La prophétie du frère Jean de Calade

la_prophetie_du_frere_Jean_de_Calade

En ce mois de mai 1880, le frère Jean de Calade lisait avec attention la lettre que Théophile, son fils spirituel, venait de lui envoyer suite à leur dernier échange. La bougie, éteinte, reposait toujours sur le bureau. Au dehors, le vent soufflait doucement sur les vertes prairies qui entouraient le monastère. Le soleil éclairait de sa douce lumière les magnifiques étendues qui se laissaient bercer docilement. Jean, enfermé dans sa cellule monastique, entretenait un lien étroit, tout spirituel, avec la beauté du monde créé de la main de Dieu. C’est pourquoi il ne ressentait pas le besoin de sortir souvent. Le voyage en esprit lui permettait de connaître les secrets enfouis dans le cœur des hommes.

La solitude, le lent passage du temps, la prière silencieuse, la lecture inspirée ainsi que les messes quotidiennes permettaient de développer les capacités spirituelles enfouies en chaque être humain. Lorsqu’une âme était mise au service de Dieu, celle-ci était soigneusement polie par l’humilité, la pauvreté et la chasteté. Le silence et la quiétude étaient nécessaires à cette pureté intérieure. Ainsi, l’esprit du monde n’avait aucune influence sur les moines chrétiens. C’est l’esprit de notre Seigneur Jésus-Christ qui régnait et règne encore sur ces cœurs silencieux.

Après avoir terminé la lecture du courrier, Jean de Calade, le frère s’appelait ainsi parce qu’il était né à Villefranche, dans le beaujolais, prit sa plus belle écriture pour rédiger une nouvelle lettre.

« Cher Théophile,

Je vais répondre à ton précédent courrier sous la forme d’une édifiante prophétie afin que tu souviennes éternellement de la douce nature de Dieu.

Tout ce qui pousse l’homme vers ses instincts les plus bas, pour le rendre comparable à un animal enragé, provient des forces sataniques. Ce phénomène est comparable à une chute qui entraînerait Adam vers le péché. Cependant, sache que ce plongeon n’est qu’une métaphore. Un homme qui utiliserait l’échelle de Jacob pour descendre se retrouverait sur la terre ferme. Par conséquent, n’assimile pas la descente sur terre à une condamnation formelle car ce serait renoncer aux promesses d’Amour de notre Seigneur Jésus-Christ.

Le péché correspond plutôt à un déclin des valeurs morales et spirituelles qui pousserait l’homme à se conduire comme un serpent venimeux. Souviens-toi qu’un reptile est froid, intelligent, lent à se déplacer sur de longues distances mais d’une rapidité infernale lorsqu’il se trouve à côté de sa proie. Le serpent rampe et se faufile dans tout interstice dès qu’il parvient à y glisser la tête. Le péché est donc comparable à cet animal sournois parce qu’il avale sa proie alors que celle-ci est encore vivante. Un pécheur non repenti peut donc devenir aussi féroce que l’un de ces prédateurs rampants s’il ne prend pas garde à son comportement ainsi qu’à la pureté de son âme.

À l’inverse, tout ce qui pousse l’homme à se comporter comme un apôtre du Seigneur provient du Saint-Esprit. Cette fois-ci, compare ce phénomène à une ascension qui entraînerait l’homme vers la vertu. Cette élévation est la métaphore d’un individu qui gravirait les barreaux de l’échelle de Jacob pour se rapprocher des anges séjournant dans les Cieux. Cette progression en direction du Paradis est possible à condition d’y entretenir la plus noble des vertus, c’est-à-dire la Charité, car, sans cette soif de bonté, cette ascension serait une redoutable illusion satanique. L’échelle de Jacob est accessible aux cœurs purs. Toutefois, Théophile, il ne faudrait pas te décourager. Sache que l’humilité ouvre la première porte. La soif de vérité t’en ouvrira davantage par la suite.

