Celui qui ne s’indigne pas de la progression du mal est complice de ceux qui engendrent le chaos

complice_du_mal_justice_humaine_justice_divine_saint_michel_archange_balance_pesee_des_ames

Publicités
Image | Cet article, publié dans Article, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Celui qui ne s’indigne pas de la progression du mal est complice de ceux qui engendrent le chaos

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  3. Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,13-21.
    « Du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »
    Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? »
    Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. »
    Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté.
    Il se demandait : “Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.”
    Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens.
    Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence. Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?” Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »
    Mes amis, c’est tout à fait nous !
    Pendant notre vie terrestre, nous n’avons qu’un désir : Accumuler des richesses, soit pour être envié, soit pour nos vieux jours. L’homme ne se contente jamais de ce qu’il a, ou de se qu’il croit avoir.
    J’ai en mémoire, cette femme, mais ce pourrait-être tout à fait moi.
    Cette femme disais-je, pendant toute sa vie s’est privée pour accumuler une petite fortune. Puis vers l’âge de la soixantaine a senti ses forces décliner, pour ensuite tomber, diabétique, avec sa piqure de chaque jour. Pour enfin tomber complètement grabataire. Etant veuve et n’ayant pas eu d’enfant, quand elle a compris la situation, elle a distribué tous ses meubles à ses amis et ses neveux et nièces, qui malgré sa générosité ont fait la fine bouche et non même pas voulu accepter tout le mobilier. Elle a dû en mettre une partie à la décharge publique.
    Elle a vendu sa maison pour payer la maison de retraite, dans laquelle elle est maintenant en attendant la mort.
    Et il y en a qui l’envie pour la vie qu’elle a eue ! Pour moi c’est une vie de misère, une vie qui vaux à peine celle de son chat.
    Sans la perspective de la Résurrection, après Notre Seigneur JESUS-CHRIST, et de la Vie éternelle, le combat que nous menons sur cette terre est vain et sans issue. Ce n’est que la vanité et la poursuite du vent qui anime notre volonté d’accumuler les biens terrestres.
    « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.» Vous voyez que l’avidité de l’homme est de toute éternité. Qu’il ne se contente jamais de ce qu’il a, mais envie toujours ce que possède son frère. Pourquoi faire ? Il veut être envié et choyé, pour ses biens, comme si cela suffisait pour le rendre ‘heureux’ !
    Il est vrai que l’homme ne considère pas le pauvre comme il considère le riche, mais qu’ont donc de plus le pauvre ou le riche de cette considération ? Ils sont tous les deux sous le regard de DIEU, c’est Lui qui distribue Ses biens comme Il l’entend. Et cela pour la gloire de Son Nom et non pour la ‘gloire’ de l’homme.
    « Vanité des vanités, tout est vanité et poursuite du vent. » dit l’Ecclésiaste.
    Que l’ESPRIT-SAINT vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !
    Merci !
    JFL
    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST le Ressuscité, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien :

    https://prieratempsetacontretemps.wordpress.com

    N’oubliez pas non plus:

    http://i.hozana.org/1MDvxyg : prière pour demander la guérison de Vincent LAMBERT !

    http://i.hozana.org/1dJB8YP : prière pour le synode, pour que l’ESPRIT-SAINT guide ceux qui discutent du devenir de la famille chrétienne.

    J'aime

  4. Bonjour,

    Il a eu 40 ans cette année.

    Dozulé

    28è APPARITION

    Vendredi-Saint 28 Mars 1975

    Madeleine va à l’église vers 11H00, puis à 15H00 pour le Chemin de Croix, et vers 17H00 sans que le Seigneur ne se manifeste.

    Elle redoute le soir à cause de la nombreuse assistance qu’il y aura. À 20H30, une cinquantaine de personnes sont dans l’église.

    Madeleine aperçoit la Lumière vers le fond de l’église, au-delà du maître-autel disparu à ses yeux. Elle s’avance vers cette Lumière et s’agenouille devant le Seigneur apparu les mains tendues vers elle.

    « Dites ceci à haute voix : Pourquoi pleurez-vous sur la mort de Jésus Crucifié, alors qu’aujourd’hui Il est Vivant parmi vous ?

    Priez plutôt pour ceux qui, aujourd’hui encore plus qu’hier, le persécutent.

    Reculez de trois pas, vous répéterez ce que Je vous dicterai les bras en Croix. »

    Jésus a croisé Ses mains et levé les yeux au ciel comme pour prier ; Ses yeux étaient graves et tristes, j’ai ressenti Sa tristesse.

    – Pitié mon Dieu pour ceux qui Te blasphèment, pardonne-leur, ils ne savent ce qu’ils font.

    – Pitié mon Dieu pour le scandale du monde, délivre-les de l’esprit de Satan.

    – Pitié mon Dieu pour ceux qui, aujourd’hui encore plus qu’hier, Te persécutent. Verse dans les cœurs humains Ta Miséricorde.

