Apocalypse : les véritables origines du Tarot de Marseille

Chers lecteurs, veuillez lire avec la plus grande attention cet article parce qu’il révèle la loi de l’Amour plénier que Jésus-Christ enseignait à ses apôtres. Vous serez certainement abasourdi par la simplicité des enseignements de notre Seigneur. La Vérité vous sautera aux yeux et les illusions s’évaporeront aussitôt. Vive Jésus !

jesus_satan_veritable_origines_tarot_marseille

Le précédent article m’a soudainement éclairé sur les véritables origines du Tarot de Marseille. Comme quoi, Dieu nous délivre la Vérité au fil du temps. Le tout est de savoir patienter puisque tout nous est donné lorsque Dieu l’a décidé.

Vous constaterez que l’image située en tête d’article délivre un précieux message. On y voit Jésus-Christ dans le désert en train de lutter contre le prince du monde, Satan. En parallèle, on découvre la carte numéro XXI du Tarot de Marseille, qui se nomme étonnamment « Le Monde ». Dieu nous fait un clin d’œil puisque cette carte porte la mention « Cité du Monde ». Enfin, on découvre le Christ en Gloire, provenant d’une enluminure du XIIIe siècle. Bien évidemment, cette image porte la mention « Cité de Dieu ». Cela confirme que la « Cité de Dieu » et la « Cité du Monde » s’opposent constamment. Que fait Satan ? Il cherche à plagier les œuvres de Dieu. Que fait le Tarot de Marseille ? Il s’oppose aux valeurs fondamentales du Christianisme en s’y substituant par la caricature. Il s’agit, par conséquent, d’un produit luciférien. Nous allons le prouver grâce à de nombreux indices.

Premier indice

Si l’on se réfère au tableau « Tendances rencontrées à l’intérieur des Cités antagonistes de Dieu et du Monde » de l’article précédent, on constate que la « prophétie » (Cité de Dieu) s’oppose à la « voyance » (Cité du Monde). Or, le Tarot de Marseille est un jeu qui sert de support pour la divination. Le « don de prophétie » procède du Saint-Esprit tandis que la « voyance » provient de l’inspiration démoniaque.

Second indice

arcanes_du_tarot_caricature_du_christianisme

tarot_marseille_caricature_luciferienne_christianisme

Troisième indice

Que sait-on vraiment des origines historiques du Tarot de Marseille ?

Il serait apparu au XVe siècle, en Italie. Or, le XVe siècle est celui de la Renaissance. Ce mot est parvenu d’Italie dès la fin du XIVe siècle sous la forme « Rinascimento ».

Les origines du Tarot de Marseille s’éclaircissent désormais. Des individus, probablement gnostiques, ont œuvré ingénieusement pour renverser les valeurs du Christianisme au nez et à la barbe des chrétiens catholiques de l’époque. Cela tombe sous le sens puisque l’absence de technologie était un barrage efficace contre la propagation des informations nocives pour les âmes. Ainsi, le mal était contenu dans des loges tenues secrètes et des ouvrages dits « ésotériques ».

À cette époque, l’Église catholique romaine pouvait encore sanctionner, à travers les bulles papales, les loges ésotériques qui n’avaient ni puissance financière ni puissance médiatique. De nos jours, c’est bien différent, puisque les ennemis de l’Église possèdent la finance, la technologie et les médias.

À la fin du XIXe siècle, Romain Merlin a publié l’ouvrage « origine des cartes à jouer ». Par la suite, Papus, triste sire de l’occultisme, créa le Tarot des Bohémiens du Docteur Papus. Le Tarot s’est propagé sous le manteau jusqu’au XXe siècle avant d’être propagé à grande échelle par Paul Marteau à travers la société de consommation.

À l’heure actuelle, le Tarot de Marseille est utilisé par de nombreux médiums et voyants. Il est temps de prendre conscience que ce jeu divinatoire colporte une idéologie opposée au Christianisme. De ce fait, la divination condamne l’homme à la mort spirituelle puisqu’elle refuse de croire au Salut de l’âme.

Notre Seigneur Jésus-Christ a proclamé les lois de l’Amour plénier. Or, selon la matrice « Tendances rencontrées à l’intérieur des Cités antagonistes de Dieu et du Monde », il paraît évident que ce qui est opposé à Jésus-Christ provient de Satan. C’est pourquoi le Tarot de Marseille et les jeux divinatoires devraient être considérés comme hérétiques. Le Salut des âmes est seulement enseigné par le Christianisme originel. De nos jours, l’homme ne peut obtenir son Salut dans une civilisation à bout de souffle qui impose la loi du plus fort pour surnager.

Quatrième indice. Échec et mat !

Les cartes du Tarot de Marseille, comme la plupart des jeux divinatoires, sont interprétées selon leur position qui est dite droite ou renversée. Lorsqu’une carte est droite, elle représente le côté vertueux du jeu tandis que lorsqu’elle est renversée, elle représente le côté vicieux du jeu. Ainsi, les cartes divinatoires réagissent à la matrice « Tendance rencontrées à l’intérieur des Cités antagonistes de Dieu et du Monde ». Ceci prouve que la divination obéit à la loi de la Cité de Dieu et de la Cité du Monde. Ainsi, le bien s’oppose au mal, et, en toute logique, la Cité de Dieu finit par triompher puisqu’elle enseigne la Vérité tandis que la Cité du Monde cultive le mensonge. Un individu malveillant, soumis à la loi de la Cité du Monde, est forcément un menteur patenté puisqu’il se sert du mensonge pour parvenir à ses fins égoïstes. Nous ne pouvons pas appartenir à la fois à la Cité de Dieu et à la Cité du Monde. Par exemple, un républicain ne peut pas être royaliste tout comme un individu amical ne peut pas être dédaigneux.

L’être humain obéit à la loi de la binarité (celle-ci reste sous-entendue dans la matrice Cité de Dieu/Cité du Monde) parce que sa personnalité est le résultat de la somme de caractéristiques opposables les unes aux autres. Le tableau ci-dessous explique ce principe de fonctionnement.

personnalite_individu_selon_caracteristiques_cite_de_dieu_cite_du_monde

Le Tarot de Marseille est une caricature pernicieuse du Christianisme. La diffusion massive du Tarot de Marseille a accéléré le processus de déchristianisation et de désacralisation. Vous avez maintenant la preuve qu’en manipulant un jeu de Tarot, vous vous retrouvez en présence de forces sataniques qui s’opposent à la vertu du Christianisme. Nous ne pouvons pas posséder simultanément les caractéristiques de la Cité de Dieu et de la Cité du Monde puisque nous sommes soumis aux lois de la Cité qui nous influence le plus.

Enfin, il est temps pour l’humanité, de rentrer dans l’ère de l’Amour plénier enseigné par notre Seigneur Jésus-Christ. Cher lecteur, si vous ne vous prenez pas en main, vous serez une source de souffrance pour les autres comme pour vous-mêmes. La société de consommation a transformé les individus en êtres irresponsables puisque la spiritualité chrétienne a été rejetée au profit de théories matérialistes qui répondent, en toute logique, aux lois de la Cité du Monde.

Un être humain dépourvu de charité est un individu antipathique qui ne parvient ni à s’aimer ni à se faire aimer des autres. Il est temps de briser ce schéma pernicieux qui engendre une grande souffrance. Il suffit d’obéir aux lois du Christianisme enseignées par notre Seigneur Jésus-Christ pour faire évoluer l’humanité. Comme vous le voyez, la contre-révolution est l’opposée de la Révolution. La loi de l’Amour est douce et patiente tandis que la loi du Talion est dure et sévère.

Pourquoi est-ce que les êtres humains n’ont pas encore compris ces principes, au XXIe siècle, à l’ère de l’internet ? Est-ce si difficile de s’accorder un instant pour réfléchir sur soi-même ? L’humanité doit sortir de l’ère animalière pour se comporter dignement, conformément à la volonté du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Conclusion

La civilisation contemporaine est basée sur les caractéristiques de la Cité du Monde puisqu’elle refuse la loi de l’Amour plénier enseignée par Jésus-Christ. Par conséquent, nous vivons dans une société soumise à des valeurs négatives qui renforcent l’effet miroir de la loi du Talion par la faute d’un cercle vicieux sous-jacent (Cité du Monde). Ce phénomène explique la montée de la violence dans la civilisation. Le seul moyen de désamorcer la haine est de se tourner pleinement vers la loi de l’Amour plénier.

Aussi, je vous le dis ; cette république va nous mener à la ruine. Nous ne pouvons plus accepter ces élus qui saccagent la civilisation par leurs comportements irresponsables. Demandons le retour à la royauté pour mettre un terme à neuf siècles de conjuration antichrétienne qui s’oppose au bon sens et à la vie.

Si nous ne faisons rien, cette civilisation s’écroulera sur elle-même d’ici peu de temps. Vous ne pourrez plus dire « je ne savais pas »…

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/05/25/les-veritables-origines-du-tarot-de-marseille/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

51 commentaires pour Apocalypse : les véritables origines du Tarot de Marseille

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Souri7 dit :

    Il en est bien ainsi : tout ce que le monde nous propose est une inversion de ce que Dieu attend de nous. Le combat est pour chacun de nous, jusqu’à l’heure de notre mort.
    Merci pour cet article éclairé, Stéphane. J’espère que grâce à vous, beaucoup de tarologues vont laisser tomber leurs cartes infestées!

    J'aime

  3. ricquet dit :

    Si nous ne faisons rien, cette civilisation s’écroulera sur elle-même d’ici peu de temps. Vous ne pourrez plus dire « je ne savais pas »…
    L’histoire se répète, et les ténèbres étendent leur voile.

    Cher ami, tu as probablement déjà perdu cette bataille de la ré-information, puisque tu as tout contre toi. (nous avons) :
    . les médias, les institutions en trompe l’œil,
    . l’incompréhension, l’inconsistance, l’inconscience ou le déni des populations (au choix)
    . la cooptation des individus, selon leur appartenance au monde (F.M.) pour porter la pensée dominante qui n’est plus qu’un ragoût.

    Les dés sont pipés et donc rentrer dans la partie, avec les cartes de la cité du bien, est vouée à l’échec. (Sans moi vous ne pouvez rien faire)
    Tôt ou tard, mais trop tard, le peuple sortira de sa léthargie ou pas…
    (Lire Matthieu 24 : « Se tenir prêt »)
    Ceci dit il est toujours bienséant d’alerter, mais depuis le temps que cela se fait :
    Qu’est-ce que ça change ? Snowden : qu’est-ce que ça à changer ?

    Quand l’alerte est trop puissante, elle est éradiquée, même au plus haut niveau :
    « Le bureau présidentiel a été utilisé pour mettre sur pied un complot d’anéantissement de la liberté du peuple américain, … La question de la survie de notre société font apparaître deux nécessités, qui concernent à la fois le Président et la presse, deux gageures qui peuvent sembler contradictoires mais qui peuvent être conjuguées et remplies si nous nous groupons face à ce péril national. » (J.F.Kennedy avant d’être assassiné)
    Lire aussi le discours d’adieu au New-York Times de John Swinton le 25 sept 1880.
    qu’est-ce que ça à changer ?
    Bref, déjà, Blaise Pascal au XVII siècle disait : « La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la vérité, on ne saurait la reconnaître. »
    Et aujourd’hui alors … Que dire !!!
    à présent tout est gangrené depuis l’éducation primaire (où l’enfant doit se mettre au diapason de l’indiscipline et des méthodes globales…) puis grandir dans la soumission à l’inculture et au mensonge s’il veut profiter du monde (donc dans le déracinement de la culture de nos aïeux et dans la non recherche de l’authenticité en voie d’extinction.)
    Christ revient.
    Amen Amen Alléluia.

    J'aime

    • Cher Ricquet,

      Merci pour ton commentaire, car, loin de me décourager, tu confirmes ma foi, mon espérance et ma charité.
      La bataille est perdue pour celui qui a déjà capitulé en esprit. Ainsi, tu es libre d’être défaitiste et vaincu d’avance.

      Pour ma part, tu verras que l’incroyable se produira. Si tu ne me crois pas, j’en serai très heureux, car, le moment venu ta foi en sera décuplée.

      Je crie haut et fort : ARRIÈRE SATAN. Si aujourd’hui je suis seul à le crier, bientôt nous serons nombreux.

      Allez, va et ne pèche plus 🙂

      J'aime

      • ricquet dit :

        « La bataille est perdue pour celui qui a déjà capitulé en esprit. Ainsi, tu es libre d’être défaitiste et vaincu d’avance. »
        Quoi ?
        Rien de cela : Ni défaitisme, ni capitulation !
        Mais observations multiples qui ne font que mettre en exergue ce qui fut et qui est : Statut quo, et ce à travers des exemples connus…
        (ce qui ne veut pas dire qu’il faille renoncer au témoignage : bien au contraire.)
        L’iniquité et les désolations se multiplient et s’amplifient dans l’anomie généralisée…
        C’est un fait redondant ! Tu peux le crier sur les toits si tu veux, mille l’ont fait avant toi, (dont moi-même)

        Tu dis : « Si nous ne faisons rien, cette civilisation s’écroulera sur elle-même d’ici peu de temps. Vous ne pourrez plus dire « je ne savais pas »…
        C’est sur !
        Mais si tu inverses ta phrase, la situation perdure quand même.
        (l’histoire le démontre : les armes de destruction massive en Irak : Qu’est-ce que ça a changé ? Le 11/09 et après ? La Pentagate et après ?)
        Cela en a éveillé quelques uns (surtout musulmans avec le djihad en toile de fond)…
        La réponse est une accélération du calendrier du Malin qui doit consolider le mensonge en changeant les équipes et en verrouillant l’information…

        Y a t-il jamais eu un repentir américain pour les bombes nucléaires d’Hiroshima – Nagazaki sur des populations civiles ? Et alors : Qui s’en émeut dans la sphère politique ?