La vertu correspond à une élévation des valeurs morales et spirituelles. C’est ce qui permet de guider le pèlerin sur l’étroit sentier. Lorsque l’homme parvient à se hisser suffisamment haut sur le roc, celui-ci peut contempler du haut de sa chaire cette Charité qui illumine le monde par la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ.

Tu connais maintenant les mécanismes spirituels du Christianisme. Ils t’aideront, Théophile, à progresser sur le Chemin de la Vie et de la Vérité.

Le prince de ce monde, c’est-à-dire Satan, tente par tous les moyens d’arracher les vertus cardinales et théologales à la civilisation afin de la transformer en véritable enfer. Les rois d’antan étaient les dignes représentants de notre Seigneur Jésus-Christ. L’Église du Christ, quant à elle, est garante du maintien de la pureté des âmes qui évoluent dans le monde ou en dehors de celui-ci, c’est-à-dire dans les monastères. L’ennemi est déjà parvenu à renverser la royauté, en France, à force d’attaques et de fragilisations successives tout au long de l’histoire, pour y substituer une république vouée à la guerre perpétuelle. C’est par une implacable raison que cette république a pour vocation d’imposer un naturalisme opposé aux valeurs fondatrices du Christianisme.

L’ennemi, à l’image de l’antique serpent, regroupe ses troupes dans des lieux secrets qui sont cachés par des façades à l’apparence inoffensive. Le mensonge est la base de ces sectes occultes à l’intérieur desquelles ces personnes ont vouées leur âme à Lucifer, l’ange déchu. Comment crois-tu, Théophile, que soit né le protestantisme ? Luther a engendré les guerres de religion en scindant le Christianisme occidental en deux branches ennemies : le catholicisme et le protestantisme. N’oublie jamais, Théophile, que Satan se cache derrière les œuvres qui engendrent la mort. Notre Seigneur Jésus-Christ, lui, insuffle la Vie et la Vérité puisqu’il est la Lumière qui éclaire le monde. Ne perds jamais de vue, Théophile, que Dieu créé et Satan détruit sous la domination de Dieu.

C’est dans l’ombre de sa tanière que l’ennemi réfléchit aux moyens sataniques qui permettent d’imposer, par une politique de division, un monde funeste à l’image de l’antique serpent. Connaître cette terrible vérité est difficile pour les âmes charitables, mais, c’est le moyen le plus adapté pour leur assurer lucidité et vigilance. L’illusion qui tombe sur une population voile les yeux, les oreilles et les cœurs de ces foules. Celles-ci se transforment alors en une multitude d’êtres morts. La connaissance de la vérité affranchit des peurs et des traumatismes. C’est également la vérité qui permet de se tourner davantage vers notre Seigneur Jésus-Christ.

Sache, maintenant, Théophile, que l’ennemi va bientôt s’attaquer à l’Église catholique pour tenter de la réduire à néant. Je sens que le XIXe siècle annonce un funeste tournant. Les fumées sataniques se répandront dans les couloirs du Vatican un peu avant la fin du XXe siècle. Dès lors, la civilisation se nourrira de guerres perpétuelles à cause de la lente transformation des hommes en animaux violents et sournois, à cause de l’imposition subtile du péché dans les âmes.

Dans ces temps-là, les séismes frapperont la terre, les volcans se réveilleront et les catastrophes naturelles se multiplieront. Ce sera le signe précurseur du retour en gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. Dans ces derniers temps, la civilisation rejettera les inestimables enseignements de notre Sauveur. Crois-bien, Théophile, que ces visions me torturent l’âme. L’humanité sera soumise pendant un temps à l’esprit satanique. Elle sera comme réduite en esclavage par les démons. Ô que ces images sont douloureuses !