    Jésus baissant Ses mains, Madeleine a vu une boule sous Ses pieds. Il a étendu les mains assez haut vers l’assistance, de Ses paumes sortaient des rayons blancs et rouges, et a dit à Madeleine :

    « Dites-leur ceci : (Madeleine répète tout haut) Sachez que Jésus de Nazareth a triomphé de la mort, que Son Règne est Éternel, et qu’II vient vaincre le monde et le temps. »

    Madeleine a ressenti une grande Joie. Elle a dit :

    « Je sentais que le Seigneur dominait la Terre. Il me semblait qu’Il venait en Puissance et en Gloire, car cette boule sous Ses pieds, c’était la Terre. »

    Elle répète tout haut les Paroles de Jésus :

    « C’est par la Croix Glorieuse que Madeleine a vue ce jour, trois années plus tôt, c’est par la Croix Glorieuse, qui est le Signe du Fils de l’Homme, que le monde sera sauvé.

    Jésus en ce moment, qui est en présence de nous, demande : que vous alliez tous en procession à l’endroit où la Croix Glorieuse est apparue. Allez vous y repentir, vous y trouverez la Paix et la Joie. Jésus demande que chaque année y soit célébrée une fête solennelle – ce jour. »

    « Notum fecit Dominus a Magdalena Salutare Suum. »

    – Traduction du Latin : Le Seigneur a fait connaître par Madeleine Son Salut.

    Et puis à Madeleine seule :

    « Écrivez ce que Je vais vous dire en rentrant chez vous. »

    Jésus m’a regardée et m’a souri. Il a avancé Sa main droite vers moi. La Terre et les rayons ont disparus, Son regard est si doux.

    « Vous avez été choisie, Madeleine, pour être le reflet de Mon Amour. C’est pour cela que vous en avez été tout embrasée. Après ce jour glorieux, auriez-vous la bonté d’accomplir une grande tâche ? »

    Madeleine tout haut :

    « Que votre Volonté soit faite ! »

    « Faites écrire trois cent vingt fois la prière que Je vous ai enseignée et soyez Mon apôtre.

    « Allez dire dans chaque foyer de cette ville, jusqu’à ses frontières, que Jésus de Nazareth a triomphé de la mort, que Son Règne est Éternel, et qu’Il vient vaincre le monde et le temps.

    Dites ceci à haute voix : vous vivez le temps où chaque événement est le Signe de la Parole écrite. » :

    Et sans dire à Madeleine de le répéter tout haut :

    « Je désire qu’ils disent chaque jour la prière, suivie d’une dizaine de chapelets. Chaque foyer qui la dira avec une grande confiance sera protégé de tout cataclysme, puis Je verserai dans les cœurs Ma Miséricorde. »

    Si on vous demande qui vous envoie, vous direz que c’est Jésus de Nazareth, le Fils de l’Homme Ressuscité. Souvenez-vous, ne craignez pas les humiliations, les médisances et les railleries qui vont s’élever contre vous. Vous serez haïe à cause de Mon Nom, mais persévérez jusqu’au bout. Si vous le désirez, faites-vous accompagner d’une personne. Vous avez tout votre temps pour accomplir cette tâche. Votre foyer ne doit pas en souffrir, car cette ultime Sainte Année ne se terminera qu’après l’élévation de la Croix Glorieuse. Mais que ceux qui ont la charge de l’élever se hâtent car le temps est proche. Le foyer dont la porte vous sera fermée, n’y retournez pas.

    Dites ceci à haute voix : le péché est venu dans le monde à cause de l’homme. C’est pourquoi Je demande à l’homme de faire élever la Croix Glorieuse.

    Dites-leur qu’après Je reviendrai dans la Gloire, et vous Me verrez comme cette servante Me voit.

    Puis Jésus disparaît.

    Madeleine s’est relevée et s’est retrouvée dans l’église. Quand elle s’est retournée, elle a vu tous les yeux tournés vers elle et n’a pas osé repartir à sa place. Le prêtre lui a fait signe d’aller sur le bas-côté.

    Note :

    Après la célébration de la Passion de 20H30, le prêtre recommanda vivement à la cinquantaine d’assistants de se taire sur ce qu’ils avaient vu et entendu et qu’ils ne comprenaient pas. Il a ajouté que ceux qui voulaient des explications viennent le voir en particulier.

    Si la recommandation fut respectée, elle donna lieu à des interprétations erronées. Cette recommandation annihila la préparation que venait de faire le Christ auprès de ces personnes et d’autres à venir, préparation destinée à faciliter la grande tâche qu’Il commandait à Madeleine d’accomplir.

    Merci !

    JFL

    ————————

    Rappelez-vous en ce triste jour anniversaire. La vie de l’homme a basculé dans « l’immondisme ». 41 ans, aujourd’hui même!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s