        Je te laisse avec tes impressions qui sont, à mon sens, des illusions mais aussi des actions saines qui valent en tant que prières actées.
        Sans le Christ, (parousie attendue) nous sommes divisés, bridés, isolés, insignifiants.
        Bref quantité dés-amorçable.
        Le NWO est en marche forcée. Le jour où nous les gênons : ils nous écraseront comme tant d’autres avant nous…

        Continue tes articles, ils me font du bien. 😉

        J'aime

      • Cher Ricquet,

        Merci de ton commentaire. Nous sommes bien d’accord. Mes impressions sont que je voudrais que le monde puisse prendre conscience du mal qui se déverse. Je veux tendre vers la perfection de l’âme et je dis bien tendre 😉

        Oui tu as raison sur le fait que la dictature infernale progresse : c’est un fait. Mais je crois qu’il y aura un événement qui bloquera sa progression pour un temps. Je dis bien un temps.

        Je suis donc bien conscient de la méchanceté du monde et j’aimerai la changer en Amour. Même si je n’en ai pas la force, je le fais au moins dans mes prières. Tu peux donc les percevoir comme des illusions 😉

        Amicalement,

        J'aime

      • Souri7 dit :

        Non, vous n’êtes pas seul à le crier, cher Stéphane!

        J'aime

      • ricquet dit :

        Une bombe à neutron larguée au Yémen par un avion israélien aux couleurs saoudiennes (vidéo impressionnante)…
        Dans quelques temps ou immédiatement, nous verrons, si le monde occidental exige un désarmement du belligérant (Israélien ou saoudien) pour armement de destruction massive…

        Je pressent la réponse par anticipation convenue : elle finira probablement en condamnation verbale, « blatérage d’usage » et au final Statut quo…
        (Une affaire de dommages collatéraux à la méga-bombe dans l’illusion du monde)

        J'aime

  4. Béa dit :

    Les ténèbres en ce monde ne sont-elles pas :
    – les conditions illusoires et « idéales » à l’éveil de notre lumière individuelle et collective ?
    -l’occasion de retrouver,exercer,manifester l’essence de nos êtres profonds hérités de notre filiation Divine ?
    -l’illusion et le mensonge nécessaires à l’éclosion et de la vérité ultime ?
    -l’irréel où le réel peut s’incarner en conscience ?

    Pourquoi ne pas accepter que les conditions de notre incarnation dans la dualité et ,au sein des incessantes confrontations, se justifient pour éclairer le monde de notre unité originelle retrouvée ?

    A quoi bon les révoltes ,les fuites,les espoirs de changement dans un environnement peut-être simplement imaginé pour que chacun rayonne « ce qu’il est » au sein de » ce qu’il n’est pas » ?

    Etre amour au milieu de la peur,n’est-ce pas le plus grand défi,le sens et l’orientation que la foi nous incite à réaliser ?

    Comment nous révéler autrement que dans cette possibilité constante de nous affirmer en choisissant d’être ombre ou lumière et d’exercer notre libre arbitre?

    N’est-ce pas la plus grande offrande qui nous soit faite que cette opportunité d’éveiller notre conscience et notre identité originelle en étant des co-créateurs conscients et appliqués,en mettant notre foi à l’épreuve pour rayonner la lumière de l’amour tout au long du cadeau éternel qu’est le présent infini ?

    Et si l’illusion de la dualité avait pour seule raison d’être que de nous permettre d’exercer nos pouvoirs créatifs en pensées,paroles,actions,dans l’alignement des lois de l’Un,non dans l’opposition ou la révolte mais dans la confiance,la constance et la détermination comme preuve de notre force intérieure et de notre fermeté à ne pas céder à ce et ceux qui nous voudraient autrement que les dignes enfants du Divin que nous sommes,immortels,aimés depuis toujours et à jamais,venus de l’absolu pour faire,un temps( au sein de l’éternité) l’expérience du relatif et retrouver l’origine de nos natures célestes ?

    Un saut dans la matières et la temporalité pour nous, êtres spirituels et éternels, venus faire l’expérience individuelle de l’amour inconditionnel …

    Tendre vers la pureté au milieu des menaces et pressions d’un contexte irréel qui feint l’impur et l’obscur ?

    Si Dieu est Tout amour c’est que tout ce qui n’est pas perçu comme tel n’est pas réel et n’a donc rien d’effrayant….??

    Notre existence ici bas ne serait que l’expérience et l’occasion parfaites d’éveiller nos consciences à la nature de nos origines en dépassant les mensonges ambiants,en refusant de prendre la partie pour le tout,la peur pour l’amour,le mensonge pour la vérité…

    Je partage avec vous mes interrogations et réflexions sur la base de mes compréhensions,du sens et de la direction, de ma modeste existence….

    Merci d’avance pour vos éventuels retours et pour vos passionnants échanges !

    J'aime

    • Bonjour Béatrice,

      Merci beaucoup pour votre commentaire si pertinent. Ce que j’en retiens c’est que pour vous la dualité permettrait d’expérimenter l’Un. C’est une hypothèse très juste. Bravo pour vos réflexions !

      Ce qui est certain, c’est que nous sommes ici bas pour évoluer vers l’Amour. Je vais en profiter pour mettre en ligne une partie du sublime et trop rare « catéchisme en images » créé par le Père Vincent Paul de Bailly. Je suis parvenu à retrouver quelques images qui vont réveiller la foi et l’entretenir 🙂

      Soyez bénie !

      J'aime

  5. Béa dit :

    Merci pour votre réponse à mon commentaire !

    Je pensais susciter la controverse car n’étant pas croyante (au sens religieux ) mes réflexions (d’ordre spirituel) m’ont souvent valu des retours cinglants dans la sphère des croyants !

    En effet,j’ai l’intime conviction que ce monde ténébreux et duel sert la lumière et l’unité en feignant un opposé qui n’a de réalité que dans nos esprits distordus par l’oubli de nos origines Divines.Cela me permet de relativiser le drame apparent qu’il soit individuel et collectif et de renforcer la droiture du chemin que j’ai à cœur de poursuivre en toute humilité.

    Je salue votre ouverture d’esprit qui, à travers la fraternité et l’accueil bienveillant, définit et rassemble le sens profond de nos quêtes existentielles et ce,quelle qu’en soit la forme !

    Nous partageons l’idée que nous sommes venus ici bas pour exprimer le meilleur de nous et je me réjouis de ce noble objectif commun qui, par l’union et le partage, ne peut que grandir en puissance et lumière !

    Amicalement

    J'aime

    • Béatrice,

      Notre Seigneur Jésus-Christ est venu sur terre pour nous enseigner l’Amour. Ses oeuvres étaient miraculeuses, empreintes de surnaturel. Les ennemis du Christianisme tentent d’imposer un naturalisme qui transforme la beauté de Ses enseignements en quelque chose de froid, fade et négatif. C’est pourquoi nous devons nous souvenir que le Christianisme est, par essence, divin, surnaturel. Dieu est Amour.

      J'aime

  6. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  7. Béa dit :

    Tout cela résonne en mon coeur ! Je déplore cependant qu’au nom de Dieu des atrocités soient commises.C’est une façon détournée et abjecte de servir l’enseignement du Christ et une des premières raisons qui fait que je suis méfiante quant à la religion.

    Le discernement est de mise et la clarté d’esprit également.Quand, au nom de l’amour, on prône la guerre comment ne pas être dérouté ?

    Aimer c’est rendre libre et renoncer à tout combat.C’est,à tort ou à raison, le sens que je donne à  » tendre l’autre joue ».

    Un coeur pur ne souffre pas des attaques du malin .Il les voit comme autant d’occasions de renforcer sa foi en la vérité ultime et ne se laisse pas leurrer par les stratégies mentales ou matérielles qui voudraient le rendre soumis et craintif.

    Cet échange avec vous participe à affirmer mes convictions et en cela ,je vous en suis reconnaissante !

    J'aime

    • Béatrice,

      Ceux qui prônent la guerre au nom de Jésus-Christ le font au nom de Satan, car, l’ennemi est particulièrement rusé.

      Jésus-Christ se trouve dans la « logique plénière » parce que celle-ci conduit à l' »Amour plénier ».
      C’est ce que j’explique (en sous-entendu) dans l’article sur le Tarot de Marseille.
      Bien sûr, une personne simple sera automatiquement conduit à l’Amour plénier parce qu’elle respectera les commandements de Dieu sans chercher à comprendre.

      Par contre, en ce XXIe siècle, nous sommes pris au piège par la « raison » qui frôle l’illogisme satanique. Par conséquent, nous devons remettre de l’ordre dans nos esprits (logique plénière) pour parvenir à retourner au Christianisme authentique.

      C’est avec plaisir que je le fais 🙂

      Bien amicalement,

      J'aime

  8. Béa dit :

    Penser en terme de paradis et d’enfer,de récompenses et punitions, d’un Dieu vengeur…ne me semble pas sensé.

    Nous sommes dans un monde où règne la loi de cause à effet et ne subissons que les conséquences de nos inconséquences.

    Dieu dans sa toute bonté n’a pas les attributs de la nature humaine,ses perversités et ses limites.

    Il ne souffre d’aucun opposé,d’aucune limite,et ne connaît pas la rupture.Son amour inconditionnel est naturellement infini et parfait.

    C’est notre expérience terrestre qui nécessite de croire qu’un enfer existe et invite à s’en affranchir pour se libérer des affres de l’illusion et de la perdition.Le monde ne serait ,selon moi,que l’expression d’une idée folle de séparation qui,en absolue et vérité,n’a aucune existence réelle.

    La croyance fait la projection qui engendre la perception.Croire que Dieu puisse penser et être autrement qu’amour inconditionnel est,à mon sens ,un blasphème et cette croyance distordue projette le monde que nous percevons.revenir à la racine de la mal perception c’est réintégrer la vérité en soi afin que la juste réalité du monde soit lavée de nos croyances distordues et indignes.

    Pensez-vous qu’il soit possible de retrouver l’unité en dehors des dogmes religieux et de l’idée d’un Dieu vengeur ?
    Pensez-vous que la foi dont je témoigne soit compatible avec les préceptes du catholicisme ?

    Merci tu temps que vous voudrez bien consacrer à me répondre et m’éclairer !

    J'aime

    • Béatrice,

      Le monde actuel nous fait croire qu’il n’y a aucune origine au monde sauf un soi-disant « big bang ». Tout ne serait que hasard, or, le hasard ne peut exister car la terre est parfaite. Le hasard ne pourrait pas engendrer l’air, les saisons, les montagnes, les océans, les arbres, les animaux, les hommes, etc…

      Si l’on réfléchit profondément, nous constatons que la loi de la binarité est une réalité. Ceci est prouvé par l’informatique. Nous pouvons encoder notre personnalité sur des bits. Bien sûr, ce n’est pas souhaitable mais vu que notre personnalité est composée de qualités et de défauts qui possèdent tous leur antonyme, il est logique que notre personnalité soit composée d’un ensemble de caractéristiques binaires (doux/agressif, sincère/menteur, fainéant/travailleur, etc…).

      Le monde réagit à des lois mathématiques même si nous ne pouvons pas les percevoir d’emblée. Nous ne percevons pas la complexité et pourtant elle est bien là. Par exemple, notre cerveau doit faire des calculs extraordinaires pour que nous puissions attraper un objet…

      Par conséquent, la Cité de Dieu et la Cité du Monde, concept de saint Augustin, est tout à fait pertinent.

      Si nous faisons le mal, nous continuerons d’avancer sur cette voie et notre vie aura été vaine. C’est le pardon qui permet de basculer de l’autre côté. Sans pardon, nous restons dans le jugement, et, donc, dans le mal.

      Dieu n’est pas un Dieu vengeur : la Justice de Dieu est obtenue logiquement par le refus d’aimer. Si les hommes refusent d’aimer, ils restent prisonnier de la Cité du Monde (colère, avarice, égoïsme, jugement, etc…). Par conséquent, le monde réagit à la négativité en générant le chaos.

      C’est la logique plénière qui permet de décrypter le fonctionnement du monde. C’est pourquoi nous devons tendre vers la sainteté pour que le monde soit de nouveau ordonné. Tout se passe dans notre esprit.

      Votre foi est sincère mais elle reflète plutôt le monde spirituel que le monde physique. Or, nous sommes bien réels dans ce monde et ce monde est géré par des lois mathématiques en résonnance avec les enseignements de Jésus-Christ.

