Retro Vade Satana ! Ce n’est pas la fin du monde

retro_vade_satana_ce_n_est_pas_la_fin_du_monde

Introduction

Si nous sommes effectivement à la fin des temps, nous ne sommes pas encore à la fin du monde. Je vais m’efforcer de le prouver grâce aux travaux du vénérable abbé Augustin Lemann, prêtre français d’origine juive ashkénaze converti au catholicisme à l’âge de 18 ans, en 1854. Tous ses travaux devraient être un point d’appui pour nos contemporains, tellement ils sont pertinents et permettent d’éclairer la vision que nous avons du monde à la lumière de la torche de notre Seigneur Jésus-Christ.

Que celui qui retient encore retienne jusqu’à ce qu’il soit rejeté

Je cite, à partir de ses travaux sur l’Antéchrist, à la page 24 :

« On sait à quelle occasion saint Paul fit entendre cette exhortation. Traçant par avance le portrait de l’Antéchrist, tel qu’il a été reproduit dans ces pages, saint Paul découvrit encore aux Thessaloniciens qu’un obstacle retardait l’avènement de ‘l’homme du péché’ : ‘vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps, puis il ajouta : Que celui qui retient encore retienne jusqu’à ce qu’il soit rejeté»

Selon Saint Thomas d’Aquin, cela signifie que tant que la société demeure fidèle et soumise à l’empire spirituel romain, l’Antéchrist ne pourra pas paraître. Concrètement, celui qui « retient », c’est le Pape, Vicaire de Jésus-Christ. Tant que le Gardien sera reconnu, respecté et obéi, la société sera épargnée du fléau, mais, si celui-ci était méprisé et rejeté, l’Antéchrist serait libre de paraître. Les loges francs-maçonnes ont évidemment œuvré dans le but de faire dérailler la papauté. Nous devons prier pour que le règne du Sacré-Cœur survienne dans ces temps de ténèbres afin d’apaiser la colère divine.

« Puisque l’Apostasie doit être le milieu préparatoire à l’avènement de l’Antéchrist, fléau le plus redoutable qui aura bouleversé le monde, le devoir qui s’impose n’est-il pas de lutter pour la refouler en s’efforçant de ramener à Jésus-Christ et à l’Église les nations, les familles, les individus qui s’en sont séparés ou qui menacent de le faire ? Le vent d’aveuglement et de défection qui emporte déjà une partie de la société et la fait se séculariser, c’est-à-dire soustraire à l’Évangile et à l’Église, n’est peut-être que passager, Dieu ayant fait les nations guérissables. L’idée chrétienne peut de nouveau s’épanouir, embaumer et vivifier comme par le passé. Il n’y a donc pas lieu de se décourager. Loin de là ! Il faut se mettre résolument à l’œuvre, s’y mettre avec confiance et générosité. »

Le concile de Latran interdit de donner des dates pour l’avènement de l’Antéchrist ou pour le Jugement dernier

Surtout, sous Léon X, en l’an 1516, au Ve concile œcuménique de Latran, un décret stipule ce qui suit : (page 21 des travaux de l’Abbé Augustin Lemann)

« Nous ordonnons à tous ceux qui exercent la charge de la prédication ou qui l’exerceront dans l’avenir qu’ils ne présument pas de fixer dans leurs prédications ou dans leurs affirmations un temps déterminé pour les maux futurs, soit pour l’avènement de l’Antéchrist, soit pour le Jugement : attendu que la Vérité dit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixé de sa propre autorité’. Ceux donc qui, jusqu’à présent, ont osé émettre de pareilles choses, ont menti, et il est avéré que, par leur fait, un grand dommage a été porté sur l’autorité de ceux qui prêchent sagement. »

Les motifs de cette défense sont indiqués dans son texte

1) « le respect dû à la conduite de Dieu. » Comme l’a dit le grand Saint Augustin, « Honore ce que tu ne comprends pas encore, et honore-le d’autant plus que les voiles sont plus nombreux. Plus quelqu’un est digne d’honneur et plus aussi les portières sont multipliées dans sa demeure. Les voiles commandent l’honneur dû au secret, et ils se lèvent pour ceux qui savent honorer »

