Comment sauver la France ?

comment_sauver_la_france_saint_louis_ix.jpeg

Table des matières

Un bilan réaliste de la France
Les responsables de la situation
La question de l’Islam et du Christianisme
La progression fulgurante de l’intolérance
L’ennemi de l’intérieur cultive le mal
La France du XIXe siècle
Jésus-Christ et la question de la Vérité
Les journaux « la Franc-Maçonnerie démasquée » et « le Noël »
Ligue de l’Ave Maria, février 1912
Le « Pèlerin illustré »
La Franc-Maçonnerie où l’ennemi de l’intérieur
Une lettre prophétique de 1884
Une prophétie contemporaine
Jérusalem ! Jérusalem !

Un bilan réaliste de la France

Voici un titre pompeux pour une grave question qui est, plus que jamais, d’actualité. La France de 2015 va très mal. D’un côté, la liberté d’expression se résume à la caricature outrancière des religions avec l’invitation à la luxure et à la décadence tandis que le chômage et la pauvreté explosent simultanément. De l’autre, nous avons une nette progression de l’islamisme. Toutefois, les agressions contre les musulmans et les mosquées sont un fait que nous ne pouvons pas ignorer. Les plus graves agressions, parce que plus fourbes, sont celles lancées contre les Chrétiens et l’Église du Christ.

L’individu lambda, égaré dans ses pensées quotidiennes essentiellement tournées vers son propre confort, a beaucoup de difficulté à appréhender ce qui se passe dans les coulisses du pouvoir parce qu’il ne connaît ni le Christianisme (et il n’en veut surtout pas puisque les médias le chantent à tue-tête) ni l’histoire de France. Pourtant, si l’on se pose, en réfléchissant sérieusement, on se rend compte que la situation est plus que préoccupante. Elle est dramatique parce qu’elle annonce une guerre civile, ni plus ni moins. Nous allons voir pourquoi.

Les responsables de la situation

Objectivement, sans censure de bas étage ni langue de bois, qui pousse les citoyens à vivre dans la luxure, la décadence et le péché ? Qui fait monter l’intégrisme musulman ? Qui s’attaque aux églises, aux mosquées et aux synagogues ? Qui censure toute pensée non conforme à sa doctrine ? Qui maintient sous son impitoyable joug les esprits ? Concrètement, qui sont les responsables de la situation contemporaine ?

Pour répondre à ces questions, il faut savoir réfléchir un minimum avec objectivité. Qui contrôle les médias ? Qui gère la vie citoyenne ? Le gouvernement donne la direction à suivre, tout comme un chef d’entreprise dirige sa société, tout comme un chef de clan donne ses directives. Ce n’est ni vous ni moi. Concrètement, qui pourrait être responsable de tout ceci ? Il s’agit du gouvernement, bien évidemment.

Au-delà du massacre des journalistes de Charlie Hebdo qui est un geste regrettable et dommageable pour de nombreuses raisons, on s’aperçoit que ce journal satirique incite le lecteur à vivre dans la luxure par une phrasée sexuée appelant à la débauche. Celui qui nie ce fait est, soit aveugle, soit psychiquement borné au point de ne pas savoir différencier le bien du mal.

« Halte là ! Police de la pensée ! Vous n’avez pas le droit d’inciter le citoyen à la morale ! » pourrait-on reprocher à ceux qui tentent de faire réfléchir les autres. Les esprits endoctrinés sont les premiers à lever le poing pour demander leur liberté, mais, à quel prix et de quelle liberté parle-t-on ? Le plus objectivement possible, cette liberté consiste, hélas, à faire ce que l’on veut, quand on le veut, comme on le veut parce que les hommes se sont écriés d’une voix pécheresse, en 1968 : « il est interdit d’interdire ! ». Ainsi, depuis cette année renversée, la débauche est encouragée. Le vice est vu comme une preuve de courage. La moquerie et le jugement sont devenus la norme. Les esprits sont plongés dans un effroyable marasme au nom d’une liberté illusoire. Pendant ce temps, les médias étalent la décadence de notre civilisation coupable aux yeux des nations.

La question de l’Islam et du Christianisme

Parlons un peu de l’Islam. Nous sommes Chrétiens et croyons à l’Universalité du Christ, et, à ce titre, nous devons accepter la croyance des musulmans pour leur rappeler l’existence de la Sainte Vierge et de Jésus-Christ, tout comme le faisaient les rois de jadis. Nous devons dire aux musulmans que Jésus n’avait pas de jumeau puisque ce prétendu jumeau n’était que Saint Jean-Baptiste. Surtout, nous devons leur enseigner que Jésus-Christ est mort, dans une grande et terrible solitude, sur la Croix. Rappelons-leur également que l’on ne doit pas tuer son prochain, mais, que l’on doit le respecter à travers cette Charité héritée de Jésus-Christ. La « zakât », notion de charité, existe dans l’Islam dans le but d’éloigner le croyant du matérialisme.

Plutôt que de montrer du doigt les musulmans, apaisons les tensions. Il ne s’agit pas de se convertir à l’Islam, loin de là, mais, de faire reculer l’intégrisme. Si nous ne le faisons pas, beaucoup de musulmans se radicaliseront pour tenter d’éradiquer cette civilisation décadente qui s’étale à travers les médias aux yeux de tous les peuples. Bien évidemment, ce n’est pas le gouvernement qui sera confronté à la violence, mais, bel et bien, le peuple. Au milieu de toutes ces tensions inutiles et dangereuses, se tient un autre ennemi, celui de l’intérieur. Il s’agit d’un terrible et cruel serpent qui rampe et fait monter les haines afin d’engendrer la guerre.

