiétants et je ne peux qu’approuver le commentaire de dauta que je remercie.
    Etes vous à ce point désespéré que vous ne trouviez plus de raisons de poursuivre un bout du chemin ?
    Peut-être devriez vous vous reposer et vous ressourcer dans la belle nature autour de chez vous et de contempler les merveilles de la Création en ces journées splendides aux couleurs d’automne !
    C’est vrai qu’il est ardu d’être parfaitement heureux dans cet océan de malheur à travers le monde, et c’est précisément en ces moments troublés que nous devons plus que jamais avoir confiance en Notre Seigneur Jésus Christ qui nous enjoint de nous en remettre au Père !

    Je vous embrasse fraternellement !
    et
    Vive Jésus !

    J'aime

    • Bonsoir Évelyne,

      Il s’agit d’un poème découlant d’une grande tristesse mais je n’ai nullement l’intention de « partir au Ciel », ceci étant toujours le choix de Dieu 🙂
      Merci pour votre gentillesse.
      Dieu vous bénisse !

      J'aime

      • Evelyne dit :

        Bonjour Stéphane,
        Merci pour cette réponse rassurante ! C’est un peu égoïste de ma part mais je me suis vraiment tourmentée pour vous à la lecture de ce poème sombre…
        Puisse Notre Seigneur Jésus Christ apaiser votre tristesse et vous guider toujours dans Sa Lumière et Sa Joie !
        Bon week end de « repos » à venir !
        Amitié fraternelle.

        J'aime

      • Bonjour Évelyne,

        Je vous remercie beaucoup 🙂
        Cette tristesse temporaire m’a quitté mais elle m’a inspiré un beau poème.
        Dieu vous bénisse chère amie !

        J'aime

    • el vago dit :

      Vous avez raison le désespoir est la maladie à mort du chrétien, le chrétien n’a pas peur de la mort, mais il peut être rongé par le désespoir et finir par tout perdre.
      Maintenant peut-on désespérer des hommes à la nuque raide, et pour autant ne pas désespérer de Dieu ? L’un et l’autre sont-ils forcément liés ?

      Il y a sans doute une contamination, et pour ne pas souffrir de tout cela, il faut regarder Dieu si plein de tempérance, de patience, de longanimité pour sa créature, et tenter de l’imiter en ne désespérant pas trop vite des hommes.

      L’angoisse du Christ à Gethsémani se rapproche un peu de ce sentiment. N’est-il pas terrible de voir toutes ces vies pour lequel le Christ va être cloué à la croix qui ne voudront pas de lui ? Qui ne verront pas dans ce signe, l’appel à la conversion des coeurs ? Face à cette multitude, le désespoir passager peut se comprendre, il est humain, même s’il n’est jamais la solution.

      J'aime

      • Bonjour cher ami,

        Pour réponse, je vous donnerai une citation de Padre Pio :

        « Il arrive parfois que les ténèbres de l’épreuve accablent le ciel de votre âme; mais elles sont lumière! C’est grâce à elles que vous croyez même dans l’obscurité; l’esprit se sent perdu, il craint de ne plus voir, de ne plus rien comprendre. Mais c’est le moment où le Seigneur parle et se rend présent à l’âme: et celle-ci écoute, comprend et aime dans la crainte de Dieu. Pour « voir » Dieu, n’attendez donc pas le Thabor quand vous le contemplez déjà au Sinaï !  »

        Saint Padre Pio De Pietrelcina

        J'aime

  4. Bonsoir, St Michel Archange.

    Après une rude journée, Il n’y a rien de mieux qu’une bonne literie pour se remettre d’aplomb. Personnellement il y a longtemps que j’ai préféré quitter les grandes villes, et ces moments-là peuvent venir de plusieurs choses, mais dans la prière et sans rentrer dans les détails, toutes ces choses sont plus faciles à chasser ou à réparer. Je dirais même que dans les régions de pensée les plus hautes, il n’y a plus aucune place pour le mal venant des ténèbres. Car même si les premières influences du mal sont partout, il existe aussi à coté de ça les premières influences Divines. Mais pour cela, encore faut-il vouloir mourir aux premières idées mais pas seulement médiatiques du monde, il n’y a que comme cela qu’on peut se sentir réellement moins mort, et réel témoin ou apôtre du Christ.

    « Que ta volonté soit faite Seigneur, car c’est d’abord ta volonté qui dirige ma vie » Il faut tout faire avec discernement, les Pères disent que les choses qui dépassent la mesure viennent des démons. Nos Pères allaient plus loin dans la connaissance de l’homme que tous nos modernes, mais voilà sans la sainte prière comment purifier le coeur ?

