Le modernisme mène le monde à la géhenne

le_modernisme_mene_le_monde_a_la_gehenne

Le modernisme, sous couvert de progrès technologique, masque une volonté politique d’anéantir, dans le monde, toutes traces du sublime passé chrétien afin d’imposer une dictature mortifère. Une caste d’hommes orgueilleux, avides d’argent et de pouvoir, souhaite posséder les richesses terrestres et être adorée comme les dieux païens. Ils sont persuadés de pouvoir se substituer à la puissance divine à l’aide de leurs forces limitées. Pourtant, aucun homme ne peut affronter Dieu, le Tout-Puissant qui vit en-dehors du temps, puisque, par essence, l’être humain est né de chair et de sang. Ces cruels individus qui se maintiennent à la tête de la civilisation, assoiffés de vaines gloires, emploient, d’une part, la ruse, la calomnie, la caricature et les loisirs pour détourner les âmes de la véritable foi, et d’autre part, la force, les lobbies, l’argent et les armées pour vaincre sur le plan stratégique.

Jusqu’au 12e siècle, une majorité d’hommes cultivaient la piété et les enseignements de notre Seigneur Jésus-Christ. Leur cœur était tourné vers une réelle dévotion. Ce qui plaît à Dieu dans ce monde entraîne Sa Miséricorde tandis que ce qui Lui déplaît engendre Sa Justice, c’est-à-dire le chaos ; les catastrophes naturelles, les guerres, les révoltes, les crises économiques, les dictatures, les épidémies, etc.

Maintenant, souvenons-nous de ce qu’est la véritable dévotion grâce à un texte tiré de l’excellent ouvrage « Introduction à la vie dévote », rédigé en 1609, du grand saint François de Sales (1567-1622), évêque catholique de Genève résidant à Annecy pour fuir la ville Suisse, capitale du calvinisme. L’extrait ci-dessous est tiré d’un ouvrage édité pour les maisons d’éducations, en 1860, par Jacques Lecoffre.

« Chapitre II – Propriété et excellence de la dévotion

Ceux qui décourageaient les Israélites d’aller en terre de promission leur disaient que c’était un pays qui dévorait les habitants, c’est-à-dire que l’air y était si malin, qu’on n’y pouvait vivre longuement, et que réciproquement les habitants étaient des gens si prodigieux, qu’ils mangeaient les autres hommes comme des locustes (sauterelles). Ainsi le monde, ma chère Philothée, diffame tant qu’il peut la sainte dévotion, dépeignant les personnes dévotes avec un visage fâcheux, triste et chagrin, et publiant que la dévotion donne des humeurs mélancoliques et insupportables. Mais, comme Josué et Caleb protestaient que non-seulement la terre promise était bonne et belle (nombres 14.7), ains (mais) aussi que la possession en serait douce et agréable, de même le Saint-Esprit, par la bouche de tous les saints, et Notre-Seigneur par la sienne même, nous assurent que la vie dévote est une vie douce, heureuse et aimable.

Le monde voit que les dévots jeûnent, prient et souffrent injures, servent les malades, donnent aux pauvres, veillent, contraignent leur colère, suffoquent et étouffent leurs passions, se privent des plaisirs sensuels, et font telles autres sortes d’actions, lesquelles, en elles-mêmes et de leur propre substance et qualités, sont âpres et rigoureuses. Mais le monde ne voit pas la dévotion intérieure et cordiale, laquelle rend toutes ces actions agréables, douces et faciles. Regardez les abeilles sur le thym, elles y trouvent un suc fort amer ; mais en le suçant elles le convertissent en miel, parce que telle est leur propriété. Ô mondain ! Les âmes dévotes trouvent beaucoup d’amertume en leur exercice de mortification, il est vrai ; mais en les faisant elles les convertissent en douceur et suavité. Les feux, les flammes, les roues et les épées semblaient des fleurs et des parfums aux martyrs, parce qu’ils étaient dévots ; que si la dévotion peut donner de la douceur aux plus cruels tourments et à la mort même, qu’est-ce qu’elle fera pour les actions de la vertu ? Le sucre adoucit les fruits mal mûrs et corrige la crudité et nuisance (la malignité) de ceux qui sont bien doux. Or la dévotion est le vrai sucre spirituel, qui ôte l’amertume aux mortifications et la nuisance aux consolations ; elle ôte le chagrin aux pauvres et l’empressement aux riches, la désolation à l’oppressé et l’insolence au favorisé, la tristesse aux solitaires et la dissolution à celui qui est en compagnie ; elle sert de feu en hiver et de rosée en été ; elle sait abonder et souffrir pauvreté ; elle rend également utile l’honneur et le mépris ; elle reçoit le plaisir et la douleur avec un cœur presque toujours semblable, et nous remplit d’une suavité merveilleuse.

