De l’Antéchrist au Grand Monarque

de_l_antechrist_au_grand_monarque

Table des matières

Réflexions sur l’individualisme
Réflexions sur l’Antéchrist et le Grand Monarque
Avertissement
Réflexions sur la Vérité et conclusion

Réflexions sur l’individualisme

À l’ère de l’individualisme le plus obtus, chacun s’exprime comme il l’entend. Attention, toutefois, à ne pas faire d’amalgame. Si l’individualisme donne la parole aux individus, ceci ne signifie pas que leur liberté d’expression est approuvée par le système médiatique. L’individualisme est une doctrine trompeuse dans le sens qu’elle donne l’impression d’une certaine liberté. Ce système déverrouille les pulsions individuelles qui ne sont contenues que par les textes de loi en vigueur. L’individualisme est comparable à une gigantesque foire habitée par un brouhaha incessant. Les voix s’élèvent de toute part sans aucune cohérence. Les instincts les plus vils et les plus nobles s’y confrontent sans intelligence organisationnelle.

Chaque personnalité est unique. Celles-ci se distinguent comme peuvent l’être les empreintes digitales. Une incroyable palette de comportement surgit de cet individualisme. Celle-ci peut être représentée par une courbe similaire à celle du quotient intellectuel. Attention, toutefois à ne pas confondre ces courbes distinctes. Sur une population donnée, une minorité d’individus sont habités par de mauvais instincts, une autre minorité représente ceux qui sont animés d’une belle noblesse d’esprit. La majorité se laissant bercer par le brouhaha.

Les minorités, bonnes et mauvaises, représentées par cette courbe sont très peu soumises à l’influence globale du système. En effet, ces individus possèdent une personnalité forte qui les rend imperméable à l’interaction. Ce sont des rocs parmi une foule aléatoire. La majorité, quant à elle, est soumise à l’influence externe comme le sont les coraux dans le fond des mers. Le corail vit en symbiose avec son environnement immédiat tout comme la majorité de la population est influencée par les événements.

Lorsqu’un système individualiste se durcit, il exacerbe les comportements de la majorité. Cette majorité réagit vivement aux informations diffusées par les médias. Si la population représente le navire, les informations sont comparables à un gouvernail. Selon la teneur des informations, il est possible de prévoir, grâce aux mathématiques, quelles seront les réactions de la majorité. C’est ce que l’on appelle l’opinion publique. Ainsi, des individus suffisamment éclairés sont partiellement en mesure de prévoir les événements.

Le système se nourrit de la naïveté inhérente à la population pour exercer son influence sur celle-ci. Ainsi, un esprit suffisamment aiguisé peut parvenir à décrypter les événements futurs avec une marge d’erreur relativement faible. Tandis que la majorité se laisse illusionner par le système, la minorité observe le camp opposé du coin de l’œil car la naïveté n’existe que dans une large frange de la population. Ainsi, l’Antéchrist provient de la minorité révolutionnaire abreuvée de thèses lucifériennes tandis que le Grand Monarque surgit de l’autre minorité contre-révolutionnaire cherchant à rétablir l’équilibre détruit à partir de 1789.

La majorité s’annule d’elle-même par un mécanisme quantique tandis que les minorités, bonnes et mauvaises, sont celles qui détiennent le véritable pouvoir. Si le système est détenu, aujourd’hui, par la cause luciférienne, celui-ci doit inéluctablement s’effondrer sur lui-même à cause de sa nature chaotique qui est animée par le mensonge, la révolte, la décadence ainsi que la violence physique et morale. Les pulsions animales sont aujourd’hui enracinées dans la population humaine. Les violences se multiplient à l’infini dans ce système corrompu par l’acide luciférien. Les mauvaises influences produisent leurs effets dans la civilisation contemporaine. Le chômage, la pauvreté, l’exploitation, les violences, les vols et les meurtres explosent. Le hasard n’existe pas pour celui qui sait analyser son environnement.