    » Les spirituels jugent de tout, mais les matérialistes nous poussent sans cesse à dire que l’univers est pourri, qu’il faut d’abord aimer et ne penser qu’aux choses du monde à la fois »

    Mais chaque jour est un combat, chaque jour il faut toujours rechercher à pardonner, à prier plus de discernement intérieur ou extérieur, relire nos Pères. Mais le monde nous pousse sans cesse à ne voir que le mal en autrui, c’est quotidien, mais il n’y a pas non plus que les planètes dans la vie. C’est vrai les hommes font partout des grimaces, mais là n’est pas leur véritable visage. Et puis selon la Bible n’est-ce pas Saint Michel l’Archange qui terrassa le Dragon avec sa lance. Comment le Saint Esprit pourrait-il venir en nous, si nous nous disons souvent que le monde aura raison de notre propre témoignage de vie ? On aspire tous à quelque chose au bout du compte, c’est de retrouver la même foi Divine que nos Pères. Pourquoi se soucier continuellement des choses, alors à chaque jour suffit sa peine, de plus le Christ n’a-t-il pas vaincu le monde, et quand c’est comme ça ne restent-ils pas tous sans voix.

    J'aime

  5. Colin madeleine dit :

    Non, nous ne chérissons pas le mal .A u contraire, nous le haïssons!I l est vrai que beaucoup de choses ne sont pas belles mais ne baissons pas les bras…Redoublons nos prières afin de vaincre le malin….La Sainte Vierge n’a-t-elle pas dit qu’à la fin son Cœur triompherait? Je prie pour vous .Que vos yeux voient aussi ce qui est beau!COURAGE!!!

    J'aime

    • Chère Madeleine,

      Il s’agit surtout d’un mouvement de l’âme appelé « la nuit de l’âme ». Je sais que Dieu est Bon 🙂
      Ce monde est en train de mourir car les médias relaient uniquement la cruauté, la bestialité, l’horreur.
      Je sais qu’il y a de fervents chrétiens qui aiment plus que tout Jésus 🙂
      Vive Jésus !