Contemplez l’échelle de Jacob (car c’est le vrai portrait de la vie dévote) ; les deux côtés entre lesquels on monte et auxquels les échelons se tiennent représentent l’oraison qui impètre (obtient) l’amour de Dieu et les sacrements qui le confèrent ; les échelons ne sont autre chose que les divers degrés de charité, par lesquels l’on va de vertu en vertu, en descendant par l’action au secours et support du prochain, ou montant par la contemplation en l’union amoureuse de Dieu. Or voyez, je vous prie, ceux qui sont sur l’échelle, ce sont des hommes qui ont des cœurs angéliques, ou des anges qui ont des corps humains. Ils ne sont pas jeunes ; mais ils le semblent être, parce qu’ils sont pleins de vigueur et agilité spirituelle ; ils ont des ailes pour voler et s’élancer en Dieu par la sainte oraison ; mais ils ont des pieds aussi pour cheminer avec les hommes par une sainte et aimable conversation ; leurs visages sont beaux et gais, d’autant qu’ils reçoivent toutes choses avec douceur et suavité ; leurs jambes, leurs bras et leurs têtes sont tout à découvert, d’autant que leurs pensées, leurs affections et leurs actions n’ont aucun dessein ni motif que de plaire à Dieu ; le reste de leur corps est couvert, mais d’une belle et légère robe, parce qu’ils usent voirement (à la vérité) de ce monde et des choses mondaines, mais d’une façon toute pure et sincère, n’en prenant que légèrement ce qui est requis pour leur condition. Telles sont les personnes dévotes. Croyez-moi, chère Philothée, la dévotion est la douceur des douceurs et la reine des vertus ; car c’est la perfection de la charité. Si la charité est un lait, la dévotion en est la crème ; si elle est une plante, la dévotion en est la fleur ; si elle est une pierre précieuse, la dévotion en est l’éclat ; si elle est un baume précieux, la dévotion en est l’odeur de suavité, qui conforte les hommes et réjouit les anges. »

Saint François de Sales décrit à la perfection ces qualités de cœur qui n’existent plus chez un nombre croissant de nos contemporains à cause de l’apostasie galopante qui imprègne la civilisation du XXIe siècle. La méchanceté croît en même temps que le modernisme parce que ce dernier détourne les esprits de la douceur chrétienne en la caricaturant en un hideux monstre. Le mal trompe l’homme en déformant le miroir divin afin d’y faire refléter une horrible image qui n’existe que dans l’esprit de celui qui le contemple. C’est le principe de l’illusion satanique.

Les pas des athées, et autres rebelles, sont guidés par une volonté purement humaine, c’est-à-dire limitée et irrationnelle, de profiter des richesses matérielles afin de satisfaire leurs incontrôlables pulsions. Ceci démontre qu’ils se laissent dominer par leur esprit. Ces individus, bien souvent affligés de nombreux vices, engendrent, par leurs comportements, de la souffrance, de la colère et de l’injustice autour d’eux.

Si nos ancêtres appliquaient les principes chrétiens, nos contemporains, qui sont nés apostats ou le sont devenus par la force des choses, refusent de percevoir la réalité tangible de Dieu, simplement parce que le champ de vision de leur conscience s’est rétréci de manière considérable par la faute de nombreux facteurs découlant de la société moderne. La plupart des contemporains délaissent ceux qui souffrent parce qu’ils ont de la nourriture dans leurs gamelles dorées. Autrement dit, le confort a tendance à transformer « l’homme moderne » en un barbare rétrograde. Ce phénomène qui va s’accentuer au cours des prochaines années s’appelle l’involution.

Le climat mondial actuel devrait nous interpeller. Nous sommes à la fin des temps annoncés par notre Seigneur Jésus-Christ, il y a de cela presque 20 siècles. Seul le Saint-Esprit, découlant de la dévotion, peut nous guider sur l’étroit chemin qui mène à la Vie. Tandis que Satan et ses démons poussent les hommes à l’insurrection, Dieu et ses anges incitent les hommes à se convertir à l’adoration du Sacré-cœur de Jésus-Christ.