Réflexions sur l’Antéchrist et le Grand Monarque

L’Antéchrist possède un visage charmeur. Il plaît à la population parce qu’il sait exploiter la naïveté populaire en balançant des propos qui résonnent dans les esprits nourris à la cause du système. Rien de plus facile pour un être intelligent, perfide et orgueilleux de mentir effrontément pour plaire passionnément à la foule qu’il compare aisément à une « populace nourricière ». Un Antéchrist se nourrit des sons de cloche qu’il sait faire émerger de la majorité. Si l’Antéchrist ne devait pas plaire, c’est qu’il n’en serait pas un. Ainsi, le système doit s’autodétruire grâce à la promotion de cet être maléfique à la dentine brillante et au sourire charmeur. Il est tellement facile de mentir à la population que l’Antéchrist se gargarise de bons mots, de belles phrases avant de sortir le poignard pour frapper la foule illusionnée. Les moutons s’approchent de préférence d’un berger à l’allure plaisante et à la nourriture excellente.

Le Grand Monarque, quant à lui, ne plaît pas parce qu’il sème la vérité et celle-ci ne résonne jamais convenablement dans les esprits. Un individu aime être bercé par les chants de sirènes plutôt que par le reflet du miroir qui renvoie sa véritable image. Jésus-Christ, Fils de l’homme, disait les vérités qui ne plaisaient pas à la majorité. Le mensonge est doux aux oreilles tandis que la vérité est dure. L’esprit contemporain, abreuvé d’illusions, refuse absolument la vérité parce qu’aujourd’hui il faut entendre ce qui plaît. La décadence se nourrit de flatteries, de belles paroles non assumées, de vantardises et d’idées prêtes à habiller la naïveté.

L’Antéchrist prend des mesures qui plaît aux foules en ôtant les barrières qui permettent au péché de se déverser dans la civilisation. Il danse au rythme de la musique classique, habillé d’un habit classieux. Pour effectuer un coup d’État, il faut être apprécié. Observez Napoléon, Hitler et Staline, pour ne citer qu’eux. Ces personnalités envoûtantes ont été approuvées par les foules. Leur talent d’orateur les plaçait sur le devant de la scène. Une personnalité orgueilleuse doit se nourrir d’aliments appartenant à ceux qu’elle souhaite exploiter. Sans un esprit d’entreprise, il n’est pas possible de grossir. L’exploiteur est un brave politicien à l’élocution parfaite et au geste soigné.

Le Grand Monarque prend des décisions qui favorisent la cohérence et le bien populaire. Il ne regarde pas l’intérêt personnel mais la cause publique et universelle. Par conséquent, ses décisions ne plaisent pas à l’orgueil individuel parce qu’elles semblent aller à l’encontre de l’intérêt immédiat. La contre-révolution ne se nourrit pas d’individualisme mais de cohérence, d’ordre et de discipline. Un grand cœur est souvent caché derrière une personnalité empathique mais autoritaire. Sans autorité, c’est le débordement qui prévaut. Sans moralité, c’est l’aisance et la souplesse qui dirigent le bal. La moralité est stricte, sévère mais toujours juste tandis que l’immoralité est douce, prévenante mais toujours profondément cruelle dans le fond.

L’Antéchrist veut être le centre de l’attention car il aime être vu. Sans sourciller, il se fera nourrir dans un hôtel luxueux. Il emploiera des personnes pour le servir. Il naviguera dans des voitures de luxe. Il sera toujours bien habillé. L’Antéchrist doit avoir l’allure flatteuse et le teint frais. S’il ne possédait pas une personnalité charmeuse, l’Antéchrist ne pourrait pas parvenir à ses fins. Il doit plaire pour tromper une large majorité d’individus soumis à sa cause.

Le Grand Monarque ne pense pas à lui. Il choisit de défendre la cause des opprimés et des faibles. Il aime d’un amour réel et sincère. Même s’il est jovial, épanoui et heureux, il ne le montre pas forcément parce qu’il pense à ceux qui souffrent davantage que lui. Le Grand Monarque prend des décisions d’une fermeté absolue pour le bien de tous parce qu’il sait ce qu’il faut faire pour mettre de l’ordre dans le chaos. Il ne se concentre pas sur sa popularité mais sur les actes concrets.