      J'aime

  6. MA Guillermont dit :

    « Jésus » , dit une voix qui m’enlève à mes pensées . C’est l’homme qui est venu en aide au père de la petite fille mourante d’hier en lui offrant du travail .
    « En quoi puis-je t’aider , mon ami ? Je connais déjà sa réponse .
    Jésus , j’ai attendu toute la nuit pour te parler et maintenant les mots me manquent , dit-il nerveux
    As-tu dormi la nuit dernière ?
    Non . Je ne voulais pas te manquer , aussi me suis-je assis à l’extérieur de l’auberge dans l’espoir que tu sortirais seul . Mes prières ont été exaucées , car te voilà et tu es seul . Mais maintenant je ne sais pas quoi dire .
    Viens et marchons ensemble tout en causant . » Il me rejoint et nous dirigeons nos pas vers les abords de la ville .
    « Jésus , j’ai beaucoup entendu parler de toi , de ce que tu dis , des malades que tu guéris et des miracles que tu accomplis . Et hier , j’ai vu que tout cela était vrai , déclare-t’il .
    D’où l’as-tu entendu dire ?
    Oh , de la part de beaucoup de gens , mais surtout de la part de l’homme dont tu as guéri la fille , car il t’avait vu et entendu auparavant . Mon cœur s’emballe quand j’entends tes paroles . Elles m’enflamment le cœur même quand je les entends dans la bouche des autres et je veux en apprendre davantage .
    C’est ce qui arrive quand la parole touche ton cœur et que tu es réceptif , lui dis-je avec douceur .
    Je me demande pourquoi je n’écoutais pas vraiment alors même que je ressentais cela et que je le ressens encore . C’est seulement hier quand tu as parlé que j’ai su que je devais aider ce pauvre homme mais j’aurais dû le réaliser avant et l’aider plus tôt et je l’ai pas fait , dit-il , l’air honteux .
    Tu es un jeune homme et tu as beaucoup de choses à apprendre , dis-je . Ton cœur te disait d’aider mais ton esprit te disait de ne pas le faire . La parole touchait ton cœur mais ton esprit essayait de l’en empêcher . Hier toutefois ton esprit a été libéré des obstacles qui empêchaient ton cœur de gouverner ta tête . C’est maintenant ton cœur qui commande et l’amour de Dieu s’y trouve à attendre de te ramener à ton vrai moi . Suis ton cœur à partir de maintenant et sache que c’est moi que tu suivras .
    Mais on m’a toujours dit de ne pas laisser mon cœur gouverner mon esprit . Est-ce que c’est une erreur ? demande-t-il , troublé .
    Pourquoi ton cœur ne devrait-il pas gouverner , s’il est rempli d’amour ? Ton esprit quand il gouverne , peut trouver beaucoup de bonnes raisons , beaucoup d’explications raisonnables au fait de ne pas aimer et de ne pas vivre comme tu le devrais .C’est dans ton cœur que réside l’amour de Dieu , et si tu le libères , ton esprit sera rempli de cet amour et ne fera qu’un avec ton cœur . Si tu ne le fais pas , ton cœur et ton esprit lutteront souvent l’un contre l’autre et cette lutte ne t’apportera pas la paix .
    C’est vrai , Jésus . Cela fait longtemps que je lutte intérieurement . je sens que je devrais faire davantage pour aider les autres . Et puis , j’ai peur de perdre ma fortune , mon rang et que les autres me prennent pour un idiot . Mon père estime que je devrais m’ôter ces pensées de la tête et me mettre aux affaires en ne perdant pas mon temps à rêver tout éveillé à des idéaux » , dit-il en pensant à son père qui , je le sais , essaie de former ce jeune homme à devenir un commerçant prospère comme lui , sans comprendre qu’il est en train aussi de lui modeler un cœur aussi froid que le sien .
    « Comment changer de vie ? Je veux aider les autres . Je n’aime pas voir les autres souffrir ou être dans l’affliction , je veux juste que tout le monde soit content . Ces sentiments se renforcent quand j’entends tes paroles mais je crains de continuer comme avant quand tu seras parti , dit-il , le visage soucieux ,
    Lis l’Ecriture tous les jours , prie souvent et demande à Dieu la force de vivre comme il te demande de le faire , et tu découvriras que mes paroles sont toujours avec toi .
    Comment puis-je aider les autres sans offenser mon père ? Je sais qu’à partir de maintenant je veux utiliser mon argent au profit des pauvres . Je sais que je ne peux l’utiliser pour mon plaisir ou mon confort .Comment le pourrais-je quand d’autres souffrent ? Mais si je fais cela , mon père me désavouera et pensera que je suis stupide , ajoute-t-il , l’air consterné .
    Mais c’est toi qui va souffrir si tu n’aides pas les pauvres , dis-je . Le trouble , la souffrance et l’angoisse intérieure grandiront et finiront par te détruire car tu sauras que tu refuses à Dieu ce qu’il te demande . Tu ne vis pas comme tu le dois si Dieu n’a pas la première place dans ta vie .
    Ta famille et tes amis penseront peut-être que tu es stupide , mais Dieu , lui te sourira , je te le garantis , et il sera heureux de te donner le nom d’ami .
    Si le fait de mener une vie vertueuse entraine un peu de souffrance , sache que tu en seras récompensé en arrivant au ciel . Mais si tu mènes une vie égoïste avec peu de souffrance sur cette terre , différente sera alla récompense qui t’attendra dans l’éternité . Mets Dieu au centre de ton existence et fais ce qui lui plaît , pas ce qui plaît aux hommes .Et au ciel , tu obtiendras la récompense d’une joie éternelle .
    Tu as raison . Je ne peux plus vivre comme cela . Je me sens toujours triste et seul . Je ne suis jamais à mon aise avec la vie que je mène et maintenant , je vois pourquoi . Je vais changer . Je vais continuer à travailler dur pour mon père mais l’argent que je recevrais , je le mettrais de côté pour les pauvres , les malades et les indigents .En travaillant pour mon père , j’accomplirai mon devoir envers lui , mais j’y verrai aussi un moyen de rendre les autres heureux .
    Tout ce que je ferai à partir de maintenant sera pour Dieu et j’emploierai tout ce que je possède à apporter son amour aux autres . Jésus , je savais que tu aurais les réponses dont j’avais besoin .
    Je connais maintenant le pourquoi de mon existence , et si les gens disent que je suis stupide , maintenant ça m’est égal . Car tout ce que je veux , c’est de plaire à Dieu , dit-il , tout excité à la découverte du but de son existence .
    J’ai les réponses pour tous pourvu qu’ils veuillent bien écouter et apprendre comme toi , dis-je .
    Je pense qu’il est temps de retourner à l’auberge pour le petit dejeûner . Joins-toi à nous , mon ami
    Merci , mais je dois m’en aller . Il y a tant à faire et je ne veux pas perdre de temps .Merci de m’avoir aidé .Je penserai toujours à toi dans mes prières , dit-il en se préparant à partir .
    Je le sais , mon ami , je le sais .
    Au fait , je m’appelle Jésus , tout comme toi , dit-il en s’éloignant avec un sourire . Je pourrai peut-être te ressembler un peu .  »
    Je souris en pensant combien le monde changerait si tous les hommes essayaient de m’imiter un peu .