La progression fulgurante de l’intolérance

Ainsi, ceux qui se revendiquent du communisme, du socialisme, de l’extrême gauche, de la droite, de l’extrême droite, du Christianisme, de l’Islam, du Judaïsme ou de toute autre confession sont en train de s’opposer, irrémédiablement, les uns envers les autres. Les tensions, subtiles, montent progressivement jusqu’au jour où tout explosera au profit du serpent. Le véritable ennemi est rarement celui que l’on désigne du doigt, car, ce serait naïf et simpliste. En réalité, c’est plutôt celui qui se cache à travers les intrigues, les ambitions politiciennes, les jalousies, les rancœurs et, surtout, cet insatiable désir de gloire qui pousse à amasser toujours plus de richesses matérielles.

C’est par la faute de l’avarice, terrible et cruel péché condamné par le Christianisme, que ces individus, au costume soigné, au parfum de qualité, à la montre en or attachée autour du poignet, toujours beaux de l’extérieur, se retrouvent souillés par toute la pourriture du cœur. Jésus-Christ dénonçait déjà la cruauté des pharisiens. Nous tenons ceux des temps modernes, cette caste privilégiée qui fait monter les tensions entre les communautés afin de tout faire exploser pour leur propre profit. Créer une guerre en exploitant les faiblesses humaines leur offrira le luxe d’imposer leurs conditions, avec, pourquoi pas, la création d’une armée internationale composée, par exemple, de robots sophistiqués ou de soldats « améliorés » selon l’implacable et hérétique loi du transhumanisme. Ainsi, la progression technologique contemporaine serait, potentiellement, le laboratoire d’ambitions futures.

La mise en esclavage de l’humanité n’est pas une chimère, sauf pour les plus naïfs bercés par la philosophie soixante-huitarde qui stipule à qui veut l’entendre que tout le monde est beau, tout le monde est gentil, sauf, bien évidemment, ceux qui imposent la morale et la discipline. Faire se détourner les regards vers un autre point de mire est tout un art entretenu par les maîtres de l’illusion.

L’ennemi de l’intérieur cultive le mal

L’ennemi de l’intérieur, sans charité, maudit tout autant le mendiant, le malade, l’orphelin, le Chrétien, le Musulman, le Juif selon l’Ancien Testament, la veuve, le chômeur, le blanc, le noir, l’Européen, l’Africain, le téméraire ou encore le peureux tant que celui qui se tient en face de lui n’accepte pas ses convictions apostates et perfides. Si nous devons condamner un type d’ennemi, et un seul, c’est le successeur de ces Templiers renégats qui ont fragilisé le Royaume Franc et l’Église Catholique au fil des siècles.

Que l’on ne s’y trompe pas. Ceux qui maudissent le Sceptre et la Tiare sont les ennemis avérés de toutes les religions, de la morale, de la vertu, de la joie de vivre, de l’Amour et, finalement, du Christ. Oui, ces propos peuvent être choquants pour ceux qui vivent dans leur bulle, mais, rappelons-nous comment était notre France d’avant 1900. Nous allons en avoir un aperçu à travers quelques extraits de textes importants, voire majeurs.

La France du XIXe siècle

À la fin du XIXe siècle, les hommes de vertu ne manquaient pas. La France était gouvernée par des êtres responsables qui avaient pour but de maintenir leur nation sous une paternité bienveillante. La justice, la droiture étaient les buts qui motivaient nos ancêtres. Nous en retrouvons la preuve dans ces vieux livres que les ennemis de l’intérieur s’empressent de cacher afin que les Français ignorent tout de cette France d’antan qui berçait doucement son peuple bien-aimé. Si aujourd’hui, l’ère est à la décadence, au « trash », à l’immédiateté, au vice, c’est pour mieux mener notre civilisation à la ruine.

Réfléchissons un instant avec intelligence au lieu de sautiller ou de s’exciter stupidement comme des êtres primitifs. Sans moralité, une civilisation meurt forcément puisque, au lieu de se préoccuper de la vie publique, ses citoyens se tournent vers leur propre confort et leurs intérêts immédiats. Nous ne pouvons pas véritablement les blâmer puisqu’ils sont ignorants de beaucoup. Ils méconnaissent la vertu. Ils regardent et écoutent avec un intérêt proche de l’endoctrinement ce que leur servent à boire les médias ; situations de vice, luxure, violence, à travers des spots publicitaires, des films, des séries ou des émissions toujours plus abêtissants. L’individu contemporain ressemble davantage à un homme du moyen-âge qu’à un être bienveillamment éclairé puisque c’est l’utilisation qu’ils font de leur esprit qui différencie deux humains.

Un homme perdant la notion de simplicité oublie bien souvent qu’il possède un pouce et une âme. Ainsi, celui-ci s’égare dans toutes sortes de pensées vaines et inutiles. Il ne voit plus la réalité en face. Il se laisse illusionner par son environnement immédiat sans pouvoir entretenir une quelconque profondeur d’esprit. L’obscurantisme est étonnamment lié à la progression de la technologie. Mais, les individus sont, bien souvent, trop illusionnés pour s’en apercevoir. Ce sont les victimes d’un système, décadent et malsain, à bout de souffle.

Jésus-Christ et la question de la Vérité

Si je vous parle ainsi, sans langue de bois et avec vigueur, c’est pour rappeler que nos ancêtres Chrétiens, que nos prêtres d’antan, parlaient du haut de leur chaire pour exprimer le danger du vice et de l’immoralité. Ils redressaient les esprits afin que la vertu fleurisse dans les âmes. Ils ne laissaient pas leurs frères et leurs sœurs en Christ se perdre dans les hérésies parce qu’ils les aimaient profondément. L’Amour aime la Vérité et la Vérité n’est pas douce, candide.

La Vérité est forte, puissante. Elle secoue les âmes, elle prend aux tripes. Jésus-Christ scandait les Vérités à son peuple, tout comme il sauvait les miséreux, les simples d’esprits et les possédés. Il donnait la Vie tout autant qu’il condamnait oralement, seulement oralement, ceux qui essayaient de nuire à ses enfants. Jésus-Christ est mort parce qu’il aimait autant Dieu que les hommes. Par sa nature, il était Fils de Dieu et Fils de l’Homme. L’hérésie coupable refuse de considérer, par esprit de perdition et de perversion, ce statut suprême comme authentique. Les pharisiens ont fait crucifier le Rédempteur de l’humanité parce qu’il Sauvait les hommes. Il est mort sur la Croix en portant les péchés de l’humanité. Les pharisiens ne voulaient pas de son enseignement parce qu’il aurait permis aux hommes de s’émanciper de leurs ambitions trop humaines et d’autant moins spirituelles.