Avertissement

Que le lecteur ne s’outrage pas de ce grossissement volontaire des traits des protagonistes. Il s’agit d’une analyse impartiale qui met en avant les caractéristiques de personnalités opposées mais complémentaires. Hitler aimait les animaux, la nourriture saine mais il faisait exterminer des millions d’être humains. Il était vénéré et craint comme un Dieu. Jésus-Christ a été crucifié parce qu’il a chassé les vendeurs du temple, parce qu’il guérissait les pauvres gens et convertissait les pécheurs. Jésus-Christ était doux et humble de cœur. Son Amour brûlant invitait la foule à le rejoindre. Il faisait des miracles et se proclamait roi d’un monde spirituel. Jésus-Christ plaisait aux foules malheureuses mais représentait une menace pour les tenants du pouvoir. Un individu orgueilleux ne pouvait pas et ne peut toujours pas croire que Jésus-Christ est le Sauveur, le Rédempteur du monde. Le Christianisme est méprisé, de nos jours, parce qu’une majorité refuse la divinité du Christ. L’individualisme, d’origine luciférienne, est opposé à l’unité royale. Une monarchie spirituelle rassemble et rend cohérente une civilisation tandis qu’une république matérialiste dissous cette même cohérence. Très peu d’individus s’interrogent sur les origines du système puisque la majorité se laisse bercer par le monde.

Réflexions sur la Vérité et conclusion

La Vérité demande à l’homme de respecter les lois de l’Amour, d’aimer son prochain avec ferveur. La Vérité demande d’abaisser son ego en faveur de l’autre. Face à la Vérité, l’individualisme fond comme neige au soleil pour former un bloc uni représentant le Corps du Christ. La Vérité demande que l’on aime Dieu avant soi tandis que le mensonge fait naître l’ego comme une nécessité absolue. L’humanisme est l’antithèse de la Foi. Le Grand Monarque ne peut pas être un être docile et soumis parce qu’il ne serait pas un bon berger. Un Bon Berger aime ses brebis et les fait paître dans le champ en les conduisant par l’étroit chemin. L’ordre est opposé à l’indiscipline. L’unité ne peut se construire que dans l’écoute, l’attention, la discipline et la moralité. Le Grand Monarque fait paître son peuple avec un sceptre de fer pour le bien commun.

Satan dit « amuse-toi, profite de la vie, joue. Tu es unique. Pense à toi. » tandis que Dieu dit « sois sérieux. Travaille. Instruis-toi. Prends soin des autres. Obéis aux règles. ». L’homme préfère écouter la voix de Satan plutôt que celle de Dieu. Voilà le drame de l’humanité et voilà pourquoi le Grand Monarque ne peut être élu que par la main de Dieu. Sans intervention divine, le Grand Monarque serait une occasion avortée de rétablir l’ordre. Satan est le prince de ce monde parce qu’il sait plaire à la majorité. Cette civilisation connaîtra les châtiments parce qu’elle refuse de se plier aux bonnes lois et aux bonnes mœurs.

La Cité terrestre, antichambre de l’enfer, est opposée à la Cité de Dieu, jardin du paradis. Dans le Paradis, on entend le chant des anges qui louent éternellement le Seigneur. Les bons anges aiment Dieu et le prouvent avec ferveur. Le paradis est un lieu extraordinaire où la fraternité est réelle. C’est un jardin ensoleillé, rempli de bonnes âmes, de calme et d’une incroyable beauté. L’enfer, quant à lui, est une grotte remplie de lave dans laquelle les démons maudissent perpétuellement les âmes rebelles. La haine et la fureur se déversant éternellement dans ce lieu abject.

Le drame contemporain de l’humanité est qu’elle ne croit plus ni en l’enfer ni au paradis. Cependant, l’être humain continue de naître, de grandir et de mourir. La raison n’explique rien de l’existence du monde. Elle se contente de décrire l’environnement immédiat de l’homme. L’Univers est un mystère pour le sage. Aucun être humain ne peut expliquer comment fonctionne cet ineffable mécanisme quantique. L’orgueil de l’individu lui fait croire qu’il est supérieur aux lois naturelles alors qu’il y est soumis. L’illusion est une berceuse maléfique. L’intolérable décadence entraînera ce monde dans un véritable enfer par la stricte volonté humaine. Qu’il en soit ainsi.