2) « éviter aux fidèles des préoccupations troublantes, danger pour les devoirs à remplir à l’heure présente. » De ce fait, Saint Paul avait dit : « Nous apprenons que quelques-uns parmi vous se conduisent d’une manière inquiète, ne travaillant pas, mais n’agissant que pour satisfaire leur curiosité. Or, nous ordonnons à ces personnes, et nous les conjurons par le Seigneur Jésus-Christ, de manger leur pain en travaillant paisiblement. »

3) « empêcher les scandales. » Lorsque l’événement ne justifie pas les prédictions hasardées, ceux qui sont faibles dans la foi en prennent occasion de mépriser les prophéties réelles de l’Écriture et d’en douter. L’histoire ecclésiastique a dû enregistrer les noms de plusieurs de ces rêveurs qui avaient eu l’audace d’annoncer pour une époque déterminée l’avènement de l’Antéchrist. L’Église a prouvé sa sagesse en défendant expressément de fixer une date déterminée pour cet avènement ou pour la fin du monde.

Cependant, l’Église n’interdit pas d’émettre des hypothèses mais elle défend de donner une date précise.

Pourquoi récuser la thèse millénariste ?

De nombreuses rumeurs sur l’internet annoncent le retour imminent de notre Seigneur Jésus-Christ. Saint Augustin a fait reculer la croyance millénariste car il voyait en elle des perspectives d’avenir trop charnelles et pas assez spirituelles. Les instances officielles de l’Église catholique romaine entérinèrent cette interprétation. Autrement dit, l’Église ne soutient pas la thèse millénariste pour la simple et bonne raison que l’Église elle-même héberge le Christ dans son tabernacle. Ne perdons pas de vue que le Royaume de Dieu vit à l’intérieur de l’Église.

Il y a plusieurs raisons de réfuter un règne du Christ sur la terre

1) Jésus a promis le règne du Sacré-Cœur sur la terre et celui-ci n’a encore pas eu lieu comme je l’ai déjà expliqué dans le précédent article. Ce règne sera celui du refleurissement de la foi chrétienne et de la Sainte Église à travers un Lieutenant et un Saint Pape car Jésus-Christ, dans sa grande bonté, ne délègue jamais le pouvoir à un seul et unique individu pour la simple et bonne raison que celui-ci serait tenté de se comporter comme l’Antéchrist en s’accaparant tous les pouvoirs.

2) Le règne de Jésus est purement spirituel, à travers sa présence dans la Sainte Eucharistie, comme l’a longuement explicité Saint Augustin avec l’approbation de l’Église catholique. Jean 18.36 nous le confirme « Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas. »

3) Le supposé règne du Christ sera celui de l’Antéchrist, c’est-à-dire le charmeur des nations. Nous allons développer maintenant ce sujet qui mérite toute l’attention du lecteur. Tant que cette prophétie n’aura pas eu lieu, ce ne sera pas la fin du monde.

Les Juifs accueilleront l’Antéchrist comme Messie selon les Pères de l’Église

Laissons parler les Pères pour confirmer ce fait :

1) Saint Jérôme : « Le Seigneur parlant de l’Antéchrist dit aux Juifs : Je suis venu au nom de Mon Père, et vous n’avez pas cru en Moi ; un autre viendra en son nom, et vous le recevrez. Les Juifs, après avoir méprisé la vérité en la personne de Jésus-Christ, recevront le mensonge, en recevant l’Antéchrist »

2) Saint Chrysostome : « Qui est celui que le Sauveur annonce comme devant venir, mais au nom de Son Père ? L’Antéchrist et il dénonce d’une manière évidente la perfidie des Juifs »

3) Saint Ambroise : « Cela montre que les Juifs, qui n’ont pas voulu croire en Jésus-Christ, croiront à l’Antéchrist »

4) Saint Ephrem : « C’est d’une manière exceptionnelle que l’Antéchrist entourera de faveurs la nation Juive. Mais c’est aussi d’honneurs extraordinaires que la nation déicide le couvrira et qu’elle applaudira son règne ».