      La loi du Talion engendre toujours plus de haine puisqu’un homme qui est agressé aura tendance à répondre par l’agression. Un individu qui est moqué, se moquera, etc…
      La loi de l’Amour plénier désamorce la loi du Talion puisqu’un homme agressé pardonnera, un individu moqué pourra rire de lui-même, etc…

      Le monde agit selon la loi de la dualité. Si ce n’était pas le cas, l’informatique n’aurait pas pu être inventée. La preuve est là : c’est la binarité qui est la base de l’informatique. Tout est encodé sur une base binaire.

      Vous voyez, saint Augustin, a vu juste avec sa théorie de la Cité de Dieu face à la Cité du Monde.
      Réfléchissez à tout ceci et vous comprendrez que le monde est soumis à ces lois et nous ne pouvons pas nous en échapper.
      C’est pourquoi nous serons obligatoirement jugés pour nos actes qui n’auront pas été compatibles avec l’Amour (Cité de Dieu)

      Amicalement,

      J'aime

  9. Bonjour, Saint Michel Archange.

    Au sujet de ton propos sur le Tarot de Marseille cela ne m’étonne pas.

    Par ailleurs je me sens proche de l’observation de Ricquet. Il en demeure pas moins que ton propre témoignage de foi force le respect et l’écoute.

    Il est vrai que certaines choses dépendent de nous, et d’autres pas. C’est pourquoi je n’irais pas jusqu’à dire que tu exprimes les illusions du monde, mais des prières pas trop éloignées des miennes.

    C’est sur ce n’est qu’en donnant le meilleur de nous, que les hommes peuvent moins se doubler, hélas depuis que l’image existe que voyons-nous dans les rapports humains ?

    J’aimerais ne rien dire, ne plus savoir fonctionner comme beaucoup. J’en suis arrivé à me dire, que nos plus grands ennemis ne sont même pas les gens de la démocratie. Il ne dépend pas de moi de changer le cours de l’histoire, de la météo, mais il dépend de moi de rechercher d’abord le Royaume avant l’heure qui vient pour beaucoup.

    A ce propos je rencontre souvent des matérialistes qui se mettent en guerre contre moi, alors pour ne pas être en retard sur leur progrès, j’accepte volontiers de passer pour un ignorant.

    En fait la plupart du temps je me rends compte qu’il faudrait mieux se taire, nous voudrions tous je crois, en amener plus d’un à croire au Seigneur, sauf que voilà comme nous ne sommes plus du monde, comment pourrions-nous essayer de leur faire saisir la chose.

    Il est même parfois dangereux de rechercher à donner le meilleur de nous, car l’ennemi rode, recherche la moindre faille pour nous faire tomber, et plus encore par le biais des nouveaux moyens modernes, peut-être pour ça que beaucoup de gens s’auto-censurent le jour d’avant.

    Et puis même lorsque nous recherchons à exprimer le meilleur de nous, les gens se trouvant sous les ponts en sont pas moins oubliés, nous parlons malheureusement trop à leur place.

    Oh bien sur, le nouveau totalitarisme moderne, ne consiste plus du tout à persécuter les corps, non c’est en réalité bien plus subtil et tragique que cela sur le fond.

    L’Apocalypse est surtout le dernier livre que la multitude préfère plutôt rejeter aux oubliettes, c’est pour cela que St Jean avait beaucoup pleuré autrefois.

    “Quand Il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été tués pour la parole de Dieu et pour le témoignage qu’ils avaient rendu: et elles criaient d’une voix forte disant, Jusqu’à quand, Ô Seigneur, saint et véritable ne juges-tu pas et ne venges-tu pas notre sang sur ceux qui habitent sur la terre ? Et il leur fut donné à chacun d’entre eux une longue robe blanche; et Il leur fut dit de se tenir en repos encore un peu de temps, jusqu’à ce que leurs compagnons de service et leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux, soient au complet” (Apocalypse 6:9-11)

    Et puis la première préoccupation des jeunes de nos jours, n’est-ce pas d’abord de s’éclater jusqu’au bout, d’invoquer les morts, les esprits, d’avoir de meilleures mentions à montrer.

    N’est-il pas dit encore dans l’Apocalypse, que beaucoup refuseront jusqu’au bout de se repentir des premières oeuvres de leurs mains.

    « Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas accueilli » (Jn 1, 11)

    « et le monde ne l’a pas reconnu » (Jn 1, 10), et il l’a prise en haine (cf Jn 15, 18)

    « ils le poussèrent hors de la ville et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline …
    pour l’en précipiter. Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin » (Lc 4, 29-30).

    « Si vous étiez du monde, le monde aimerait son bien ; mais parce que vous n’êtes pas du
    monde» (Jn 15, 19). « Mais gardez courage, nous dit Jésus, j’ai vaincu le monde » (Jn 16, 33).

    Si encore le cadre de notre société était diférent, nous pourrions essayer de faire passer des choses plus royales, mais voilà nous avons pas tous le même bagage pour y échapper, surtout au regard de tout ce qui se passe derrière le dos de beaucoup.

    De plus si les épis n’étaient plus moissonnés, ne serait-ce pas une plus grande malédiction pour les hommes de ne plus pouvoir mourir dans le tout transhumanisme qui s’annonce.

    J’aimerais sincèrement comme toi, revoir de nouveau le Royalisme dans le pays, car la foi n’est-elle pas capable de soulever des montagnes. Mais voilà même si cela devait se faire, cela ne durera pas toujours, alors je ne sais si j’ai bien compris le message de l’écriture.

    Tu comprends le sens de mon propos, c’est pourquoi je n’essaye pas trop de juger ta démarche pas moins lucide ou celle de Ricquet.

    J'aime

    • Béa dit :

      Je ressens dans votre commentaire beaucoup de craintes ,de désarroi et de désillusions…et,… beaucoup d’espoir à voir le meilleur advenir en ce monde !

      Il nous faut purifier le filtre de nos perceptions pour déceler le beau au-delà de l’horreur !

      L’amour pur est la clé,le bouclier pacifique contre toutes les attaques qui semblent menacer notre paix intérieure.

      N’ayons crainte ! Le mauvais n’a pas plus d’influence que l’ombre face à la lumière ou que l’amour inconditionnel mis au devant de la peur !

      Il suffit souvent de s’appuyer sur cette incontestable et évidente vérité pour se sauver des tourments qui nous assaillent .

      Il n’est pas de plus grand défi et de plus grande victoire que de s’affranchir,chaque jour qui passe,d’une perception distordue et insane.

      Je souhaite à chaque un de dépasser les ténèbres en attisant le feu intérieur de son coeur qui n’appelle qu’à l’amour !…

      Bien à vous !

      J'aime

      • Vous savez ce que vous ressentez à la lecture de mon commentaire pourrait tout aussi bien vous amener à vous méprendre la première.

        Ferais-je mentir l’écriture ? Il semblerait que je ne sois pas le seul à en faire le même constat, de ce fait vous me faites pas moins voir vos propres craintes, et cela quand bien même votre propos ferait preuve de je ne sais quoi. Vous voyez ce n’est pas aussi évident à faire voir et comprendre envers son prochain.

        Vous l’aurez donc compris je suis plus trop dans le new age ou votre béatitude absolue, obligation pour tous de posséder le même filtre de perceptions.

        Dites moi plutôt de quoi vous avez le plus peur à la lecture de mon commentaire ? Là oui vous comprendrez mieux l’origine des choses qui en assaillent plus d’un.

        Mais bon si vous arrivez à rendre le monde plus spirituel autour de vous Béa, alors je vous tire mon chapeau, moi en tous cas je n’ai plus guère les moyens de m’offrir les meilleurs séminaires en matière de Yoga ou d’amour pur.

        Mais bon si vous avez une perception moins distordue, alors je m’incline, mais ne vous réjouissez pas trop vite, je vous en prie arrêtez de rêver !

        « Car Ils auront le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu’ils le voudront. »

        J'aime

      • Béa dit :

        Je pense que nous sommes tous miroirs les uns des autres et je n’échappe pas aux tourments de ce monde ce qui, en effet, peut expliquer que ce que vous rayonnez résonne en moi !

        Pour vous répondre,ma plus grande peur serait de retomber dans l’abîme de me croire abandonnée,de m’égarer dans l’illusion,de manquer d’affirmer ma complétude originelle.Et,cette peur que je discerne clairement est paradoxalement le moteur grâce auquel je peux me recréée à chaque instant comme étant le digne enfant du Divin…

        Je précise que je n’appartiens à aucun courant spirituel ou religieux et la béatitude absolue que vous percevez en moi n’est que l’expression d’une inspiration dont je ne saurait définir la source autrement que… »l’appel du coeur » !?

        Je vous rassure,je ne suis qu’humaine,avec bien des travers que cela suppose !!

        Je n’impose rien,ne cherche pas à me justifier ou à convaincre qui que ce soit pas plus que je n’ai la prétention de détenir La vérité,chacun étant libre de concevoir sa vie et le monde.

        Comme beaucoup, je suis dans une quête existentielle et au fil des ans,des lectures diverses,du vécu et des leçons tirées de mes propres errements,je parviens tant bien que mal à trouver une paix intérieure au-delà des délires mentaux (je n’ai suivi aucun stage,yoga,séminaires ou autres!).

        Mon but n’est pas davantage de rendre le monde plus spirituel autour de moi (bien que je me réjouisse que ce soit souvent le cas!).Je n’ai d’ailleurs pas d’autre but que d’être humblement et simplement « qui je suis ».Chahutée par la diversité des émotions qui me traversent je m’applique à établir un état intérieur le plus pacifique possible et me pardonne quand je n’y parviens pas !

        Pourquoi m’inviter à ne pas me réjouir et en quoi le rêve que je formule serait moins pertinent ou plus menaçant que celui qui semble vous animer et dont vous parlez peu en dehors des citations bibliques ?

        Les mises en garde que vous portez sont reçues par moi comme l’expression de la peur .Je n’en fais donc pas grand cas si ce n’est pour ,une fois encore, éprouver mes convictions et valeurs.

        J’espère que ce commentaire répondra à vos questions et que nous ne nierons pas être en accord sur l’essentiel au-delà de la différence de nos perceptions .

        J'aime

      • Béa, si je fais parfois référence à des citations Bibliques, c’est pour ne pas trop parler de mon propre fond, afin de vérifier aussi si je ne suis pas trop à coté de la plaque tectonique, pour le reste je crois que nous nous comprenons un peu. Je vous invite d’ailleurs à méditer mon propos, vous y verrez encore que je ne recherche que votre propre bien, même si c’est vrai cela pourrait vous refroidir un peu, dans le sens que je recherche aucunement à vous faire peur, bien au contraire, je crois même que je n’ai jamais été autant en paix avec moi-même depuis que je m’illusionne moins.

        J'aime

    • Béa dit :

      Et bien Samuel,je pense également que nous nous comprenons « un peu » comme vous le dites et que, peut-être, nous pourrions nous comprendre davantage si vous osiez parler de « votre propre fond » !!

      Cependant, je respecte totalement votre réserve, ne doute pas que vos intentions à mon égard sont bienveillantes et partage avec vous l’idée que la paix réside au-delà des illusions.

      Bonne continuation dans votre cheminement personnel et merci pour la richesse des échanges !
      Merci également à l’auteur de cet espace virtuel qui,à travers une belle ouverture d’esprit, permet ces partages !

      J'aime

      • Béa parler de mon propre fond, m’obligerait à prendre toute la place, et puis il y a un temps pour chacun dans la compréhension de choses. Vous en dire davantage de mon propre fond, ne serait pas la meilleure forme pour vous le démontrer, recherchez plutôt à travers tel ou tel espace virtuel, un autre témoignage qui pourrait vous faire rappeler cela. Relisez aussi les quelques citations Bibliques que j’aurais pu avancer lors de ce fil, vous comprendrez mieux le pourquoi et le sens de ma réserve ces derniers mois. Autrefois oui, j’aurais bien voulu discuter avec vous pendant des heures, mais aujourd’hui je préfère moins causer de mon propre fond, car même si nous avons échangés quelques mots plus ou moins riches, notre ouverture d’esprit ne rend pas toujours meilleur service à notre cause. A vrai dire le temps presse, je crois même que l’urgence n’est plus de nous enrichir, car je me rends compte que rien ne dure, tout passe, vous comprenez ce que je veux dire, quand bien même je saluerais votre propre démarche plus positive que la mienne. Nous avons aussi comme premier devoir de faire relire à notre prochain les citations Bibliques les plus censurées ou moins comprises dans le monde moderne, et cela au risque même d’en perdre davantage notre vie et notre honneur. C’est vrai j’échange aujourd’hui avec vous, mais demain je serais peut-être plus là pour vous le dire, Béat le monde dans lequel nous nous trouvons est principalement matérialiste, et ça voyez-vous ce n’est pas rien de le dire, certes nous pouvons encore trouver quelques endroits pour pouvoir échanger ces choses mais voilà jusqu’à quand ? Et là je ne vous cause juste que de cela, vous vous rendez compte si je devais vous parler de mon propre fond, non mais attendez on se ferait tous davantage fichés. Veuillez alors me comprendre, si je recherche moins à m’exprimer sur la toile, ils en savent déjà tant sur les gens.