    Aimé par 1 personne

  7. Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 14,1-6.
    « Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient.
    Or voici qu’il y avait devant lui un homme atteint d’hydropisie.
    Prenant la parole, Jésus s’adressa aux docteurs de la Loi et aux pharisiens pour leur demander : « Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? »
    Ils gardèrent le silence. Tenant alors le malade, Jésus le guérit et le laissa aller.
    Puis il leur dit : « Si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas aussitôt l’en retirer, même le jour du sabbat ? »
    Et ils furent incapables de trouver une réponse. »
    L’on dirait que Notre Seigneur JESUS-CHRIST s’ingénie à pratiquer ses miracles un jour de sabbat !
    Pourtant il n’en est rien. La Providence de DIEU est toujours à l’œuvre, rien ne se présente à nous sans que le Maître de la Vie ne l’est prévu et cela de toute éternité. Soyons attentifs aux évènements que nous vivons chaque jour, aux personnes que nous rencontrons. Ils sont autant de signes de la présence de DIEU.
    Il est étrange que le Rédempteur mette au même rang un fils d’homme et un bœuf ! Tout deux font partie de sa Création, mais chacun à une destinée différente. L’homme à une destinée immortelle, alors que le bœuf a été créé pour le besoin de l’homme, pour le besoin du temps présent. Et pourtant Notre Seigneur JESUS-CHRIST les compare. Si l’un tombe dans un puits, nous nous précipitons pour l’en retirer, l’un parce qu’il est créé à notre ressemblance, l’autre parce qu’il nous est nécessaire.
    Alors comment se fait-il que nous n’hésitons pas à tuer le bébé à naître qui est encore dans le ventre de sa maman ? Aurions-nous deux personnalités, une pour faire le bien, l’autre pour faire le mal ? Non mes amis, mais nous sommes habités du’ péché originel.
    Notre nature humaine est complexe, saint Paul nous le dit :
    Romains 7.14-25
    « 14 Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché.
    15 Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais.
    16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne.
    17 Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi.
    18 Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire
    19 Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.
    20 Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi.
    21 Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.
    22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur;
    23 mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.
    24 Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?…
    25 Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur!… Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. »

    C’est une constante chez nous les hommes, nous sommes tributaires du péché. Vouloir l’escamoter ou le nier est une des sources de nos déconvenues. Seul l’ESPRIT-SAINT peut nous délivrer de nos tares, encore faut-il l’invoquer et le prier, pour qu’Il prenne notre destinée humaine entre Ses propres mains. Tout pendant que nous nous sentons assez forts pour conduire notre ‘barque’, Il n’interviendra pas. Il laissera notre suffisance et notre orgueil agir, et cela jusqu’à la chute, et cette chute ne tardera pas de se produire.

    Que l’ESPRIT-SAINT vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !

    Merci !

    JFL

    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST le Ressuscité, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien :
    https://prieratempsetacontretemps.wordpress.com
    N’oubliez pas non plus:
    http://i.hozana.org/1MDvxyg : prière pour demander la guérison de Vincent LAMBERT !
    http://i.hozana.org/1dJB8YP : prière pour le synode, pour que l’ESPRIT-SAINT guide ceux qui discutent du devenir de la famille chrétienne.