5) Saint Grégoire le Grand : « Les Juifs accorderont leur confiance à un homme, eux qui refusent de croire au Rédempteur, alors qu’à la fin du monde ils se donneront à l’Antéchrist. »

6) Saint Jean Damascène : « Les Juifs ont donc rejeté le Seigneur Jésus, Christ et Dieu, et Fils de Dieu ; ils recevront au contraire l’imposteur qui s’attribuera avec arrogance la divinité »

7) Saint Hippolypte, disciple de Saint Irénée de Lyon et l’un des premiers qui ait écrit sur ce sujet, fait même parler les Juifs : « Ils se diront les uns les autres : Se trouve-t-il dans notre génération un homme aussi bon et aussi juste ? » Ils iront à lui et lui diront : « Nous te servirons tous ; nous plaçons en toi notre confiance ; nous te reconnaissons comme le plus juste de toute la terre ; c’est de toi que nous espérons le salut. Et ils le proclameront Roi. »

L’Antéchrist sera une épreuve pour les bons, un châtiment pour les impies et les apostats

a) Épreuve : « Et il fut donné à la Bête le pouvoir de faire la guerre aux saints et de les vaincre »

b) Châtiment : « L’avènement de cet impie aura lieu avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. »

Dieu permettra l’avènement de l’Antéchrist pour éprouver la foi des élus et pour châtier l’apostasie d’un grand nombre. Satan recevra la liberté d’exercer pendant un temps sa funeste puissance contre le genre humain. C’est alors que surgira, selon Saint Irénée, le résumé de toute la malice et que se lèvera le temps de persécution.

L’Antéchrist sera un homme, un individu

L’Antéchrist n’est pas une fiction ni un mythe. Comme le précise l’Abbé Augustin Lemann avec vigueur :

« Il ne doit pas être confondu avec une secte quelconque, une collection d’impies, un milieu d’athéisme, une période de persécution …/… L’Antéchrist sera une réalité individuelle, une personne, surgissant, il est vrai, à une époque d’athéisme et de sectes perverses mais, tout en ayant des liens étroits avec ces sectes et ce milieu d’athéisme, il ne laissera pas que d’être lui-même une personne ayant les yeux d’un homme et une bouche qui proférait de grandes choses et des blasphèmes. »

L’Antéchrist ne sera pas Satan incarné, mais un homme, rien qu’un homme.

Satan ne sera pas l’Antéchrist lui-même. Ce dernier recevra les inspirations de Lucifer et sera comme son instrument. Par conséquent, Satan sera son conseiller et son inspirateur invisible.

L’Antéchrist sera séducteur par certaines qualités de sa personne

C’est une erreur populaire que de représenter l’Antéchrist sous des dehors repoussants malgré la description de Saint Jean faite dans l’Apocalypse « je vis monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphèmes. Et la bête que je vis était semblable à un léopard, et ses pieds étaient comme les pieds d’un ours, et sa gueule comme la gueule d’un lion. »

Ce passage symbolique a pour but de donner une idée de sa vaste puissance et de l’étendue de son empire. L’Antéchrist sera un séducteur intelligent, clairvoyant et habile. Surtout, le plus grand danger sera celui du charme de sa voix et de son éloquence. Il proférera des « paroles sublimes, éloquentes et entraînantes. »

Par conséquent, ses qualités seront la « séduction d’une belle prestance et d’un beau visage, séduction du génie, séduction d’une fausse vertu, séduction de prestiges et de prodiges menteurs, unis à la séduction de la voix et de l’éloquence ». La terre séduite s’écriera : « Qui est semblable à la bête ? » et résonnera comme un blasphème face à la parole de Saint Michel Archange qui s’écria avant de chasser Satan de l’enfer : « Qui est comme Dieu ? »

Les débuts de l’Antéchrist seront humbles et peu remarqués

« Je considérais les cornes, et voici, une autre corne, petite, s’éleva au milieu d’elles. L’expression « petite » désigne une puissance « faible à ses débuts ».

L’Antéchrist grandira et fera des conquêtes

« Les dix cornes, ce sont dix rois et un autre s’élèvera après eux… et il abolira trois rois. » L’Antéchrist grandit jusqu’à devenir roi et conquérant. Ils s’empare de trois états issus des débris de l’ancien empire romain. Par conséquent, l’Antéchrist est un conquérant qui parvient à mettre sous son joug trois royaumes.