Le problème ce n’est pas la religion, c’est ce que l’on en fait. Faire l’amalgame entre la religion et le mal revient à faire un amalgame entre un politicien et un scélérat même si cette définition pourrait certainement convenir à ceux de notre époque. La Vérité du Christ concerne tous les hommes de toutes les nations. C’est pourquoi on dit que l’Église du Christ est à vocation universelle. C’est pourquoi elle survivra aux ennemis de l’intérieur, même à ceux les plus perfides, simplement parce qu’ils ne possèdent pas l’esprit de Dieu.

Les journaux « la Franc-Maçonnerie démasquée » et « le Noël »

Une revue appelée « la Franc-Maçonnerie démasquée » fut fondée en 1884 à Paris pour prévenir les Français du danger rampant et sournois. Celui-ci s’immisce dans les failles de l’esprit des individus pour mieux les dévorer après avoir semé la haine et le chaos à l’aide des ancestrales techniques de division. Après cette note pathétique, rappelons ce que nous disait joliment le journal « le Noël ».

« Depuis longtemps, la Maison de la Bonne Presse, qui fait à Paris des journaux pour tout le monde, en promettait un, plus beau que tous les autres, aux enfants.

On sert toujours les enfants les derniers, et, bien que l’Almanach, il y a deux ans, ce journal charmant, il arrive seulement pour la fête de l’Annonciation 1895.

Enfants, vous avez maintenant votre journal comme vos parents, et il sera si intéressant, que les grandes personnes le liront autant que vous.

Nous voulons traiter les enfants avec respect, tout en amusant beaucoup, car les petits comprennent plus qu’on ne croit…

Quand le Sauveur est venu au monde, il s’est fait petit, puis il a eu douze ans, quinze ans, uniquement afin de servir de modèle aux enfants en leur montrant un Dieu fait comme eux.

Avec sa Crèche, Jésus a voulu, pendant tous les siècles à venir, frapper les yeux des enfants et les gâter par ce spectacle incomparable de Bethléem où viennent les bergers et les rois…

Aussi le nom qui convient le mieux à votre journal, chers enfants, c’est : Noël ! Vive le Noël ! »

Ligue de l’Ave Maria, février 1912

Citons un texte diffusé par « la ligue de l’Ave Maria » en février 1912 : « la peste règne au milieu de nous ».

« On a maintes fois décrit les horreurs de la peste. L’histoire de ce fléau traversant les siècles nous glace d’épouvante. Or, la peste règne au milieu de nous, elle a même cela de plus cruel que l’ancienne qu’elle tue les âmes, plus nobles que le corps, et cause des morts éternelles.

Cette corruption menace les pauvres enfants sans défense assaillis par les journaux immondes, conduits aux écoles sans prières, sans espérances.

Si nous avions une foi vive, la terreur d’un si grand mal ne nous inspirerait-elle pas les sentiments les plus héroïques ?

Comprend-on qu’en présence du fléau qui sévit, les vrais chrétiens puissent encore s’amuser aux folies mondaines ? Le deuil devrait être la parure des femmes, et le combat par la parole, par l’exemple, l’occupation des hommes de cœur. »

Le « Pèlerin illustré »

En janvier 1877, le Pèlerin changea d’allure. Voici ce qui en est dit dans le livre « le Père Vincent de Paul Bailly » datant de 1913.

« Le Pèlerin devint alerte, joyeux, entraînant. On ne s’ennuyait pas à le suivre dans ses pieuses randonnées. Il parlait toujours du bon Dieu, de la Sainte Vierge, des saints, du Pape, de l’Église, des pèlerinages ; mais, dans ses histoires édifiantes, la piété n’excluait pas la verve.

À sa chronique des pèlerinages, il ajouta aussi une « Promenade à travers le monde des nouvelles », qui était joliment allègre et pittoresque. Il étonnait son monde par des réflexions topiques qu’il sortait d’on ne sait d’où, en style de télégraphe, car il fallait aller vite ; on voyait beaucoup de choses et on n’était jamais lassé. Il parlait toujours du surnaturel, et c’était toujours étonnamment intéressant. Il vilipendait le diable, se moquait de lui, le caricaturait, le mettait toujours finalement en fâcheuse posture, et, malgré toutes les roueries de sa méchanceté, le Malin finissait toujours par se prendre à ses propres pièges. Il caricatura aussi les suppôts de Satan, les adeptes de ses maximes, les victimes de ses suggestions, surtout les propagateurs de son impiété, fussent-ils ministres ou chefs d’État. »

Si, de nos jours, un journal, un seul, renversait la tendance contemporaine à la médiocrité en suivant le chemin du Pèlerin illustré, de nombreuses âmes pourraient être sauvées. Hélas, l’ensemble des médias français ont fait le choix de se plier aux règles de la finance internationale. Le ver est dans le fruit depuis trop longtemps.

La Franc-Maçonnerie où l’ennemi de l’intérieur

Rappelons les bons propos du Père Vincent de Paul Bailly parus, le 31 janvier 1880, dans le Pèlerin.

« Une guerre à outrance est déclarée à l’Église par la Franc-Maçonnerie, qui jette son masque, et l’heure des luttes suprêmes a sonné.

Lorsque Mahomet ravageait les cités et les campagnes, il disait au chrétien vaincu : « Meurs ou renverse la croix. » L’Europe, envahie, fut le champ de bataille d’une lutte terrible ; tout semblait perdu, lorsque le croissant victorieux rencontra la croix qu’il voulait briser, et fut brisé par elle à Poitiers et à Grenade, à Lépante et à Vienne.