        J'aime

      • Mais encore ma très chère, le coût de l’énergie me permet moins de consommer, du coup je ne peux pas trop soutenir la croissance, je vous assure Béa il y a bien longtemps que j’en suis revenu de leur « progrès ». C’est là aussi que je me rends compte que j’aurais du davantage posséder un meilleur bagage, c’est aussi une petite parti de mon propre témoignage que je vous adresse de la sorte. En plus il paraît qu’ils vont davantage durcir les mesures pour mieux faire paraît-il le bien de leur monde, du coup pour mon Ame, je me demande si je serais pas plus proche de la délivrance. Je vous le dis juste comme ça Béa, depuis que la crise s’aggrave, et cela reste aussi entre nous, je n’ai jamais rencontré en vérité autant de gens si matérialistes. C’est fou je trouve, car plus la crise aggrave le monde, comme moi même d’ailleurs, et plus les gens en redemandent toujours plus encore d’illusions trompeuses et de mal à tue tête. Voyez en conséquence la première conduite du nombre à l’égard de leur prochain, n’est-ce pas surtout flagrant de s’apercevoir que le tout relativisme général en conduit bien un grand nombre à ne plus vouloir envisager l’impensable. J’aimerais surtout ne pas avoir à vous dire cela, mais voilà comme je n’ai jamais su mentir aux gens, je préfère plutôt vous écouter d’entendre mon propre fond. Comme je ne peux pas non plus vous dire, que vous manquez de spiritualité, pensons quand même à toutes celles et ceux qui ne sont plus là, comme à tous qui ne sont même plus en mesure de pouvoir l’éviter dans leur vie.

        « Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d’or, d’argent, d’airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher; et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols. » (Apocalypse 9 : 20 – 21)

        « Afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, enseigné par vos apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. » (2 Pierre 3 : 2 – 10)

        De plus de nos jours,

        J'aime

      • ricquet dit :

        Vos échanges sont un régal pour l’esprit. Merci !

        Béa vous dites, (et je vous cite), n’appartenir « à aucun courant spirituel ou religieux et la béatitude absolue que vous percevez en moi n’est que l’expression d’une inspiration dont je ne saurait définir la source autrement que : l’appel du cœur !? »

        Que vous manque t-il alors pour être semblable à Samuel ?
        (qui visiblement a trouvé son entendement inspiré du monde avec les écritures.)

        Béa, je ne veux pas vous effrayer, mais je vous invite à lire l’évangile de St Jean chapitre 16 et méditer sur la définition du péché donnée par le Christ au verset 9.
        Elle corrobore ce verset : « Celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur. » (1 Jean 5.10)
        (Cette définition me fut longtemps inaccessible avant qu’elle ne le soit.)
        à présent les écritures m’éclairent :
        – « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libre. » (Jean 8.32).
        – « Si notre évangile est encore voilé, c’est pour ceux qui se perdent qu’il reste voilé. » (2 Corinthiens 4.3)

        Comment en suis-je venu à m’intéresser à la parole de Dieu ?
        Cela m’oblige à mon tour de :
        – vous parler de « mon propre fond » et de mon entendement (lucidité vs aveuglement sur le monde)
        – De rendre témoignage du monde invisible et de son pouvoir sur le monde visible, l’action de l’ange gardien qui vous fait faire une ou des choses insensées qui ne vous correspondent pas et vont vous alerter… Puis, vous plonger sur des cheminements mystiques…

        D’autres ont écrit des livres sur ce sujet (Exemple : Pierre Jovanovic (qui détaille tout) avec son « enquête sur l’existence des anges gardiens. » Vous verrez que son ange gardien a parsemé son itinéraire à contre sens de directives… jusqu’à ce qu’il aille où il devait se rendre…)

        Pour en revenir à la définition du péché, Sachez que Saint Pierre dit : « De ce jour grand et glorieux. Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Actes 2.20)
        Lisez…
        @+

        J'aime

  10. Béa dit :

    Les caractéristiques du monde que vous démontrez sont certes incontestables mais si l’on se place au-dessus ,tout cela nous apparaît dans une complexité qui ne fait que renforcer les délires mentaux et nous éloigner de la simplicité et de la clarté .

    Le monde est complexe et confus.La vérité est simple et claire.Comprendre le monde est une chose et on ne peut s’en extraire avec les arguments et les outils qui le créent.

    Il faut une hauteur de vue et un discernement radical pour se frayer un chemin hors du labyrinthe mental qui entremêle différents possibles et brouille l’esprit en nous plongeant dans le doute et la peur.
    Je ne crois pas que le monde puisse être ordonné puisqu’il sert,par sa désorganisation,à éveiller en nous l’ordre.Vouloir le changer est à mon sens peine perdue si l’on admet que son utilité ne sert qu’à nous changer nous-mêmes,à revenir à la source de nos origines et à découvrir le caractère faussé et illusoire de sa prétendue réalité.

    En effet,ma foi est par nature spirituelle mais elle s’exerce au quotidien dans la confrontation permanente avec les personnes et les événements qui sont présents pour me déstabiliser ou infirmer ma vision.

    Sans aucun doute,nous évoluons dans un monde binaire qui n’a de duel que notre incapacité à unir les apparents opposés en d’harmonieuses complémentarités.
    J’inspire la dualité ,j’expire l’unité afin d’être dans la juste cadence de la respiration cosmique unifiée.

    Le jugement est indigne à mon sens des lois Divines.Dieu nous aime sans condition,y compris quand nous semblons nous égarer dans un cauchemar de séparation.S’éveiller c’est s’extraire du rêve mauvais et réaliser qu’en absolu,nous n’avons jamais quitté les bras aimants de notre géniteur.
    Ce n’est pas œuvrer pour changer le monde et tenter d’agir dans le rêve que l’on s’affranchit du malin.C’est réaliser la radicale frontière entre illusion et réalité et trouver la force en soi de ne plus se laisser leurrer,de ne plus « jouer à se faire peur »,de ne plus être dupe que La Cause première,indivisible et incontestable est Dieu,amour inconditionnel !

    Nous nous égarons quand nous prenons la partie pour le tout et manquons de concevoir que seul l’amour est créateur et que tout ce qui n’applique pas ses règles ne peut être qu’illusoire !

    Je suis dans le monde mais ne suis pas de ce monde.je suis venue y éprouver ma foi et révéler ma nature essentielle au contact d’un illusoire imaginé pour ce seul objectif.
    Dieu m’a donné la liberté de choix et le libre arbitre pour exercer ma capacité créative ,héritage de ma filiation Divine car je suis faite à son image.

    Il n’y a pas d’autre enjeu ,à mon sens,que de chuter dans l’oubli pour recouvrer en conscience la mémoire de nos origines qui reste à jamais intacte au-delà aux affres du monde.

    Merci pour l’échange ! Nos références et approches, bien que distinctes ,restent communes et tendent vers la même priorité :être,manifester,incarner et rayonner l’amour qui est et reste le liant de toute vie !

    J'aime

  11. Béa dit :

    Bonjour Ricquet,

    Merci pour votre commentaire et puisque vous me posez une question,je vais tenter d’y répondre de mon mieux,car,comme vous,je trouve ces échanges intéressants pour l’esprit.

    Je me demande ce qui peut bien vous faire penser qu’il pourrait me manquer quelque chose pour « être semblable à Samuel » ?
    Et,en quoi pouvez-vous supposer que je puisse vouloir être semblable à lui ?

    Ce n’est en fait pas le cas ! et je trouve dans les écrits de Samuel beaucoup de craintes qui ne témoignent pas d’un esprit apaisé et serein.Il m’inspire une sincère compassion tant il semble préoccupé,menacé,dans un sentiment d’urgence pressant et une peur incontrôlée du « flicage » avec une tendance suicidaire qui fait peine.Puisse-t-il me donner tort !

    Je ne me place pas dans la comparaison et je n’ai pas de manque spirituellement parlant.Je suis certes curieuse du cheminement de chacun et en particulier du positionnement des croyants qui se réfèrent sans cesse aux textes et me semblent souvent rigides dans leurs convictions.

    Je suis une autodidacte sur le chemin de la foi et j’ai toujours eu à cœur de ne pas me laisser enfermer dans des dogmes que je n’aurais pas moi-même éprouvés et confrontés à l’expérience réelle.

    J’ ai nourri mon esprit de nombreuses lectures (dont Jovanovic et bien d’autres auteurs d’info alternatives !) et m’intéresse au sens caché dans tous les domaines de nos vies (politiques,scientifiques,astronomiques,…).C’est en m’appuyant sur cette modeste connaissance acquise tout au long de ma vie,et en traversant diverses expériences, que j’ai construit les fondements de mon propre moteur de vie,des fondements qui,en bien des points ,sont similaires aux préceptes religieux et catholiques en particulier.

    Je ne crois pas que ma vision soit si éloignée de la votre et je revendique le droit à la différence de vie d’autant que nous partageons l’essentiel .Nous avons tous en commun l’amour et toutes les vertus que nous sommes invités à déployer pour notre réalisation.

    Je ne peux par ailleurs concevoir l’idée d’un Dieu vengeur car cela va à l’encontre de l’amour inconditionnel qui le définit, pas plus que je ne peux être perméable aux sous-entendus menaçants de ceux qui voudraient que j’adopte leur croyance au risque de brûler en enfer (l’enfer n’étant pour moi que la projection distordue de nos délires mentaux !).

    Nous vivons dans un monde relatif et,à l’image du père nous sommes des êtres créatifs,laissés libres d’incarner le meilleur ou le pire (selon les lois de cause à effet) dans la confrontation des peurs qui nous traversent.

    C’est à chacun de trouver en lui-même la voie simple du retour à la source au sein des complexités du monde. A chacun d’éveiller la vérité une de l’amour et de s’extraire ainsi des illusions effrayantes de nos esprits brumeux.

    Je ne crois pas davantage au péché seulement aux erreurs dues à nos croyances erronées et à nos mal perceptions.

    Je vous remercie pour l’intérêt porté à ces échanges et espère vous avoir clairement répondu .
    Bien à vous !

    J'aime

    • Béa,

      Etes-vous vraiment sûre d’avoir répondu au mieux envers Riquet, lorsque vous préférez me faire passer pour un je ne sais quoi pour mieux enjoliver vos dires ?

      Mais bon, comme vous êtes d’une conduite moins brumeuse et venant d’un pure amour inconditionnel, permettez-moi de vous répondre au sujet d’autre chose. Au passage, vous vous apercevrez que même si vous trouvez ces échanges à la fois très intéressants, cela n’y changera rien aux premières choses en cours sur les premières images de notre temps.

      C’est pour vous montrer que j’ai aussi un peu connu la vie, je n’irais pas jusqu’à dire avoir vu plus de choses qu’autrui, mais pour vous dire que je peux plus trop faire l’impasse sur plusieurs citations Bibliques, je peux comprendre que mes dires puissent soulever quelques craintes en vous.

      Cherchez plutôt à voir en vous, tout ce vous auriez le plus peur de perdre. Après j’ oblige personne à me croire, à le vérifier par soi même, car je me rends compte que nous avons pas tous la même vie et cela à travers le premier langage des gens.

      Vous vous rendez compte, parce que vous aurez juste causé de deux ou trois choses, vous m’avez déjà étiquetté, sans même chercher à me connaître. Là encore je ne vous oblige pas à me suivre, car je sais bien que c’est toujours pas évident d’en reconnaître la chose, comme quoi je me demande si nous partageons bien l’essentiel envers notre prochain dans la peine.

      Au sujet de ma tendance suicidaire que vous pourriez me coller sur le dos, je dirais plutôt que ce sont surtout les premiers matérialistes de nos sociétés qui conduisent tout droit le nombre à la chose, et encore je trouve que mon propos est très soft, car je voudrais pas trop non plus vous effrayer la veille.

      Je tiens à vous rappeler, qu’il m’arrive parfois de faire divers recoupements, vous n’aurez qu’à faire vos propres recherches, sans même d’ailleurs m’en référer aux écrits les plus frappants venant de nos anciens.

      Comme je pourrais bien vous faire remarquer, que mon propos ne préoccupe pas tant que cela les premières personnes arrivées de notre temps, mais bon si pour vous il n’y a pas urgence.

      En réalité vous ne pouvez concevoir l’idée d’un Dieu plus vaste que vos propos du moment, vous voudriez surtout réduire le Divin, à quelque chose qui ne heurterait pas trop les premières croyances conventionnelles du tout matérialisme actuel.

      Vous êtes certes une personne curieuse, pleine d’humanité, d’ouverture d’esprit, mais là, êtes-vous vraiment prête à me suivre je ne sais où, et encore je ne vous raconte pas tout de mes premières observations du moment.

      Mais encore, croyez-vous vraiment à toutes les paroles du Seigneur au sujet du péché ? Vous savez dans l’évangile de St Matthieu vous auriez pu très bien le faire passer pour je ne sais quoi. Mais qui sait peut-être qu’un jour, vous comprendrez mieux le pourquoi de mes premières citations du moment.

      Bref vous fonctionnez peut-être pas moins qu’autrui dans le new age, mais vous pouvez très bien aménager davantage les paroles du Christ avec votre propre cuisine personnelle, mais sachez que tôt ou tard il n’y a qu’un seul qui puisse sauver notre Ame, alors voilà je me demande si vous faites réellement preuve d’amour.