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2014/12/29/de-l-antechrist-au-grand-monarque/

 

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour De l’Antéchrist au Grand Monarque

  1. Ping : Guide de lecture | Saint Michel Archange

    • DE SA FERNANDES dit :

      Et qui a dit qu’on ne peut pas tout mélanger? « Amuse-toi, mais sois sérieux. Profite de la vie, joue, mais travaille. Tu es unique, instruis-toi. Pense à toi, mais prends soin des autres et obéis aux règles ». C’est tout à fait possible. Ni Antéchrist, ni Grand Monarque, puisque les extrêmes sont toujours bêtes.

      J'aime

      • Bonsoir,

        La pensée non analytique, non ordonnée casse la moralité et détruit la causalité. Par conséquent, cette pensée est gnostique. C’est d’ailleurs ce que vise l’entreprise Google. Elle souhaite imposer une société sans péché où tout est permis. C’est la société où les mauvaises actions ne sont jamais punies. C’est l’amplification de la loi du Talion pour arriver à l’immolation de n’importe qui, n’importe quand. La pensée Chrétienne empêche ce genre de situation dangereuse pour l’humanité. Sans barrière morale, l’homme tombe vite dans le péché sans s’en apercevoir.

        J'aime

  2. Magnifique analyse, très claire et précise, cependant Jesus est présent et il ne faut donc pas parler de LUI à l’imparfait…..Il est présent dans le coeur de chacun des choisis qui ont dit OUI. Qui, à part LUI peut en dire le nombre ????? Ce nombre est grandissant dans toutes les populations, mais il est secret………Courage, patience et obéissance à l’ESPRIT SAINT qui parle à chacun de ceux qui disent OUI et qui renouvellent leur OUI à chaque seconde.
    Henri

    J'aime

  3. el vago dit :

    Si on a bien du mal à définir avec précision ce qu’est l’antéchrist, il en va de même pour le Grand Monarque. Le Grand Monarque, est-ce le Christ régnant, est-ce un Roi établi par Dieu, est-ce l’homme tourné vers son Dieu et ayant retrouvé le sens de la vraie royauté ?

    Si on en sait plus de l’antéchrist tellement ce monde lui prête de nombreux visages, on en sait beaucoup moins sur le Grand Monarque tant l’église est actuellement éclipsée et en souffrance, comme elle, celui-ci n’a actuellement aucune visibilité, sauf peut-être dans le coeur de ceux qui rejettent ce monde infernal et qui ont compris que tout était déjà plié sur le plan humain.

    Le Grand Monarque, on pourrait prendre ça sarcastiquement pour un espoir de français qui se rêvent plus beaux qu’ils ne le sont. Un Mélenchon rirait d’ailleurs au nez de ceux qui pensent que l’alliance faite aux fonds baptismaux de Reims par celui que Bossuet nommait le nouveau Samuel est encore valide, tant les apparences semblent lui donner raison, et pourtant …
    Malgré cet épais brouillard, il nous est quand même possible de cerner, d’entrevoir ce qu’il faut entendre par ces mots, la finalité du Grand Monarque,c’est le règne du Christ Roi dans les coeurs.

    J'aime

    • Bonsoir el vago,

      Tout à fait. Le monde a tellement été retourné dans tous les sens que tout cela est flou. Cependant, on retrouve les traces du passé dans les ouvrages du XVIIIe et du XIXe siècle que je lis avec un grand intérêt. La plus grande réprimande historique qui a pu être faite aux rois c’est de se détourner de la cause du peuple en laissant s’installer les hérésies, par faiblesse. Je le tiens, non pas des révolutionnaires mais des contre-révolutionnaires. Ce fut des époques particulièrement troublées dans tous les cas. Les mystères ont empoisonné le XVIIIe siècle avec les loges qui étaient perçues comme un jeu de l’esprit anodin mais finalement dangereux car, derrière les loups, se cachaient les mauvaises intentions.