La progression dans les vertus permet d’obtenir la Miséricorde de Dieu. Sans humilité, l’orgueil, comparable à une tête de serpent, se glisse progressivement dans l’esprit humain pour finir par lui faire croire qu’il est devenu immortel. Sans jeûne, l’homme ne sait plus apprécier, à sa juste valeur, la nourriture qui finit par combler une panse bestiale. Sans chasteté, l’esprit de luxure transforme l’homme en une bête dominée par ses pulsions vicieuses. Sans esprit de vérité, l’homme finit par se mentir à lui-même au point de se perdre dans ses mensonges. Sans espérance, le désespoir s’abat sur l’homme comme une terrible fatalité afin de le rendre détestable. Sans foi, le nihilisme ronge progressivement l’âme au point de lui faire croire qu’elle va se dissoudre dans le néant. Sans charité, la rancœur creuse ses galeries souterraines dans un esprit devenu mauvais. Finalement, l’homme qui rejette le christianisme finit par se comporter comme un païen, une brute ou un démon. Le dogme libertaire employé fallacieusement dans le modernisme est, par conséquent, le plus court chemin vers la perdition.

Pour résumer, c’est en suivant les principes de la vertu, c’est-à-dire de la charité (l’Amour de Dieu et des hommes), de l’humilité, de l’espérance, de la foi, du jeûne léger, de la chasteté et du rejet du péché que l’humanité pourra être sauvée. Tant que les hommes continueront de suivre leurs propres voies humaines, toujours dénuées des grâces du Saint-Esprit, les catastrophes s’amplifieront jusqu’à atteindre le point de non-retour, c’est-à-dire la guerre nucléaire ou le feu venu du ciel. Ceux qui, aujourd’hui, refusent les préceptes hérités du Christianisme seront contraints de se convertir à notre Seigneur Jésus-Christ lorsqu’ils auront reconnu que leurs comportements déviants a engendré le malheur sur nos générations coupables.

Prions pour une conversion massive. L’heure des grandes douleurs annonçant l’accouchement va bientôt s’abattre sur les nations !

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/07/17/le-modernisme-mene-le-monde-a-la-gehenne/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Le modernisme mène le monde à la géhenne

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Chabyang dit :

    Je suis d accord avec ce que vous dites sauf sur un point ce n est pas le modernisme qui même l homme à sa perte mais lui même. La technologie et la modernité sont un moyen il faut bien l utiliser en gardant à l esprit les enseignements du Christ et la lumière de l esprit saint dans le coeur.
    En cela bien bien des hommes seraient inspirés de suivre la doctrine sociale de l église et de se repenser comme une communauté fraternelle qui oeuvre au bien de tous.
    La modernité et la technologie devraient être mises au service de cela et non etre comme un but en soi.

    J'aime

    • Bonjour 🙂

      Le progrès s’accorde difficilement avec la pureté spirituelle. Pour cela, il faudrait que les hommes soient sages et ce n’est pas le cas aujourd’hui. C’est pourquoi il faut revenir aux valeurs fondamentales qui ont forgé la beauté du Christianisme. Regardez du côté du Christianisme Orthodoxe : les orthodoxes ont su préserver la spiritualité sans laisser interférer la technologie dans les églises. Voilà le chemin à suivre.

      Le modernisme est dédié au culte de l’argent et de l’idolâtrie. En conclusion, l’humanité n’est pas encore assez sage pour se comporter dignement sans un modèle de vertu à la tête de la civilisation. Jésus-Christ nous avait tout enseigné.

      Bonne journée !

      J'aime

  3. Evelyne dit :

    Bonjour Stéphane,

    Je vois certains beaux reportages dans des contrées éloignées où les habitants quoique non chrétiens font oeuvre du plus grands des respects pour leur terre nourricière et leur famille.
    Ce sont de belles personnes qui ont parfois un autre culte et je me dis que ceux-là rejoindront aussi le paradis auprès de Notre Seigneur Jésus Christ, même s’ils ne sont pas dans la dévotion, le repentir ou toute forme de mortification ! Ils ont des vies de labeur, ils traversent parfois des drames et pourtant ils affichent un sourire et leurs yeux pétillent de mille tendresses et joie de vivre ! Ils rendent grâce à tout ce qui vit, rien n’est jamais perdu !
    Fraternellement en Christ.

    J'aime

    • Bonjour Evelyne,

      Vous avez raison 🙂
      Ces populations autochtones iront au Paradis parce qu’elles ont un double-mérite :
      1) Elles font le bien sans connaître Jésus-Christ.
      2) Elles sont pures parce qu’elles sont dans l’ignorance.