    J'aime

  8. Bonsoir, St Michel l’Archange.

    Comme un témoin à un autre témoin de notre temps, comme pour tous ceux qui ont à coeur de faire entendre la vérité, à cause de la vérité qui demeure un peu en nous. Je me réjouis de ne pas te voir aussi mal, surtout si tu préfères marcher dans la vérité, alors les ténèbres ne peuvent être que moins en toi. Mais sur le moment, j’aimerais ne pas te cacher une chose, et si tu penses que cela ne peut qu’édifier, alors partage cela comme un devoir envers nos frères, afin que nous puissions nous aimer les uns les autres. N’oublions pas non plus, que
    plusieurs autres sont sortis dans le monde, c’est pourquoi je n’ai pas voulu aller davantage sur le site de notre ami tu comprends. En effet ma tristesse c’est la suivante, encore dernièrement, je me suis rendu compte que notre pauvre ami se remettait aucunement en question, dans le fait de ne valider que ce qui pourrait l’arranger, du coup comment pourrait-il moins faire de tort à la cause de la vérité. C’est dommage car même si l’intention est bonne, le résultat éloigne tout autant au lieu d’éduquer. De ce fait la pédagogie n’est pas donnée à tout le monde selon ses dires, c’est pourquoi je me demandais sur quoi repose sa si propre pédagogie sur le mensonge ou la vérité ? Alors pour tant de nos frères et soeurs se trouvant dans la tristesse, ne ferions-nous pas mieux d’éviter d’aller sur son site ? Car qui préfère garder pour lui certaines choses, comment pourrait-il moins oeuvrer aux oeuvres des ténèbres ? Le Seigneur n’avait-il pas dit ce que vous entendez dans le creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits. Mon frère, toi qui n’es pas dans les nombres, qui ne mange pas comme lui, dis moi comment pourrions-nous ramener notre frère à la raison, si nous préférons souvent garder le silence sur certains de ses cotés les plus préjudiciables à la cause de la vérité. Serait-ce parce qu’il nous donne de temps en temps le droit d’exprimer le dixième de notre peine sur sa si propre conduite. J’ai écrit quelque chose dernièrement pour notre ami ; mais tu sais comment il est, il aime surtout à être le premier sur toutes choses, alors il n’accueille pas vraiment cela avec bon coeur. Alors si je viens vers toi, c’est parce que je préfère plutôt te révéler les fausses œuvres de salut qu’il accomplit : il se répand parfois en paroles pas moins frappantes contre tous ceux qui ne sont pas en accord avec lui, alors moi, non content de cela, je vais moins le gâter pour moins me laisser endormir. Mon ami, comprends-tu ma peine, devrions-nous toujours le suivre, l’imiter, pourtant le mal n’apporte point le bien. Quant à toi, je sais que tout cela te rend triste, ne te surprend point, c’est pourquoi ne serait-ce pas plus préférable de moins garder cela pour nous; car tu vois en vérité que son témoignage n’est pas si honorable, j’aurais bien des choses à lui écrire, mais je ne pourrais le faire, si tu prenais la décision de partir, alors reste un peu, pas pour moi seul, mais envers notre prochain. Ainsi nous seront toujours dans la grâce, la miséricorde, la paix, l’amour, de la part de Dieu le Père et de Jésus Christ, le Fils du Père. Et maintenant je t’adresse cela: encourageons-nous les uns les autres à savoir mieux se passer du grand réveil. Ce que je t’écris là n’est pas une chose nouvelle, mais tout juste un souhait. Or qui aime entendre la vérité, n’accorde pas tant de préférence envers le mensonge. Telle est la chose que j’aimerais te montrer, oui mon frère, beaucoup d’imposteurs chrétiens se sont répandus dans le monde, ils se réclament être de Jésus Christ, mais en vérité ils en parlent pas moins le même langage des nombres que le nombre, ceux qui agissent ainsi ne font pas moins de tort à la cause de l’évangile, se prétendent bon chrétiens mais le sont-ils vraiment ? En effet quiconque va trop loin dans les chiffres ou le seul amour des nombres, ne se tient en vérité aucunement dans l’enseignement du Christ, mais prêche surtout en ces instants-là leur propre enseignement d’homme. Mais celui qui aime peu cela, reste constamment attaché au Père et au Fils. Alors si quelqu’un vient chez toi sans t’apporter cette parole, ne le recoit pas dans ta maison, ne lui adresse pas ta salutation, car aime peu dire la vérité ne participe que davantage aux oeuvres du malin. Voilà, je crois rien t’apprendre en te disant cela, j’espère que cela te rendra moins triste. Encore une chose, qui veut toujours tout contrôler dans sa vie, comment donc pourrait-il prétendre être plus différent que le reste du monde ? Une telle conduite pourrait-elle réellement rendre son frère moins malade ? A l’occasion, toutes ces conneries sur les nombres cela va un moment, ne roule-t-il pas d’abord pour sa chapelle ? J’espère néanmoins te lire prochainement, tes lecteurs te saluent. J’espère ne pas être le seul dans cet univers à m’attrister de cela, Dieu merci tu n’es pas dans la même coupure que lui, n’en reçoit-il pas déjà son salaire ? Je te le demande a-t-il les mains si propres ? On pourrait rajouter que son site ne reflète que l’état du monde, car c’est la mode.

    J'aime

    • MA Guillermont dit :

      Bonjour Samuel
      Tout comme vous , j’ai pris conscience du comportement de toute – puissance de notre frère .
      Nous n’avons pas à nous soumettre à des comportements de manipulation , de prise de pouvoir , de domination…
      La liberté d’un enfant de Dieu est réelle .
      Oser être soi – même , reconnaître et développer sa différence n’est pas un péché si l’on sait vivre la relation en respectant la différence de l’autre Être capable de se remettre en question est cependant une disposition du coeur fondamentale dans l’accueil du Royaume .
      « Ne durcissez pas vos coeurs , … » dit l’écriture
      Le Dieu vivant , ce Dieu vivant avec le bien , idéal moral de la conscience morale ce n’est pas avec des cadeaux , des litanies , des rites , une cour opulente et servile qu’on l’honore mais en pratiquant le bien .
      C’est cet amour qui resplendit dans l’âme sainte de Jésus ; à cet amour que Jésus s’immola , de cet amour qu’il voulut que nous animions la vie sociale lorsqu’il donna à ses disciples le commandement nouveau :
      « Je vous donne un commandement nouveau :
      Que vous vous aimiez les uns les autres , et que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aimés . C’est à cela que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres . »
      (Jn 13:34-36)
      Grandissant sur la route de la Vérité
      Notre roi est Jésus le Prince de la Paix .

      J'aime

    • Corentin dit :

      Vous êtes dur Samuel.
      Cet homme, je pense, n’est pas mauvais.
      Plus de miséricorde, plus de miséricorde…

      Un grand bien il a donné, croyez-moi. Un grand bien…

      En Marie, par Marie, Pour Marie.