Aujourd’hui, l’affreux triangle du franc-maçon, qui a quelque chose de la géométrie de la guillotine, se dresse au lieu du croissant mais il est plus terrible : car si le Turc était le pirate du dehors, le franc-maçon est devenu le pirate du dedans ; il a envahi notre foyer, et hier, du haut de la tribune, l’un d’eux osait réclamer les filles comme les garçons.

L’heure serait désespérée, et humainement nous ne proposerions point la lutte, si nous n’avions toujours pour renverser le triomphe du franc-maçon le divin talisman, la croix !

C’est dans ces graves circonstances qu’un groupe d’hommes, qui sera bientôt une armée, se croise, décidé à ne mourir que pour vaincre, et, à cause du malheur des temps, commence à faire une revue de combat, la Croix.

Elle paraîtra dès le mois de mars, le mois que les anciens consacraient au dieu de la guerre, mais que les chrétiens consacrent au Dieu qui lutte par les souffrances et triomphe par la croix. »

Il semble maintenant évident que l’ennemi de l’intérieur est bel et bien la Franc-Maçonnerie. Il est de bonne guerre de le rappeler. Ces ennemis sont terribles, car, ils avancent toujours masqués, le sourire aux lèvres et le poignard dans le dos. L’histoire, que ces effrontés d’humanistes exècrent, prouve que nous avons à faire, en 2015, à des individus aux doigts courbés et aux dents acérées qui ressemblent, derrière leurs masques d’agneaux innocents, au sinistre et cruel Nosfératu.

Ah ! Si seulement les citoyens pouvaient être moins naïfs et plus lucides sur la triste situation de la France. Hélas, l’intelligence, comme les cœurs, s’est recroquevillée sur elle-même. De la France d’antan, il ne reste que poussière malgré les bribes d’Amour qui se lèvent, de temps à autre, de ci et de là. Le tonnerre gronde au loin et le vent se lève. Les feuilles commencent à tourbillonner et la température baisse.

Une lettre prophétique de 1884

Citons maintenant un courrier de l’Abbé Simonis envoyé au journal La Croix, le 20 juin 1884. Cette lettre est pratiquement prophétique. La voici.

« Oberbronn (Alsace), 20 juin 1884.

Mon cher « Pelerin »

Je viens tardivement vous accuser réception des deux premiers tableaux du Catéchisme en images. Je les ai reçus avec émotion ; je les ai contemplés avec une reconnaissance enthousiaste.

Vous avez eu là une idée merveilleuse. Votre Catéchisme se place dignement à côté de vos autres œuvres, à côté du Pèlerin, de la Croix, de vos Pèlerinages Nationaux à Lourdes, du Pèlerinage en Terre Sainte. Vous apprenez aux hommes à chercher Jésus-Christ ; vous leur apprenez à le trouver.

Votre Catéchisme fait faire un pèlerinage, ou plutôt d’innombrables pèlerinages en chambre.

Je ne sais combien de fois j’ai considéré les deux tableaux parus. Chaque fois je le fais avec une émotion nouvelle. Provisoirement, ils ornent ma chambre, où j’ai l’occasion de les montrer aux amis qui viennent me voir. Tous en sont enchantés comme moi.

Saint Augustin nous dit que nous sommes les mendiants de Dieu. La grande aumône de Dieu aux hommes, c’est Jésus-Christ.

Cette société qui chancelle sur ses bases, ces nations frémissantes à qui seuls leurs déchirements intérieurs font oublier leurs haines réciproques, la guerre sociale, toutes ces choses nous montrent la grandeur du crime qu’on a commis envers l’humanité en lui enlevant le règne de Jésus-Christ.

L’on s’étonne trop de voir enlever le crucifix des tribunaux et des écoles. Cela est logique, du moment où l’on a chassé Jésus-Christ et des institutions, et des lois, et des mœurs, et des âmes.

Mais ce qui suivra ne sera pas le moins. À la place de Jésus-Christ, on mettra ce qui a chassé et remplacé Jésus-Christ, c’est-à-dire Satan. Déjà ce remplacement se fait sous les formes les plus diverses. Un reste de pudeur empêche encore d’étaler le satanisme dans toute sa laideur. Mais ce peu de honte qui demeure en l’âme des persécuteurs sera bien vite passé !

Et l’on verra alors des choses que tout homme de sens eût désiré ne jamais voir, que l’on eût crues impossibles.

Ont été et seront toujours les bienfaiteurs de l’humanité, ceux qui ont travaillé, ceux qui travailleront encore à lui transmettre l’aumône divin, à lui donner Jésus-Christ.

Cette vérité est la vérité palpitante de notre époque. Toutes les questions, la question sociale comme les autres, seront résolues par là.

Et en dehors de la solution que Jésus-Christ nous donne, elles sont inextricables et insolubles. Tout effort pour les résoudre ne sert qu’à les compliquer davantage.

De ce fait, Jésus-Christ est plus que jamais le Désiré des nations. Ce dont les hommes ont soif, ce ne sont ni des constitutions nouvelles, ni des progrès humanitaires, mais c’est de Jésus-Christ.

L’absence de Jésus-Christ dans la vie publique, voilà le mal de la France, le mal de l’Allemagne, le mal de l’humanité.

En présence de cet effondrement, vous grandissez votre courage et votre zèle à la hauteur des événements.

Vous apaisez Dieu en précipitant les hommes par centaines de mille aux lieux de pèlerinage.

Vous promenez la croix et la prière à travers le monde pour relever ceux qui sont tombés, pour fortifier les faibles, pour susciter des apôtres.

Puis vous venez embaumer la génération nouvelle des célestes senteurs de la foi. Par votre Catéchisme, vous transporterez les enfants au milieu des mystères de Notre-Seigneur, de ses enseignements, et des manifestations de sa tendresse. Heureux les enfants qui seront élevés au milieu de ces merveilles ! Partout ils rencontreront Jésus-Christ, ils verront Jésus-Christ, ils aimeront Jésus-Christ.