      Je connais bien l’histoire des amérindiens pour avoir été très proches d’eux.

      Bonne soirée 🙂
      Dieu vous bénisse !

      J'aime

      • Karl dit :

        Cher ami,
        Concernant « l’ignorance » que vous évoquez à propos d’un peuple, je pense le contraire de ce que vous dîtes. En effet ces populations amérindiennes sont tellement spirituelles et font tellement corps avec la nature qu’elles sont bien loin d’être ignorantes justement. Elles sont dans la pureté et la vérité de choses divines, celles-ci invisibles à l’oeil superficiel moderniste de nos pays du nord. Ces populations sont un signe révélateur, elles nous montrent l’endormissement des occidentaux par leur modernisme matérialiste et destructeur.

        Dieu premier servi !

        J'aime

      • Bonjour Karl,

        Je suis bien d’accord avec vous et je me suis mal exprimé. Ces populations sont dans l’ignorance du mal, voilà ce que je voulais dire.
        Ces populations sont en symbiose avec la nature et ont accès au monde invisible. Il est évident que les peuples amérindiens sont d’excellents serviteurs de la planète. La sagesse amérindienne est extraordinaire.

        Soyez béni !

        J'aime

  4. Karl dit :

    C’est le moderniste superficiel qui est ignorant…

    J'aime

  5. stef dit :

    Bel article! C’est pour celà qu’aujourd’hui 20 Juillet Saint Elie,nous débutons les 40 jours de Jonas, qui finiront le 29 Aout pour la Saint Jean-Baptiste.

    J'aime

  6. ptit'plum dit :

    Merci pour ce magnifique article où vous remettez en honneur Saint François de Sales, ce merveilleux chantre de la dévotion chrétienne.Grâce à lui, nous pouvons comme toucher du doigt la douceur et la légèreté du joug de Notre Seigneur.
    Pour répondre aux divers commentaires précédents sur les peuples primitifs, notre devoir à nous, peuple des baptisés, n’est certes pas de procéder à une »conversion écologique » qui nous ferait retrouver un état idyllique de symbiose avec la nature, mais bien de retrouver de toute urgence le chemin de l’Eglise.

    J'aime

  7. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  8. Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    « Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,
    et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. »
    « Si vous ne changer pas… »
    Oui tout est là !
    Il ne sert de rien que de demander la guérison du corps, si c’est pour, une fois guéri, recommencer à vivre comme si RIEN ne s’était passé !
    Notre vie, ici-bas, et courte, très courte.
    Alors ne gaspillons pas le temps qui nous est accordé, pour des futilités. Une seule chose importe : C’est de ne pas manquer l’ouverture de la porte du Ciel ; notre âme est unique, et c’est elle qu’il faut sauver de la perdition éternelle !
    Pour cela, pas trente six possibilités : NOUS CONVERTIR !
    Ne pas nous dire : Oh, je ne suis pas si mauvais que ça ! En tout cas pas plus mauvais que mon voisin de pallier, qui lui… etc., etc. Ce n’est pas votre voisin qui sera jugé à votre place, par le Maître de le Vie : C’EST VOUS ! Ou encore : Je verrai bien ! Pourquoi me tracasser ? DIEU est si bon !
    Si DIEU nous à donner 10 Commandements, c’est pour que nous les pratiquions. L’on ne peut pas dire aimer DIEU et transgresser Sa Loi. Ce n’est, tout simplement : PAS POSSIBLE !
    Vous ne devais pas être plus au moins mauvais mais BON. Un Seul est Bon, Notre Seigneur JESUS-CHRIST, alors imitons-Le !
    Devenons comme des enfants, des enfants que le Père du Ciel chéris. Il les aime tant qu’il n’a pas hésité à sacrifier, Son propre Fils, Notre Seigneur JESUS-CHRIST, pour nous rétablir dans Son plan d’Amour. Alors, s’il vous plaît, faîtes cet effort de la conversion et vous serez sauvés !
    La Vie présente n’est que l’ombre des biens à venir. Ne les manquez pas par négligence ou par paresse, vous ne savez pas ce que vous perdriez en n’écoutant pas ses paroles, directement dictée par l’ESPRIT-SAINT, Le Consolateur.
    Que la Sainte Trinité vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !
    Merci !
    JFL

    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien :
    http://prieratempsetacontretemps.wordpress.com
    Et n’oublions pas le sixième jour de la neuvaine, pour demander à DIEU, la guérison de Vincent LAMBERT!
    http://i.hozana.org/1MDvxyg prière pour Vincent LAMBERT