      J'aime

      • Je sais bien Corentin ! Je ne suis pas non plus un Saint homme ou un bon gérisseur des Âmes et des corps dans la vie, mais laisse moi quand même te parler d’autre chose pour te le démontrer.

        Alors pour notre amour pour le Père, pour Jésus-Christ, pour Marie, comme pour tous les Saints de l’histoire, passé, présent ou à venir, comme tout pour notre amour envers l’évangile premier, c’est vrai, possible, mais comment se fait-il que je ne l’aime pas autant que toi mon Frère ? Il m’arrive, de ne plus savoir si je suis dans le vrai ou le faux, la folie du monde ou la sagesse de Dieu, bien évidemment, que cet homme n’est pas fondamentalement mauvais, loin de là mon intention première dans ce propos. Vous savez, si j’étais si dur envers lui, je me dirais pas qu’il est aussi quelqu’un, sachant plus justement s’en rendre compte, c’est ce qu’il m’avait semblé aussi faire partager plus tard ou avant, cela fait malheureusement parti, de ce temps, ou les gens ne trouvent plus la faculté de se comprendre, se connaître, et cela même malgré cette grande ère de la communication moderne. Tout va si vite, que je ne vois plus le bien qu’il pourrait rendre, comme dans son coté plus charitable à l’égard de tout ce qui se passe. Je dois dire, que ce sont parfois des gens un peu dur de la feuille, qui nous dirigent vers la chose prédite dans l’écriture, ce sont des conduites qui viennent sans doute plus machinalement du monde de l’image, de la com, de l’économisme, de la politique, des films à grand spectacle, de l’automatisme général, comme d’ailleurs sur la route dans le non respect des distances de sécurité. Ah si seulement nos élus ne parlaient pas toujours de terrorisme ou de diversion aux masses, nous pourrions moins nous sentir dans l’inquiétude pour eux, si c’est bien cela qu’ils veulent nous faire entendre pour le bien de la société ou de l’activité. Bien sur il n’est pas tout le temps comme ça notre pauvre ami, fort heureusement d’ailleurs, car là je préférerais plutôt j’éponge. On me trouve parfois tiède, mou du genou, dur, bavard, silencieux, contemplatif, trop travailleur, bon samaritain, prophète ou poète maudit en ces jours là. Nul ne sait entre nous, qui ressemble le plus dans notre temps, à un autre petit concierge hargneux dans le monde de la politique ou de la finance. Croyez-moi, il devrait pas s’avancer. voilà c’est juste ce que je voulais lui dire. Je ne sais d’ailleurs, pour qui roule les plus grands communicants de ce monde pas moins dans la merde, pour le bien de leur monde ou de l’iniquité totale, pour l’amour de la vérité ou du mensonge, comme dans notre plus grande peine civique à leur égard, lorsqu’ils recherchent pas moins à exclure de leur société tous les chrétiens de notre rang. Et si vous pourriez me trouver dur, c’est que la vie en ce monde, m’a rendu un peu comme ça, ou résistant dans l’Âme, à vrai dire il n’y a pas si longtemps que je me suis mis à la prière ou à l’angélus. Alors priez pour moi, mes frères et sœurs, car je ne suis pas sur de finir l’année comme nos élus dans les bons restaurants, qui sentent bien eux aussi que c’est pas moins la merde dans leur conduite. Alors pour Notre Père, le Seigneur et le Saint esprit, et un peu pour Marie, non il y a vraiment de quoi s’interroger sur tous ces gens plus petits ou grands que nous. Nous aimerions bien perdre quelques centimètres pour leur faire plaisir, les rassurer, pour évoluer, histoire quand même que le Seigneur ne puisse pas toujours renverser les superbes et les puissants républicains de leur trône. Il n’y a en vérité mon Dieu que les pleurs de Marie sur la montagne, comme devant les enfants, qui ne pourront les amener qu’à un plus grand repentir de conduite. Et si tu me trouves trop dur envers eux, alors Amen ta sœur la prochaine fois qu’elle verra s’en apercevoir, c’est pourquoi le Seigneur n’épargnera personne, pas même moi dans sa justice, son pauvre serviteur, lorsque je devrais tôt ou tard passer devant le tribunal de Dieu. Tu sais tous les élus ne sont pas gens pourris, et tous leurs misérables nos amis dans la vie, crois-moi, c’est pas toujours ça leur monde. Et si tu trouves que j’en rajoute une couche, c’est fort possible, et dire qu’il y a des gens de nos jours qui préfèrent assurer la sécurité, à des gens qui font pas moins le mal de leur monde ou de leur patrie. Ainsi donc, comment pourrions-nous sentir en sécurité, ou ce sont en réalité les puissants de ce monde qui font pas moins paradoxalement la chute de leur monde. Savent-ils seulement d’où viennent l’origine de leurs peurs ? De gens comme nous, pensez donc, lorsque nous sommes plus en mesure de les prier de se repentir. Oui mon Frère, ils peuvent bien tous en finir par éprouver une grande gêne en nous voyant, vu que nous nous sentons pas toujours si bons que ça dans les premières sociétés ténébreuses de leur monde.