L’empire de l’Antéchrist deviendra universel

« Et la puissance fut donnée à la Bête sur toute tribu, sur tout peuple, sur toute langue, sur toute nation. »

Cela ne fait aucun doute sur l’universalité de l’empire de l’Antéchrist qui deviendra maître du monde. Ce sera la catholicité de l’anti-christianisme face à la catholicité de l’Église. Par une rage d’opposition, l’Antéchrist étendra, pour un temps, son joug de fer et d’impiété sur toute tribu, tout peuple, sur toute langue et sur toute nation.

Ainsi le mondialisme actuel n’est pas encore celui de l’Antéchrist. Avec l’appui qu’il trouvera dans les sociétés anti-chrétiennes, cet ennemi de Jésus-Christ pourra former en peu de temps un empire gigantesque.

N’oublions pas que l’Antéchrist porte en lui le cumul de toutes les hérésies des siècles précédents. Le démon est actuellement déchaîné mais il doit être enchaîné par Saint Michel Archange pendant une certaine période à la suite d’une guerre, et ce jusqu’à l‘arrivée finale de l’Antéchrist qui doit asservir le monde entier tel un empereur romain. Cela semble possible seulement si une conversion majeure au Christianisme a eu lieu avant l’avènement de l’Antéchrist. En effet, avec une telle conversion, la religion Chrétienne refleurirait majestueusement pendant une certaine période donnée. Le retour des royaumes Chrétiens d’antan est un prélude indispensable à une nouvelle et redoutable apostasie lors du passage de la 6e ère à la 7e ère de l’humanité car, selon une règle immuable, un événement marquant est toujours contrebalancé par un autre, tout aussi important. Par exemple, selon des cycles naturels, une terrible apostasie entraîne un refleurissement de la foi, une terrible guerre entraîne, à sa suite, une période de paix, etc…

L’Antéchrist fera une guerre acharnée à Dieu et à l’Église

« Il proférera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très-Haut, et il pensera qu’il pourra changer les temps et les lois. » « Et elle ouvrit la bouche pour blasphémer contre Dieu, pour blasphémer son Nom, et Son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel. Et il lui fut donné le pouvoir de faire la guerre aux saints et de les vaincre »

Voici comment s’exercera la persécution de l’Antéchrist selon Saint Augustin : « La première persécution (celle des Césars) a été violente pour forcer les Chrétiens de sacrifier aux idoles, on les proscrivait, on les tourmentait, on les égorgeait. La seconde est insidieuse et hypocrite ; elle existe actuellement : les hérétiques et les faux frères en sont les auteurs. Il en viendra plus tard une autre, plus dangereuse que les précédentes ; car elle joindra la séduction à la violence, c’est la persécution de l’Antéchrist. »

La haine de l’Antéchrist se tournera contre Dieu lui-même. Il interdira aux Chrétiens de rendre un culte à Dieu, d’en prononcer le Nom, défendra de communiquer avec l’Église, de prendre la Sainte Eucharistie et rendre un culte aux saints. Par contre, il autorisera le blasphème et les paroles de l’Antéchrist enthousiasmeront les foules à tel point que ce sera un cri de triomphe, d’impiété et d’orgie qui ébranlera les airs. Les loges de la franc-maçonnerie symbolise les prémices de l’Antéchrist parce qu‘elles sont à son image et œuvrent pour son établissement. Leur temps est compté parce qu’à la fin de leur règne, le Sacré-Cœur de Jésus doit régner en France et en Europe selon une promesse formelle, malgré tous ses opposants.

L’Antéchrist interdira l’enseignement Chrétien, il supprimera les écoles, les églises et interdira la prédication. Il détruira les Livres Saints comme lors de la persécution d’Antiochus Épiphane. Il créera des écoles afin de faire plier les âmes à l’apostasie généralisée. L’homme du péché voudra renverser toutes les institutions les plus sacrées, tous les fondements de la religion et de la société. Il est l’abomination des abominations et se situera à la tête d’un empire. Cette prophétie n’a jamais été réalisée. Jusqu’à présent nous avons connu des « antéchrists » mais la corne de l’ultime bête n’a jamais paru sous forme humaine et surtout, elle n’a jamais été vaincue par le souffle du Christ.