Au XXIe siècle, le nom de notre Rédempteur sera blasphémé et outragé dans les rues, à la vue de tous. Satan ne se cachera plus. Bien que cela paraisse incroyable, les foules resteront stoïques devant ces horreurs. Sache Théophile, que les chaires, aujourd’hui investies par les prêtres, seront vides. Les confessionnaux seront désertés et serviront de rangement. Les églises tomberont en ruines. Pendant ce temps, le croissant se lèvera sournoisement, comme un mauvais ferment ferait dépérir le meilleur pain. Comment peut-on imaginer, un seul instant, cette horreur alors que notre Église rayonne aujourd’hui sur l’Europe ? Sache, Théophile, que les États-Unis s’émanciperont de la sainte influence de l’Église, à cause de leur position géographique. Ce continent deviendra insoumis et rebelle à toute sainte autorité, car, il nourrira une volonté de domination totalitaire et satanique. Son nom sera entaché du sang d’une multitude.

Les Chrétiens du monde entier seront persécutés à cause de la funeste influence de Satan. La guerre se répandra progressivement sur tous les continents et la souffrance grandira de jour en jour. Les Chrétiens porteront la lourde croix du sacrifice avant la crucifixion du monde. Lorsque la guerre totale se déversera sur la planète, comme un dragon, Dieu abrégera ces souffrances par trois jours de mise au tombeau. La résurrection du monde interviendra, alors, trois jours plus tard.

Au troisième jour, le soleil se lèvera de nouveau, mais, cette fois-ci, seuls les Justes bénéficieront de sa douce chaleur. La Lumière de notre Seigneur Jésus-Christ se répandra sur la planète. Les hommes contempleront la Charité de ce monde nouveau avec des yeux d’enfants émerveillés. La vertu fera s’élever des églises immaculées en hommage au Dieu Vivant, à la Sainte Trinité ainsi qu’à la Mère céleste. L’Amour sera contemplé, admiré et viendra combler les sens.

Dans cette époque régénérée par le Saint-Esprit, les hommes connaîtront le secret de Dieu, c’est-à-dire la Charité pure et gratuite. Les chants des prêtres, d’une beauté sublime, s’élèveront vers les Cieux pour rendre hommage au Créateur de toute chose. L’humanité, unie dans une même grâce, formera le corps du Christ. Ô comme les hommes seront heureux !

Sache, Théophile, que le monde est le lieu d’une lutte entre le bien et le mal, mais, à la fin, c’est toujours Dieu qui finit par imposer ses lois basées sur l’Amour inconditionnel. L’échelle de Jacob mène toujours à Dieu lorsque ses barreaux sont utilisés vertueusement pour progresser en direction des Cieux. Les anges accueillent avec bienveillance les hommes de bonne volonté qui sont parvenus jusqu’au sommet de ce noble dispositif.

Théophile, n’en doute pas un seul instant, ce sont les Justes qui hériteront de la terre. Satan punit lui-même les hommes déchus, car, le prince du mal traite ses esclaves avec violence et rage. C’est pourquoi tu dois cultiver patiemment les vertus, comme tu le ferais avec un jardin magnifiquement fleuri, car, ce sont elles qui te rendront dignes de notre Seigneur Jésus-Christ.

Le Roi des rois, prince de l’Amour, traite ses enfants avec bienveillance, patience et douceur. C’est pourquoi, Théophile, tu dois devenir le digne héritier de notre Seigneur Jésus-Christ. Ainsi, tu seras aimé comme un Juste pendant que d’autres seront maltraités par leur funeste maître, c’est-à-dire le prince du mensonge.

Prends le temps de t’améliorer, mais, cherche la sainteté, Théophile, car, Dieu sait être patient avec celui qui demande Sa Miséricorde. N’oublie jamais que tout est donné de surcroît à celui qui emprunte le Chemin de la Vie et de la Vérité car nul ne va au Père sans passer par Jésus-Christ.

Que Dieu te bénisse, cher Théophile.

