La symbolique Chrétienne de Saint Michel Archange

Statue_de_saint_Michel_Archange

Saint Michel-Archange est le chef de la milice céleste, il a vaincu Satan, dans les Cieux, en lançant : « Quis ut Deus ? », c’est-à-dire « Qui est comme Dieu ? ». Il s’agit d’une question primordiale puisque personne ne peut se faire l’égal de Dieu. L’homme est insignifiant et son orgueil peut lui faire croire qu’il est important. Il s’agit, bien évidemment, d’une illusion satanique.

Saint Michel-Archange est représenté debout, en vainqueur, avec une lance (ou une épée) et une cuirasse. Il s’agit des armes de Dieu (le Casque, la Cuirasse, le Bouclier, la Ceinture, l’Épée et les Chaussures). Satan, lui, est représenté couché au sol, c’est-à-dire qu’il se trouve dans une posture de vaincu.

Comment un ange peut-il terrasser un démon ? Saint Michel représente le principe du Bien grâce à la Force de Dieu tandis que Satan représente le principe du Mal par la force matérialiste. Pour être victorieux, l’ange ne doit pas utiliser la force physique car cela impliquerait une lutte à mort entre le Bien et le Mal. Il s’agit d’une hérésie typiquement gnostique.

En vérité, pour enchaîner Satan, Saint Michel a besoin de la Force de l’Amour. Dieu produit des Miracles si celui qui l’invoque redevient un enfant capable de regarder le monde avec candeur et naïveté. Ce sont les principes essentiels de l’Amour.

C’est pourquoi il a été dit « Donne-moi un peu de Ton Amour, Père, afin de me laisser bercer dans Tes bras ». Le lâcher prise permet de s’en remettre à Dieu. Cependant, ce n’est pas suffisant. Nous avons besoin des principes de la Croix pour terrasser le mal.

Ainsi, le signe de la Croix représente, de haut en bas, le Père qui siège dans les Cieux, le Fils qui s’est incarné sur la Terre pour enseigner le principe de l’Amour aux hommes, le Saint-Esprit qui donne des grâces aux hommes sur la Terre tandis que le terme Amen permet de demander la réalisation des grâces de l’Amour.

Satan n’est pas vaincu par la force physique. Il est enchaîné par la Force de l’Amour qui descend des Cieux du Père au Fils, pour se réaliser à travers le Saint-Esprit. Les Miracles sont le produit de l’Amour : Dieu concède à celui qui redevient un simple enfant d’obtenir la réalisation de ses prières (des vœux sincères) parce que celles-ci sont faites de Charité, de Foi et d’Espérance. Ce sont trois principes fondamentaux du Christianisme.

Cependant, celui qui s’abreuve de connaissances (la fameuse « Connaissance » des intellectuels dénués de cœur) sans appliquer un seul instant les principes de l’Amour n’obtient rien de bien. Au mieux, il peut réussir matériellement mais lorsque la mort vient le frapper, ce dernier, qui a été orgueilleux toute sa vie, disparaît dans les ténèbres. Tandis que celui qui a voué sa vie à l’Amour, en délaissant les biens matériels pour préférer la spiritualité, fait la Volonté de Dieu. Ainsi, lors de sa mort, il gagne les préférences du Ciel. C’est ainsi que l’homme Juste obtient les grâces du Paradis.

Jésus-Christ est venu enseigner des principes très simples mais les hommes n’ont pas voulu l’entendre. Ils cherchent à mettre en place, à travers une politique purement humaine et matérialiste, l’impie abreuvé de domination physique. Il s’agit, bien évidemment, de l’Antéchrist. L’homme de la perdition cherche la satisfaction de son ego et l’hégémonie par une dictature maléfique. Il représente la corne de l’Apocalypse et sera anéanti par les Forces de l’Amour. Cet homme de la perdition pourra s’armer de robots, de tanks, d’or, de toutes les richesses du monde, mais, face au Doigt de Dieu, l’imposteur n’est que poussière. La géhenne lui est réservée ainsi qu’à ceux qui ont préféré le péché à la Charité. Le libre arbitre permet de se conduire comme un ange ou un démon. Ce choix reste définitif lorsque la mort vient nous surprendre. C’est pourquoi il est préférable de se convertir à l’Amour pendant que nous sommes encore en vie.

Finalement, qu’est-ce que le péché ? Il s’agit de la trahison de l’Amour. C’est le fait de renoncer au Sacré-Cœur de Jésus-Christ. Soyez assurés que l’Antéchrist et sa technologie asservissante finiront dans la lave d’un volcan déchaîné. Veillez et priez, cherchez la Voie de l’Amour, celle du Sacré-Cœur de Jésus, car, c’est le seul Chemin qui vous mènera vers la Vie et la Vérité.

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/03/22/la-symbolique-chretienne-de-saint-michel-archange/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour La symbolique Chrétienne de Saint Michel Archange

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

  2. Lars dit :

    Oui vraiment, c’est un beau vocable que celui de Saint Michel Archange ou Mi-cha-ël : Qui est comme Dieu ?