        J'aime

  9. Airbus A321
    Un avion russe transportant 224 passagers s’écrase en Egypte
    © Photo. http://samolety.org
    France
    09:20 31.10.2015(mis à jour 10:26 31.10.2015) URL courte
    313777430
    Un avion russe ayant décollé de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh à destination de Saint-Pétersbourg a disparu des écrans radars samedi.

    10h20 L’état d’urgence a été introduit dans le Nord-Sinaï en relation avec le crash. Selon des sources au sein de l’administration de la province, tous les hôpitaux et services d’urgence ont été mis en état d’alerte.

    10h02 Le gouvernement égyptien annonce officiellement la découverte de débris de l’appareil, indiquent les médias locaux.

    « Les avions militaires ont détecté des débris de l’avion (…) dans les montagnes. 45 ambulances ont été envoyées dans la zone du crash afin d’évacuer les morts et les blessés », a fait savoir le gouvernement de l’Egypte cité par Reuters.

    10h00 Les sauveteurs ont localisé le lieu supposé du crash, au sud de la ville d’el-Arish dans le Sinaï.

    9h55 L’équipage de l’avion s’était plaint à plusieurs reprises de problèmes liés au moteur, a indiqué une source à RIA novosti.

    « L’équipage s’est adressé plusieurs fois pendant la semaine au service technique à cause des problèmes avec le lancement du moteur », a fait savoir la source.
    9h48 Le ministère russe des Situations d’urgence crée un groupe de travail gouvernemental en lien avec le crash de l’avion.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/france/20151031/1019217216.html#ixzz3q8VoFQvI

    Prions pour eux!
    Merci!
    JFL

    J'aime

  10. Bonjour,

    Un cardinal qui voit clair.

    Écoutez-le! Les temps sont mauvais, très mauvais.

    Cardinal R. Sarah @Card_R_Sarah

    Le combat pour la pérennité de la famille est peut-être le plus grand défi que notre monde a connu depuis ses origines. Dieu ou rien +RS
    11:59 – 31 Oct 2015
    Prions!

    Maranatha!

    Merci!
    JFL

    J'aime

  11. Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,1-12a.
    « En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.
    Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :
    « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.
    Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.
    Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.
    Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.
    Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
    Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.
    Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
    Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.
    Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
    Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »
    Comprenez-vous pourquoi notre monde est malheureux? Comprenez-vous que nous nous sommes détournés des recommandations expresses de Notre Créateur ? Là est la source de tous nos maux.
    Lisez bien tout, vous remarquerez qu’ils sont au nombre des dix Commandements, et ce n’est pas un ‘hasard’. Dieu est un DIEU constant dans ce qu’Il dit. DIEU est un DIEU d’ordre. En Lui pas l’ombre d’une variation. Tout est signifiant. Pourquoi fêtons-nous toujours la Toussaint le 1er novembre ? et Noël le 25 décembre ?
    Nous retiendront tout particulièrement les trois dernières assertions.
    Il est vrai que nous n’aimons pas être persécutés, ni insultés, ni calomniés. Pourquoi ? C’est tout simplement parce que nous nous regardons comme le nombril du monde. Du moi-je par-ci, moi-je par-là et je n’en fini pas de me considérer comme une personne IRREMPLAÇABLE !
    Vous savez le Diable, Lui-même croit en la bonté de DIEU est il tremble ! Alors ne nous contentons pas de dire : – Voilà de belles paroles et de continuer à vaquer à notre petit train quotidien. Non il faut nous convertir et changer radicalement l’orientation de notre Vie. C’est notre âme qu’il faut sauver, notre corps n’en est que le support passager. Donc nous devons en être et en rester le maître et non l’esclave.
    Nous ne devrions pas quitter des yeux la Vie, sur cette terre, de Notre Seigneur JESUS-CHRIST. Lui qui est de condition divine n’a pas retenu jalousement le rang qui l’égalait à DIEU, mais s’est livré pour que nous ayons la Vie Éternelle, et cela pas n’importe comment, mais en acceptant de mourir, pour notre salut, sur le bois de la Croix !
    En voici une explication :
    Marc 8.27-38
    « 27 Jésus s’en alla, avec ses disciples, dans les villages de Césarée de Philippe, et il leur posa en chemin cette question: Qui dit-on que je suis?
    28 Ils répondirent: Jean Baptiste; les autres, Élie, les autres, l’un des prophètes.
    29 Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis? Pierre lui répondit: Tu es le Christ.
    30 Jésus leur recommanda sévèrement de ne dire cela de lui à personne.
    31 Alors il commença à leur apprendre qu’il fallait que le Fils de l’homme souffrît beaucoup, qu’il fût rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât trois jours après.
    32 Il leur disait ces choses ouvertement. Et Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre.
    33 Mais Jésus, se retournant et regardant ses disciples, réprimanda Pierre, et dit: Arrière de moi, Satan! car tu ne conçois pas les choses de Dieu, tu n’as que des pensées humaines.
    34 Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.
    35 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.
    36 Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme?
    37 Que donnerait un homme en échange de son âme?
    38 Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges. »

    Eh oui, le mal de l’homme est souvent le bien de DIEU !