Ton frère Jean.
Le 8 mai 1880. »

Jean relisait rarement ses lettres, car, il prenait le temps de les écrire. Il prenait soin de peser chaque mot comme l’on soupèse un fruit avant de le porter à la bouche. La patience, le silence, le calme et la réflexion faisaient partie de ses attributions naturelles. Jean de Calade aimait Dieu de tout son cœur. Cet Amour bienveillant jaillissait jusque dans ses écrits.

Le frère au visage lumineux plia soigneusement sa lettre et la scella avant de la remettre au frère chargé du courrier. Il allait méditer devant la Croix, dans le silence sacré de la petite chapelle du monastère. Le Saint-Esprit œuvrait dans le calme, loin de la fureur du monde.

Jean pressentait que les calèches allaient se transformer, quelques décennies plus tard, en véhicules motorisés. Il percevait par-delà le temps, l’agitation du monde et la terrible progression du modernisme derrière lequel se cachait Satan. Dieu levait le voile du temps pour ceux qui savaient rester silencieux et parfaitement confiant en Son Amour.

Jean pleurait silencieusement en percevant les péchés du monde tout comme il se réjouissait de la victoire future de notre Seigneur Jésus-Christ. Les mystères du Saint-Esprit restent impénétrables pour ceux que l’esprit du monde égare.

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/05/02/la-prophetie-du-frere-jean-de-calade/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour La prophétie du frère Jean de Calade

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Souri7 dit :

    Merci pour ce baume!!
    Oui, le silence divin nous enseigne tout par la Lumière du Saint Esprit…

    J'aime

  3. Alexis dit :

    Merci Stéphane pour ces très beaux textes, ils sont inspirés, doux, lents et apaisants comme le monde devrait l’être.
    Oui la voix vers la vertu se monte graduellement ; doucement sans précipitation de peur de déraper, tout le contraire de la recherche du résultat immédiat entretenu par l’esprit du monde.

    En passant par une petite rue parisienne je suis tombé nez à nez devant un porche avec l’inscription suivante : « ORDO AB CHAOS », et cela m’a rappeler exactement ce que les états unis font sous prétexte de libérer des pays « tyranniques », détruire et faire croire qu’ils reconstruisent, cela va bien évidement bien au-delà de la politique militaires des états unis puisqu’il s’agit d’un véritable projet de société voulu par la franc-maçonnerie, cette inscription se trouve sur le bâtiment d’une société philanthropique dont je tairai la cause puisque cela importe peu pour ces gens là, pour peu que cela participe à la déstabilisation de la société.

    « ORDO AB CHAOS » c’est la négation même du principe de la vie, comment la vie pourrait elle naître de la mort ? Ils auraient pu tout aussi bien ajouter, « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance. » cela aurai été signé.

    Pour terminer mon commentaire sur une note d’espoir, j’étais en Moldavie durant ces vacances et prêts de chez mes beaux parents se construit une nouvelle église « Saint Michel Archange »…

    Que Dieu nous inspire et inspire notre vie, malgré tous les obstacles qui peuvent se présenter.

    J'aime

    • Bonsoir Alexis,

      Je vous remercie : oui, nous devrions avoir le temps de vivre au rythme des saisons. C’est un principe élémentaire et les anciens l’avaient parfaitement compris. Le modernisme a tout renversé et mène l’humanité vers un gouffre profond et brûlant…

      Ordo Ab Chaos est exactement ce que vous décrivez : la négation de la vie, la mort. C’est le choix de Satan face à celui de Dieu mais c’est aussi oublier que Dieu est le seul maître. C’est un Père d’Amour qui insuffle la Vie.

      Cette nouvelle église en Moldavie donne du baume au cœur.

      Vive Jésus !

      J'aime

      • Miche dit :

        Quel bel article….Merci Seigneur d’avoir pu le partager. On sent qu’il est  »inspiré »…..le retour de Jésus est vraiment commencé…..Sommes-nous prêts?
        Miche

        J'aime

      • Merci Miche.