      Vous pouvez certes vous en donner l’impression, mais en vérité vous n’en pensez pas moins par derrière au sujet des premières citations Bibliques. Certes vous ne croyez pas au péché, mais n’en faites pas moins entendre le même langage d’une séductrice, et là est-ce que c’est beaucoup plus clair et simple à reconnaître.

      Oui je me sens un peu attristé dans le fait de devoir constater cela un peu partout, faut dire que votre propre langage pourrait en séduire plus d’un.

      Comme quoi votre conduite n’est peut-être pas si honorable et aimante que cela.

      J'aime

      • Béa dit :

        Je suis désolée Samuel si j’ai fait une interprétation erronée de vos dires.J’avoue n’avoir pas entièrement saisi tous vos propos qui en effet m’ont paru confus et exprimant certaines craintes.Je peux entendre que mon ressenti m’ait trompé et que mes premières impressions ne soient pas les « bonnes ».Chacun reçoit selon son propre filtre ,chacun à une vision particulière de la réalité et nul ne peut prétendre détenir La Vérité dans son ensemble.

        Je ne nie pas que l’état de ce monde, essentiellement matérialiste, soit catastrophique mais je vois dans ces crises la conséquence de nos inconséquences et l’occasion de « revoir nos copies » à titre individuel et collectif.Le monde fonctionne contre nature et en dépit du bon-sens,coupé qu’il est de sa part mystique . Sa ruine prend sens et sa destruction ne manquera hélas pas d’entraîner un terrible chaos.L’humanité sera contrainte de comprendre dans la douleur la sagesse qu’elle a refusée d’appliquer.C’est d’ailleurs hélas dans les plus grands tourments que nous découvrons les plus grandes leçons !

        Je respecte votre vision, y compris quand elle est différente de la mienne.La diversité est source de richesse et c’est pour moi un bienfait que chacun puisse affirmer ses particularités.

        Nous sommes tous hermétiques à ce qui est hors du champ de notre conscience.Nous n’avons pas tous atteint le même niveau d’éveil et c’est tout le sens de notre existence que de tendre vers toujours plus d’ouverture du cœur,de souplesse d’esprit,de grandeur d’âme,…chacun à son rythme.

        Je ne peux suivre que ce qui fait écho en moi, non en remettant à un autre ma souveraineté individuelle ou en me soumettant à la volonté d’un autre par principe ou par peur « de perdre mon âme » (je vous cite).

        J’accepte vos critiques d’autant plus que nul ne peut me juger plus mal que je ne me juge moi-même et,en effet,comme vous le dites,peut-être ne suis-je pas si honorable et aimante que cela !!

        Les vraies réponses spirituelles sont en soi et non dans la quête perpétuelle d’un « plus ou d’un « mieux » ,matériellement parlant.Les expériences nous enseignent à l’école de la vie et c’est ce que je trouve joyeux !

        Bien à vous !

        J'aime

      • Béa,

        C’est fort sage tout ce que vous nous dites, je ne peux que le relever, mais comment expliquez-vous que la multitude s’entête dans le tout matérialisme, alors que la tragédie elle est déjà bien là et réelle devant nos yeux, c’est pourquoi je vous en conjure, rappelez-vous de mes premières citations d’hier, comme si malgré tout cela l’homme moderne refuse toujours d’en retirer les plus grandes leçons, vous comprenez pourquoi le message de l’Apocalypse dérange tant les grands de ce monde, car même si les petites gens n’ont pas du tout peur du changement, non ce sont bien les premieurs dévoyés de ce monde qui recherchent à maintenir le plus longtemps possible les consciences dans ces mêmes états de conscience infernaux, principalement le matérialisme de leur monde déchu, l’enfer sur terre.

        J'aime

      • Certes nous avons pas tous la même perception des choses, sans non plus rechercher à me faire passer pour la voix première de l’évangile, vu que vous préférez surtout suivre votre propre voix dans cet ensemble. En réalité vous ne pouvez respecter ma vision, car je ne prétends avoir aucune vision particulière, je ne fais que vous rappeler les écrits des anciens au sujet de l’historique du monde actuel.

        Ce n’est pas des critiques que je vous adresse Béa, mais juste l’expression d’une cause, qui n’est pas si évidente à faire entendre, comme au graduel, mais que vous reconnaissez quelque peu. Béa, nous recherchons toujours à imposer d’une façon ou d’une autre des choses aux autres, quand bien même dans les meilleures formulations d’amour, de paix, de libre échange pour tous, mais dans ces moments-là, n’oubliez pas de relire les premières observations Bibliques.

        Voyez-vous, lorsque vous préférez suivre votre propre écho, vous me laissez guère peu la place de venir chez vous, vous vous rendez la somme de phrases que j’ai du vous aligner, et cela juste pour vous faire admettre une chose. Je vous demande
        pas non plus de me remettre votre propre souverainté individuelle, vu que vous préférez surtout vous en remettre à la volonté de vos propre bagage spirituel.

        Vous pouvez certes vous croire plus avancée, en ayant par exemple une plus grande soif d’apprendre, mais en êtes-vous vraiment plus apaisée ? Vous savez quoi Béa, c’est peut-être le trop grand amour maternel du monde moderne, qui pourrait les faire passer pour la source.

        Mais bon si cela peut vous rendre aussi joyeuse que le monde moderne de voir plus de damnés et de gens déjantés, alors à chacun l’école de la vie, mais bon vous m’excuserez si je préfère plutôt me passer du votre ou de leur enseignement.

        J'aime

    • ricquet dit :

      Béa vous dites : « Je me demande ce qui peut bien vous faire penser qu’il pourrait me manquer quelque chose pour « être semblable à Samuel » ?
      Et,en quoi pouvez-vous supposer que je puisse vouloir être semblable à lui ?
       »
      Non Béa, ce n’est pas ça…

      Je ne me suis même pas posé la question en ces termes. Mon éclairage éventuel (s’il en est) est celui de la dissonance dans les propos, alors que le cheminement du débat (qui sur la forme est parfaite) devrait entraîner la rhétorique vers une synthèse.
      En effet, le regard est lucide, l’intelligence est bien là, et vos postures mutuelles sont empreintes d’écoute, de bienveillance ou de respect.
      Nombreuses similarités donc !

      J’ai donc noté un dialogue paisible et harmonieux où se font face 2 pensées élaborées qui s’écoutent mais sont cependant dissemblables…
      La question est donc : Est-ce affaire de clairvoyance (de culture…) ou de raison (discernement…) ou de grâces (foi…)

      Vous voyez, il n’y a pas de parti pris dans tout cela (le jugement qui appartient à Dieu n’a rien à faire ici, entre nous) Mais je me sens évidemment très proche des propos de Samuel, car je les ai compris.
      J’ai reçu une grâce, il y a quelques années, qui m’a permis de sortir du paganisme et chercher des réponses mystiques (tel l’exemple donné avec Jovanovic…)
      Dans la question initiale, je voulais seulement pointer le curseur sur les différences qui font le débat. (et rien d’autre)

      J’apporte donc ma réponse : ce qui vous dissocient, c’est la grâce entraînant une réalité des choses dissemblables, même si elles convergent dans un même élan vers l’amour et un état des lieux terrestre similaire. Il vous manque (peut-être, Béa) la certitude de l’invisible pour entraîner une illumination favorisant la méditation sur les évangiles…

      Béa vous dites : « Je ne peux par ailleurs concevoir l’idée d’un Dieu vengeur« …
      Le mot « vengeur n’est pas approprié. Dieu se définit lui même (face à Moïse) comme « lent à la colère »…
      (Luc 12.51) : « Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, mais la division. »
      Matthieu 10.34 le dit autrement : « je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. »

      Les raisons de Dieu sont très au-dessus des nôtres, de même que le ciel est au-dessus de la Terre. (Je paraphrase un prophète : Isaïe peut-être ?)
      Je t’invite à regarder cette vidéo : Les raisons de croire sous l’angle de la raison.

      PS : j’ai 55 ans, je suis à présent positif, captivé par mon époque qui est prodigieuse et je suis serein au regard de l’avenir qui est sombre +++
      Alors que, quand j’en avais 52, (jeté depuis le plus jeune age dans le paganisme, je ne croyais plus en rien, si ce n’est au déclin irrémédiable, au mensonge et à la bêtise.

      Alléluia…

      Aimé par 1 personne

      • Béa dit :

        Vous savez Ricquet,je pense que chacun empreinte un chemin unique pour revenir à la source de nos origines communes .Nous sommes tous parcelles Divines et spirituelles venues faire des expériences humaines et matérielles.Le risque étant de prendre l’effet pour la cause (ou inversement) et de s’égarer dans la peur et le doute.Quand on découvre que La Source est Une,qu’Elle est tout amour, on peut commencer le chemin de retour au foyer.C’est ce vers quoi je tends,humblement !

        Vous parlez de la grâce que vous avez reçue.J’ai eu moi-même des moments hors du temps où je me suis vue lever les bras au ciel et,en larmes, demander : « pardon d’avoir douter »…des moments où une immense gratitude me traversait malgré un quotidien difficile .Ce sont des instants saints qui laissent à jamais leur empreinte . Comme il serait bon de vivre continuellement dans cet état de béatitude…! .Je ne sais pas si cela correspond à votre idée de la grâce…?

        Comme vous,j’ ai beaucoup cherché le sens mystique caché derrière l’apparence solidité du monde.J’ai tenté différentes approches,pioché des info en résonance avec mon niveau de conscience (et d’intelligence!) et j’ai mis en pratique ce que j’avais compris en théorie.C’est ainsi que j’ai construit ma propre base de valeurs, un fondement sur lequel je pose mes choix et réflexions.Je crois à l’invisible bien davantage qu’à ce que nos yeux de chair nous laissent voir.J’ai parfois même risqué de ne pas garder les pieds sur terre tant l’aspect mystique me semble plus réel !.J’apprends chaque jour l’équilibre entre matière et spirituel, entre Terre et Ciel.

        Du haut de mes 53 ans,j’ai une approche bien différente de celle que j’avais à 30 (date approximative du début de mon éveil spirituel).
        J’ai soif d’apprendre,de comprendre,d’apaiser,de traduire les complexités en simplicités, de partager ma vision sans jamais l’imposer,de pacifier et d’unir…

        Ps: je vais de ce pas regarder la vidéo et vous remercie à l’avance de me l’avoir proposée .

        J'aime

    • Béa,

      Encore autre chose, et puis après j’essayerais de moins vous déranger dans vos convictions les plus intimes, si je devais résumer notre échange du moment, je dirais que vous avez plus de choses positives à me dire, vous avez cette part de lucidité.

      C’est vrai, vous n’avez pas exprimée que des ressentis, je ne peux donc les renvoyer d’un revers de main, car je ne suis pas non plus qu’une froide machine sans Ame ni conscience, surtout au regard du tout Transhumanisme machinal qui s’annonce. Il en demeure pas moins que j’ai aussi pu voir des choses au sujet la nature humaine, croyez moi je ne manque pas non plus de spiritualité, mais là n’est pas l’essentiel de mon propos. Vous pourriez même vous renseigner auprès de Stéphane, mais voilà il arrive à un moment donné, que nous nous rendons compte d’autre chose, c’est l’autre portée de mon témoignage et cela aussi impensable soit-il pour notre temps.

      C’est juste qu’il y a des choses qui dépendent de nous, et d’autres qui nous dépassent. Vous l’aurez compris, nous ne pourrons changer le cours des choses, quant bien même nous aurions lus les plus grands écrits ou penseurs spirituels de notre histoire, quant bien même vous auriez plus d’amour syncrétique à leur proposer, c’est pourquoi même si mon propos pourrait vous paraître insensé, décousu, impossible, mal construit, ne vous arrêtez pas qu’à la forme, essayez plutot de comprendre pourquoi si ces jours n’étaient abrégés selon les Saintes écritures pourquoi plus beaucoup ne seraient sauvés à la longue, au fil du temps.

      Comme je vous le dis, pour beaucoup le temps ce n’est plus que de l’argent qui leur importe le plus, puis il y a en retour une plus grande proportion de gens qui préfèrent mieux s’avilir et se divertir corps et Ame, hélas cela ne pourra pas toujours durer, et
      là je vous cause même pas des autres Anges déchus de la création. Mais peut-être qu’un jour St Michel l’Archange pourra en trouver le temps de nous en causer. Car voyez-vous le monde qui nous entoure, ce n’est pas que des premiers faits plus ou moins tragiques de société, c’est aussi un grand combat invisible, qui se joue entre les forces du bien et du mal, et cela depuis la nuit des temps, c’est pourquoi il y a bien eu jadis une grande chute de l’homme vers le tout cela au graduel.

      Mais si un jour, vous vous sentez plus disposée à tendre l’oreille, pas trop non plus à mes pieds, alors peut-être que je trouverais le temps de vous en dire sur une autre partie de mon propre témoignage de vie. Mais là vous l’aurez remarquée je n’ai pas la forme, faut dire qu’avec la malbouffe, les pattes, le coût de la vie, je fais peut-être de la carence en Magnésium. Oui ces derniers temps sont durs mon Dieu, et plus durs encore, lorsque les gens préfèrent se conduire avec beaucoup de médisance, évidemment tôt ou tard cela se retournera contre eux, et pourtant ce n’est pas faute d’avoir voulu gentiment les prévenir la veille.