Ces enfants d’aujourd’hui seront appelés un jour à reconstruire la société chrétienne.

Votre Catéchisme est l’école à laquelle ils se formeront.

Votre mission, mon cher Pèlerin, me semble être de former des apôtres. Vous les préparez pour l’avenir, vous les suscitez à l’heure présente par votre Ligue. La Croix sera le Moniteur de la Ligue, comme le Pèlerin, l’est des pèlerinages. L’œuvre devient complète. Et Dieu bénira.

Pardonnez ma trop longue lettre. Mais quand il s’agit de dire les sentiments qu’inspirent vos œuvres, je deviens nécessairement long.

Abbé J. Simonis »

L’Abbé J. Simonis avait vu juste sur la question concernant l’éviction de Jésus-Christ de notre nation et de ses dangereuses conséquences sur le futur. En 2015, Le Nom Sacré de Jésus-Christ est blasphémé, souillé, négligé, détesté comme jamais. Il ne s’agit pas d’un effet de mode innocent comme le pensent, à tort, les moins éveillés. Ainsi, l’Abbé J. Simonis nous a prouvé en quelques phrases, depuis l’année 1884, que, sans Jésus-Christ, la vie est infernale, sans mauvais jeu de mot.

La complication contemporaine de toute chose est une évidence. La simplicité laisse la place à davantage de complexifications inutiles au détriment d’une logique élémentaire et équitable. Pendant que le modernisme renverse les derniers bastions du Christianisme, la haine s’accroît en France ainsi qu’à travers le monde. Les nations sont sur le point de se déchirer les unes les autres au nom d’idéologies diverses et variées, mais, celles-ci ne sont jamais Chrétiennes, car, le Christianisme insuffle la Vie et la Vérité dans les esprits.

Les citoyens sont complices, à leur détriment, de cette haine orchestrée d’une main de fer par les ennemis de l’intérieur. L’esprit luciférien souille l’humanité comme jamais. L‘Abbé J. Simonis ne s’est trompé que sur un seul point. Il explique que les enfants de 1884 auront « un jour à reconstruire la société chrétienne ». Hélas, la guerre de 1914 a anéanti cette bonne population. Les enfants de 1884 ont pratiquement tous été massacrés par cette terrible et infamante première guerre mondiale avant que la seconde ne vienne emporter, avec elle, les ruines du passé. Ainsi, la relève Chrétienne n’est jamais venue. Quelle tristesse pour celui qui peut sentir cette terrible et cruelle douleur à travers l’histoire de l’humanité !

Une prophétie contemporaine

Je me permets, à mon tour, de prophétiser. La plupart des citoyens Français refusent Jésus-Christ et son Amour. Cette haine souterraine va décupler la fragmentation et la désagrégation de la société Française, à un rythme effréné. Ainsi, une terrible et cruelle guerre civile est en train de poindre à l’horizon. Ceux qui rigolent ou dodelinent de la tête peuvent le faire pendant qu’il en est encore temps.

« Français, continuez de vous lover dans votre confort. Souillez-vous de toutes sortes de péchés au nom de la liberté d’expression, refusez la charité, faites monter les surenchères, montrez votre poing et votre colère » pourrait vous dire l’homme médiatique chargé de conserver les consciences dans l’endoctrinement contemporain.

Ainsi, je vous le dis sans gaieté de cœur, cette génération coupable périra dans une mare de sang. Ceux qui péchaient encore hier viendront pleurer à genou lorsqu’il sera trop tard. Hélas, nos contemporains n’écoutent jamais les conseils avisés. Ils en font à leur tête, comme des enfants ignorants et rebelles. Ceux qui devront prendre les armes pour défendre la vie de leurs proches verront leurs mains se souiller d’un sang qui aurait pu être celui d’un frère en bonne santé, s’il n’y avait pas eu toute cette haine inutile. Nous, Chrétiens, devons refuser de nous emparer des armes, car, Jésus-Christ nous a enseigné l’Amour. À ce titre, nous devons nous considérer comme des soldats du Christ. C’est une population aveugle qui se lèvera en beuglant, comme des taureaux enragés face à une cape rouge. Lorsque les roulements de tambours appelleront à la guerre, la Justice de Dieu rendra son terrible verdict. Malheureux ceux qui s’enivreront du son de ces instruments de mort !

Ne vous méprenez pas. Je ne juge personne, car, je n’en ai pas le droit. Je me permets simplement de redire ce que les véritables prêtres d’antan auraient dit. Le bon curé d’Ars aurait certainement scandé la même chose du haut de sa chaire. Ceux qui auront maudit le nom de Dieu en récolteront la colère. Quelle horreur de voir ses enfants tomber, morts, par la faute d’une guerre qui aurait pu être stoppée grâce à l’intelligence et à la foi en Jésus-Christ !

Peu importe ce que les uns et les autres pensent. Comme tous ceux qui l’ont fait avant nous, nous sommes là pour annoncer la Vérité, celle qui ne fait jamais plaisir à entendre. Nos oreilles contemporaines sont bercées par les publicités douceâtres, le burlesque ou la comédie stupide. On ne le répétera jamais assez, mais, le monde contemporain est imprégné d’une terrible et cruelle méchanceté. Nous, Chrétiens lucides, ne renieront jamais le Nom de Jésus-Christ. Si nous devions revenir, suite à un exode, sur cette terre purifiée d’un sang qui s’est lui-même maudit, alors, oui, nous ferons tout notre possible pour remettre de l’ordre dans les esprits malgré le refus des égoïstes et des fourbes. Seul Dieu décidera de notre sort individuel, car, sa volonté s’applique, irrémédiablement, à chacun d’entre nous.

J’aurai eu l’avantage de dire ce qui me brûle le cœur, à travers ce terrible article. Si je m’étais tu, j’aurai eu à rendre compte, après ma mort, de cette inaction coupable. J’ose espérer que Jésus-Christ me pardonnera d’avoir prophétisé. Si seulement cela pouvait au moins sauver une âme ! Soyez bénis, car, malgré nos défauts humains, nous sommes aimés de Dieu lorsque nous acceptons sa sainte volonté. Jésus-Christ n’a-t-il pas dit sur sa Croix « pardonne-leur, Père, car ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Jérusalem ! Jérusalem !