        Le retour de notre Seigneur est effectivement en cours et nous ne sommes pas prêts. N’avait-il pas dit : « trouverai-je la foi sur terre ? ». Cette question signifiait qu’il savait qu’il y aurait une grande iniquité.

        Dieu vous bénisse !

        J'aime

  4. Ping : Extrait d’un article du site de St Michel Archange *La prophétie du frère Jean de Calade…Au XXIe siècle, le nom de notre Rédempteur sera blasphémé et outragé dans les rues, à la vue de tous. Satan ne se cachera plus.* | *Avertissement-

  5. Marie Jacqueline Viennot dit :

    Bonjours pour que les églises soit au courant ,il faudrait envoyé ceci à tous
    les prêts ,je crois à la prophétie de puis bien longtemps
    je vous remercie de tous ces messages
    madame viennot
    voici mon adresse mail

    J'aime

    • suzanne lessard dit :

      Cette prophetie confirme ce que nous vivons.Malheureusement ,le monde est aveugle,sourd,sans foi,rationaliste.Quand je parle des propheties,donnees par la Ste Vierge a ses instruments,les gens y trouvent toujours des raisons pour ridiculiser.Il faut prier,prier,il ne reste que cela a faire.Il faut garder notre paix interieur etc…

      J'aime

      • Bonjour Suzanne,

        Le monde est aveugle, c’est tout à fait exact. Les gens ont oublié la réalité de Jésus-Christ. C’est pourquoi ils se sont fait illusionner par le modernisme. Les gens qui ridiculisent font, en fait, le jeu de Satan. Ils se moquent pour l’instant mais lorsque la guerre se sera propagée à toutes les nations, ils pleureront et grinceront des dents.

        Le tout est de garder la foi car Dieu nous épaule et nous protège lorsqu’on l’aime de tout son coeur. Je le sais car j’ai eu des preuves formelles. J’aurai du mourir des dizaines de fois et je m’en suis sorti, de manière irrationnelle, à chaque fois. Le monde invisible existe bel et bien et le Dieu d’Amour nous épaule.

        Jésus-Christ, la Vierge Marie et Saint Michel nous épaulent dans le combat spirituel contre Satan.

        Dieu vous bénisse !

        J'aime

    • Madame Viennot,

      Je viens de vous envoyer un e-mail.
      Dieu vous bénisse !

      J'aime

  6. el vago dit :

    Merci pour ce texte qui est très beau. Vous faites une utilisation vraiment intéressante du genre littéraire qu’est la prophétie. Avec la prophétie, en somme on revient dans le passé à une autre époque pour aller en avant depuis celle-ci, tout ça pour retomber à peu de chose près sur ce que nous vivons.

    Ce qu’il y a d’intéressant dans ce style littéraire, ce n’est pas au final tant l’idée d’annoncer quelque chose de vrai et qui va se passer (la votre est dans un sens trop vraie, trop fine pour qu’elle soit prise pour une authentique prophétie), non l’intérêt c’est en réalité de tenter de présenter un regard neuf porté depuis une autre époque sur ce que nous vivons,
    Notre problème est justement que nous baignons trop dans notre époque, et que nous avons un mal fou à nous en extirper, à cause de cela nous n’arrivons pas à percevoir tous les mécanismes en jeu, la prophétie ici présente cet avantage qu’elle nous fournit le recul nécessaire et qu’elle se propose également d’expliquer la causalité des événements, comme les mécanismes en jeu.

    J'aime

    • Bonjour El Vago,

      Oui, tout à fait. C’est ce que j’ai essayé d’illustrer en rédigeant cette prophétie. Je me suis laissé porté par le passé, comme si j’étais devenu ce frère, pour expliquer les événements actuels.

      Si j’avais eu le choix, je serai né avec joie dans une époque où l’on vivait dans un Monastère.