      Possible qu’une vie entière ne puisse suffire à en faire le tour de la question. Sur ce, à moins que vous n’ayez des choses plus vénérables à me dire, mais je vous en prie, arrêtez de vous méprendre, quand bien même je répondrais moins à vos premières attentes spirituelles ou pas, oui je trouve qu’il y a bien quelque chose qui tourne plus rond dans ce bas monde. Et encore je suis loin d’être Prophète ou un Saint, de faire tomber la pluie, l’orage, la grèle, en espérant en avoir été le plus clair et droit. Parlez moi plutôt de votre chat, de votre meilleur plat préféré, mais je vous en prie pas de surgelé ou de plat réchauffé au micro onde avec moi sur le moment.

      Oui, on aimerait bien les aimer et pardonner davantage mon Dieu, mais bon vous connaissez les matérialistes, c’est malheureusement leur choix plus douloureux.

      J'aime

  12. Béa dit :

    Samuel,

    Je crois que nos différences de vue viennent du fait que vous vous référez exclusivement aux textes bibliques alors qu’ils me sont en grande partie inconnus. Ma vision s’appuie sur les leçons que j’ai tirées de mon vécu et sur les diverses lectures qui ont fait sens en moi.Il n’en reste pas moins que ,dans l’essence, nous avons les mêmes convictions.Ne croyez-vous pas que là soit l’essentiel ?

    Ce monde est matérialiste, absurde,cruel….Il marche sur la tête,inverse les valeurs et les priorités.Tout, ici bas, est fait pour nous égarer par des diversions trop souvent futiles et égoïstes.Ici règne la loi du plus fort,la compétition,le jugement,le conflit permanent,en soi et au sein de l’environnement.Nous faisons ce même constat n’est-ce pas ?

    Je crois que notre expérience terrestre est une chute dans des mensonges illusoires que,de part l’oubli de nos origines ,nous érigeons en vérités.Limités par la perception de nos sens,nous pensons que rien n’existe au-delà de notre vue.Jusqu’à ce qu’à force de combat,l’épuisement et la désillusion nous gagnent.Alors,notre conscience s’éveille et nous réalisons que ,en étant sur ce monde,nous n’en sommes pas !

    Le sens d’apocalypse n’est-il pas révélation ?.C’est la révélation individuelle de notre identité originelle et Divine ,la compréhension de l’enjeu de notre incarnation.Ce monde est pour moi la projection holographique d’une idée folle de séparation,d’une amnésie douloureuse d’isolement,jusqu’à ce que l’éveil à la réalité se fasse et que nous comprenions le sens et la direction à prendre pour sortir du cauchemar et s’éveiller enfin dans les bras aimants du Père qui, dans sa grande bonté, est resté indifférent à cette folie, que son amour inconditionnel rend inconcevable.

    L’éveil se fait avant tout individuellement mais le monde est devenu si distordu qu’il engendre sa propre destruction et dans le chaos qu’il provoque obligera chacun à revenir à plus d’humilité,d’équilibre et de justesse d’esprit.

    Quel que soit le chemin que nous empruntons pour nous éveiller,nous ne manquerons pas d’atteindre le même but puisqu’en réalité nous ne l’avons jamais quitté ! .Le temps ne sert qu’à cela au sein de l’éternité : devenir les co-créateur conscients à l’image du Père !

    Cette compréhension donne sens à toutes les insanités du monde et le rende à son caractère illusoire tout en lui ôtant tout danger réel.J’ajoute que cet enseignement qui m’a tant libérée va sûrement vous faire bondir puisqu’il s’agit… d’UCM !

    Ce monde est la projection d’une croyance en la séparation. Un cauchemar,une hallucination dont on s’éveille peu à peu,en réintégrant La Vérité ultime et en incarnant les vertus qui nous font fils et fille de Dieu .Chaque fois que nous parvenons à manifester la paix au sein du chaos,nous avançons sur le chemin du retour…

    Nous ne devrions pas juger le chemin empreinté par un autre,seulement nous appliquer à manifester nos convictions inspirantes afin de démontrer par la manifestation et le partage qu’une autre voie et possible…

    Selon ma compréhension,il n’y a d’autre enfer que nos fausses croyances et nos mal perceptions projetées en ce monde.Des clefs nous sont données à travers la parole et le vécu de bien des saints et autres sages.Peu importe comment nous parvenons au seuil de la porte étroite.Chacun de nous ne pourra la franchir que délesté de son orgueil, défait de ses doutes, purifié de ses affreuses projections, libéré de la peur…

    L’horreur du monde n’est que le cauchemar que nous croyons vivre chaque fois que nous adhérons à l’idée de séparation,de manque et d’absence.En réalité nous sommes Un aimés depuis toujours et à jamais et notre expérience temporelle n’est qu’un souffle éphémère au sein de la respiration cosmique…l’occasion parfaite de vivre en conscience la complétude, héritage de notre filiation Divine !

    J'aime

    • Bonjour ou Bonsoir Béa,

      Il est vrai que je me réfère parfois à des choses Bibliques, mais c’est parce qu’il m’arrive de manquer de mémoire, cela doit sans doute venir de mon premier accident de voiture dans la vie, c’est pourquoi je vous invite quand même à les relire, lorsque vous en trouverez le temps ou l’amour. Comme vous pourrez le remarquer, je vous écoute, j’échange, je dialogue, mais je vous en prie que votre « vision » ne vous éloigne pas trop des premières observations faites par les Anciens. Et là quand je vous en parle, je recherche aucunement à me faire un nom, à vous raconter des histoires, à vous endormir, à vous séduire, à vous conduire chez moi, à vous voler votre bien le plus vital, surtout que parmi les lecteurs du blog il y en a certainement qui sont plus au fait de nos échanges. Je ne sais alors quel serait le propos le plus essentiel à retenir de nos jours, mais il y a quand même un mieux, dans le sens que vous recherchez plus à me faire passer pour un je ne sais quoi. Sinon qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, sur le restant de vos propos, surtout que les choses sont loin d’être gagnés. Permettez-moi en retour de ne pas trop rentrer dans votre vocabulaire, même si je trouve que vous ça va, vous n’êtes pas trop dans le New age. A vous lire, je ne sais si le terme « éveil » soit le plus adéquat à faire entendre envers mon prochain. Je vous le dis Béa, j’aimerais parfois vous répondre avec plus de mesure que cela sur les questions de l’Enfer ou du Jugement dernier. Je crois même que le temps qui nous est donné ce n’est pas qu’une question d’éveil, car vous savez en matière d’éveil je n’ai pas l’impression d’être plus éveillé qu’autrui, je vous dirais juste, que plus nous parlons de l’éveil à notre prochain, et plus nous pourrions indirectement les endormir. Voyez déjà le pauvre Stéphane qui s’échine à la tâche, de publier nos commentaires, là aussi vous croyez que c’est bien en matière de civisme. Je comprends bien le sens de vos dires, mais voilà il n’appartient pas à nous, de nous dire plus éveillés, si déjà nous ne reflétons pas plus l’image du Père. Vous me dites comme ma Mère ou ma Tante, que nous devrions pas juger le chemin pris par un autre, ben voilà je sais pas Béa, surtout si cet autre préfère en conduire un grand nombre derrière lui, n’est-ce pas surtout le premier projet de l’homme moderne. Sachez encore, que l’Enfer ce n’est pas que nos propres croyances personnelles, et encore je suis très loin de m’être penché sur la question, je ne peux hélas vous le prouver, mais c’est quelque chose voyez-vous, que je ne plus prendre à la légère comme la plupart des modernes, et puis vous savez il y a pas non plus trente six voix possibles pour moins entendre le chant des sirènes. C’est pourquoi je me demande, si vous faites réellement un bon usage des clés donnés par les Saints, pourtant c’est vrai, vous parlez beaucoup d’amour, de conscience, de compréhension, de fausses croyances, mais voilà de nos jours ce n’est pas le manque de gens comme ça pour moins nous bercer d’illusions, qui nous disent qu’il n’y a plus de raison de s’en faire à ce sujet, ben voilà Béa moi je ne sais pas trop. N’avez-vous jamais constaté la chose à travers le premier bagage matérialiste du monde, en tous cas ça se voit vous n’êtes pas trop dans la fumette des nouveaux courants actuels. Et puis vous savez, il m’arrive parfois d’être un peu terre à terre, alors je ne sais si je comprends bien vos dires, au sujet de l’occasion parfaite en matière de conscience et de complétude. Mais vous exprimez à la fois, comme moi même de mon coté, le grand paradoxe de la nature humaine, mais c’est normal nos échanges nous y poussent un peu. En réalité les gens n’aiment aucunement prier le Divin, ils ont en réalité trop peur de l’inconnu, par contre en matière d’éveil vous aurez bien plus d’auditeurs que moi, ils se prétendent libres, arrivés, tolérants, humanistes, mais ils ne le sont pas. Ils ont en vérité tous beaucoup trop peur de perdre leur vie d’homme. Mais là c’est pareil, je ne vous apprends rien, car vous avez certainement du en voir de votre coté, choses que vous me garderez bien de me dire, mais que je comprends tout à fait. C’est vrai si j’étais plus spirituel que cela sur le moment, je vous adresserais pas de tels propos, mais voilà je ne suis qu’un pauvre et modeste homme de l’écriture, c’est-à-dire un autre témoin de l’histoire oubliée, qui d’ailleurs ne ferait pas de mal à une mouche, vu que je suis bien trop lent pour pouvoir les arrêter. Même en voiture, je me rends compte que le nombre préfère me doubler, c’est pourquoi je vous l’annonce toujours rien de nouveau sous le Soleil ou de Solaris. J’avais même pensé pendant un temps faire quelque chose de comment dire, exprimer pourquoi pas le meilleur de moi même, mais voilà il semblerait que le bon Dieu préfère plutôt me dire autre chose dans le même temps, après je ne vous oblige pas à me suivre, c’est le pseudo éveil du nombre, le grand mirage du progrès. Bref, vous l’aurez compris, le pays n’est pas prêt de revenir à la Monarchie avec de tels gens matérialistes partout, à moins que le Surnaturel ne s’en mêle, pas impossible non plus avec St Michel et tous ses anges dans les Cieux, croyez moi j’ai bien du mal avec l’aide du St Esprit ou de la Providence à mettre des chaînes à mes premières tendances, c’est dur d’être à la fois un homme ou un animal devant la mangeoire, et plus encore si j’étais une femme avec des talons et du rouge à lèvre pour faire le tapin au black. Même ceux qui prétendent servir la société, vous croyez vraiment qu’ils se mettent au service des plus accablés, non bien sur que non, ils pensent d’abord qu’à leur pomme, à leurs avantages, à leur tout confort, voilà pourquoi ils ne jurent tous que par la fausseté, pour mieux hélas Damner tout le monde en beauté. Finalement la Démocratie, c’est bien toute la séduction première d’un très grand nombre. Bref je cause, je cause, et je ne sais plus de quoi vous vouliez me parler le plus en matière d’éveil, ce n’est pas voyez-vous que je craigne le monde Béa, que je manquerais d’amour, de volonté, de projets bien au contraire, à vrai dire plus nous voulons en faire, et plus qu’est-ce que nous constatons réciproquement. Moi même je ne vous cache pas, que sans la Prière je ne pourrais tenir le coup, je me demande même en douce, si la Prière ne serait pas plutôt la première urgence à suivre, vu que je vois pas qu’est-ce qui pourrait encore nous sauver. Je pense même que le monde moderne n’est aucunement fait pour des gens comme moi, et encore vous avez vu les nouveaux robots qui sortent des usines, oui je dois dire que cela fait froid dans le dos. Vous savez quoi Béa, je pense que le progrès n’est qu’une grande comédie humaine, sans trop vous faire rappeler les premiers écrits de Dante. Mais voilà dans un tel monde sommes-nous bien préparés à la chose. Vous pourriez alors me dire, mais enfin Samuel à chacun son opinion, un peu de tolérance tout de même, certes mais voilà dans le tout relativisme général, tous les jours ce sont des escrocs, des violeurs, des assassins, des financiers, des politiciens, des marchands d’Âmes, de poison et de sommeil, qui s’en tirent à bon compte, surtout au regard d’une telle justice de notables et de multinationales sur la terre entière. Et puis après vous venez me dire, que vous ne pouvez concevoir l’idée d’un Dieu de Justice, non mais attendez, est-ce que vous vous mettez réellement à la place de toutes celles et ceux qui pleurent, qui gémissent, qui n’en peuvent plus de souffrir davantage l’enfer matérialiste, allez donc leur parler de l’éveil sous les ponts. Vous allez voir comment vous serez reçue, pourtant vous savez bien au fond de vous, que nous n’êtes guère une personne plus béate qu’autrui. Et que tôt ou tard chacun devra en rendre des comptes devant le Divin. Oui Béa c’est bien de la Fin des Temps que je vous parle ou du Jugement Dernier si vous préférez moins l’entendre ainsi, mais là c’est pareil je demande des fois, déjà que la croissance n’a pas l’air de revenir. Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi tous ceux qui s’en sortent le moins, se trouvent continuellement jugés en retard ici bas, parce que voyez-vous le monde actuel fonctionne surtout selon des doctrines de Démons, mais choses sur le fond qui n’ont jamais fait le salut spirituel des Âmes, pour ça que beaucoup s’en moquent des premières citations Bibliques. Et encore vous avez de la chance d’être tombé sur moi Béa, car je suis plutôt quelqu’un de doux et de patient selon mon propre groupe sanguin, mais d’autres plus à cheval sur ces choses, vous aurez certainement répondu autrement, car au début de nos échanges vous avez bien recherchée à me faire passer pour un mauvais oiseau, et ça voyez-vous ce n’est guère fairplay et différent de la conduite du nombre. Mais comme je suis bon et clément, je vous excuse selon la première prière du Seigneur. Vous ne pouvez pas non plus comprendre des propos qui pourraient ne pas être en phase avec votre première manière de fonctionner, car multiples et nombreuses sont les influences pour nous faire éloigner le plus possible de la Bible. Nous pensons souvent avoir des pensées propres, des conduites nouvelles avec le temps. Or il en est rien. Tout dans ce bas monde n’est que vanité humaine, idem pour l’ensemble de nos échanges les plus respectueux, je dirais même que la singularité humaine se fait rare. Nous pouvons certes nous croire plus ou moins ceci ou cela, etc, mais en réalité il y en a qu’un seul qui soit Juste et Bon selon le premier enseignement de la Bible, alors pourquoi chercher ailleurs la vie ne passe-t-elle pas déjà si vite, là encore je voudrais pas trop vous faire rappeler la parole de nos Anciens. Lorsqu’en vérité ils s’étaient déjà bien rendu compte de la chose, et cela avant même que vous naissiez dans un petit berceau, dans une crèche, et avant même que vous en arriviez à vos cinquante piges. Et encore je suis loin d’être le plus calé sur la question du Salut, oui Béa il y en a dans ce monde qui sont plus au fait de la chose, comme quoi c’est bien une très grande tragédie humaine qui se joue. Bref, je ne suis plus dans le même youpi tralala de beaucoup ou de plusieurs coureurs sur la toile, je vous avancerais que pour tous ces gens lorsque cela se produira, et bien je vous raconte pas, et là croyez moi je ne recherche aucunement à vous tromper, mais à vous dire la cruelle vérité, car voyez-vous la Bible ce n’est pas non plus qu’un livre pour s’amuser, se divertir, s’enrichir, séduire, se raconter des histoires ou s’oublier davantage soi même. Et puis si la surveillance graduelle de la toile ne vous alarme pas plus que cela, alors tant mieux pour vous, mais moi sachez qu’à force je suis moins dupe de la conduite de beaucoup dans leur tout relativisme général. Il n’est pas impossible qu’un jour, nous puissions moins échanger, et encore je ne suis pas toujours l’actualité. Je m’attends aussi à ce qu’une personne intervienne au sujet de l’articulation qui pourrait être faite entre les premières prophéties sur l’état général du monde, comme au sujet de plusieurs prophéties qui feraient mention du retour possible de la Monarchie en France, moi même j’ai du mal à faire l’articulation de la chose entre par exemple mes diverses observations, ne ferions-nous pas mieux alors de moins nous en soucier dans nos premières attentes, de rechercher d’abord le Royaume. Voyez déjà à quoi ressemble les premiers corps institutionnels de la Nation, je pense à la grande muette, à la Police Nationale, à la Gendarmerie, vous croyez vraiment qu’avec une plus grande somme de gens comme ça à la solde des puissants, que les choses sont gagnés, non en vérité il n’y a rien de gagné du tout, et pourtant beaucoup ont fait les hautes écoles, voilà tout le paradoxe de leur nombre. Je dirais que j’ai bien plus de problèmes avec les gens qui s’en sortent le plus matériellement, qu’avec les gens se trouvant déjà sous les ponts ou dans le cimetière, et pourtant sachez-le je ne manque pas parfois de bon sens ou d’intelligence pratique, mais là je dois dire que je suis un peu inquiet de ne rencontrer que des gens comme ça, oui j’ai franchement les boules pour le pays, à vrai le devenir de ma personne m’importe peu, car je sais que tôt ou tard je devrais m’en aller. Et là est-ce que tout cela vous parle, hum c’est bien encore un comble mon Dieu, de tomber sur des gens qui n’arrivent plus à suivre le train fou du progrès, comme depuis le premier génocide spirituel de l’histoire. Mais non à les écouter, il faudrait en priorité que toute l’humanité en finisse principalement à 100% comme eux. Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ils s’empressent tant à conditionner toute l’espèce humaine, là aussi cela devrait vous mettre la puce à l’oreille. Je veux bien vous écouter Béa, mais voyez tout ce que vous me dites ne me fait pas plus décoller du sol. Si encore les pauvres gens se mettaient moins à l’écoute des premiers piliers de bar, mais non, faudrait toujours railler ceux n’étant plus en mesure de gagner de l’argent. Vous vous rendez compte dans quel état premier et tombé tout le genre humain à force, si ce n’est pas alors plus grand malheur universel. Mais sachez qu’un jour, Dieu rendra justice, Dieu interviendra, Dieu fera éclater l’orage Divin, et Dieu comme ils sont nombreux à ne plus y croire, cela pourrait même vous surprendre, mais plus j’en approfondis la question, et plus je me rends compte que je ne sais rien sur la question de la Sainteté du Seigneur, comme pour les premiers témoins de l’histoire. Je dirais même que plus nous rechercherions à en parler, et moins nous pourrions rendre service au Seigneur. J’en tremble des fois, d’avoir trop voulu prendre ces choses à la légère autrefois, j’en pleure même des fois, oui Béa nous sommes en réalité bien tous indignes des premières promesses du Christ, et là je vous parle même pas de mes dernières observations sur l’année. Alors c’est vrai, vous avez fait un sacré chemin de votre coté, mais voilà gardez plutôt cela pour vous, et arrêtez de le crier sur les toits en matière d’éveil, car moi je vous dis qu’on en sort pas si facilement d’un tel cauchemar mondial. Si encore j’en étais le premier responsable pour le climat, la croissance, l’économie, la lune, le soleil, non pas du tout, j’essaie toujours de répondre aux premières attentes illusoires de la multitude, mais en vérité ma voix ne compte pas, comme votre propre travail intérieur ne changera pas plus le cul des mouches à plusieurs kilomètres à la ronde, du coup je peux comprendre que mon propos vous déçoive ou vous surprenne. Serais-je donc l’homme le plus en retard à vous d’en juger, en tous les cas je vous le dis, j’aimerais bien vous adresser autre chose, et comme je ne suis aucunement le plus ceci ou cela, je préfère encore avoir un tel quotidien, et rester honnête envers un tiers, là au moins je suis plus sur de ne pas trop faire mentir la parole de nos Anciens. Si encore les premiers de nos sociétés ne se montraient pas toujours être les derniers à vouloir travailler dans d’autres rapports humains, mais là c’est pareil il me faudrait des pages pour vous le démontrer plus clairement, alors Amen l’Apocalypse mon Dieu !