Rappelons-nous les paroles de Jésus-Christ face à cette Jérusalem qui n’a pas voulu de lui. Il annonçait alors sa destruction en l’an 70.

« Ô Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu te rassembler comme une poule rassemble ses poussins sous son aile : mais tu n’as pas voulu. En vérité, il ne restera pas de toi pierre sur pierre : tout sera détruit. » (Matthieu XXIII, 37-39 et XXIV, 2)

Ainsi, c’est avec davantage de vigueur que nous pouvons annoncer la destruction de ce monde impie qui a refusé le nom de Jésus-Christ. La Sainte Croix est renversée, les Crucifix sont montrés devant les postérieurs dénudés de ces Femen, les églises sont détruites, les Chrétiens sont persécutés.

Tous ces événements empreints de violence et de haine annoncent l’inéluctable fin de cette civilisation dégénérée. Ainsi, ceux qui ne le croient pas ou refusent de considérer cette réalité n’y pourront rien malgré leur impatience chargée de colère. La fatalité doit se produire malgré les cris de protestation de ceux qui souhaitent renverser le trône de Dieu à l’aide de leurs mains pécheresses ou outrageusement crispées. L’homme est seulement de passage sur cette terre. C’est en acceptant pleinement la suprématie de Jésus-Christ et du Père que l’humanité sera sauvée. Nous devons scander la Vérité à chaque fois qu’elle est utile, car, c’est elle qui sauvera le monde de sa folie.

Ainsi, pour sauver la France, il faudra œuvrer en faveur de la Vérité réconciliatrice des peuples. Dieu retrouvera la place qui est la sienne parmi la civilisation humaine. Les chants des hommes s’élèveront comme jadis vers les cieux. L’air sera respirable et générateur de paix. Les campagnes se couvriront de mille fleurs. Les animaux reviendront à la vie. La terre retrouvera ses couleurs. La joie caressera de nouveau la tête de nos enfants pendant qu’ils courront dans les champs jusqu’à en perdre haleine. Jésus-Christ observera l’humanité d’un œil bienveillant jusqu’à ce que les temps soient définitivement consommés. Amen.

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/01/16/comment-sauver-la-france/

 

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Comment sauver la France ?

  1. myriamir dit :

    Mon frère, je me suis couché très tard à cause de votre article qui rebondissait en mon âme, au moment ou je pensais que maintenant je pourrais aller me coucher, je me faisait encore prendre par les tripes d’un si  »gros bon sens ». Comme j’aurais préféré ne jamais avoir à lire ce texte que vous avez écrit…comme j’aurais aimé, souhaiter que tout ce que vous décrivez soient Faux…Malheur à nous car tout est vrai…oui ! Tout est vrai, notre déchéance est terrible et la colère de Dieu sera assurément justifier par ces comportements dégradants que nous avons , et qui font la fierté de tellement…mais tellement de nos frères et soeurs !
    Maintenant , je pense que je peux aller me coucher, car je dois aussi me lever pour diffuser au moins un extrait de ces vérités déplorables et malheureuse…Oh Cher frère..prions pour que les yeux s’ouvrent, les oreilles aussi…oh mais n’oublions pas le coeur et l’âme…Oui, ouvrons les écluses, car le Seigneur va passé bientôt..et nous aurons besoin de ses caresses et de ses tendresses…mais si nous sommes endormis, notre Maître ne nous réveilleras pas , car le respect qu’il a envers ses créatures est si grand qu’il regardera dormir ses enfants avec les larmes aux yeux, tout comme il a fait avec ses apôtres au Jardin de l’Agonie ou notre Jésus pleurait des larmes de Sang, il aurait eu besoin du réconfort de ses apôtres qui s’étaient endormis, quelle tristesse il a eu notre Jésus de voir l’abandon des siens, de ceux qu’il aimait, sachant très bien qu’il allait donné sa vie pour ceux là même qui dorment.

    Ici cet article parle principalement de la France, mais sachez ceux qui me liront qu’au Canada ce n’est pas moins grave…je dirais même que le sommeil ici, est encore plus profond qu’en France.
    Mais je vis dans une grande Espérance…quoi qu’il arrive …ceux qui aime Jésus en vérité n’ont aucune crainte en leurs coeurs…mais ils ont le coeur déchiré par ceux qui profèrent des blasphèmes terribles envers notre Jésus, notre Sauveur…notre Amour. Notre compassion et la Miséricorde que nous avons et aurons envers ceux qui maudisse notre Sainte Maman Marie et son Adorable Fils…les aideront à devenir meilleur…C’est par amour, avec l’Amour et au nom de l’Amour …que nos frères et soeurs endormis vont se réveiller dans une  »contrition parfaite »

    Alléluia…maintenant je part me coucher, il est presq’une heure en pleine nuit.

    Je vous aime avec l’amour que Jésus a déposé dans mon coeur !

    Aimé par 1 personne

    • Merci de ce commentaire chère soeur en Christ. Vous avez tout dit. Je peux sentir votre peine pour notre civilisation. Hélas, Jésus-Christ nous avais déjà prévenu. Essayons de sauver le plus d âmes possibles des désastres à venir. Que Dieu vous protège et vous garde sur son tendre coeur.

      J'aime

  2. Séraphin de Marie dit :

    Un texte d’une haute teneur, surtout le sublime feu d’artifice de vérité de la fin. Ce n’était plus vous qui écriviez cher St Michel Archange, mais le Saint Esprit dont vous étiez l’instrument. MAGNIFIQUE !

    J'aime

    • Cher Séraphin de Marie,
      Je vous répondrai Amen. Sans ce livre sauvé de l autodafé, je n aurai jamais pu écrire un tel article. Le Père Vincent de Paul Bailly m a beaucoup inspiré. Le Saint-Esprit était certainement à mes côtés comme vous le dites. Dieu vous garde précieusement.