      Le ciment du peuple s’est dissous pour donner naissance à l’esprit révolutionnaire par la faute des philosophes des lumières. C’est certainement un châtiment divin pour s’être éloigné de Dieu.

      Amicalement,

      J'aime

      • Voici la méditation du 24 décembre de la Neuvaine pour la France, écrite par le Père Daniel-Ange.

        Voici juste 1516 ans, à Reims, Clovis et ses 3000 Francs sont immergés dans les eaux du baptême par les mains de Saint Rémi. Quel jour exactement ? Noël !

        Et Claudel dans son chef-d’œuvre, si profondément, théologique – l’Annonce faite à Marie- situe le sacre de Charles VII, grâce à la Pucelle de Domrémy, à Reims encore, encore la nuit même de Noël.

        Mais voici que notre peuple ainsi marqué au fer rouge, jusque dans ses gênes par ce mystère adorable entre tous, régresse de plus de 2000 ans dans le paganisme celte ou greco-romain, devenant ainsi anachronique : Essayant de vivre comme si le Sauveur n’était encore jamais venu. Voici qu’une innocente crèche soulève un tollé, qu’un bébé en plastique fait trembler la République.

        Pour quel crime ? Elle représente – ô horreur !- une famille ! Et voilà que cette famille – déjà expatriée – est à nouveau extradée, visa refusé.

        Et quand on ne sait plus qui est ce Bébé, on ne sait plus ce qu’est un enfant (sinon un objet commercialisable), ni ce qu’est un homme ou une femme (sinon des sortes de clones interchangeables), ni ce qu’est une famille (sinon une relation à géométrie variable). Bref, qui n’accueille pas l’Enfant de Noël, se rebelle contre le réel.

        Alors, nous, en cette nuit sainte entre toutes, pour essuyer les pleurs de la Mère de Dieu devant son enfant éjecté par un État reniant ses sources, laissons-nous éblouir et attendrir par la pure splendeur du plus beau des enfants jamais né d’une femme. Soyons ce ravi des santons de Provence, avec les enfants aux yeux extasiés devant nos merveilleuses crèches aux mille facettes.

        Accueillons l’Enfant en qui chaque enfant se reconnaît, par qui est guérie ma gestation, transfigurée ma naissance, et grâce à qui m’est donné mon enfance nouvelle, éternelle, car divine : la sienne !

        Je veux recevoir de ses petites mains son Père et me laisser engendrer par Lui. Je lui ai donné une maman : il me donne son Papa.

        Car uniquement parce que Dieu a pu dire en toute vérité maman à une jeune fille, qu’aujourd’hui je puis dire en toute certitude : papa à Dieu.

        Admirable échange ! Je lui donne mon humanité : il m’offre sa divinité. Je lui donne ma misère, il m’offre sa lumière. Il épouse mes souffrances : il me fait épouser la petite fille Espérance.

        Je lui refile ma mort : il me communique sa vie. Oui, il épouse toute de mon existence, de l’état de zygote à celui de cadavre, pour m’ouvrir le Ciel et me rendre im-mortel.

        Dis-moi quel Dieu a jamais
        été jusque-là dans l’amour ?

        Il se glisse, se faufile, s’insinue chez nous, passager d’abord clandestin, puis incognito, peur de me faire peur. Qui donc tremble devant un nourrisson ? Ce bébé ne révèle-t-il l’éternelle enfance -innocence de Dieu- (ce fut le coup de foudre du jeune paumé qu’était un certain Paul Claudel, à Notre Dame de Paris, aux premières Vêpres de Noël près du second pilier.

        Dans le profond silence de cette nuit, les Anges sidérés se taisent, en écoutant résonner le cri primordial de la Parole faite enfant.

        Et ces premiers vagissements déjà murmurent : « qui ne devient comme moi n’entrera pas dans le Royaume ». Et encore : « Tout ce que tu fais à un seul de mes frères de chair, c’est à Moi que tu le fais ». Et encore : « Tu me vois, tu vois ton Père » .