      J'aime

      • Béa dit :

        Samuel,

        Si vous admettez que l’on voit ce que l’on projette et que l’on projette selon ce que l’on pense,vous pourrez saisir que nos perceptions dépendent de nos croyances, de nos pensées racines et des conditionnements et influences auxquels nous avons été et sommes soumis.

        Retrouver sa souveraineté et son libre-arbitre suppose de revisiter la pertinence de ce que l’on nous a dit être vrai.C’est se faire sa propre opinion à la lueur de nos expériences personnelles,des leçons que nous en avons tirées,se remettre en question et cesser d’ériger les mensonges en vérités.

        Cela implique de tourner le regard et l’attention en soi au lieu de focaliser sur les absurdités du monde qui ne font que refléter nos propres distorsions.Juger,se révolter ou fuir n’apporte aucun changement positif durable.

        La vision du monde ne peut évoluer et se purifier si rien n’est fait individuellement pour s’améliorer, si chaque un se refuse à un travail d’introspection,de rectification et d’humilité.

        Votre commentaire est trop dense pour vous faire une réponse point par point.
        Je vous invite à alimenter ce qui est beau,bon et juste plutôt que de focaliser votre intérêt,votre énergie et votre temps, sur les atrocités du monde.

        Aligner plutôt,autant que faire se peut, vos paroles et vos actes aux pensées racines et aux vertus qui vous animent au plus profond et ne laissez pas le malin souiller vos intentions les plus nobles.Vous verrez alors que vos noires perceptions changeront de coloration et vous recouvrerez la vision car vous ne vous laisserez peu ou pas leurrer par l’illusion et la noirceur du monde…
        Ainsi apaisé,vous pourrez naturellement rayonner le meilleur dont le monde a tant besoin,remplissant ainsi le vrai sens de notre incarnation,faire sa part pour le bien commun,étendre sa propre lumière pour éloigner l’ombre qui rôde ici bas…

        C’est là tout le bonheur que je vous souhaite et que je souhaite à chaque un…

        J'aime

      • Béa,

        Je vous le fais pas dire, mais voilà je ne projette rien, je ne fais qu’essayer de vous en dire avec un peu de spontanéité et d’observation, après bien sur vous en faites ce que vous voulez. Comme je peux bien comprendre que vos perceptions les plus chères, dépendent logiquement de votre propre bagage. Et puis c’est vrai nos pensées racines ne sont pas si royales que cela, n’ai-je pas surtout essayer de vous répondre le plus honnêtement, en me gardant bien de vous faire la leçon. Vous voyez c’est peut-être vous dans votre propre positionnement qui pourrait vous induire en erreur, lorsque vous reconnaissez que les nombreuses influences du monde nous y aident pas plus en matière de déconditionnement. Vous savez je ne recherche pas à vous voler votre libre arbitre, c’est pourquoi je vois mal ce que je pourrais vous dire, car je recherche point à vous convaincre, non j’y passerais pas toute ma vie. Après je peux comprendre que vous éprouvez le besoin de dire, que votre propre fonctionnement serait comment dire plus dans le vent, mais voilà si un jour cela ne va pas Béa. Alors je vous en prie souvenez-vous de cela, car vous me voyez vous mentir, vous soigner, exprimer le même langage du monde, vous mettre la bride, vous mettre des bouchons dans les oreilles. Vous savez nos expériences, peuvent tout aussi nous conduire à ne pas faire un meilleur usage de notre libre arbitre, mais bon si vous pensez que je préfère ériger les mensonges en vérités, non j’en ai pas la conduite.

        Par ailleurs Béa trop d’introspection, ne nous rend peut-être pas plus à l’écoute de ce propos, vous pourriez même tourner pendant des années autour d’untel et puis après; car voyez-vous le premier choix matérialiste du grand nombre ne reflète pas plus ma prise de conscience du moment. Alors voilà, je constate que vous pourriez rechercher pas moins à fuir depuis le début la teneur plus ou moins (…) de mes propos en vous focalisant principalement sur ce que je viens de vous dire auparavant, donc selon vous cela ne serait pas encore ça.

        Comme votre propos pourrait pas moins venir d’une autre idéologue spirituelle de ce monde, mais bon je peux essayer de changer pour vous, car en effet si rien n’est fait comment pourrais-je avoir une meilleure vision pure, bref allez plutôt dire cela à d’autres Béa, mais pas à moi s’il vous plaît.

        Je vous invite plutôt, à essayer de revoir les deux ou trois points que vous auriez pu grandement négliger de prendre en compte. Quand bien même mon propos pourrait vous sembler plus ou moins je ne sais quoi à certains moments, comme pour le proviseur qui serait en vous, car je ne crois pas vous avoir parler de tout cela avec trop de noirceur ou laideur, bien au contraire je trouve.

        Vous pourrez y voir que mes propos sont pas forcément plus révoltés que les votres, du coup ne laissez pas plus le malin qui est en vous, vous amenez à ne pas trop mal percevoir la chose dans l’instant. Encore une fois Béa je vous le dis, je ne recherche aucunement à être plus éveillé ou à avoir la « vision » suprême, je ne fais que vous montrer un autre aspect des choses plus ou moins claires du moment.

        Ainsi dans ce que je suis, je devrais d’abord me laver les yeux, et vous plus satisfaite auriez-eu la plus nette impression d’avoir rempli votre premier devoir. Vous savez Béa, je crois surtout le monde a surtout besoin de relire nos premiers écrits Bibliques, voilà surtout le grand différent de conduite entre vous et moi. Je pourrais alors vous poser la question suivante, m’aimez-vous vraiment pour ce que je suis ? Ou préférez-vous d’abord me demander que je change pour vous, vous savez quoi Béa ce n’est jamais ça, et vous me rappelez tellement de personnes dans le monde moderne.

        Et comme je ne vous souhaite rien, ne me souhaitez rien, seul le Bon Dieu, sait de quoi nous avons le plus à vivre dans la vie.