      J'aime

    • Ricquet dit :

      Saint Pierre dans le récit des Actes 2.17-21 disait :
      « Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ;
      Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes.
      Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit ; et ils prophétiseront.
      Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, Du sang, du feu, et une vapeur de fumée ;
      Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l’arrivée du jour du Seigneur, De ce jour grand et glorieux.
      Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. ».

      « Dans les derniers jours. »
      Mars – avril 2015 est une période astrale rare située dans un cycle de tétrade avec ;
      – l’éclipse solaire du 20 mars 2015,
      – la troisième éclipse lunaire du 4 avril, (veille de Pâques) qui corrobore la prophétie de Joel reprise par Saint Pierre…

      D’ici là, j’ai le sentiment que tout se met en place pour que ça barde.
      (Mais des réveils se font de part le monde, y compris dans le monde musulman)
      Satan va t-il pouvoir se déchaîner sans être bloqué par Marie, et créer ses guerres…
      Oui, car dire Non contredirait le livre de l’Apocalypse chapitre 16…
      Dont l’ange dit : « – Ces paroles sont vraies et entièrement dignes de foi » Apoc22.

      Il faut donc s’y préparer…
      « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libre. » (Jn 8.32).
      Hélas, cette vérité est piétinée par les institutions et étouffée… (ex : en Ukraine, ils ont osé créé un ministère de l’information dénommé : ministère de la vérité !)
      Le monde à l’envers…
      Continuez Saint-Michel-Archange a publié, mais ceux qui vous lisent sont déjà au parfum de l’époque et son iniquité dans la norme.

      Pour ma part, je ne suis pas certain de tendre la joue 70 fois, ni même 2 fois.
      C’est problématique…
      “Une heure après la mort, notre âme évanouie Sera ce qu’elle était une heure avant la vie.” (Cyrano De Bergerac et son « panache »)

      J'aime

    • almadea alias marieangélique dit :

      En accord avec toi Séraphin de Marie, ce texte courageux par son effort de clarté et d’objectivité rappelle à l’ ESSENTIEL et à répondre sans tarder à l’invitation incessante du Seigneur et à le rassasier de notre gratitude à travers nos pensées, nos actes et nos paroles
      Que la force divine soit remerciée pour nous relier tous, humbles travailleurs de lumière dans l’ Unité du Saint Esprit et nous inspire pour réussir dans notre collaboration avec le Plan Divin.
      Dans l’Amour et la Lumière je nous enlace tous, nous les enfants de la Lumière dont nous venons
      Merci à la Source d’avoir intuité Saint Michel Archange et de l’aider à poursuivre sa noble tâche que je partage de tout coeur

      J'aime

  3. Ping : Extrait d’un Article du site de St Michel Archange * Comment sauver la France ?* Incroyablement inspiré et lucide * | *Avertissement-Messages-Prophéties*

  4. ptit'plum dit :

    Une image m’est venue, après avoir lu cet article, à l’heure où le gouvernement prend toutes les mesures possibles et imaginables pour étouffer les voix dissidentes à la sienne: c’est celle d’une cocotte minute dont le couvercle saute sous la pression trop forte. Oui, hélas, je crains comme vous qu’il ne soit déjà trop tard pour empêcher la guerre civile.
    Et dans ces moments-là, il ne nous restera, comme toujours, que la paix du Christ, paix toute intérieure qui, de toute façon, n’est pas de ce monde en ce sens qu’étant de nature divine,elle ne saurait venir de lui. Pauvre monde, pauvre France qui s’entête en effet à croire qu’il puisse exister une paix véritable ou une justice sociale en dehors de l’Eglise!
    Pauvres de nous qui les voyons se débattre comme des beaux diables , empêtrés qu’ils sont dans les contradictions que le réel leur apporte sans cesse, mettant chaque jour un peu plus en lumière la vanité et la folie de leurs mensonges, l’inanité de leurs chimères, l’ineptie de leur orgueil qui, non content de ne veut savoir que l’homme et d’ignorer Dieu, se permet les pires blasphèmes!
    Que Saint Michel protège les vaillants soldats du Christ..;et tous les lecteurs de ce blog!

    J'aime

  5. donovant dit :

    En ces temps difficiles que nous vivons, je vous soumets un texte de Jésus faisant allusion à notre époque actuelle. Puis-ce t’il vous éclairait et vous apporter la paix intérieure.
    Quand la foi et l’amour entre les hommes ne seront plus, des hordes barbares envahiront ce pays(Jérusalem) et détruiront dans ces contrées tous les monuments de la grande époque qui s’étend de Moïse jusqu’à Moi.
    Certes, il serait possible d’empêcher que cela n’arrive; et pourtant, cela arrivera. Bien sûr, ces thermes, et le port subsisteront et ne seront pas détruits au moment de la chute de Jérusalem; pourtant, ils ne dureront pas cinq cent ans. Car Je vous le dis, Jérusalem sera le commencement; mais les hommes ne suivront pas l’avertissement envoyé à Jérusalem, et ils tomberont de toutes sortes de manières dans la perfidies, l’amour du monde, la méchanceté, l’orgueil, l’égoïsme, le despotisme, l’adultère, et la fornication. C’est alors qu’un peuple venu du fond de l’orient se réveillera, fondra sur ce pays comme une grande nuée de criquets d’Égypte et détruira tout; hommes, bétail, villes villages, et maisons isolées, puis asservira maint peuples de la terre en Asie, en Afrique et en Europe, cela jusqu’à un jugement plus grand et plus universel tombe sur tous les impies !
    Mais tous ceux qui me demeureront fidèles dans la foi et l’amour seront épargnés par ce jugement; car je ceindrai moi même l’épée pour eux et les précèderai sur le champs de bataille. et tous les ennemis devront céder devant mon épée ! Car cette épée aura nom « EMMANUEL »( Dieu soit avec nous), et son tranchant sera la vérité, et son très grand poids sera celui de l’amour de Dieu, le Père de ses fidèles enfants. Celui qui voudra combattre devra combattre avec le tranchant de la vérité divine du père éternel ! Muni de cette arme, il vaincra tous les ennemis de Mon nom, donc de la vérité et de la vie.

