Les pèlerins de l’amour

Saint_Roch_Pelerins_Amour

Conseil : lancez la vidéo « Dum Pater Familias – Codex Calixtinus (S. XII) » pour lire le conte « les pèlerins de l’amour » afin de vous immerger dans l’atmosphère.

Un cortège composé de centaines de milliers de pèlerins avançait dans un paysage dévasté. Les braves individus, vêtus de vêtements d’une blancheur immaculée et portant l’Amour du Père dans leur cœur, chantaient des hymnes hérités de leurs pères. Le vent portait au loin la magnificence de leurs cantiques. Ces chants psalmodiés avec une telle ferveur transcendaient mêmes les personnes les plus enténébrées. La noirceur fratricide d’un récent passé s’effaçait au rythme des pas de ce magnifique cortège céleste. Les hommes s’étaient entre-tués, prisonniers de la tourmente, à cause de leurs sombres pensées dominées par un matérialisme sournois.

Avant que la tourmente ne frappe l’humanité, deux simples bergers avancèrent avec leur bâton pour entraîner avec eux les personnes de bonne volonté. Ces deux guides, forts de leur Amour pour Dieu, fixaient le ciel avec assurance. Leurs yeux reflétaient la Charité et l’Espérance que venaient fortifier leur Foi. Ils parlaient peu mais leurs paroles appelaient au calme, à la patience et à l’amour. Pendant que les hommes divisés en nombreuses communautés se meurtrissaient les uns les autres, les deux bergers avançaient pacifiquement en frappant le sol de leur bâton.

Les guerriers aux yeux gorgés de sang, remplis d’une rage vengeresse, qui s’approchaient en vociférant tombaient à genou au contact de l’amour qui se dégageait du cortège. Ces hommes instables, sans conscience d’eux-mêmes, manipulés depuis plusieurs siècles par des individus sans scrupules, recouvraient immédiatement leur esprit après avoir versé des larmes de repentance. Le doigt de Dieu, protégeant le cortège, transcendait la folie humaine en paix de l’âme. Les anciens guerriers se relevaient, comme étourdis, la tête vidée, le regard hagard, avant de rejoindre le cortège comme de bons agneaux.

Les pèlerins, remplis de sainteté, distribuaient aux nouveaux venus de longs vêtements blancs. Ces habits semblaient sortir de nulle part, c’était un miracle comparable à la multiplication des pains. Dieu apaisait et fortifiait de son pardon les nouveaux repentants. Son amour pour les hommes était intarissable. La rédemption était la récompense des anciens pécheurs qui, transcendés par son Amour, l’avaient accepté dans leur cœur avec force et vérité. Les deux bons bergers avançaient sans crainte. Le cortège s’agrandissait de jours en jours. La ruine et la misère disparaissait derrière leurs pas pour transcender le paysage lunaire en campagne verdoyante. La Lumière de Dieu réparait en seulement quelques instants ce que l’homme avait détruit en un siècle.

 

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2014/07/23/les-pelerins-de-l-amour/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s