Le Grand Monarque, serviteur de Dieu

grand_monarque_serviteur_dieu_salut_hommes_saint_michel_archange

Le Grand Monarque sera un individu aimant Dieu plus que tout, il en sera le fidèle serviteur. Ce personnage attendu depuis de nombreuses générations arrivera par le bas et non pas par le haut parce qu’il viendra, non pas pour être servi, mais pour servir l’humanité.

Dieu œuvre toujours avec les petits restes, en les transcendant, afin de prouver sa Toute-Puissance. Satan, quant à lui, agit dans la démesure en faisant des prodiges, des miracles hors du commun parce qu’il tente, sans y parvenir, d’imiter l’œuvre de Dieu. Même si Satan est supérieur à l’homme, il n’est qu’un exécutant des basses œuvres matérialistes. Contrairement à ce que certains écrivains gnostiques ont toujours essayé de faire croire à leurs lecteurs, Satan ne mérite aucune considération si ce n’est la crainte de tomber dans ses filets.

Saint Michel Archange, le chef des armées de la Milice Céleste, a vaincu Satan grâce à sa capacité de discernement spirituelle. Cela s’explique par le fait que sa force, issue de Dieu, œuvre au niveau de l’Univers tandis que Satan n’a de puissance que dans la matière. Satan est un ange déchu qui a été jeté sur terre. Par conséquent, son pouvoir se limite aux lois physiques régissant notre planète. Les puissances célestes, c’est-à-dire, Dieu, Jésus-Christ, la Vierge Marie, le Saint Esprit ainsi que les Anges de la Milice Céleste dominent Satan qui n’est que le maître de l’illusion. Celui-ci aime se faire passer pour « grand », à l’instar de ses combattants, alors qu’il est fortement limité. La véritable grandeur n’appartient qu’à Dieu seul. Il est nécessaire de comprendre que l’humanité est faible et soumise aux lois physiques régissant l’Univers. La tendance contemporaine est de vouloir se faire plus « grand » que la création, ce qui est un non sens absolu.

Le Grand Monarque aura pour mission de restaurer la magnificence originelle de l’Église Catholique grâce à l’aide d’un Saint Pontife. Tandis que le Grand Monarque détiendra le Savoir et le pouvoir temporel, le Grand Pape détiendra la Sagesse et le pouvoir spirituel. Ces deux hommes complémentaires resteront invaincus grâce à la protection de Dieu.

Tous ceux qui, jusqu’à présent, se sont autoproclamés Grand Monarque ou Saint Pontife ne peuvent pas l’être et ne le sont pas. L’être humain qui se croit décideur du choix de Dieu se fait l’égal de Satan, l’usurpateur. C’est la Divine Providence, et elle seule, qui désignera ces deux personnages en temps voulu. Cela permet de clôturer un débat qui a fait beaucoup de remous sur l’Internet.

La glorification de l’homme prendra fin avec l’avènement du Grand Monarque. Aimer les hommes ne consiste pas à les élever sur un piédestal mais à les respecter dans leur intégrité morale et physique. Si la mission de Jésus-Christ, l’agneau de Dieu, était de montrer, à travers son Amour du Père aussi parfait que la création, la voie du Salut à l’humanité, la mission du Grand Monarque sera de vaincre les laudateurs de la Babylone contemporaine. Ceux qui se disent « puissants » grâce à leurs richesses matérielles seront confrontés à leur néant et deviendront les petits derniers sous le règne du Grand Monarque parce que celui-ci relèvera en priorité les opprimés, les exclus, les mendiants, les mal-aimés, les malades, les handicapés, les vieillards, les pauvres, les enfants ainsi que tous ceux qui ont souffert de la doctrine matérialiste. Afin de leur pardonner leurs outrages envers Dieu et les hommes, le Grand Monarque fera s’agenouiller devant la Sainte Croix ceux qui se sont glorifiés de leurs victoires humaines, c’est-à-dire, ceux qui se sont fait passer pour « grands ». Les anciens détenteurs du pouvoir matériel ne seront pas pour autant blâmés puisqu’ils recevront également le pardon selon la volonté de Dieu dès qu’ils auront accepté de se convertir à son Amour. Il s’agit de la signification de la parabole « Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers » que l’on retrouve dans l’Évangile de Jésus-Christ selon Matthieu, chapitre 20, verset 16.

Le Grand Monarque ne sera pas un roi de gloire matérialiste, sa couronne sera d’abord constituée de la Parole de Dieu et son étendard blanc sera celui du Sacré-cœur. Il se fera sacrer roi de France dans la Cathédrale de Chartres par le Saint Pontife après une période très difficile pour l’humanité. Ce couronnement lui permettra d’asseoir son autorité temporelle sur son peuple afin de le guider vers le droit chemin selon la volonté de Jésus-Christ.

L’Église Catholique restaurée par le Saint Pontife accueillera ses fidèles pour la Sainte Messe selon le rite Tridentin. Les prêtres n’auront plus peur de prononcer leurs sermons du haut de leur chaire et les confessionnaux se rempliront de nouveau afin de purifier les âmes. Le Grand Pontife sera très certainement un réformateur comparable au Saint Pape Pie V.

Pour conclure cet article, je citerai Saint Irénée de Lyon, ce Père de l’Église, grand défenseur de la doctrine catholique contre les thèses gnostiques. « Car la gloire de Dieu, c’est l’homme vivant et la vie de l’homme, c’est la vision de Dieu. »

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2014/07/18/le-grand-monarque-serviteur-de-dieu/

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Grand Monarque, serviteur de Dieu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s