    J'aime

  6. Séraphin de sarov dit :

    Je pense que le monde occidental va dans le mur car sous prétexte de laïcité on étale un système permissif et fortement antireligieux. Plus il y aura d’attentat, plus les états édicteront des lois sécuritaires et moins le citoyen sera libre de penser et de prier. Pourquoi la France a accueilli les FEMEN sur son sol si ce n’est pour désacraliser ce qui reste de l’église et attaquer directement le Christ qui est le fondement de notre Nation Francaise depuis 2000 ans. La France est la fille ainée de l’église, elle devait donc subir de face les attaques les plus dégradantes et les plus offensantes afin qu’elle ne se relève pas. Par la division en communautarisme, les Francais se battra contre le Francais, j’entends déjà gronder la révolte des francais musulmans contre les impies mais aussi des francais areligieux contre les fous d’Allah!
    Mais ne sommes nous pas réponsables, nous dont la Foi est si tiède pour convertir nos frères musulmans ? que leur proposons nous comme société : la consommation de masse, une société sans Dieu qui est liberticide à la naissance et bientôt à la fin de vie ? Avons nous un modèle si enviable pour l’étranger ?
    Nos frères musulmans nous renvoient nos faiblesses et nos reniements d’hier et d’aujourd’hui, Dieu se sert de nos frères pour nous interroger sur nos propres existences !
    Nous sommes à la croisée des chemins, oui la guerre civile s’approche si nous restons immobile mais cela peut aussi être une chance , une prise de conscience Nationale, si les musulmans français disent non à la violence et remercient les Francais pour leur sens de l’accueil et de l’hospitalité due à leurs longues traditions judéo-chrétienne. Je crois que Cela est possible sur la Terre de France car la Vierge Marie est sa patronne et les musulmans la reconnaîtront et se convertiront au Dieu des chrétiens qui descend du Ciel. Oui, je le crois qu ‘avec Marie et Jésus tout est possible même si pour les hommes cela semble hors d’atteinte !!!
    Les prières des dévots chrétiens et des dévots musulmans dont le coeur est rempli d’Amour ouvrira une nouvelle ère à notre pays et le monde entier suivra l’exemple de la France !!! Oui, la France musulmane se convertira au Dieu des Chrétiens et entrainera la conversion par son exemple de tous les pays du monde.
    Sinon le sang appellera le sang, le meutre appellera la vengeance, le mal appellera la haine, mieux vaudra mourir que de vivre ces moments de terreur. Car qui pourra rencontreret voir Dieu avec du sang sur les mains et l’âme remplie de haine. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même », essayons d’appliquer cette loi première envers tous nos frères qu’ils soient chrétien, musulman, juif, athée, ou franc-maçons… Il n’y a pas autres issues pour garder Dieu en son coeur.

    Que notre Seigneur très Miséricordieux vous bénisse et que sa Justice éclaire nos âmes et nos coeurs ainsi que tous nos concitoyens.

    P.S : avez vous remarqué que l’attentat de Charlie Hebdo a eu lieu le « 7 » janvier et que les terroristres ont tué « 12 » personnes autour d’une table (alors qu’ils étaient 14 dans la salle de rédaction). Les chiffres sont symboliques et la mort frappe à l’aveugle aussi bien des athées que des chrétiens, des juifs et des musulmans. Prions pour notre France pour éviter le sang et que l’Amour soit vainqueur.

    J'aime

    • Souri7 dit :

      Séraphin de sarov,
      oui, on est tous frères, mais attention, il y a des vrais frères et des faux frères. C’est ainsi…
      C’est pourquoi nous devons être « candides comme des colombes mais prudents comme des serpents. »
      Par Jésus-Christ, l’Amour est déjà vainqueur.

      J'aime

      • myriamir dit :

        Croyez-vous vraiment qu’il y a de faux frères ?
        Nous sommes tous du même Père, alors il est impossible qu’il y ai de faux frères, il y a des frères qui se sont fait prendre dans les pièges du Démon, ça c’est vrai, mais ce sont quand même nos frères et ils ne sont pas faux, ils sont malheureux, perdus, triste etc…Mais nos prières vont touchées le Coeur du Père Éternel, notre Dieu d’Amour.. afin que ces frères perdus reviennent au bercail. Nous avons tous un jour été perdus nous aussi, et c’est par grâce que nous sommes retourné à Dieu…prions pour que cette même grâce leurs soient données.. Amen !

        J'aime

  7. Ping : Rappel fondamental à l’humanité | Saint Michel Archange

  8. Ping : Vidéo (9 min) * Rappel fondamental à l’humanité * Création du site de St Michel Archange….le temps du réveil est arrivé !!! | *Avertissement-Messages-Prophéties*

  9. Séraphin de sarov dit :

    Cher souri7,
    Je pense au martyr d’Etienne devant son persécuteur Saül ! Il l’a regardé droit dans les yeux le futur ST-Paul. Oui, ce Juif Ultra-Orthodoxe a été converti en partie par l’offrande d’Etienne puis par le Christ sur le chemin de Damas. Donc les faux frères d’aujourd’hui seront nos frères demain qui auront un zèle évangélisateur Fou et seront des Adorateurs du christ comme ST-Paul.
    Sachons dire comme Samuel :  » Parle Seigneur, ton serviteur écoute  » et que la grâce de Dieu nous soit donné pour convertir nos frères en Christ !

    J'aime

    • almadea alias marieangélique dit :

      oui souri7 comme ST Paul nous pouvons prier pour que les aveugles voient enfin et se rassasient de rejoindre le Seigneur, le recevoir et l’inviter dans sa vie en chaque instant présent

      J'aime

  10. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s