L’Antéchrist se fera lui-même passer pour Dieu, il voudra être adoré lui seul

Lorsque Lucifer détourna ses yeux de la face de Dieu, il osa prétendre à l’adoration mais pas à l’exclusion de Dieu. L’Antéchrist sera plus sacrilège que Lucifer lui-même. La conséquence de cette prétention est que non seulement il fera la guerre au vrai Dieu et à la vraie religion mais il fera également la guerre à tous les cultes existants pour se faire adorer. Ainsi, sous son ère, il y aura l’obligation pour tous d’adorer sa personne. Il sera bien pire qu’Adolf Hitler et que les cruels empereurs romains réunis. Il n’existe, à l’heure actuelle, aucun homme assez infâme pour se faire adorer de tous.

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’époque contemporaine n’est rien par rapport à l’ère dominée par l’Antéchrist. Une abomination pareille ne pourra naître que lorsque le Sacré-Cœur de Jésus aura régné pendant une certaine période. Lorsque l’Église aura resplendi de nouveau, comme un joyau, les hommes se détourneront lentement de la Face de Dieu. Dieu permettra alors à Satan de punir lhumanité pour une apostasie jamais égalée. Ce châtiment sera la conséquence du refroidissement du cœur des hommes suite à un passé majestueux qui aura été offert comme une seconde rédemption du Christ. Cette ère infâme sera son contrebalancement.

C’est au moyen de prodiges diaboliques que l’Antéchrist prétendra démontrer qu’il est Dieu

« L’avènement de cet impie aura lieu selon la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges trompeurs. »

L’Antéchrist aura la prétention d’établir sa fausse divinité sur des prodiges extérieurs en imitant les miracles que Jésus-Christ avait effectué pour prouver Sa filiation et Sa mission divines.

« On demande souvent, dit Saint Augustin, si ces expressions de signes ou prodiges trompeurs veulent faire entendre l’inanité des prodiges dont l’Antéchrist abusera les sens de l’homme, toutes ces œuvres n’étant qu’apparentes ; ou bien est-ce à dire que la vérité même de ces miracles entraînera au mensonge ceux qui croiront y voir la présence de la force divine ? » Saint Augustin répondit, dans la Cité de Dieu, « on le saura plus tard. »

Ce qu’il faut en conclure, c’est que les prodiges accomplis par l’homme de péché seront considérables. Jusqu’à présent, aucun homme n’a jamais fait de miracles.

Bien sûr, on pourrait voir dans tout cela une métaphore de la télévision et des médias qui contribuent à endormir la conscience du peuple. Cependant, les Saints du passé insistent sur le fait que l’Antéchrist n’est pas un système mais bel et bien un individu. Par conséquent, cet Antéchrist ne peut que se situer dans le futur.

La domination et la persécution de l’Antéchrist seront passagères. L’homme de péché sera détruit.

« Le jugement se tiendra, afin que la puissance lui soit enlevée, qu’il soit détruit et qu’il disparaisse à jamais ».

L’Antéchrist, après être arrivé peu à peu au faîte du pouvoir, sera subitement et à jamais renversé. Le souffle de Jésus et la première lueur de Son second avènement auront suffi pour renverser à jamais le fils de perdition. L‘homme abominable, invincible en apparence, sera anéanti par la volonté de Dieu. L’instrument du châtiment sera à son tour détruit lorsque le moment sera venu et que tout semblera perdu.

Considérations fondamentales sur les temps présents selon les enseignements de l’Église

Même si l’empire mondialiste contemporain ressemble fortement à celui de l’Antéchrist, la persécution des Chrétiens n’est pas encore totale. Elle est invisible, larvée, menteuse sous couvert de laïcité. Bien sûr, nous vivons une période de guerre spirituelle totale mais la persécution des Chrétiens n’a pas encore eu lieu en Europe d’un point de vue matériel. Il est évident que personne ne peut la souhaiter mais sans la réalisation complète de la prophétie, il semble évident que nous nous fourvoyons.

Surtout, le règne du Sacré-Cœur, promis par Jésus à Marguerite-Marie n’a encore jamais eu lieu. Les millénaristes s’acharnent à le situer après le règne de l’Antéchrist. Jésus a pourtant spécifié dans son Évangile (Matthieu 28:20) « Et voici que moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la consommation du temps. » Par conséquent, Jésus n’a jamais annoncé qu’il reviendrait pour régner comme un roi humain mais qu’il serait là à travers la Sainte Eucharistie, dans nos tabernacles. La prophétie de l’Antéchrist n’étant pas pleinement réalisée, il est nécessaire de situer le règne du Sacré-Cœur avant celui de l’Antéchrist. Il semble maintenant évident que la mort de l’Antéchrist annonce le retour en gloire de Jésus-Christ puis la seconde résurrection, c’est-à-dire le Jugement des âmes à la fin du monde.