        J'aime

  13. ricquet dit :

    « Je crois que nos différences de vue viennent du fait que vous vous référez exclusivement aux textes bibliques alors qu’ils me sont en grande partie inconnus… Il n’en reste pas moins que ,dans l’essence, nous avons les mêmes convictions.Ne croyez-vous pas que là soit l’essentiel ? »

    Non Béa !
    « Autant les cieux sont plus élevés que la terre, autant mes voies sont plus élevées que vos voies, et mes pensées au dessus de vos pensées. » (Isaïe 55,9)
    C’est pourquoi dans un post (du 28 mai à 9 h 46), je me suis permis de vous transmettre une définition du péché qui diffère de notre entendement (notre ressenti, notre logique ou notre ‘bon sens’). (Relisez ce post ! Peut-être demanderez-vous, par la prière, à Marie, aux anges (en y mettant tout votre cœur) qu’ils vous ouvrent au mystère du monde et des Écritures.)
    (Encore faut-il les avoir lues, ou parcourues, en avoir envie…)
    Je vais prier pour vous…

    Saint Augustin : « Croire pour comprendre et comprendre pour croire. »
    (Le nœud de Möbius en somme qui nous fait tourner en rond 😉 et c’est un peu ce que nous faisons et ce que nous sommes : des poissons dans un bocal qui se croient tout orgueil confondu au centre de l’univers parce qu’ils se croient maître du bocal…)
    (Vous me comprenez si vous avez vu la vidéo avec l’allégorie sur les pots et le potier.)

    En attendant je vous invite à lire tous les matins la lecture du jour (Il suffit de s’abonner sur ce site gratuit).
    Lecture qui est prononcée à chaque messe quotidienne. (ça prend 5 minutes !)
    Pourquoi ?
    Parce que vous avez toujours une homélie associée aux lectures.
    (De surcroît : Homélie d’un des pères de l’église et c’est très formateur.)
    Ces homélies sont des catalyseurs de la compréhension.

    ça viendra Béa… (mais le plus tôt est le mieux !)
    Je le sais car je suis passé par là. (D’autant que le monde chrétien attend une illumination des consciences généralisée si l’on en croit : Sulema.)
    Je vous l’ai dit, il y a peu, j’étais seul (en désarroi avec le monde) et tellement têtu dans mes perceptions matérielles, qu’il a fallu que Dieu m’envoie un ange gardien pour que j’ouvre enfin les yeux et m’interroge… (Lire l’allégorie de la caverne de Platon)

    Je vais prier en centrant mes pensées sur ceux qui comme vous, (ou comme moi il y a peu), n’ont pas encore clairement perçu l’illumination mais appartiennent à la vérité ou la cherchent…

    Saint Jean 18.37 : « Si je suis venu dans ce monde, c’est pour rendre témoignage à la vérité. Celui qui appartient à la vérité écoute ce que je dis. »

    J'aime

    • Béa dit :

      Ricquet,

      Je suis sûre que votre intention à mon égard est bienveillante mais vous semblez vouloir me convaincre que la voie que vous suivez serait plus juste,plus sûre ou plus droite que celle que j’empreinte .Vous me considérez comme égarée,en manque d’illumination,peut-être pauvre âme en peine et perdue….!

      Je constate que vous ne faites pas ou peu allusion au contenu de mes derniers commentaires ( UCEM notamment) ,ce qui,vous l’admettrez restreint l’échange.Je vous parle de ma compréhension,vous répondez en citant votre culture biblique,comme si rien de votre cheminement personnel ne devait poindre dans vos écrits et votre foi.On pourrait croire que vous vous cachez derrière des citations et récitations, laissant peu de place à la spontanéité, aux convictions personnelles et aux arguments que vous pourriez avancer pour contredire ou appuyer ce que j’avance.

      Comme je vous l’ai dit précédemment je reconnais être hermétique aux dogmes religieux.Malgré cela,je persiste à penser que mon approche n’est,dans le fond, pas si éloignée de la vôtre et que nous aurions pu,sur ces bases, nous enrichir mutuellement, sans nécessité de convaincre.

      Dans ces conditions,je pense que l’échange ne peut que s’épuiser .Je le déplore d’autant plus que je pensais que l’ouverture et le respect de chacun étaient parmi les préceptes essentiels à la foi.

      J’entends bien que vous souhaitez me rallier à vos croyances et que cela part d’une saine intention mais je ne suis pas en demande de conversion,seulement de conversation et d’échanges spirituels .Cela est visiblement incompatible avec les fidèles d’une religion qui ne peuvent concevoir ou admettre une autre voie que la leur.

      Cela étant,je vous remercie Ricquet pour le temps consacré à me répondre et j’espère que vous ne serez pas trop déçu de n’avoir pu me convaincre et me convertir en une chrétienne assidue.

      Je vous respecte et vous souhaite joie de vivre et paix intérieure en ces temps de fin…

      PS :J’ai vu la vidéo que vous m’avez conseillée (merci!) et l’ai trouvée intéressante

      J'aime

      • Ricquet dit :

        Il me semblait juste que vous étiez en état de demande ou de questionnements.
        J’ai pensé y répondre. Désolé.
        Si votre réflexion est achevée, en effet à quoi bon débattre…
        Vous me parliez d’UCEM ou UCM ?
        Je ne sais pas de quoi il retourne. Google m’a permis de pointer sur une secte (mantras avec les noms de 72 anges). Bref, je zappe.
        L’actualité est tellement riche du coté obscure, qu’il me faut-être expéditif et me cantonner aux têtes de chapitres.
        (Nous avons tous nos œillères, sinon, c’est l’indigestion du ragoût médiatique quotidien et obscène)
        (Pour le plaisir des yeux et en guise d’au revoir : un beau sujet : La Suède sauvage)
        Merci aussi à Samuel et Michel…

        J'aime

      • Bonjour Ricquet,

        Merci pour cette magnifique vidéo 🙂

        J'aime

      • Bonsoir, Ricquet.

        Cela pourrait s’expliquer par le fait qu’elle se donne la peine de comprendre au mieux selon son propre cheminement,alors je ne sais si sa propre réflexion est achevée ? Non certainement pas, car il faut du temps des fois pour digérer des choses, surtout que mon propos d’hier était un peu long envers une Dame. Je pourrais lui proposer de remettre cette discussion à un autre jour, si elle le souhaite bien évidemment, car je voudrais pas non plus échanger en vain.

        Comme je ne peux zapper non plus son propos, c’est pourquoi je ne pense pas avoir trop cherché à la convaincre sur quoique ce soit, du coup je me demande si ma démarche était bienveillante. Car dans les propos de Béa, il m’a semblé m’apercevoir de plusieurs choses, par forcément vis-à-vis d’elle, mais qui revient souvent dans les propos du monde moderne. Moi je veux bien la suivre, mais bon vous connaissez les femmes, beaucoup se montrent déjà infidèles à la cause de la voix dans la Bible, pas toujours non plus à la moindre petite chose. Du coup je sais plus trop comment y faire. C’est pourquoi vous comprenez je ne peux penser comme elle, lorsqu’elle se dit que vous la prenez pour une je ne sais quoi, alors que c’est pas forcément vrai.

        Je ne crois pas non plus avoir recherché à restreindre mes échanges, alors c’est pas évident de nos jours de savoir les contenter, finalement dans leur compréhension se donnent-elles vraiment la peine de relire et méditer les écritures ? Je ne sais donc tout ce qu’elles ont contre notre culture Biblique, car la Bible ce n’est pas non plus que cela, surtout que de nos jours la femme n’est pas mieux traitée en réalité. On pourrait faire croire qu’on ne recherche qu’à les mettre à la cuisine et au moulin, si encore nos citations n’étaient pas si claires ou plus porteuses de bienfaits. Comme quoi je me demande si c’est bien des convictions perso qui en éloignent tant des écritures.

        Comme si selon leurs premières croyances actuelles, nos anciens étaient plus dogmatiques que la plupart de nos modernes plus tyranniques et dominantes sur tant de consciences. Mais elle recherche quand même dans son approche, à se défaire de tout cela inconsciemment, alors forcément, ah si seulement elle ne recherchait pas tant à s’enrichir, nous pourrions alors continuer sur de meilleurs bases.

        Vous savez quoi, elle aurait surtout voulu que dans cet échange, j’en finisse par me coucher devant ces conditions, et puis maintenant elle déplore, que nous manquions d’ouverture d’esprit et de respect, oui elles se montrent pas toutes ingrates.

        Car si ce que nous recherchons à lui dire vient d’une saine intention, comment peut-elle encore se dire que nous serions aussi des macros, en tous cas c’est sur la Béa
        on va pas lui mettre le licol ou la bride comme ça.

        Du coup,nous pourrions alors nous demander, et cela juste comme ça, si elle peut vraiment admettre une voix moins illuminatrice que la sienne. Mais elle vous a quand même dit merçi, pour le temps consacré à lui répondre, ou peut-être que c’est bien plus elle qui aurait voulu nous convaincre dans sa propre déception présente.

        Mais bon elle vous respecte, vous aime, et vous souhaite également tout le bonheur du monde, et donc une plus grand harmonie intérieure, mais surtout sans la Bible.

        J'aime

  14. Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    « Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
    Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
    elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
    Oh la la ! Quelle histoire !
    Ne vous tracassez pas si vous ne descendez pas de la ‘cuisse’ de Jupiter ! Vous baptisés, votre vie est inscrite pour toujours dans les cieux.
    Notre Seigneur JESUS-CHRIST qui est de condition divine, ne reteint pas jalousement le rang qui l’égalait à DIEU, mais il s’anéanti Lui-même pour nous sauver de la mort éternelle. De quelle Amour faut-il donc que le Créateur de l’Univers aime sa création !
    DIEU veut qu’aucun homme ne soit perdu mais que tous parviennent à la connaissance de la Vérité.
    Et pour cela, Le Maître du Monde nous a envoyé Son propre Fils, Notre Seigneur JESUS-CHRIST.
    Dans quelle condition nous l’a-t-Il envoyé ?
    Par des gens puissants et de condition exceptionnelle ? Non ! Regardez de plus près Sa généalogie ! Vous y trouverez de tout et pas que du ‘beau monde’ : des adultères, des prostituées, des rusées, et même l’inceste ! Oh la la que ça fait mal !
    Et pourtant au bout du compte nous avons la venue, en notre chair de Notre Seigneur JESUS-CHRIST, conçu par l’ESPRIT-SAINT dans le sein du jeune Vierge : Marie ! Qui elle-même se nomme : l’IMMACULEE CONCEPTION ! Est-ce à dire qu’elle-même fut conçue dans le sein de sa mère Anne par l’ESPRIT-SAINT ? La Parole de DIEU ne nous en dit rien, mais personnellement je serais tenté de le croire. Ce qui expliquerait, en partie, ses apparitions personnelles. Pourquoi elle est non pas Notre Seigneur JESUS-CHRIST ?
    N’oublions pas qu’à la fin des temps, c’est la Vierge Marie qui écrasera, sous ses pieds la tête du serpent antique : Satan !
    Apocalypse 12.1-11
    1 « Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.
    2 Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement.
    3 Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.
    4 Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté.
    5 Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.
    6 Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours.
    7 Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent,
    8 mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel.
    9 Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.
    10 Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.
    11 Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. »

    Oui, la Vierge Marie fait bien partie de la cohorte des anges qui vaincront Satan !
    Et cela pour installer la Royauté de son Fils, Notre Seigneur JESUS-CHRIST !
    Alléluia ! Réjouissez-vous, les temps sont tout proches.

    Que l’ESPRIT-SAINT vous éclaire et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !
    Maranatha !
    Merci !
    JFL

    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien : http://prieratempsetacontretemps.wordpress.com
    N’oubliez pas non plus: http://i.hozana.org/1MDvxyg prière pour demander la guérison de Vincent LAMBERT !

    J'aime

  15. kokopanaka dit :

    C’est n’importe quoi votre analyse du tarot, par exemple la roue ce sont les 5 étoiles circumpolaire avec Ursa major aka satan (le temps) qui est à l’origine de l’horloge.Pour battre satan (c’est cronos) il faut donc arrêter le temps, c’est possible à la fin du cycle de la précession des équinoxes quand ça va repartir dans l’autre sens, cependant le temps est superficiel il n’est qu’une unité de mesure.

    J'aime

    • Ce n’est pas du tout « n’importe quoi ». Il s’agit d’une vérité historique.

      Amicalement et meilleux voeux pour cette année.

      J'aime

    • Samuel dit :

      « C’est n’importe quoi votre analyse du tarot, par exemple la roue ce sont les 5 étoiles circumpolaire avec Ursa major aka satan (le temps) qui est à l’origine de l’horloge. »

      Sortez au plus vite de toutes ces choses, car vous voyez bien que tous ceux et toutes celles qui tombent là dedans, ne pourraient pas plus en ressortir avec un esprit de science ou de cartomancie. Allez plutôt visiter nos vieux châteaux d’antan du temps de Clovis et de Clotide. J’avais voulu une fois en parler envers une personne, mais les gens n’écoutent pas, et plus encore avec le temps ou l’esprit impur. Serais-je aussi en train de vous dire n’importe quoi ? Vous voulez également que je vous fasse l’analyse de tous ces gens qui tombent souvent là-dedans par pur intérêt personnel, science de malins.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s