        Dans nos épaisses ténèbres, à travers la fente de ses petits yeux qui s’entrouvrent déjà filtrent, la flamme qu’aucune tempête ne pourra jamais souffler, les premiers rayons de cette clarté d’éternité qu’aucune nuit ne pourra jamais ensevelir.

        Lumière qui ne cessera d’irradier le monde jusqu’au Soleil éternellement levant de sa Venue en Gloire.

        En cette nuit, reçois donc des mains de Marie, cet Enfant qu’Elle te confie, cet Enfant qui dans tes bras s’abandonne à toi, pour qu’avec lui, tu t’abandonnes dans les bras de son Père et de sa Mère. Le voilà livré à moi, totalement dépendant de mon cœur.
        Ah ! Mon Créateur à qui j’ose dire comme une maman : « mon Petit ! » Ce Dieu que je puis adopter, caresser, réjouir, consoler ! Mais à une condition : le protéger, comme Joseph protégeant la Vie-faite-chair contre ces Hérodes qui ne sont pas encore morts. Ils se déchaînent, ils en veulent toujours à l’Enfant. Leur fureur sur nos enfants violent leur conscience, souillent leur innocence, pervertit leur bon sens, falsifie leur intelligence.

        Qu’il me donne son courage pour prendre sa défense en chaque tout petit. Jean-Paul II s’écrie en pleine nuit de Noël : « En chaque petit, il y a certainement Jésus ! »

        Mendions le regard ébloui de sa Maman, pour que je reconnaisse, accueille protège son Enfant, au-dedans de chaque Enfant encore à naître, à peine né, ou la personne « retombée en enfance ». Car « sur le visage de chacun resplendit le visage de Jésus » (Pape François aux gynécologues).

        Mais « n’ayons pas peur, l’Enfant Jésus est avec nous. » (dernier mot griffonné par Édith Stein).

        Alors, ce sera Noël. Et quand tous les Français tomberont à genoux devant cet Enfant-Roi, alors ce sera le Nouveau Noël de notre peuple. L’aube d’un nouvel avenir irradiant le monde de la Vérité qui est Lumière.
        Cet Enfant est « un tabernacle de Gloire où le divin et l’humain se rencontrent dans une étreinte qui ne pourra jamais être brisée. Il verse la divinité dans le cœur malade de l’humanité et en lui insufflant l’Esprit du Père la rend capable de devenir Dieu par la grâce. » Jean-Paul II, Orientale Lumen, 15

        Source : http://www.famillechretienne.fr/prier/aide-a-la-priere/meditation-du-pere-daniel-ange-france-rebelle-recois-ton-enfance-nouvelle-156703

        J'aime

    • Bravo et merci, votre réponse est inspirée je vous l’assure. Le Règne du Sacré Cœur se fait pas à pas avec la guidance du Cœur immaculée de Marie, et dans les cœurs de ceux qui ont dit OUI à Jésus pour que règne Son Amour sur et dans les cœurs des français. Le grand Monarque sera généré en son Esprit par cette puissance d’Amour vivante au coeur de la France souffrante. Soyez bénit et que l »Esprit Saint qui habite en votre coeur vous ouvre toutes les portes de l’AMOUR.

      J'aime

      • Bonjour Henri,

        Merci pour vos commentaires tout aussi inspirés 🙂

        Sans le Saint-Esprit nous serions déjà perdu. L’Amour sauvera notre pauvre France déjà bien abîmée.

        Dieu vous bénisse en cette fin d’année !

        J'aime

  4. ptit'plum dit :

    De grâce, que n’avez-vous conclu en disant que la majorité sera prête, (Quand? Dieu seul le sait.), un jour, ayant pris conscience de l’abîme où le mensonge l’a conduite, pour suivre celui que Dieu lui destine pour la gouverner droitement. Déjà une immense soif de justice la travaille. Demain, elle la réclamera à grands cris et le Dieu de miséricorde l’entendra.Il ne saurait en être autrement.
    Prions pour que ce soit le plus rapidement possible.