Il est indispensable de fuir de tout ce qui éloigne de l’Église comme nous le dit l’Évangile de Jésus-Christ selon Matthieu 24:24 « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. »

Nous ne devons pas perdre de vue que nous, Chrétiens, devons nous conformer aux saintes écritures selon la prescription des Pères de l’Église et des différents conciles ayant eu lieu au cours de l’histoire. Nous ne saurions agir pour le bien commun en interprétant, en solitaire, les écrits hérités des pères de nos pères.

Conclusion

L’Antéchrist aura réformé l’humanité en soumettant sous son joug toutes les religions hérétiques pour qu‘à la fin, sous son effroyable nom, apparaisse en réalité le doigt de Dieu. En agissant comme un mécréant de la pire espèce, l’Antéchrist aura fondé un royaume universel qui finira par être récupéré par notre Seigneur Jésus-Christ. Tant que l’Antéchrist humain, sous la forme d’un effroyable despote, n’aura pas imposé son funeste joug, ce ne sera pas la fin du monde. Ce qu’il faut en retenir, c’est que le monde ne se terminera que lorsque l’Antéchrist aura mis sous sa coupe l’intégralité des nations.

De nos jours, les nations sont sous le joug d’un mondialisme, politique et économique, orchestré par les sectes francs-maçonnes. Le monde est tellement disparate qu’il ne correspond pas à la fin du monde mais au commencement de la fin des temps. Surtout, Jésus-Christ reviendra pour mettre un terme au monde grâce à la seconde résurrection. En aucun cas les Pères de l’Église, à partir de Saint Augustin, n’ont cautionné un millénarisme pour la simple et bonne raison que le Royaume de Jésus-Christ n’est pas de ce monde. « Nul ne peut voir Dieu et vivre ».

Comme le disait Irénée de Lyon :

« Ainsi l’homme par lui-même ne verra pas Dieu, mais lui, Dieu sera vu des hommes s’il le veut, de qui il veut, quand il veut, comme il veut : car Dieu peut tout. Il a été vu autrefois grâce à l’Esprit selon la prophétie, puis il a été vu grâce au Fils selon l’adoption. Et il sera vu dans le royaume des cieux selon la paternité, car l’Esprit prépare d’avance l’homme pour le Fils de Dieu, le Fils le conduit au Père, et le Père lui donne l’incorruptibilité et la vie éternelle qui résultent pour chacun de la vue de Dieu. Car, de même que ceux qui voient la lumière sont dans la lumière et participent à sa splendeur, ainsi ceux qui voient Dieu sont en Dieu et participent à sa splendeur. Car la splendeur de Dieu vivifie : ils participent donc à sa vie, ceux qui voient Dieu. »

C’est seulement en faisant reculer l’apostasie, que nous éloignerons d’autant plus le règne de l’Antéchrist. Favorisons la survenue du règne du Sacré-Cœur en l’appelant de nos prières sincères. Fuyons les hérésies afin de rendre sa gloire à Jésus-Christ. Demandons une ère de prospérité Chrétienne et faisons tout pour qu’elle perdure le plus longtemps possible. Sans cela, l’abominable règne de l’Antéchrist nous sera promis. Le seul moyen à notre disposition est la prière.

Source utilisée pour rédiger cet article : http://www.a-c-r-f.com/documents/Abbe_Augustin_LEMANN-Antechrist.pdf

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2014/10/25/retro-vade-satana-ce-n-est-pas-la-fin-du-monde/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Retro Vade Satana ! Ce n’est pas la fin du monde

  1. Souri7 dit :

    Entièrement de cet avis, il y a encore du temps avant la fin du monde.
    Et le règne du Sacré-Coeur n’est pas le retour du Christ en Gloire, c’est le fameux « millénaire » au cours duquel l’Esprit Saint renouvellera la face de la Terre par l’Eglise véritable, avant l’ultime persécution, l’ultime séparation de la balle, la paille et du bon grain. Puis le temps terrestre prendra fin au moment du Jugement dernier.
    Pour l’heure, oui, la prière du coeur, et la volonté de se conformer à la Volonté divine.
    Merci encore Stéphane, et comme on dit : « A la Grâce de Dieu! »