    J'aime

  9. Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    Mais Jésus, avec autorité, leur défendit vivement de le dire à personne,
    et déclara : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »
    Oui, pour vous qui suis-je ?
    Par pour le voisin, mais pour vous, personnellement, qui est JESUS-CHRIST ?
    Pour un chrétien, il est facile de dire le Fils unique de DIEU. Oui, mais cette réponse ‘bateau’, qu’implique-t-elle dans notre vie ? Pourquoi ne Lui obéissons-nous que lorsque ça nous chante ? Pourquoi répondons-nous si mal à ceux qui nous interrogent sur notre Foi ? Pourquoi ne voulons-nous pas faire de peine, en ne disant pas TOUTE la Vérité ?
    Parce que nous sommes pécheurs et qu’inconsciemment ou non, nous évitons de nous faire un ennemi de plus. Hé oui, mes amis, nous travaillons pour notre renommée de ‘bon’ chrétien, alors que nous devrions travailler pour le Maître de la Moisson ! Tout est là !
    Mais regardez comment répond Notre Seigneur JESUS-CHRIST à ceux qui l’ont interpellés. Sa renommée, Il n’en n’a cure, Il est venu pour sauver TOUS les hommes de la mort éternelle, et non pour que l’on dise du bien de Lui ! D’ailleurs à quoi aurait servi qu’on le flatte ? Cette ‘pommade’ qu’on Lui aurait passée dans le dos, l’aurait-elle sauvée de la crucifixion ?
    Non, Il fallait qu’Il souffre, et même il est précisé BEAUCOUP, alors s’il vous plaît, ou pas d’ailleurs, assez de pleurnicheries assez de fausse compassion. Le vrai message de Notre Sauveur est celui-ci : « VENEZ A MOI ! »
    Ne cherchons pas à connaître ou à déchiffrer le message. Ce n’est pas une question de connaissance, c’est un question de Foi ! Foi qu’Il est vraiment le Fils Unique du Père Créateur de l’Univers visible et invisible. Né avant tous les siècles, vrai DIEU né du vrai DIEU. Qu’Il est mort sur une croix. Jusque là pas de quoi se pâmer ! Mais attendez la suite : Notre Rédempteur est RESSUSCITE ! Oui, Il est vraiment RESSUSCITE ! Alors là ça change tout, ça change toutes les données du problème.
    Il n’est pas venu pour que nous ayons une petite vie douillette. Il est venu pour lancer le Vrai combat. Le combat spirituel qui a bouleversé l’ordre des affaires humaines. Le monde a changé ! Le monde n’a plus la même connaissance de sa destinée depuis la venue de Maître de la Vie sur cette planète Terre. Cette destinée et une destinée qui mène, à la suite de Notre Seigneur JESUS-CHRIST, à notre propre mort, pour entrer dans la Vie Eternelle !
    Si vous doutez de ce que je viens d’écrire, je ne peux plus rien faire pour vous, pour sauver votre âme de la perdition éternelle ! Vous entendez bien ? Plus rien !
    Ephésiens 2.8 « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la Foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de DIEU. »

    Alors, mes amis, prions, prions l’ESPRIT-SAINT pour qu’Il vienne, dans nos cœurs, pour nous révéler et nous enraciner dans notre Foi. Foi qui elle, est le socle sur lequel repose toute notre petite connaissance du mystère de la Création. Ah mes amis, si nous savions, en plénitude, le Don de DIEU ! La grandeur de Son Amour pour l’homme est telle que nous en mourions de reconnaissance et de Joie !
    Que DIEU vous bénisse et vous garde dans sa Paix et Sa Joie !
    Merci !
    JFL

    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST le Ressuscité, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien : https://prieratempsetacontretemps.wordpress.com
    N’oubliez pas non plus: http://i.hozana.org/1MDvxyg prière pour demander la guérison de Vincent LAMBERT !

    Aimé par 1 personne

  10. Pour moins nous conduire vers la géhenne Saint Thomas d’Aquin disait je crois en un seul Dieu. J’ajouterais mon Âme, mon frère, ma soeur, il vaut mieux croire en un seul Dieu, que tout le beau monde de nos médias, car qui donc de nos jours et depuis les lumières, à déjà fait l’épreuve de se passer du tout confort moderne pendant quelques jours, si ça se trouve nous ne sommes plus loin des trois jours de ténèbres ou de je ne sais quoi de plus parlant à venir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s