    J'aime

  5. ptit'plum dit :

    Petite remarque supplémentaire , cet après-midi: Dieu a donné Poutine à la sainte Russie, Salazar au Portugal, Franco à l’Espagne, Jeanne d’arc à la France, etc…Le Dieu de tout amour n’exerce Sa Justice que par pure miséricorde pour ceux qui lui en font la demande et dont les sacrifices personnels leur donne la grâce d’être exaucés. Souvenons-nous, dans la détresse présente , de l’assurance de la « grande » Thérèse et relisons comment elle explique à « ses petites soeurs », l’extrême importance de leur devoir de prière joint à une vie chrétienne irréprochable.
    Puisse un tel zèle nous animer aujourd’hui! Nous mériterions alors de voir se réaliser les promesses du Sacré Coeur pour la France.

    J'aime

    • Bonjour Ptit’Plum,

      C’est tellement vrai ! Puisse Dieu en terminer avec cette république au bord du gouffre. Le seul problème, c’est que sa chute risque d’entraîner l’Europe dans de graves tourments. On sait alors ce qu’il adviendrait puisque Jésus-Christ nous l’a parfaitement dit à travers ses saintes Évangiles.

      J'aime

      • Mais à la fin mon coeur immaculé triomphera dit Marie. Jacinthe est l’exemple de l’état de coeur, d’offrande et de confiance amoureuse que doit avoir chaque Français qui croit à cette victoire. Vous savez nous sommes déjà dans cette victoire. Votre écran radar est étroit, il empêche parfois de voir ce qui se passe réellement. Les médias sont là pour faire peur et tromper, illusionner, comploter. Mais la France se relève déjà. N’oubliez pas que nous n’avons aucun droit légitime à attendre les châtiments, a moins de vouloir aller tout droit en enfer pour pêché contre l’ESPRIT SAINT. A nous d’être entre le bras de Dieu et la France. Dieu nous aime, acceptons de voir tomber les prophéties et naître en douceur et profondeur la civilisation attendue. Croyez moi, plus vite chacun aura cet état d’Esprit, plus vite le Grand Monarque osera relever la tête. Ne vous illusionnez pas. Combattez Satan en vous et autour de vous dans la douceur, la confiance, l’humilité et le travail. La promesse de Dieu notre Seigneur est simple. Il nous transforme LUI, avec notre seul OUI.
        Pensée: 3B_26
        Mon tout-petit, Ma toute-petite, persévère dans la foi, la prière et l’abandon en Moi, ton Dieu. Oui, Moi, Je te ferai entrer dans la grande liberté des enfants de Dieu… C’est Moi qui te redonnerai ta liberté, celle de ton Baptême.

        J'aime

  6. Exellante analyse que celle de Saint Michel Archange sur l’Anté-Christ et le Grand Monarque! Dans cette époque de desespérence où les guerres et les souffrances se multiplient, le chômage et l’exploitation humaine sont à leur paroxime, l’heure de la révélation du Grand Monarque semble avoir sonné. Le projet 666 existe bien. L’Anté-Christ prépare une effroyable machination humaine. L’homme court vers une dictature à l’échelle mondiale, et il est urgent qu’il réagisse s’il veut sauver son âme et celle des siens.

    Seuls deux hommes au monde peuvent stopper l’Anté-Christ : le premier est retenu prisonnier au Vatcican. Reste le second…

    Marie-Julie, née en 1850 et morte en 1941 http://www.marie-julie-jahenny.fr/ , fut une Catholique Bretonne née à Blain, près de Nantes, qui eut des extases et portant les stigmates du Christ. Ces extases révélèrent des catastrophes pour notre France contemporaines, mais elle vit aussi le retour d’un Roi pour la France: le Marquis de La Franquerie alla la vister plusieurs fois et rassemba ses prophéties avec d’autres dans un livre devenu célèbre, Le Saint Pontife et le Grand Monarque selon les prophéties (Editions de Chiré). Dans un contexte géopolitique de crise majeur, de guerre civile et mondiale, le Roi sera pour nous le seul salut dans ce cahos.
    Le Royalisme persiste en France malgrès les condamnations et les décennies qui passent, mais il est fortement divisé. trois courants doinent avec trois Prétendants:
    -Le courant Légitimiste avec Louis de Bourbon http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_de_Bourbon_(1974
    -Le courant Orléansite avec Jean d’Orléans http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_d’Orl%8Eans_(1965
    -Le courant Providentialiste avec un Roi inconnu http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Monarque
    Ce dernier courant s’en remet totalement à la Divine Providence pour l’avènement d’un nouveau Roi pour la France.
    Marie-Julie Jahenny, dans plusieurs extases, reçu la révélation que le Grand Monarque avenir se nommerait HENRI V DE LA CROIX (la renonciation du Comte Henri de Chambord a fait que le titre demeure disponible), COMME IL Y EU UN PHILIPPE VI DE VALOIS. Marie-Julie Jahenny nous a par ailleurs avisé qu’avant le Grand Monarque, il y aurait un imposteur dont les Providentialistes devront se méfier. Mais les vrais Royaliste savent de devoir rester CHACUN A SON POSTE.