    J'aime

  2. myriamir dit :

    Cet article est d’une telle limpidité..
    Tout ce qui est écrit nous donne une grande espérance, même si les jours sombres sont sur nous en ce moment même. Surtout ne jamais confondre la seconde venue du Christ avec la fin du monde…car la seconde venue de Notre Seigneur Jésus-Christ se fera dans les coeurs…nous verrons notre Jésus à l’intérieur de nous ce sera la Nouvelle Pentecôte , l’Illumination des Consciences ou si vous préférez l’Avertissement…et ce, pour tous les enfants de Dieu, personnes n’y échapperas, nous serons avec notre corps et notre âme et nous verrons tout avec les yeux de Dieu…certains vont pleurer, certains vont blasphémer, certains même en mourrons. Ce sera le plus grand SAUVETAGE encore jamais vécu sur la terre ..Prions l’Esprit-Saint, celui qui rends toutes choses nouvelles…Notre Maman Marie va nous soutenir lors de cet événement grandiose de MISÉRICORDE »

    Merci beaucoup, vous avez trouvé les mots justes, d’ailleurs c’est toujours très beau et bien structuré ce que vous écrivez…Un grand don que Dieu vous a fait !
    Merci Seigneur pour mon frère que ta bénédiction mon Dieu s’étende sur toutes sa famille.

    J'aime

  3. Petros dit :

    Nous verrons bien. Mais effectivement : trop s’attarder à ces questions empêchent de continuer à faire « sereinement » notre devoir.

    Me concernant, je suis heureux car samedi nous avons commencé les travaux pour notre nouvel oratoire. Je remercie Dieu, la Très Sainte Vierge et tous les saints (et en particulier Saint Nicolas de Flüe).

    J'aime

  4. Anne-Marie- Renée dit :

    Cher Archange ! ( sourire)….. Cela me fait du bien de venir de temps en temps vous lire comme je le fais aussi pour ce « Grand Réveil ». En cette fin des temps où dégorgent toutes les pourritures ne pensez vous pas que ces « Anti ou Anté Christ » fleurissent dans tous les jardins des nations ? Ils portent costumes et cravates, se font plaisir à se pavaner lors de leur grandes réunions….Ne cherchez pas satan , il est là et s’est démultiplié, voyons. Là, nous assistons au feu d’artifices de la perversion satanique, cela fait partie du jeu , du jeu de celui que nous appelons notre Père. Il ne nous abandonnera pas et chassera l’intrus de ce paradis qu’a été la Terre il y a longtemps. Comme le chantait Moustaki : Il y’avait un jardin qu’on appelait la Terre qui brillait au soleil comme un fruit défendu »…… » Je n’ai aucune formation en théologie , me suis arrêtée à la communion solennelle mes parents n’ayant pas les moyens de me payer le nécessaire. Nous avions un curé dans la famille et cela a bercé toute mon enfance. Je crois tout simplement et cela me suffit. Meilleures pensées . A-M

    J'aime

  5. Hercule dit :

    Bonjour, Lorsque Saint Paul annonce dans son épitre aux Thessaloniciens qu’un obstacle retardait l’avènement de « l’homme du péché » (l’antéchrist) : « Que celui qui retient encore retienne jusqu’à ce qu’il soit rejeté » ».
    Celui qui retient les évènements, jusqu’à qu’il soit rejeté, ce n’est pas le Pape mais le Christ qui sera rejeté lorsqu’il sera découvert en France, dans un temple romain souterrain, à Rennes-les-Bains, dans la Haute Vallée de l’Aude, un tombeau avec les ossements de Constant, un empereur romain, fils de Saint Constantin le Gand et petit-fils de Sainte Hélène, dont on attribuera les ossements au Christ, en niant ainsi sa mort sur la Croix, sa Résurrection, son Ascension et sa divinité. Entre autres horreurs et mensonges, il se raconte déjà que Jésus aurait eu aussi une descendance avec Marie-Madeleine…
    Le Seigneur permet cette épreuve pour éprouver et purifier notre Foi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s