    Que l’ESPRIT-SAINT vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !

    Merci !

    JFL

    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST, le Ressuscité, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien :
    https://prieratempsetacontretemps.wordpress.com
    N’oubliez pas non plus:
    http://i.hozana.org/1MDvxyg : prière pour demander la guérison de Vincent LAMBERT !
    http://i.hozana.org/1dJB8YP : prière pour le synode, pour que l’ESPRIT-SAINT guide ceux qui discutent du devenir de la famille chrétienne.

    J'aime

  12. Nous sommes au bord du précipice !
    2 novembre 2015 Laisser un commentaire Modifier
    Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
    « Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui écoute ma parole et croit au Père qui m’a envoyé, celui-là obtient la vie éternelle et il échappe au Jugement, car il est déjà passé de la mort à la vie.
    Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient — ET C’EST MAINTENANT — où les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. Comme le Père a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d’avoir la vie en lui-même ; et il lui a donné le pouvoir de prononcer le Jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme. Ne soyez pas surpris ; l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux VONT ENTENDRE SA VOIX, et ils sortiront : CEUX QUI ONT FAIT LE BIEN, RESSUSCITANT POUR ENTRER DANS LA VIE ; CEUX QUI ONT FAIT LE MAL, RESSUSCITANT POUR ETRE JUGES. »
    Voilà tout est dit !
    Nous sommes au bord du précipice !
    J’ai tenté de vous avertir et je dois constater mon échec et j’en tire la conclusion : Je cesse de commenter la Parole de DIEU chaque jour.
    Je ne peux cautionner :
    – Que l’Eglise catholique soutienne, par son silence, le massacre des enfants à naître. 220 000 bébés que l’on tue, par an, rien qu’en France.
    – Que l’Eglise catholique veut ‘camoufler’, dans son sein même, les ecclésiastiques qui pratiquent la pédophilie.
    – Que l’Eglise catholique ne dénonce pas la pratique de l’Euthanasie. Où est le soutien de celle-ci pour garder en Vie Vincent LAMBERT ?
    – Que l’Eglise catholique veut intégrer les homosexuels, sous prétexte de miséricorde ! Oui à leurs intégrations, à condition qu’ils reconnaissent qu’ils sont dans le péché, un péché qui les privent de la Vie Eternelle et qu’ils aient le vouloir et s’engagent à changer d’orientation.
    – Que l’Église catholique est en passe de détruire, ce qui est le ciment d’un pays : LA FAMILLE. Il est inadmissible d’admettre à l’Eucharistie les divorcés-‘remariés’.
    – Que l’Eglise catholique a le successeur de saint Pierre, à qui Notre Seigneur JESUS-CHRIST a confié la gouvernance de Son Eglise, (Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirais mon Eglise et les puissances du mal ne pourront rien contre elle.) et que le ‘pape’ actuel puisse dire : – Qui suis-je pour juger ? Ou encore de déléguer ses pouvoirs à ses cardinaux.
    Pour que ceux-ci jugent : ‘En conscience’. NON et NON. La doctrine est la doctrine et NUL n’a le pouvoir de la changer ou de la modifier. Elle vient de Notre Seigneur JESUS-CHRIST, elle doit rester dans Ses mains et rien que dans Ses mains.
    Je reste toutes fois disponible, si vous souhaitez de plus amples détails, mais sachez que vous avez, chaque jour, à votre disposition l’Evangile du JOUR. Vous qui avez été baptisés référez-vous y. Et ne cherchez pas ailleurs la Vérité.
    Le combat spirituel, dans la Prière, continue plus que jamais. « Prier sans cesse » nous dit saint Paul. Suivez-le ! J’ajoute ‘Priez à temps et à contretemps.’ Seule la Prière avec le Jeûne et l’Aumône pourront nous sortir du marasme actuel. Tout est entre les mains de Notre Seigneur JESUS-CHRIST. Ecoutez-Le !
    Que l’ESPRIT-SAINT vous bénisse, vous éclaire et vous guide dans Sa Paix et Sa Joie !
    Tout appartient A DIEU !
    Maranatha !
    Merci !
    JFL
    Nota :
    Cardinal R. Sarah @Card_R_Sarah
    Le combat pour la pérennité de la famille est peut-être le plus grand défi que notre monde a connu depuis ses origines. Dieu ou rien +RS
    11:59 – 31 Oct 2015
    Prions!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s