      Merci de votre commentaire très pertinent 🙂
      En Jésus-Christ,

      J'aime

  7. Evelyne dit :

    Cher Stéphane,

    Si je n’ai pas laissé de petits mots lors de vos dernières publications, c’est que je ne ferais que me répéter sur ma reconnaissance à votre engagement généreux de partage de vos écrits admirables et ceux empruntés à des Figures ô combien vertueuses !
    En lisant les lettres de Théophile et de Jean de Calade, j’ai eu la sensation que vous auriez pu absolument écrire ces textes tant j’y retrouve une similitude littéraire et spirituelle !
    Bien que terribles soient ces visions, l’Espérance en la Miséricorde et l’Amour de Dieu demeure les plus fortes.
    Merci pour tout !
    Fraternellement en Christ.

    J'aime

    • Chère Évelyne,

      Je suis l’auteur de ces textes : vous avez vu juste. Je me suis seulement laissé porter par le temps pour retourner dans le passé en reprenant le style de Saint François de Sales.

      Théophile et Jean n’existent malheureusement qu’à travers ces textes mais je pense qu’il s’agit d’un bon moyen pour ouvrir les cœurs à la théologie.

      Dieu vous bénisse 🙂

      J'aime

  8. Evelyne dit :

    Erratum : Demeure « la plus forte » et non « les plus fortes » ! pardon pour les fautes…

    J'aime

  9. ptit'plum dit :

    Bonjour, Stéphane.
    Merci pour ce texte d’une simplicité limpide et pure comme l’air des hautes cimes et l’eau des sources de montagne, tout empreint aussi de cette fraîcheur revigorante dont nos âmes , tant éreintées par le mode de vie moderne, ont une telle soif! Mais je m’aperçois en lisant vos réponses que vous êtes , comme moi, un multi-miraculé. Puissions-nous être à la hauteur de ce sursis qui nous a été accordé en faisant un peu de bien autour de soi, et le moins de mal possible; enfin c’est ce à quoi je m’évertue bien plus modestement que vous qui nous communiquez, à travers vos écrits, un peu de la grâce dont le Seigneur vous abreuve.
    Bien fraternellement,
    Catherine.

    J'aime

    • Bonsoir Catherine,

      Je vous remercie pour votre commentaire 🙂

      J’essaye de suivre, humblement, la voie de saint François de Sales et de saint Padre Pio, même si je suis bien loin de leur perfection. La sainteté est une voie douce qu’il faut essayer de suivre. A chaque erreur de parcours, il faut faire confiance au Saint-Esprit et viser la vertu.

      Saint François de Sales disait qu’il faut se reprendre à chaque fois que l’on chute avec une grande douceur mais avec la sainte volonté de ne plus peiner notre Seigneur Jésus-Christ.

      J’essaye, modestement, de faire le bien autour de moi en m’émancipant du mal qui ronge la planète. Lorsque nous parvenons à lire « entre les lignes », on s’aperçoit que Satan influence beaucoup d’âmes. Pendant qu’elles dansent et qu’elles s’affolent, nous les regardons, impassiblement, en vouant un grand Amour à notre Seigneur Jésus-Christ pour nous avoir donné cette lucidité.

      Tenir la main de Dieu en permanence, comme le ferait un enfant avec son père, permet de ne pas tomber même si l’on doit se pencher pour cueillir une fleur sur le bord du chemin.

      Soyez bénie Catherine 🙂

      J'aime

  10. Miche dit :

    Je suis triste pour mes petits-enfants pour qui le mariage gay, l’avortement, le transgenre, seront  »naturels »….que pouvons-nous faire? Ces maux sont partout et finiront par faire partie de nos  »façons de vivre »……j’ai peur pour eux.
    Miche

    J'aime

    • Bonjour Miche,

      Nous devons faire confiance en Dieu. Malgré les attaques incessantes de l ennemi depuis le XIIIe siecle et sa premiere percee victorieuse au XVIe siecle, Satan ne vaincra pas.

      Dieu enverra ses fléaux pour mettre un terme à l’esprit du péché. Il s agit d une promesse formelle de notre Seigneur Jésus-Christ.