    La république judéo-maçonnique est de toute façon appellée à disparaître, comme toutes les oeuvres de la Révolution Française. Le Roi viebndra sauver le pape et incarnera l’identité Chrétienne de la France.

    Laissant humblement à Dieu le choix du Roi à venir, agissant comme si tout dépendait de nous tout en priant comme si tout dépendait de Dieu, nous, les Royalistes, nous pouvons faire cinq choses:
    1°) Refaire découvrir l’histoire de France aux Français.
    2°) Dénoncer les réseaux occultes qui rongent la France.
    3°) Remettre l’Eglise au centre de la cité, remettre Dieu au centre de nos vies, remetttre le Divin Christ-Roi au centre de la politique.
    4°) Défendre avec le Marquis de La Franquerie le principe Royal: LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU.
    5°) Construire l’arche Franco-Catholique chère à Charles Maurras: la première préparation est spirituelle, la seconde est intellectuelle, la troisième est personnelle, le tout pour créer des réseaux Catholiques et Royalistes, totu en laissant humblement -J’INSISTE!- à la Divine providence le choix du Roi à venir.

    Royalistes, en piste! prière, action, espérence…

    Hervé

    Aimé par 1 personne

    • Malheureusement, Charles Mauras n’était pas dans le camp que vous croyez et parcequ’il était infiltré et que beaucoup se sont fait trompé par sa belle verve, les erreurs et trahisons ont continuées à pleuvoir sur la France…….

      J'aime

  7. Bonjour Hervé,

    Merci pour ce commentaire très important pour tous ceux qui espèrent en un monde meilleur.

    En vous souhaitant un bon réveillon avant de vous souhaiter une belle et sainte année 2015.

    J'aime

  8. marie b dit :

    marie julie est une fausse prophétesse

    J'aime

    • Ce que vous dite est un grave mensonge Marie b, très grave et les événements depuis la guerre de 1914 jusqu’au point de la Russie et du djihad en France, montre les justesses de cette belle figure qu’est Marie Julie Jahenny, vous êtes tristement pitoyable dans votre assertion Que Marie notre Mère et les neuf chœurs des anges, chassent les démons impurs qui obstruent votre jugement…….

      Aimé par 1 personne

    • el vago dit :

      Il faut toujours se méfier de ces anathèmes laconiques, qui savent très bien jeter l’opprobre sans jamais rien avoir à avancer, et ce n’est pas la première fois que je le constate …

      Les troubles en Ukraine et l’animosité de l’UE envers la Russie, Daesh, le problème de l’islam et du socialisme en France, les diverses dégradations dans les édifices catholiques, l’action destructrice de la FM dans la société, tout cela colle tellement avec ce que raconte MJ Jahenny, qu’on peut très bien comprendre que cela gêne certains.

      Aimé par 1 personne

      • Que voulez-vous, ils ont tous grandis avec les mêmes idées de démocratie en tête, qu’ils ne peuvent plus concevoir la chose; pourtant le bon Dieu ne règne-t-il pas déjà dans le coeur de ses plus fidèles, c’est le Royaume. Il me semble qu’il n’y a pas non plus que la MJ Jahenny, alors on se demande des fois pourquoi cela en dérange tellement le nombre, qu’est-ce que cela pourrait nous apprendre sur tous ces gens ?

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s