    Il y a aussi une chose qui trompe malheureusement un grand nombre, c’est de penser que le mal nous donne la force, ou tout au moins comme certains se l’imaginent, que le Bien, l’Amour, cela nous affaiblit, qu’à cause de cela on se laisse marcher dessus.

    Vous l’avez bien fait remarquer, il y a deux dimensions, la spirituelle et la matérielle, or ces gens ne parlent qu’en méconnaissant cette première, qui surpasse naturellement la seconde.
    Mais qui se fait marcher dessus ? n’est-ce pas Lucifer ? le plus grand et plus magnifique des Anges ? Si donc l’Archange Saint Michel vainc Lucifer, c’est car le premier est pour Dieu, le second contre. Cet Ange déchu l’est par sa révolte, son orgueil, son péché, par le mal. Et qu’a-t-il gagné, la force ? non, la plus vile faiblesse. Il n’y a de Force qu’en Dieu, Lui qu’on appelle Tout-Puissant ; et notre force à nous, créature, c’est d’être de Son coté.

    D’ailleurs, il est bon de remarquer que si les démons ont de l’influence sur nous, pauvres hommes, ce n’est que dans la mesure que Dieu permet, et la plupart du temps car nous nous retranchons nous-même de Sa protection. Ce n’est donc pas les démons qu’il faut craindre, mais plutôt d’offenser le Seigneur.

    J'aime

    • Lars,

      Votre commentaire est digne d’un excellent sermon. Je répondrai : amen !

      J'aime

      • Lars dit :

        Est-ce l’influence du bon et saint Curé d’Ars que je lis tous les dimanches ? J’en serais ravi !
        Merci de votre louange en tous les cas, bien que je sois si peu de choses…

        J'aime

      • Bonsoir Lars,

        Oui, c’est fort probable. Le Saint Curé d’Ars était un très grand saint. J’ai la chance d’avoir sa statue dans l’église de mon village. Ars est un magnifique lieu de pèlerinage : je ne sais pas si vous le connaissez ?

        Dans tous les cas, ce grand saint doit très certainement intercéder pour vous 🙂

        J'aime

    • Bonjour Lars,

      C’est un plaisir de vous lire, vous mettez le doigt sur quelque chose de fort juste, vérifiable, l’idéal de toute puissance de l’homme moderne ne se révèle être qu’une grande méprise de conduite, mais tout cela ne dure pas, votre propos est à méditer.

      J'aime

  3. Lars dit :

    Bonjour Saint-Michel-Archange, non je ne connais pas Ars, et n’y suis jamais allé. En général, je redoute les lieux de grande fréquentation, même s’ils sont très saints. Malheureusement le monde a considérablement envahi les modernistes, et si à leur tour ils envahissent ces lieux, cela ne me plaît guère… Mais je suppose qu’Ars est un beau village, peut-être préservé ?

    Bonjours Samuel, oui, ce que vous dites me fait penser à un mot de Saint Paul, disant en substance : La Folie de Dieu est plus sage que les hommes, la Faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.
    En vérité, si l’on ne rapporte pas tout à Dieu, alors on demeure dans la confusion. Si ma force n’est pas pour Dieu, mais que peut-elle valoir ? Rien naturellement.

    J'aime

    • Bonjour Lars,

      Ars est un joli village mais l’on sent que le modernisme l’a frappé de ses maux. Seule la maison du curé d’Ars reste véritablement préservée de l’esprit du monde. Ars reste tout de même un lieu à visiter pour prier mais certainement pas pour consommer.

      Si nous ne nous rappelons pas constamment l’idée de Dieu, nous sommes perdus comme vous le dites si bien.

      J'aime

    • Oui en réalité nous n’avons aucune force, santé ou raison, si nous nous approprions pour nous seuls ce qui vient d’abord de Dieu, comme le sarment n’est rien sans le vrai cep de Vigne, c’est pourquoi il y a tant de contre-façons de nos jours. Mais là encore ce n’est pas précisément ce que je voulais dire sur votre échange du jour, même si St Michel en a bien développé un certain aspect de la question.

      J'aime

  4. Lars dit :

    Voici un article vraiment édifiant à propos de la Famille, de la vie et des saines et saintes coutumes en la Famille : http://restaurationdelafamille.blogspot.fr/2015/03/rh-2015-01-cher-sieur-jean-mahezic.html

    Article dont je recommande vivement la lecture, et qui tranche radicalement avec toutes les tromperies et impostures que l’on entend généralement parmi le monde. L’auteur commence d’ailleurs par distinguer salutairement l’Autorité de Dieu et celle (qui n’est en vérité que révolte) de Lucifer. Voilà une démarche sûre et qui annonce le plein de bon sens qui s’ensuit.

    J'aime

    • Bonjour Lars,

      Cet article est très bon. L’autorité paternelle est essentielle au maintien de l’ordre. C’est pourquoi le péché doit être vaincu par l’Amour et la douceur tout en édictant des règles strictes pour empêcher le chaos de se déployer. C’était le rôle des saints lorsque l’Église du Christ rayonnait encore sur le monde.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s