      Faisons pleinement confiance à Dieu. Dans tous les cas, ce que nous pouvons faire se limite à la prière car les moyens humains ne permettent pas de vaincre un ennemi d’une telle puissance. Veillez et priez car, un jour, les Justes hériteront de la terre.

      Soyez béni !

      J'aime

  11. Ping : Extrait d’un article du site de St Michel Archange *La prophétie du frère Jean de Calade (UNE HISTOIRE FICTIVE)…Au XXIe siècle, le nom de notre Rédempteur sera blasphémé et outragé dans les rues, à la vue de tous. Satan ne se cachera p

  12. Ping : Extrait d’un article du site de St Michel Archange *La prophétie du frère Jean de Calade (UNE HISTOIRE FICTIVE)…Au XXIe siècle, le nom de notre Rédempteur sera blasphémé et outragé dans les rues, à la vue de tous. Satan ne se cachera p

  13. Jeremy dit :

    Bonjour à tous,

    Parfaitement d’accord avec vous Saint Michel Archange, un jour alors que je déprimais face à ce monde complètement satanique Dieu a imprimé dans mon coeur une parole qui reste gravé : notre jour viendra (en parlant bien sûr des Justes, de ceux qui attendant le Règne du Très Haut sur le monde et le retour du Roi sur le trône de France).

    Mais que de douleurs, que de malheurs devons nous supporter dans un monde devenu totalement inhumain, il y a plein de vie en apparence mais les âmes sont mortes, elles sont mortes ! c’est effrayant, elles sont noires comme le charbon et elles ne veulent pas l’entendre.

    Nous sommes des martyrs et je crois vraiment que nous sommes associés à la Passion de notre Seigneur sur la croix face à la méchanceté et à l’incrédulité de son peuple adoré.

    Viens Seigneur Jésus, viens !

    J'aime

    • Bonjour Jérémy,

      Je vous cite : « Mais que de douleurs, que de malheurs devons nous supporter dans un monde devenu totalement inhumain, il y a plein de vie en apparence mais les âmes sont mortes, elles sont mortes ! c’est effrayant, elles sont noires comme le charbon et elles ne veulent pas l’entendre. »

      Vos paroles sonnent de manière très juste : vous y voyez parfaitement clair pendant que d’autres ne voient rien si ce ne sont les ténèbres qui les entourent sans toutefois en prendre conscience.

      Oui, nous sommes des martyrs qui subissons la tyrannie de ce monde infâme. Nous sommes spirituellement crucifiés comme vous le soulignez parfaitement.

      Soyez béni 🙂
      Vive Jésus !

      J'aime

  14. FredSN dit :

    Bonjour,
    merci pour votre partage et charité.
    +++

    J'aime

  15. Anne-Marie- Renée dit :

    MERCI, cher « Archange »…..C’est si beau, si bienfaisant…..Si nécessaire à nos âmes ! A-M

    J'aime

  16. . dit :

    Juste en passant, les serpents n’avalent jamais leurs proies vivantes. Au contraire, ils s’assurent toujours quelles soient mortes, en se basant sur l’absence de pulsations cardiaque. En effet, une proie encore vivante pourrait, une fois avalée, blesser mortellement le prédateur en abimant les organes par ses mouvements.

    J'aime

    • Evelyne dit :

      Bonjour .-
      Quand il s’agit de petites proies, les serpents les avalent vivantes d’après ce site spécialisé :
      http://squamata.free.fr/alimentation.htm
      « Proies vivantes :
      Les serpents qui mangent des grenouilles, des crapauds et des poissons, tous sans défense, ont peu de problèmes pour maîtriser leurs proies. Ils peuvent les avaler vivants, bien qu’ils doivent parfois les tourner dans leur bouche pour les ingérer la tête la première.  »
      Pour ce qui est des grosses proies, vous avez parfaitement raison !
      Amicalement.

      J'aime

  17. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  18. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s